background preloader

Nouvelles formes de servitude et suicide

Nouvelles formes de servitude et suicide

http://www.cairn.info/revue-travailler-2005-1-page-53.htm

Related:  Christophe DejoursMal-être

Publications de Christophe Dejours sur Cairn ➜Recherche avancée Publications de Christophe Dejours diffusées sur Cairn.info Ouvrages L'évaluation du travail à l'épreuve du réel Critique des fondements de l'évaluation Coll. Ce n'est pas le travail qui tue mais la gouvernance Aujourd'hui Areva La Hague. Hier La Poste. Avant-hier France Télécom. Les cas de suicides au travail se suivent ...et se ressemblent. Hélas. Devant l'ampleur des « maladies du travail », toutes les institutions sont secouées : entreprises, État, institutions, chercheurs et experts. Risques psychosociaux - stress au travail - définition On qualifie de « risques psychosociaux » (ou RPS) les éléments qui portent atteinte à l’intégrité physique et à la santé mentale des salariés au sein de leur environnement professionnel. Ces risques peuvent recouvrir différentes formes : le stress, parmi les plus connus, mais aussi le harcèlement, l’épuisement professionnel et même la violence au travail. Ils sont la cause de plusieurs maux et pathologies (problèmes de sommeil, dépression, troubles musculo-squelettiques, maladies psychosomatiques, etc.). L’INSERM définit les RPS comme la combinaison d’un grand nombre de variables, à l'intersection des dimensions individuelles, collectives et organisationnelles de l'activité professionnelle, d'où leur complexité et leur caractère souvent composite. Les RPS les plus répandus

Travailler mieux pour vivre mieux Aujourd’hui, j’ai le plaisir de recevoir le juriste Alain Supiot et le psychiatre et psychanalyste Christophe Dejours pour tenter de savoir s’il est possible de changer le travail et changer la vie ! De gauche à droite : Alain Supiot et Christophe Dejours AC Lochard © Radio France Cela ne devrait pas exister, mais c’est la triste réalité : il existe des femmes et des hommes malades du travail, il se rencontre des épuisés de la vie qui n’ont plus le courage de résister au « management de la peur » et à la pression gestionnaire. Ceux-la ne supportent plus la dévalorisation de leur métier, ils ont honte de la malfaçon, ils regrettent le temps de la coopération entre collègues ; alors, ils se sentent inutiles, et perdent toute estime de soi.

MSA - Languedoc Selon l'Institut national de veille sanitaire (INVS), le monde agricole compte 400 suicides par an. Et pourtant, le suicide est évitable. C'est pourquoi le risque psychosocial est un enjeu fort des services de Santé et Sécurité au travail (SST) de la MSA et plus particulièrement la prévention du risque suicidaire.

Chez Amazon, des conditions de travail dignes de Zola home_theme © © France Info - Radio France Des employés sous-payés obligés de parcourir jusqu'à 22 kilomètres par jour pour transporter les produits à expédier d'un bout de l'entrepôt à l'autre, d'autres qui risquent leur place pour une journée d'arrêt maladie, des horaires de travail infernaux... L'enquête du Sunday Times au coeur du système Amazon est édifiante. Si vous avez commandé une console de jeux pour Noël, sachez que chez Amazon UK, les employés en emballent 140 par heure. A l'approche de Noël, on travaille 7 jours sur 7 et même la nuit dans l'un des quatre entrepôts britanniques du géant du shopping online. Besoin de faire une pause ? Portrait : Christophe Dejours En explorant les liens entre travail et souffrance psychique, le psychiatre et psychanalyste Christophe Dejours (a) a créé une nouvelle discipline et levé le voile sur les effets délétères de certains modes d'organisation et d'évaluation. Depuis son premier livre, Travail, usure mentale, publié en 1980, le psychiatre et psychanalyste Christophe Dejours n'a cessé de dénouer les liens entre souffrance mentale et travail : " Quand, il y a trente ans, je défendais le concept de souffrance psychique, beaucoup ricanaient - les sociologues, qui le trouvaient trop chrétien, comme les syndicalistes, qui jugeaient ce terme petit-bourgeois. Or la souffrance est inévitablement au rendez-vous du travail.

