background preloader

Du mal-être au bien-être des élèves

Facebook Twitter

Dossier spécial stress chez les enfants : causes, conséquences, prévention. Le stress est considéré comme l’un des fléaux de notre époque, à tel point que des adolescents (et même des enfants) connaissent des situations de burn-out.

Dossier spécial stress chez les enfants : causes, conséquences, prévention

Le stress a envahi toutes les sphères de la société, du travail à la famille. Les parents stressés (par leur chef au travail, par une situation économique difficile, par une séparation ou une maladie, par le manque de temps pour tout faire, par un souci de voiture…) peuvent communiquer leur stress aux enfants, les enfants stressés communiquent leur stress aux parents, les parents stressent les enfants pour améliorer leurs résultats scolaire, les enfants stressent les parents à cause de leurs comportements (agressifs, effacés, solitaires, effrontés…), l’école stresse les parents et les enfants… La liste est longue et le cercle vicieux difficile à briser.

Améliorer le climat scolaire grâce à la sensibilisation. De récentes études ont démontré l’importance d’un climat scolaire positif pour améliorer le rendement scolaire, le comportement et l’état mental des élèves.

Améliorer le climat scolaire grâce à la sensibilisation

Un climat scolaire positif contribue à accroître l’apprentissage et la réussite, à réduire le taux de décrochage à l’école secondaire et à prévenir l’intimidation. Il est également favorable à la prévention des risques, à l’apprentissage et à la motivation d’apprentissage. par Lisa Borsu, assistante bilingue pour le programme scolaire Rick Hansen. 2014_bienetreecole. La dépression chez les ados, un mal fréquent mais difficile à détecter. DÉPRESSION.

La dépression chez les ados, un mal fréquent mais difficile à détecter

Sautes d’humeur, irritabilité, refus de l’autorité, coups de déprime... autant de signes qui indiquent que le jeune passe par une période difficile : la fameuse crise d'adolescence. Mais comment savoir que le mal n'est pas plus profond ? En effet, l'instabilité émotionnelle presque constitutive de l’adolescence rend l'évaluation psychologique des jeunes plus compliquée qu'elle ne l'est chez l'adulte. 8% des adolescents touchés La souffrance psychologique nécessitant une prise en charge adaptée ne doit pourtant pas être sous-estimée : 8% des adolescents entre 12 et 18 ans souffriraient de dépression selon la Haute autorité de santé (HAS).

Ecole en santé, promesse de santé. Présentation Ce Dossier a été élaboré par le Professeur Jacques Fortin, médecin et universitaire, intéressé dès les années 1970 par l’importance accordée en Grande-Bretagne aux « compétences psycho-sociales » dans le développement de l’enfant.

Ecole en santé, promesse de santé

On pourra lire dans ses nombreuses publications de riches témoignages de ses expériences de terrain et de ses propositions. Il fut, il faut le souligner, pionner dans la diffusion en France du concept de « Promotion de la santé en milieu scolaire ». La première partie nous montre les liens étroits entre santé et scolarité à partir d’une approche globale de Promotion de la santé, peu connue en France au-delà des spécialistes.

Elle se décline en cinq axes qui structurent une politique ambitieuse. La deuxième partie, décrit concrètement la logique de cette approche, ses apports à une conception globale et ouverte de l’école et ses recoupements avec des travaux issus d’autres démarches. Ensemble, oeuvrons pour le développement d'une école où il fait bon vivre! Le décrochage scolaire n’est pas une fatalité. Chaque année, plus de 150 000 jeunes sortent prématurément du système scolaire, sans qualification, ni diplôme.

Le décrochage scolaire n’est pas une fatalité

L’école leur renvoie une image écornée d’eux-mêmes qui leur est insupportable, entraînant un rejet total. Quels sont les signes à repérer ? Quel rôle pour les parents ? Tous connectés, tous isolés. L'auteur Christophe André est médecin psychiatre à l'Hôpital Sainte-Anne, à Paris.

Tous connectés, tous isolés

Du même auteur. Voyage en terres adolescentes. Santé et bien-être de l'enfant et de l'adolescent. Comment favoriser l'estime de soi à l'école ? A l’école, comment donner confiance à nos petits élèves ? Valorisons et encourageons-les !

A l’école, comment donner confiance à nos petits élèves ?

Pour se construire et pour acquérir suffisamment d’estime de soi, l’enfant a également besoin d’être reconnu. N’hésitons pas à mettre en valeur ses capacités et ses talents, à ne pas être avare en compliments. Un dossier sur la dépression. Accompagner les jeunes en situation de vulnérabilité. Quand l’école rend malade : la phobie scolaire vécue de l’intérieur.

C'est la rentrée !

Quand l’école rend malade : la phobie scolaire vécue de l’intérieur

Les vacances de la Toussaint sont finies. Deux semaines passées si vite & un zébrillon qui a du reprendre ce matin le chemin du collège, non sans mal Je pressentais que la veille de la reprise, & la reprise elle-même ne seraient pas simples... Et, si l'angoisse n'a pas été aussi forte que début septembre, elle fut tout de même très présente & pesante toute la soirée d'hier & plus encore avant 08h00 aujourd'hui.

Par hasard (si tant est qu'il existe...), hier soir nous regardions le JT de France 2 lorsqu'un reportage tourné dans le service de pédopsychiatrie de l'hôpital neurologique de Lyon dirigé par le Dr Olivier Revol fut lancé. Depuis son entrée en sixième, il y a un an, Mathéo souffre de phobie scolaire. Car il s'agit bien d'une incommensurable peur, qui submerge, qui envahit tout notre être. - Pars Pas. La Santé en action n° 427 - sommaire. Le manque de sommeil chez les enfants et les adolescents a beaucoup de conséquences. Alors que la quantité optimale de sommeil requise chez les adolescents serait d’au moins 8 1/2 heures par nuit, plus de 70 % des ados dorment moins de sept heures.

Le manque de sommeil chez les enfants et les adolescents a beaucoup de conséquences

Une enquête de la Fondation nationale du sommeil des États-Unis a montré que 34 % des plus petits, 32 % des enfants d’âge préscolaire et 27 % de ceux d’âge scolaire dorment moins que ce que leurs parents croient nécessaire. Un élément important qui contribue au manque de sommeil est la présence des appareils électroniques dans la chambre de l’enfant, a indiqué au Devoir la pédopsychologue Reut Gruber de l’Institut universitaire en santé mentale Douglas, première auteure de ce rapport. Un autre facteur qui contribue au manque de sommeil est le fait que les enfants sont très occupés. Ils participent à de multiples activités parascolaires dont plusieurs se terminent souvent tard le soir. fonctions exécutives Le sommeil accroît aussi les défenses immunitaires.