background preloader

Vie pro - vie perso : des frontières de plus en plus ténues

Vie pro - vie perso : des frontières de plus en plus ténues
Un mail professionnel envoyé de son canapé, un coup de téléphone passé dans les transports, le travail grignote toujours plus la vie personnelle. Un phénomène accentué par l’utilisation des appareils nomades. Téléphones, ordinateurs, tablettes sont autant d’outils qui nous rattachent au travail. A tel point qu’il devient difficile, pour beaucoup, de décrocher. 67% des salariés européens disent être sollicités en dehors de leurs horaires de travail selon un baromètre Endored-Ipsos publié ce mardi 20 mai. Le sondage a été réalisé en ligne auprès de 8.800 salariés de huit pays européens (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Portugal, Suède et Grande-Bretagne). Selon le sondage Ipsos, le temps passé au bureau est devenu une préoccupation importante pour les travailleurs. L'étude de l'Ipsos montre aussi que 46% des entreprises fournissent une connexion Internet et un téléphone portable à leurs salariés. Trouver un équilibre C'est le cas de Renault par exemple.

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20140520.OBS7840/vie-pro-vie-perso-des-frontieres-de-plus-en-plus-tenues.html

Related:  Bien-être au travail2-Mal être au travailComment faire du cadre juridique, un facteur de motivation ?

Comment ces entreprises font l'unanimité chez leurs salariés FOCUS - Le classement «Great Place to Work» a récompensé les enterprises françaises où il est le plus agréable de travailler. Plusieurs sociétés élues ont expliqué au Figaro leurs astuces pour créer un cadre de travail optimal. Les sociétés qui chouchoutent leurs salariés ont plutôt bonne cote: Google et sa salle de jeux vidéos, ses espaces de détente ont déjà beaucoup fait parler d'eux. Mais le classement «Great Place to Work» a le mérite de récompenser à la fois les grosses entreprises internationales présentes en France, mais aussi les plus petites, moins connues du grand public. Comment font ces entreprises pour faire l'unanimité chez leurs salariés? Certaines d'entre elles dévoilent leurs astuces au Figaro.

Stagiaire à la City, à 21 ans, il est mort d'avoir trop travaillé - 2 mai 2014 Moritz Erhardt envoyait de plus en plus souvent ses e-mails aux heures avancées de la nuit. Sa mère Ulrike commençait d'ailleurs à s'en alarmer. Le 14 août 2013, son dernier message lui parvient à 5 heures du matin. Elle l'avait trouvé très pâle quand ils s'étaient brièvement parlé par Skype le dimanche précédent. Mais le jeune Allemand de 21 ans était si enthousiasmé par son travail... Un stage d'été de sept semaines, pour un salaire mensuel de 3.150 euros, décroché chez Merrill Lynch à la City de Londres, le Graal pour débuter une carrière dans le monde de la finance.

Google : pourquoi les salariés aiment y travailler Google, l’une des entreprises les plus puissantes du monde. Et aussi l’une des plus attractives ! Nombreuses sont les personnes qui rêvent d’y travailler. Evoluer dans une entreprise qui a gravi les échellons de la notoriété et du succès pour atteindre les sommets, c’est évidemment très stimulant ! La motivation en entreprise, c’est justement l’une des principales problématiques rencontrées par les responsables RH au quotidien. Un «droit à la déconnexion» à l'étude pour les cadres Un projet mené par la CFDT et la CGC a abouti à poser le principe d'une «obligation de déconnexion des outils de communication à distance» chez les cadres, qui sont très souvent débordés par leurs outils numériques. Permettre aux cadres de souffler, après les heures officielles de travail. Tel est l'objectif de l'accord que vient de signer - après 6 mois de négociation - le patronat des sociétés d'ingénierie et de conseil et des bureaux d'études (Syntec et Cinov) avec la CFDT et la CGC. Il présente une alternative à l'acccord datant de 1999 sur les 35 heures. La nouveauté? «L'obligation de déconnexion des outils de communication à distance», afin de faciliter le respect des tranches d'horaires minimales de repos qui sont imposées par la législation française et européenne.

