background preloader

Réseaux sociaux

Facebook Twitter

Dictionnaire dystopique : influenceurs/influenceuses. France Culture - Sur les réseaux sociaux, les "mèmes"... Le Monde - Pour un selfie inopportun ou un tweet... Cyberprostitution : « Enfants et jeunes majeurs sont désormais les premières victimes » Marianne - 69% de ses "amis" ont voté "mort". « Le pouvoir de Mark Zuckerberg est sans précédent » : un de ses cofondateurs appelle à démanteler Facebook. « Gilets jaunes » : soupçons de manipulation sur les réseaux sociaux. Visite dans l’un des très secrets centres de modération de Facebook. Le « New York Times » publie des photos d’enfants mourant de faim au Yémen.

Pendant plusieurs heures, des dizaines d’internautes ont été empêchés par Facebook de partager l’article du quotidien américain.

Le « New York Times » publie des photos d’enfants mourant de faim au Yémen

LE MONDE ECONOMIE | 31.10.2018 à 06h42 • Mis à jour le 31.10.2018 à 08h21 | Par Alexandre Berteau La photo s’affiche en « une » du New York Times du samedi 27 octobre. Le regard absent, presque résigné, une fillette squelettique est allongée sur un lit d’hôpital. Sa tête semble démesurée, comparée à son torse rachitique traversé par des côtes saillantes. Amal Hussain, 7 ans, est, selon l’ONG britannique Save the Children, l’un des cinq millions d’enfants yéménites victimes de la famine provoquée par la guerre qui, depuis 2015, oppose les rebelles houthistes soutenus par l’Iran, à la coalition menée par l’Arabie saoudite.

Aux Etats-Unis, 256 millions de dollars de pubs politiques sur Facebook en six mois. En six mois, le réseau social a ainsi accueilli 1,7 million d’annonces destinées à soutenir un candidat ou une mesure soumise au vote.

Aux Etats-Unis, 256 millions de dollars de pubs politiques sur Facebook en six mois

Environ 256 millions de dollars (223 millions d’euros) ont été dépensés au cours des six derniers mois en publicités politiques sur Facebook aux Etats-Unis, a fait savoir le réseau social mardi 23 octobre. Cette somme a servi à payer près de 1,7 million d’annonces destinées à soutenir un candidat à un scrutin, une mesure soumise au vote ou abordant « une problématique d’importance nationale ». Facebook a ainsi publié son premier rapport sur ce sujet devenu très polémique depuis les révélations autour des manipulations politiques d’élections opérées via sa plate-forme. Le groupe avait promis de mettre à disposition du public un outil permettant de retrouver les archives des différentes publicités à caractère politique aux Etats-Unis publiées sur le réseau social et sur Instagram.

Twitter verrouille de nombreux comptes français. Le Russe Pavel Dourov, indéchiffrable créateur de Telegram. Twitter lance la chasse aux comptes suspects. Des adolescents de la région piégés au jeu morbide de la "baleine bleue" On aurait aimé être alerté à repérer des choses qui nous ont semblé anodines, et qui ne l'étaient pas” : dans ce village tranquille d'Occitanie proche du littoral, Sylvie et Patrick (1), parents de cinq enfants, ne décolèrent pas.

Des adolescents de la région piégés au jeu morbide de la "baleine bleue"

Leur fils aîné, Max, 15 ans, est miraculeusement rescapé du “Blue whale challenge”, le “Jeu de la baleine bleue”, un jeu de défis qui pousse au suicide des adolescents au terme d'un parcours morbide lancé de manière anodine. Il y a un an, le ministère de l'Éducation alertait sur le phénomène porté par “une notoriété certaine”. Comment Facebook piste les internautes qui ne sont pas sur le réseau social.

La justice russe ordonne le blocage de Telegram. L’application refuse de fournir au FSB, les services russes de sécurité, les clés permettant de déchiffrer les messages de ses utilisateurs.