Crise suicidaire et suicide en collectivité Groupe Hospitalier Cochin — Saint-Vincent-de-Paul (AP-HP) Ancien Président de l’Association Internationale pour la Prévention du Suicide Introduction Toute crise suicidaire constatée chez un individu doit non seulement faire discuter la structure mentale, définir la personnalité, évaluer le degré de tristesse et de désespoir, mais également faire évaluer le groupe social et l’environnement dans lequel le suicidaire évolue avant qu’il ne devienne suicidant en mettant sa vie en danger pour devenir suicidé. C’est alors que se vérifiera ou non certaine information que l’idéation suicidaire est de l’ordre de la pathologie individuelle et liée ou non à une difficulté d’intégration sociale. On sait depuis Durkheim que " toute perturbation d’un ordre collectif déterminera une exacerbation de l’anomie et en accentuera les effets ". Ce n’est pas tant l’étude des circonstances de la crise qui importe mais la réponse faite à cette crise suicidaire.

Un nouveau témoignage pointe du doigt les conditions de travail difficiles chez Amazon Décidément, les conditions de travail chez le géant Amazon n'en finissent plus de faire parler d'elles. Cette fois, c'est au travers d'un témoignage publié chez nos confrères du quotidien Libération que nous plongeons, une fois de plus, dans ce qui s'apparenterait à un véritable enfer. Amélie (un pseudonyme), intérimaire embauchée quelques semaines sur la plateforme de Montélimar y raconte en long, en large, et en travers son activité de « pickeuse », c'est-à-dire d'employée chargée d'aller chercher les produits commandés par les clients. Une fois de plus, le témoignage dénonce les cadences infernales, le peu de temps accordé pour s'alimenter et les rappels à l'ordre permanents dès que quelque chose n'est pas fait dans les règles d'efficacité dictées par Amazon. Sont également évoquées les centaines de caméras de surveillance et autres agents de sécurité qui veillent au grain, afin qu'aucun produit ne puisse prendre la poudre d'escampette.

Le choix : souffrir au travail n'est pas une fatalité Rares sont ceux qui contestent encore les conséquences néfastes des méthodes de travail généralisées au sein des entreprises depuis les années 1990, notamment de l'évaluation individuelle des performances. La mise en concurrence sans limite entre salariés et la solitude qu'elle engendre font souffrir, parfois jusqu'à la mort : la multiplication des suicides en est devenue le sinistre symptôme. Mais ce constat s'accompagne bien souvent d'un certain fatalisme, qui fait comme un écho aux mots de Margaret Thatcher, « il n'y a pas d'alternative ». Ce livre, fondé sur diverses enquêtes de terrain, s'inscrit en faux. Si les dérives sont graves et se retrouvent aussi bien dans un service de réanimation de l'hôpital public que dans une société commerciale de vente par téléphone, d'autres entreprises se sont montrées capables de mettre en place une nouvelle organisation du travail et d'en recueillir les gains, sur le plan de la santé comme de la productivité. Une étape a été franchie.

Suicides ou les tentatives de suicide (/accueil/pages-contact/FormulaireEnvoyerLien.html?currentUrl=http%3A%2F%2Fwww.inrs.fr%2Faccueil%2Fproduits%2Fmediatheque%2Fdoc%2Fpublications.html%3FrefINRS%3DED%25206125¤tTitle=D%C3%A9marche%20d'enqu%C3%AAte%20paritaire%20du%20CHSCT%20concernant%20les%20suicides%20ou%20les%20tentatives%20de%20suicide) ( (/accueil/pages-contact/Choixformulaire.html?currentUrl=http%3A%2F%2Fwww.inrs.fr%2Faccueil%2Fproduits%2Fmediatheque%2Fdoc%2Fpublications.html%3FrefINRS%3DED%25206125¤tTitle=D%C3%A9marche%20d'enqu%C3%AAte%20paritaire%20du%20CHSCT%20concernant%20les%20suicides%20ou%20les%20tentatives%20de%20suicide)

Related: