background preloader

Naissance de l'univers

Facebook Twitter

Youtube. L’enfance de l’Univers dévoilée. LE MONDE | • Mis à jour le | Par David Larousserie.

L’enfance de l’Univers dévoilée

L'univers a-t-il connu un instant zero ?, avec Etienne Klein. Il faut que genèse se passe... Et la lumière surgit du néant... Il va falloir nous y habituer: le vide n’existe pas… Aristote en avait eu une extraordinaire préscience lorsqu’il affirmait, il y a quelque 23 siècles, que «la nature a horreur du vide».

Et la lumière surgit du néant...

Même si on peut parier que le philosophe grec ne pensait pas exactement à la même notion de vide que celle des physiciens d’aujourd’hui, il avait quand même mis dans le mille. La définition classique du vide nous dit qu’il s’agit d’une absence de matière dans une zone de l’espace. Or, en fait, le vide n’est jamais totalement vide. La physique quantique nous apprend, au contraire, qu’il pullule de particules... et d’antiparticules. Dans le vide quantique, ce bouillon se traduit par un jeu à somme nulle. Publicité Pourtant, pendant des temps très courts, des particules parviennent à exister avant d’être irrémédiablement annihilées. L'effet Casimir A-t-on l’assurance de la réalité de ce phénomène? Quand le cosmos s'organise. Sagesse 5 — L'origine du Big Bang et le Dessein intelligent (philo), par Arnaud Dumouch. A la recherche des origines de L'Univers. BIG BANG Documentaire 2012 complet en français.

Singularité initiale : Première partie. Le Big Bang désigne l’époque dense et chaude qu’aurait connue l’univers il y a environ 13,7 milliards d’années, ainsi que l’ensemble des modèles cosmologiques qui la décrivent, sans que cela préjuge de l’existence d’un « instant initial » ou d’un commencement à son histoire, ni même d'un espace.

Singularité initiale : Première partie

Quelques notions à connaître pour comprendre la naissance de l'Univers A l'origine, il n'y avait pas de matière[2] ni même d'atome. Il n'y avait qu'une « soupe » de particules élémentaires énergétiques (c'est-à-dire de l'énergie pure) : électrons, photons, quarks. La température avoisinait quelques millions de millions de degrés. Les premiers milliers d'années de l'Univers se dévoilent peu à peu. Les premières années de l'Univers après le Big Bang sont encore mal connues.

Les premiers milliers d'années de l'Univers se dévoilent peu à peu

Mais une équipe de chercheurs a réussi à apporter de nouvelles données intéressantes sur cette période agitée de l'histoire cosmique. On sait très peu de choses des premiers temps de l'Univers. Après le Big Bang, il était condensé en une sorte de bouillie chaude dont aucun photon, aucune particule de matière ne pouvait s'échapper. L'univers s'est-il créé tout seul ? «Les astrophysiciens peuvent jouer aux dieux créateurs en construisant des modèles d’univers, chacun avec sa propre combinaison de constantes et de conditions initiales, grâce à la puissance des ordinateurs modernes.

L'univers s'est-il créé tout seul ?

La question ... qu’ils se sont posée pour chaque modèle d’univers est : héberge-t-il la vie et la conscience après une évolution de 13,7 milliards d’années ? La réponse est ... : la vaste majorité des univers possède une combinaison perdante (...) - sauf le nôtre (...) La précision stupéfiante du réglage de la densité initiale de notre univers est comparable à celle que devrait montrer un archer pour planter une flèche dans une cible carrée d’un centimètre de côté qui serait placée aux confins de l’univers, à une distance de quelque 14 milliards d’années-lumière.»(1) «Aucun scientifique ne contestera le réglage très précis des constantes physiques et des conditions initiales de l’univers pour permettre notre existence (...)

Astronomers Find First Evidence Of Other Universes. Our cosmos was “bruised” in collisions with other universes.

Astronomers Find First Evidence Of Other Universes

Now astronomers have found the first evidence of these impacts in the cosmic microwave background. December 13, 2010 There’s something exciting afoot in the world of cosmology. Last month, Roger Penrose at the University of Oxford and Vahe Gurzadyan at Yerevan State University in Armenia announced that they had found patterns of concentric circles in the cosmic microwave background, the echo of the Big Bang. This, they say, is exactly what you’d expect if the universe were eternally cyclical. That’s an extraordinary discovery: evidence of something that occurred before the (conventional) Big Bang. Today, another group says they’ve found something else in the echo of the Big Bang. These bubbles probably had a violent past, jostling together and leaving “cosmic bruises” where they touched.

Again, this is an extraordinary result: the first evidence of universes beyond our own. So, what to make of these discoveries. Ref: Planck reveals an almost perfect Universe / Planck / Space Science. Cosmic microwave background seen by Planck.

Planck reveals an almost perfect Universe / Planck / Space Science

Photos - Le satellite Planck dévoile une carte de la première lumière de l'Univers. Avez-vous déjà partagé cet article?

Photos - Le satellite Planck dévoile une carte de la première lumière de l'Univers

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Jeudi matin, au siège de l'Agence spatiale européenne (ESA) à Paris, se tenait la conférence de présentation des premiers résultats cosmologiques de la mission Planck. Les rayons cosmiques naissent dans les superbulles › Espace. <p>En scrutant l'amas d'étoiles Cygnus OB2 (ci-dessus) situé dans la constellation du Cygne, des chercheurs ont repéré un excès de rayonnement gamma (zones entourées de tirets bleus), ce qui signe la présence de rayons cosmiques récemment accélérés.

Les rayons cosmiques naissent dans les superbulles › Espace

<em>Crédits : Jayanne English (CGPS/U. Manitoba) - A. R. Taylor (CGPS/U. Calgary)</em></p> Les rayons cosmiques proviendraient des superbulles, ces zones de l'univers constituées de gaz très chaud créées par les étoiles supermassives. Le rayonnement cosmologique de fond vu par Planck. Notre Galaxie et l’écho lumineux du Big Bang révélés par le satellite Planck. Le satellite Planck de l'ESA vient de délivrer une image exceptionnelle de l'intégralité du ciel provenant du premier relevé, qui est tout juste achevé.

Notre Galaxie et l’écho lumineux du Big Bang révélés par le satellite Planck

Celle-ci met en évidence les deux sources de rayonnement du ciel les plus importantes dans le domaine des micro-ondes : le rayonnement fossile et la Voie lactée. Le rayonnement fossile correspond à l'écho lumineux du Big Bang. Il témoigne des premiers instants de l'Univers, qu'il a traversé pendant près de 13,7 milliards d'années avant de parvenir jusqu'à nous. Dans certaines directions, on voit en superposition le rayonnement issu de divers objets astrophysiques, notamment notre Galaxie, la Voie lactée.

Grâce aux observations de Planck à neuf fréquences différentes, et grâce à des techniques sophistiquées d'analyse d'images, il est possible de distinguer ces différents rayonnements. Les premiers milliers d'années de l'Univers se dévoilent peu à peu. Le premier ciel complet du satellite Planck. Carte intégrale du ciel obtenue avec le satellite Planck de l’ESA. Sur cette carte, des images obtenues avec Planck ont été positionnées. Les noms de certaines structures de la Voie lactée ont été rajoutés. © ESA, HFI & LFI Consortia. Carte intégrale du ciel obtenue avec le satellite Planck de l’ESA. Sur cette carte, des objets extragalactiques détectés par Planck sont signalés ainsi que la nébuleuse d’Orion dans notre Galaxie. © ESA, HFI & LFI Consortia.

Il faut que genèse se passe...