background preloader

La révolution numérique

Facebook Twitter

C'est le début de la fin et la fin du début

Manifeste Conseil national du numérique Mai 2017. Ces « barbares » du numérique qui changent la France. Pourquoi Google et les GAFAs dérangent les politiques européens? Il y a 19 mois GreenSI comparait Google à un État (voir Google, la startup qui voulait se faire aussi grosse qu'un État).

Pourquoi Google et les GAFAs dérangent les politiques européens?

A l'époque c'était le 76ème État du monde par comparaison avec le PIB. Aujourd'hui, avec un chiffre d'affaires de l'ordre de 60 milliards en 2014 (+10 milliards et 1000 salariés de plus) Google continue sa croissance, multiplie les projets dans tous les domaines (santé, transport,...) et commence a terroriser les politiques européens. Les politiques américains, eux, sont bien contents que ces entreprises portent une partie de la croissance de leur PIB. Un second billet (voir Comprendre Google ou Facebook, relisez StarWars) reprenait la fin du premier billet qui annonçait que Google aller maintenant monter une armée de (an)droïds (clin d'oeil "Star Wars") et réussir à influencer le "Sénat de l'Empire", pour reprendre la main sur la destinée du monde moderne. Cette semaine nous venons de passer de l'humour au déclenchement des premières hostilités. Les GAFAnomics, les nouveaux codes de l'innovation selon Google, Apple, Facebook, Amazon.

[NEON] Qui veut tuer les internets. Last Week Tonight with John Oliver (HBO): Net Neutrality. L'Open Source expliqué avec des Lego. Enseignement du numérique : la France « extrêmement en retard » selon un rapport parlementaire. Le rapport propose d’éveiller au codage informatique dès la primaire « Une personne qui n’a jamais commis d’erreurs n’a jamais tenté d’innover », Albert Einstein – Conscience.

Enseignement du numérique : la France « extrêmement en retard » selon un rapport parlementaire

C’est avec cette citation qu’est introduit le rapport d’information « Agir pour une France numérique : de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace… » présenté ce mercredi à l’Assemblée nationale. La Commission ayant fini de se réunir à 11h30, le document sera officiellement dévoilé à 14h. Cette copie de 140 pages supervisée par Corinne Ehrel, députée socialiste des Côtes d’Armor, et Laure de La Raudière, députée UMP d’Eure et Loir, passe en revue l’écosystème numérique français pour en dresser le panorama, déterminer les faiblesses et les enjeux qui y sont liés. Evaluer les incubateurs Souhaitant faciliter les démarches des jeunes entrepreneurs pour trouver les bons interlocuteurs, elles préconisent l’instauration d’une plate-forme publique pour les aiguiller.

Le numérique : "prendre conscience qu'il s'agit d'une révolution" D'Uber à Airbnb, les inquiétantes dérives de l'économie collaborative. Ryan Simonetti n'en revient toujours pas.

D'Uber à Airbnb, les inquiétantes dérives de l'économie collaborative

Le 8 juillet dernier, à Washington D.C., ce PDG de la start-up Convene se dirige vers le véhicule Uber qu'il vient de commander. Le chauffeur du véhicule n'est pas à bord, il discute avec un inspecteur du service des taxis de la ville, à qui il remet les documents de sa voiture. Alors que l'inspecteur se dirige vers sa propre voiture pour les vérifier, le chauffeur d'Uber s'installe enfin au volant, et démarre sans attendre le retour de ses documents. Stupéfait, l'inspecteur des taxis déclenche son gyrophare et se lance à la poursuite du chauffeur. Ryan Simonetti raconte au Washington Post: "j'ai dit au chauffeur: 'eh, c'est quoi cette voiture de police qui nous poursuit?

' "Arrêtez la voiture ou je vous éclate la tête! " La voiture s'engage sur l'autoroute, et ne tarde pas à dépasser largement la limite de vitesse pour échapper à son poursuivant. Finalement, sous la pression, le chauffeur fou accepte de prendre une bretelle de sortie. Le Bon Coin menace-t-il vraiment braderies, brocantes et vide-greniers ? Les premiers sont arrivés jeudi 28 août, soit près de 10 jours avant le coup d'envoi officiel de la Grande braderie de Lille, afin d'être sûrs d'avoir les meilleurs emplacements.

Le Bon Coin menace-t-il vraiment braderies, brocantes et vide-greniers ?

Campés avec leurs camions à proximité de la Deûle et de l'Esplanade, le quartier historique des brocanteurs professionnels, ils attendent avec impatience de pouvoir déballer leurs marchandises sur les pavés. Ce sera chose faite le samedi 6 septembre à partir de 14 heures (et pas avant, la mairie veille au grain), et jusqu'au dimanche 7 septembre à 23 heures.

Unique par son ampleur, la braderie de Lille attire chaque année près de 10.000 exposants dont 300 brocanteurs professionnels, et 2,5 millions de visiteurs. Les secteurs bouleversés par le numérique (Banks are crying out for the Uber treatment) Livre "Aux sources de l'utopie numérique" de Fred Turner. Le numérique : menace pour le lien social ?