Durée légale du travail du salarié Durée maximale quotidienne La durée de travail effectif ne doit pas dépasser la durée maximale de 10 heures par jour, sauf dérogations. Celles-ci sont accordées dans les cas suivants : à la demande de l'employeur, sous réserve de l'accord de l'inspecteur du travail,en cas d'urgence liée à un surcroît temporaire d'activité,si une convention ou un accord d'entreprise ou d'établissement (ou, à défaut, une convention ou un accord de branche) prévoit le dépassement de la durée de 10 heures, en cas d'activité accrue ou pour des motifs liés à l'organisation de l'entreprise, et dans la limite de 12 heures par jour de travail effectif.

La surconnexion est une question sociale et il serait temps de s’en préoccuper Il ne se passe pas une semaine sans que se crée une nouvelle appli censée nous aider à déconnecter. Foutaises ! L’abus de connexion n’est pas un problème technique : c’est une question de société. Un petit bonhomme déconnecté (Nomadic Lass/Flickr/CC)

Nouvelle vague de suicides chez Orange Dix salariés d'Orange (ex-France Télécom) se sont suicidés depuis le début de l'année, soit « presque autant qu'au cours de toute l'année 2013 », a alerté mardi 18 mars l'observatoire du stress et des mobilités forcées, y voyant un motif de « grave alerte ». Selon cet organisme créé par des syndicats de France Télécom (CFE-CGC et SUD) peu avant le début de la vague de suicides qui avait frappé le groupe en 2008-2009 et qui y recense depuis les drames, la majorité de ces suicides « ont une relation explicite au travail ». 8 sur 10, précise Mediapart, selon lequel trois femmes et sept hommes se seraient donné la mort entre le 14 janvier et le 6 mars, date du suicide de la dernière victime, âgée d'à peine 25 ans. Pour l'ensemble de l'année 2013, 11 suicides avaient été recensés au sein du groupe, a indiqué un membre de l'observatoire, évoquant une accélération « tout à fait étonnante », même s'il y a souvent plus de suicides en début d'année et après les fêtes.

Heures supplémentaires d'un salarié du secteur privé Les heures supplémentaires peuvent être accomplies dans la limite d'un certain nombre d'heures (appelé contingent annuel), sauf si le salarié est employé dans le cadre d'une convention de forfait annuel en heures. Le nombre d'heures prévu dans le contingent annuel est défini par convention ou accord collectif d'entreprise ou d'établissement (ou, à défaut, par convention ou accord de branche). À défaut d'accord ou de convention, le contingent est fixé à 220 heures par salarié et par an. Les heures prises en compte pour le calcul du contingent annuel d'heures supplémentaires sont celles accomplies au-delà de la durée légale.

Une employée d'Amazon raconte «la peur organisée» Amélie (1), 30 ans, a travaillé quelques semaines au sein de la plateforme d’Amazon à Montélimar (Drôme). Alors que des grèves pour des hausses de salaires se poursuivent en Allemagne, nous avons décidé de publier son témoignage, saisissant, sur les conditions de travail au sein du numéro 1 mondial de la vente en ligne. «Les agences d’intérim de Montélimar recrutent en fin d’année des hordes de salariés sur les quatre postes de travail de la plateforme Amazon, implantée il y a trois ans. Vous pouvez y être admis comme "eacher", pour réceptionner les marchandises et les enregistrer informatiquement; "stower", pour les ranger dans les kilomètres d’étagères de l’entrepôt; "picker", pour arpenter les allées et rassembler les produits commandés; ou "packer", pour les emballer avant expédition. «C’est en tant que pickeuse que j’ai découvert l’univers d’Amazon. L’univers du code-barres.

Related: