background preloader

La culture québécoise

La culture québécoise

La Nouvelle-France racontée : 104 histoires de Nouvelle-France a Culture : Portail du gouvernement du Québec À l’ère de la mondialisation et de l’éclatement des frontières, l’art et la culture représentent un point de repère social pour les peuples. En s’y référant, les individus peuvent manifester leur sentiment d’appartenance et leur lien avec leur société. Cette réalité ne fait pas exception au Québec. Plusieurs facteurs ont contribué à la spécificité culturelle et artistique québécoise. Terre d’immigration, riche de l'apport des peuples amérindiens puis d’influences venues de la France, des îles Britanniques et d’ailleurs, elle profite encore aujourd’hui, plus qu’aucune autre culture sur le continent, des rapports étroits entretenus avec les deux grandes civilisations qui l’ont aidée à se définir, l’européenne et l’américaine. En même temps, seule société majoritairement francophone de l’Amérique du Nord, le Québec nourrit un attachement profond à sa culture, symbole même de son identité.

Musée virtuel de la Nouvelle France La Nouvelle-France : comment dresser un portrait fidèle d’un ensemble aussi vaste, sans craindre de laisser de côté des pans entiers de son histoire? C’est le défi que nous nous sommes lancé en renouvelant ce musée virtuel. Deux grands objectifs ont guidé notre démarche. D’abord, étendre la portée de l’exposition de façon à embrasser la Nouvelle-France dans sa totalité, de l’Acadie à la Louisiane, en passant par le Canada et les Pays d’en haut. Ensuite, présenter un large éventail des facettes de l’expérience coloniale française. Ces thèmes principaux se subdivisent en une variété de rubriques que le lecteur pourra tout à loisir explorer, comme l’alimentation, la santé, les divertissements, les conflits ou encore les sciences. Afin de fournir au lecteur une vue précise des spécificités de la Nouvelle-France et des facteurs qui ont influé sur sa destinée, nous n’avons pas hésité à déborder de ses frontières spatiales et temporelles. Cadran solaire et boussole de poche, vers 1750 <!

Jacques Cartier 1534-1542 | Musée virtuel de la Nouvelle France On ne sait pas comment Jacques Cartier a été initié à la navigation, mais Saint-Malo, la ville où il est né entre l’été et l’hiver 1491, était alors l’un des plus importants ports d’Europe. En 1524, il aurait accompagné Giovanni da Verrazzano et participé ainsi aux explorations officieuses engagées par le roi de France. Une dizaine d’années plus tard, Jacques Cartier est un navigateur assez expérimenté pour que François 1er lui demande d’entreprendre l’exploration officielle de l’Amérique du Nord. Il ne fait pas de doute que la route maritime qu’il emprunte, en 1534, lui était déjà familière. Itinéraires Vers les Terres Neuves Le 19 mars 1534, Cartier reçoit la mission de « faire le voyage de ce royaume es Terres Neuves pour descouvrir certaines yles et pays où l’on dit qu’il se doibt trouver grant quantité d’or et autres riches choses. » Le 20 avril suivant, le navigateur malouin appareille avec deux navires et 61 compagnons. Mensonge et prise de possession Du Saguenay jusqu’à Hochelaga

Les conquêtes en Amérique Dès les premiers voyages des explorateurs européens en Amérique, les puissants royaumes de l'époque ont mis la main sur des terres nouvelles qui étaient pleines de richesses potentielles. Les Européens ont rapidement rencontré les différents peuples amérindiens qui peuplaient ces territoires. Ces rencontres ont parfois donné lieu à des alliances et d'autres fois à des conflits. Autant pour les Européens que pour les Amérindiens, ces nouvelles rencontres ne se sont pas produites sans conséquences. L'approche colonisatrice des pays variait selon l'époque et les avantages offerts par le nouveau territoire : Plusieurs groupes ont subi les conséquences négatives liées à la colonisation de l'Amérique, en particulier les Amérindiens et les esclaves africains. Les Amérindiens Une bonne partie des Amérindiens de toutes les régions de l'Amérique n'a pas survécu à l'arrivée massive des Européens. Les groupes survivants ont vu les colons imposer leur culture et leur mode de vie. L'esclavage

Portail montréalais des archives - Accueil Les services d’archives partagent un objectif commun: rendre toujours plus accessible à l’ensemble de la population l’exceptionnel patrimoine dont ils ont la garde. Dans le prolongement des efforts soutenus des dernières décennies pour diffuser les archives, la vingtaine de membres du Groupe d’archivistes de la région de Montréal (GARM) joignent leurs ressources et ont recours à la Toile. C’est la façon la plus démocratique et la plus efficace de donner accès à l’information. Nous sommes heureux de livrer ici, avec l’aimable autorisation des Éditions du Boréal, le texte condensé de la première édition de Brève histoire de Montréal de l’historien Paul-André Linteau, le tout enrichi par plus de 700 documents d’archives. Nous tenons à remercier le ministère du Patrimoine canadien, Bibliothèque et Archives Canada, ainsi que le Conseil canadien des archives, dont l’aide financière a permis la réalisation de ce projet. Denys Chouinard Président du GARM