La justice russe ordonne le blocage de Telegram

Facebook : sous pression des sénateurs américains, Mark Zuckerberg fait face. Le PDG était invité à s’expliquer devant les élus après le scandale Cambridge Analytica, qui a plongé le réseau social dans une grave crise.

Facebook : sous pression des sénateurs américains, Mark Zuckerberg fait face

L’attente était énorme : pour la première fois, mardi 10 avril, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a été auditionné par le Congrès des Etats-Unis. Il s’est expliqué devant deux commissions du Sénat rassemblées pour l’occasion, celle du commerce et celle de la justice, sur l’affaire Cambridge Analytica. Cette entreprise spécialisée dans l’influence politique est soupçonnée d’avoir récupéré des données de 87 millions d’utilisateurs du réseau social à leur insu. #healthy : la mode du manger beau. Sur les réseaux sociaux, ils sont des milliers à poster ce qu’ils mangent.

#healthy : la mode du manger beau

Tons pastel, produits colorés, matières naturelles… le manger sain doit aussi être joli. Et tant pis si la consommation frénétique de certains aliments menace l’environnement. Avocats, graines de courges et de tournesol, fruits et légumes crus, noix et raisins secs, céréales complètes, miel non pasteurisé… Longtemps, l’écrivain J.D. A quel point publier des photos de ses enfants sur Facebook est-il dangereux ? La pratique est courante mais nécessite, régulièrement, une mise en garde sur les risques encourus.

A quel point publier des photos de ses enfants sur Facebook est-il dangereux ?

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Big Browser Fiers de montrer l’évolution de leur progéniture, des couples n’hésitent plus à partager des images de leurs enfants avec leurs amis sur les réseaux sociaux. En 2017, je m’autocélèbre sur Twitter. Grâce au retweet, les orgueilleux peuvent s’exprimer en toute liberté, via leurs admirateurs.

En 2017, je m’autocélèbre sur Twitter

Une pratique courante pour assurer sa communication. Mes tweets n’engagent que moi... et mon double. Cette maxime emblématique signifiant que la prose du salarié en 140 signes « n’engage que lui » ne sert généralement qu’à balancer, d’un air indigné, la recette de la tarte aux coings.

Mes tweets n’engagent que moi... et mon double

Depuis que les opinions les plus diverses se compressent et s’échangent en 140 caractères maximum, la mention « mes tweets n’engagent que moi » est devenue un véritable gimmick dans l’air du temps, une formule ­résumant à elle seule la schizophrénie de l’époque. Cette maxime emblématique trône généralement en bonne place dans les mini-biographies accompagnant les comptes des gens que vous suivez, à côté d’un haïku au second degré et de trois hashtags laissant transpirer une foi irrépressible en l’avenir numérique. Un utilisateur de Twitter qui se présente en quelques mots-clés à ses followers pourra par exemple mentionner : « Responsable du pôle digital@Le pain perdu 3.0. Messages haineux : le gouvernement allemand hausse le ton contre Facebook et Twitter.

Un projet de loi présenté le 14 mars en Allemagne prévoit de sanctionner sévèrement les entreprises et les personnes diffusant des propos haineux sur les réseaux sociaux.

Messages haineux : le gouvernement allemand hausse le ton contre Facebook et Twitter

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Damien Leloup Des amendes pouvant aller jusqu’à 50 millions d’euros contre les entreprises et sanctionner personnellement leurs responsables à hauteur de 5 millions d’euros, c’est la principale mesure du projet de loi de lutte contre les messages haineux sur les réseaux sociaux, présenté mardi 14 mars par le ministre de la justice allemand, Heiko Maas. Trump, tweeteur-EN-CHEF (!) Le futur président des Etats-Unis a fait du réseau social Twitter une arme de communication massive. Une série de morts diffusées en direct sur Facebook Live relance un débat sur le voyeurisme. « Pour que les outils de modération des réseaux sociaux soient efficaces, il faudrait une volonté politique » Analyse.