background preloader

Premiere révolution

Facebook Twitter

Héliogravure, rotogravure, lithophotographie, phototypie, calotype, cylindre. L’héliogravure (qui signifie "gravure par le soleil") aurait été employée dès 1855 par Abel Niépce de Saint-Victor, cousin de Nicéphore Niépce.

Héliogravure, rotogravure, lithophotographie, phototypie, calotype, cylindre

Cette technique résulte des recherches sur la photogravure entreprises après les travaux de L. Daguerre et N. Niépce sur l’action de la lumière sur des substances photosensibles comme l’iodure ou le chlorure d’argent. Les premiers daguerréotypes apparaissent à partir de 1835 : l'image est fixée sur une plaque de cuivre argentée exposée en chambre noire. Suivent en 1841 les premiers calotypes de William H. Au cours de ses recherches, Adolphe Poitevin met au point un nouveau procédé d’impression : la phototypie [Figure 27]. Le peintre tchèque Karel Klíč ou Karl Klietsh (1841-1926), cherchant un moyen de reporter et de graver une photographie en demi-teintes sur une plaque métallique, perfectionne cette technique et obtient ses premières héliogravures artisanales à partir de 1878.

Klietsh poursuit ses recherches en Angleterre à partir de 1889. Photographie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Photographie

La photographie[1] est une technique qui permet de créer des images sans l'action de la main, par l'action de la lumière. Le terme « photographie » désigne aussi l'image obtenue. Il désigne également la branche des arts graphiques qui utilise cette technique, dont le nom signifie étymologiquement « écriture de la lumière ».

Une photographie de paysage célèbre, The Tetons and the Snake River d'Ansel Adams (1942). Étymologie[modifier | modifier le code] Le mot « photographie » a été créé par John Herschel et provient de deux racines d'origine grecque : le préfixe « photo- » (φωτoς, photos : lumière, clarté) — « qui procède de la lumière », « qui utilise la lumière » ;le suffixe « -graphie » (γραφειν, graphein : peindre, dessiner, écrire) — « qui écrit », « qui aboutit à une image ». Littéralement : « peindre avec la lumière ». La personne utilisant la technique photographique lors de la phase de prise de vue se nomme le photographe. I. Photogravure. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Photogravure

Histoire[modifier | modifier le code] C'est l'ingénieur français Nicéphore Niépce qui le premier met en place les prémices de la photogravure dans les années 1820, il cherche alors le moyen de graver des images photographiques pour pouvoir les imprimer avec une presse d'imprimerie traditionnelle. Il sera suivi par le Britannique Henry Fox Talbot, inventeur du calotype. Ce dernier dépose un brevet pour son procédé de gravure photographique en 1852, procédé qu'il améliore en 1858 (il l'appelle « photoglyphic engraving »)[1]. Ces deux procédés sont les ancêtres de la photogravure moderne[1].

Héliogravure. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Héliogravure

L'héliogravure ou rotogravure est un procédé d'impression particulièrement adapté aux très longs tirages où une haute qualité de reproduction est exigée. L'héliogravure est aussi un procédé ancien et de très haute qualité et rareté pour les tirages photographiques d'art (procédé appelé aussi « héliogravure au grain »). Le savoir-faire de l'héliogravure est répertorié à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France. Historique[modifier | modifier le code] Héliographie (« dessin par le soleil ») est le premier nom donné au procédé de son invention par Nicéphore Niépce, ses premiers essais nécessitant une longue exposition au soleil.

Principe[modifier | modifier le code] Technique[modifier | modifier le code] Cette technique est née dans les années 1820 des recherches de Joseph Nicéphore Niépce qui inventa les eaux fortes photographiques : plaques métalliques recouvertes d'un vernis durcissant à la lumière, puis lavées pour être mordues. Date. Lire l'histoire : Gutenberg, ou l'aventure de l'imprimerie - Documentaires - Il était une histoire.

Introduction Gutenberg a-t-il inventé l'imprimerie ?

Lire l'histoire : Gutenberg, ou l'aventure de l'imprimerie - Documentaires - Il était une histoire

On peut se poser la question dans la mesure où, dans plusieurs pays d'Europe, on revendique la paternité de cette invention. L’invention de l'imprimerie (1454) Ce sont les chinois qui sont à l'origine de l'invention de l'imprimerie, dans le but de simplifier l'utilisation de leur écriture idéographique.

L’invention de l'imprimerie (1454)

Découverte et perfectionnée en Europe au XVe siècle sous l'impulsion de l'allemand Gutenberg, l'imprimerie va contribuer largement à la diffusion de la pensée et des idées pendant la Renaissance. Nicéphore Niépce. Physicien français (Chalon-sur-Saône 1765-Saint-Loup-de-Varennes 1833).

Nicéphore Niépce

Universellement connu aujourd'hui pour l'invention de la photographie, il mourut sans se douter de l'immense succès et des nombreuses applications qu'allait connaître cette technique d'enregistrement des images. Son ingéniosité s'exerça aussi dans d'autres domaines. Un pionnier du moteur à explosion. Linotype. Ancien.

Linotype

Machine de composition mécanique utilisant un clavier pour produire des lignes justifiées fondues en un seul bloc. Le Petit Larousse 2017 sur iPhone Plus de 63 000 mots et 28 000 noms propres 2 000 photos, dessins, cartes Les célèbres pages roses Une aide aux jeux de lettres Le jeu du dictionnaire pour s’amuser à retrouver la bonne définition d’un mot. 9 000 citations d’auteurs français et étrangers 6 000 articles pratiques pour déjouer les pièges de la langue Télécharger sur l'AppStore pour 9,99 € Cette application est universelle, une fois achetée, vous pouvez l'installer sur votre iPhone, iPod Touch ou iPad sans frais supplémentaires pour une interface adaptée à chaque appareil.

Apple, le logo Apple, iPad, iPhone, iPod, iTunes sont des marques d’Apple Inc., déposées aux États­Unis et dans d’autres pays. Linotype. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Linotype

Une Linotype (Deutsches Museum) Clavier d'une linotype agencée pour l’anglais. Clavier d’une linotype agencée pour le français. Description[modifier | modifier le code] Linotype Menta présente au Moulin du Got à Saint-Léonard-de-Noblat (87) La « composition chaude » a pratiquement disparu aujourd'hui, remplacée par la photocomposition : le texte est désormais saisi sur ordinateur, puis le texte est « flashé » sur du papier photographique et appliqué, soit manuellement, soit par PAO, sur des plaques pour impression offset.