L'orthophoniste et les dyslexies, dysorthographies et autres dys... Les dyslexies et autres dys… Sur le plan étymologique, la dyslexie est un terme très général qui signale simplement l’existence de difficultés dans l’acquisition du langage écrit. Cependant, tout bon pédagogue sait qu’un enfant n’a appris à lire que s’il est à la fois capable de décoder et de comprendre ce qu’il lit. Malgré cette apparente complexité, comment expliquer que certains enfants y parviennent en quelques semaines seulement alors que d’autres, pourtant tout aussi intelligents, souffriront toujours de ne pas réussir à automatiser leur décodage ? Le drame des sujets dyslexiques se joue à la fois au niveau de la lecture et de l’écriture. Nous espérons apporter notre petite contribution à cette prise de conscience et à la transmission du savoir … Ce dossier est également destiné aux autres troubles d’apprentissages…les autres dys…

Le guide antistress des devoirs à la maison Ennui pour les enfants, stress pour les parents. Stop ! Huit conseils pour faire du casse-tête des devoirs un moment de plaisir. Anne-Laure Gannac Sophie Rostain Sommaire Comment s'organiser ? Chaque soir, la plupart des enfants franchissent le seuil de la maison chargés de leçons à apprendre et de devoirs à faire… Quand et comment s’y mettre ? Motivatrice et membre de l’Acmée, Brigitte Prot (auteur de J’suis pas motivé, je fais pas exprès ! Pour quelle durée ? Cela posé, « entre 8 et 10 ans, il n’est pas rare qu’il ait besoin de courtes pauses », précise Brigitte Prot. Acmée : Association Agir pour la communication et la motivation dans l’éducation et l’enseignement, 9, square des Cottages, 91200 Athis-Mons. Faut-il être présent ? Oui, parce que l’adulte est le garant de l’organisation. « Il faut des années à un enfant pour être en mesure de gérer son emploi du temps », indique Brigitte Prot. Jusqu'où l'aider ? A découvrir Cultivez son envie de lire... sur Internet La principale clé ?

Histoire : Louis XIV Après 2 diaporamas, qui ont certes plû à mes élèves, je souhaitais changer de pratique pour cette nouvelle leçon afin de rendre mes élèves un peu plus actifs et ne pas les lasser des diaporamas J'ai donc choisi de travailler sous forme de recherches documentaires, un peu comme un rallye histoire. Voilà le principe : Nous travaillerons dans la salle de motricité, pas dans la classe ! Les élèves sont par groupe de 3. Chaque groupe possède une feuille de questions (pour tout le groupe) et une feuille de documents annexes (une par enfant) Des affiches format A3 + un livre portant sur différents thèmes sont disposés dans la salle. Les enfants vont devoir répondre aux questions (sur brouillon) et remplir les docs en passant d'une affiche à une autre. Une trace écrite sur chaque thème sera demandée à chaque groupe. Chaque réponse juste à une question vaudra 1 point. Le thème "Une journée du roi soleil" se fera sur le livre du même titre de Jean-Marie Ruffieux En complément : Les thèmes : La Cour

L'estime de soi Caractéristiques d'une faible estime de soi L'élève : - a une mauvaise opinion de lui-même, d'elle-même et de ses aptitudes; il ou elle craint d'exprimer ses opinions. - ne réussit pas bien à l'école; il ou elle se croit incapable de mener à bien ses travaux, peu importe son habileté réelle Ce qui nuit à l'estime de soi : - Une pauvre estime de soi des parents ou des enseignants Comment favoriser l'estime de soi - Être présent de façon chaleureuse auprès de l'enfant Dans vos relations avec les élèves, il est essentiel de posséder un bon sens de l'humour, ainsi que d'être capable de rire de vous-même et de voir les drôleries de certaines situations de tous les jours. Comment bâtir l'estime de soi chez les élèves I - Remettre à chaque élève un sac de papier brun. Demandez-leur d' imprimer leur nom au centre du sac et de décorer autour de leur nom. Sur le babillard, affichez : "Nos compliments à une personne très spéciale". Chaque matin, placez un bout de papier sur chaque pupitre d'élève.

Un logiciel gratuit pour l'apprentissage de l'orthographe Graphoville est un logiciel interactif et gratuit, édité par l’association Euro Cordiale et qui assure un apprentissage de l’orthographe en contexte, selon un itinéraire porteur de sens et construit par l’utilisateur. Le programme présente une histoire complète, qui se déroule dans une petite ville, sous forme de dessins animés. Tous les ingrédients (aventure, suspense, humour et rebondissements) se conjuguent pour maintenir la concentration et agrémenter l'apprentissage. La navigation diversifiée se fait au choix suivant : Une liste des séquences d’apprentissage classées en trois niveaux de difficultéUne liste de métiers (au nombre de 75)Un plan de la villeUne galerie de personnages L’histoire, élaborée et ô combien passionnante, est découpée en 50 séquences indépendantes traitant chacune d’une difficulté orthographique et d'une seule, présentée par un personnage typique. Niveau : Professionnel

CartoGraf Project | Accueil

Related: