background preloader

Guerres (pgm 1ere)

Facebook Twitter

Géographie de la ville en guerre - BLOG: La dimension paysagère pour penser les conflits : l'exemple de la frontière terrestre intercoréenne, un paysage de guerre ? Ce billet est le résultat d'un cours sur la géographie des conflits (question qui était au programme des concours de l'enseignement secondaire en géographie - Capes/Cafep externe d'histoire-géographie, agrégations externes d'histoire et de géographie, puis agrégation interne d'histoire-géographie). Entrer par la dimension paysagère n’est peut-être plus le plus aisé pour penser les conflits. On définit le paysage comme la dimension sensible de l’espace.

Il s’agit ici d’une définition a minima, du paysage, qui sert de fondement à la réflexion de ce billet. Si les dimensions spatiale et territoriale des conflits sont largement mises en avant dans des travaux de géographie, mais aussi d'histoire, de sociologie, de science politique, la dimension paysagère est bien plus souvent absente.

La dimension paysagère des conflits peut être questionnée par différents aspects : 1/ Comment les conflits produisent des paysages ? Les paysages de conflits (selon Pierre Donadieu) La division de la Corée. Le Rapport Jdanov (22 septembre 1947) - La guerre froide (1945-1989) Première Guerre mondiale & cinéma : quelques réflexions | ParenThèses. Conclure une année académique Cette année académique 2014-2015 a vu l’Université Saint-Louis – Bruxelles mettre au point une semaine dédiée au centenaire de la Grande Guerre. Intitulée « 14-18, les arts de la mémoire », cette semaine fut l’occasion d’organiser une conférence de l’historien français Nicolas Offenstadt – Quentin et moi-même en avions fait un compte-rendu sur le carnet – ou d’inviter une troupe de théâtre.

Ce fut aussi l’occasion d’organiser un ciné-club sur le temps de midi afin d’y diffuser des œuvres cinématographiques traitant de la Première Guerre mondiale. Profitant de cette occasion, je me suis permis d’aborder avec certains étudiants de première année en histoire la Grande Guerre au cinéma. Le but était simple : analyser un film – différent évidemment de ceux projetés durant la semaine 14-18 – pour ensuite produire un texte court en vue de préparer le travail final de fin d’année. Histoire et cinéma Le b.a. Quelques œuvres Orientations bibliographiques.

Kennan and Containment, 1947 - 1945–1952. , a career Foreign Service Officer, formulated the policy of “containment,” the basic United States strategy for fighting the cold war (1947–1989) with the Soviet Union. Kennan’s ideas, which became the basis of the Truman administration’s foreign policy, first came to public attention in 1947 in the form of an anonymous contribution to the journal Foreign Affairs, the so-called “X-Article.”

“The main element of any United States policy toward the Soviet Union,” Kennan wrote, “must be that of a long-term, patient but firm and vigilant containment of Russian expansive tendencies.” To that end, he called for countering “Soviet pressure against the free institutions of the Western world” through the “adroit and vigilant application of counter-force at a series of constantly shifting geographical and political points, corresponding to the shifts and maneuvers of Soviet policy.” Kennan’s policy was controversial from the very beginning. Musée de l'Armée - Exposition Algérie 1830 | 1962 - L'Algérie, les deux guerres mondiales et l'Indochine. « Un souffle pestilentiel répandu sur la civilisation et l’humanité » La Guerre de 1914-1918 vue par Rosa Luxemburg.

Ce qui manque au centenaire de la Grande Guerre en cours de célébration, c’est peut-être d’abord une forme de gravité. Comme s’il n’y avait plus de place que pour un discours blasé : massacre, horreur, crime, abattoir, etc., les mots naguère portés avec tant de vigueur semblent avoir perdu leur capacité d’émouvoir. D’un côté les représentants du pouvoir s’en tiennent au vieux fond patriotique usé jusqu’à la corde. De l’autre, la multiplication des émissions, débats, numéros spéciaux et « événéments » culturels de toutes sortes semble avant tout mettre la guerre à distance, comme un objet exotique et lointain. Il est alors utile, salutaire peut-être, d’en revenir à la parole de ceux qui vécurent la catastrophe.

Rosa Luxemburg (1871-1919) fut l’une des plus fortes voix du combat contre la guerre et contre la société qui la rendit possible. Avant 1914, cette intellectuelle marxiste, militante des partis socialistes polonais et allemand, n’avait cessé de lutter contre la guerre qui venait. Disneylandisation des horreurs de la guerre. « A cheap holiday in other people’s misery, I don’t wanna holiday in the sun, I wanna go to the new Belsen, I wanna see some history, ’cause now got a reasonable economy. »Sex Pistols, « Holiday in the sun », Never mind the Bollocks, Here are the Sex Pistols, Virgin Records (Londres, 1977) Violence et tourisme ne font à priori pas très bon ménage. Lorsqu’une région touristique sombre dans la guerre, connaît des émeutes ou subit des actes de terrorisme, elle est désertée et s’effondre économiquement. Des pays comme l’Égypte, en profonde mutation après la « révolution » de 2011 et encore très instable politiquement, luttent pour réhabiliter un secteur touristique essentiel pour l’économie.

Mais si les événements ont contribué à vider les lieux traditionnellement touristiques (ils y reviendront une fois que la situation sera plus calme), ce sont parfois les lieux-même de la violence qui deviennent des centres d’intérêts et peuvent se trouver transformés en attractions touristiques. La guerre d'Espagne vue à travers les affiches. Contexte historique L’intervention étrangère dans la guerre d’Espagne L’échec du soulèvement militaire contre le gouvernement du Front populaire qui avait remporté les élections en Espagne en février 1936 ouvrit la voie à une guerre civile de longue durée, qui prit rapidement des proportions inattendues et entraîna l’intervention de grandes puissances étrangères.

Tandis que l’Italie de Mussolini apporta son soutien militaire et financier dès le début aux nationalistes, bientôt rejointe par l’Allemagne de Hitler, la France et l’Angleterre, fidèles à l’esprit pacifiste qui animait leur politique étrangère, préférèrent adopter une position neutre, même si, dans les premiers temps du conflit, le gouvernement français avait envoyé des avions aux républicains espagnols : elles se bornèrent à mettre sur pied un Comité international de non-intervention. Analyse des images L’affiche, moyen de propagande Interprétation La dimension internationale de la guerre civile espagnole.

"La fille de la photo" sort du cliché. M le magazine du Monde | • Mis à jour le | Par Annick Cojean A QUOI TIENT LA FORCE D'UNE PHOTO ? A sa grâce, son magnétisme, son pouvoir d'interpellation ? D'où vient que, dans un déluge d'images, il en est une qui accroche le regard, imprime l'imaginaire et marque à jamais les mémoires ? Et comment expliquer qu'après avoir fait irruption dans nos vies son personnage central continue de nous hanter, qu'il devient familier et qu'on se l'approprie, qu'on se montre exigeant, qu'on souhaite entendre sa voix, donner à la photo une suite, une histoire, un destin ? Dans un hôtel de Toronto où elle s'apprête, ce 8 juin, à recevoir ses amis, la jeune femme, désormais canadienne, éternellement sourit.

"J'ai longtemps voulu fuir cette petite fille plongée dans le chaos de la guerre du Vietnam. Alors, du quarantième anniversaire de la photo prise dans son village de Trang Bang, au Sud-Vietnam, le 8 juin 1972, elle a voulu faire un hymne à la vie. UN "HÉROS" ? La scène était terrible. Vietnam, 35 years later - Photos - The Big Picture. Les Archives municipales de Nantes. Aller au contenu principal Accueil > Tresors Darchives > Fonds Publics > Archives Municipales > Archives > Les Archives municipales de Nantes Archives municipalesArchives Les Archives municipales de Nantes Les Archives municipales de Nantes ont sélectionné ces documents dans leur fonds 14-18. Elles conservent une collection unique composée de 215 rapports de fonctionnement rédigés par les directeurs et directrices des 44 écoles publiques nantaises primaires et maternelles entre 1915 et 1919.

Répondant à la commande conjointe du maire de Nantes, Paul Bellamy et de l’Inspecteur primaire Eugène Aubisse, ces rapports largement illustrés de photographies, dessins d’enfants et devoirs, nous révèlent le quotidien d’une ville de l’arrière. Cet ensemble fait actuellement l’objet de l’exposition ayant reçu le Label "Centenaire" « A l’école de la guerre » qui est présentée au château des Ducs de Bretagne à Nantes jusqu’au 20 avril 2014. Photographies de soldats dans la cour d’école, 1914. Informations. Séance pédagogique : Sarajevo, vivre dans une ville en guerre. Dans la série des billets sur la commémoration du 20ème anniversaire de l'indépendance de la Bosnie-Herzégovine, mais aussi des 20 ans du début de la guerre dans ce pays et du plus long siège de l'histoire moderne, celui de la ville de Sarajevo, voici une sélection de séances pédagogiques, proposées en lien avec le programme d'histoire-géographie en classes de première (question "De nouvelles conflictualités depuis la fin de la guerre froide" dans le cadre du programme d'histoire).

Ce programme croise enseignement en histoire, en géographie et en géopolitique, dans la mesure où il s'agit d'interroger un conflit armé, un lieu et un acte terroriste.Sarajevo, exemple emblématique pour l'étude d'un lieu des nouvelles conflictualités, est aussi l'occasion d'aborder, par la géographie, la question de l'habiter dans la guerre. Sarajevo 1992-1995 : un lieu (Académie de Paris) Démarche de la séance : Extraits des documents proposés dans la séance : Les documents pour la séance : D'autres documents. Le nettoyage ethnique - Sciences. Intérêts régionaux et leviers nationaux : regards sur le conflit syrien par ses marges kurdes. 1Depuis la mi-juillet 2012, on observe, dans les zones kurdes de Syrie, une prise en main du territoire par les mouvements kurdes. 2Cette prise de contrôle, réalisée à la faveur de la révolution syrienne, se manifeste par un réinvestissement de l'espace public.

La réorganisation administrative opérée par le PYD (Union des partis démocratiques), pendant politique syrien du PKK (Parti des travailleurs kurdes) fondé en 1978 par Abdullah Öcalan en Turquie, contribue à la mise en place de zones qui sont aujourd’hui de facto autonomes au nord de la Syrie. Ces espaces s’étendent autour des villes d’Afrin et de Qobane (anciennement Ayn Al Arab), au contact de la frontière turque, ainsi qu’au nord-est dans la province d'Al Hassake (aussi connue sous le nom de Jezireh), au contact des frontières turques et irakiennes (cf. cartes proposées par Le Monde et Jeune Afrique). 1 Irénées.net, 2006.

Illustration 1 - Derrick et village kurde dans l'ouest de la Jezireh Auteur : P. Auteur : F. 6 AFP, 2011. Qu’est-ce qu’un deuil de guerre ? 1La question que tente de poser le titre de cet article n’est pas de celle qui intéresse généralement l’histoire de l’activité guerrière et du fait militaire. Celle-ci laisse le plus souvent hors-champ la question du deuil et l’on comprend fort bien pourquoi. Dès la seconde moitié du XIXe siècle, dans le cadre des différents pacifismes occidentaux (libéral, chrétien, socialiste) et de manière plus marquée encore après les immenses massacres des deux guerres mondiales, les immenses souffrances occasionnées par la mort de masse en temps de guerre et l’étendue du deuil qui en a été la conséquence (au sein des sociétés européennes tout particulièrement) ont constitué la cause principale de la démonétisation de l’activité guerrière elle-même, l’argument central d’une délégitimation souvent radicale.

Et, partant, de la mise en cause du fait militaire en tant que tel. 1 Nous nous en tiendrons à elle dans le cadre de cet article, mais le cas de l’Asie serait tout auss (...) Bilan de l'intervention britannique en Irak (2003-2008) Fiche au chef d'état-major des armées, 2008 « On fait la guerre quand on veut. On la termine quand on peut » Machiavel L’histoire du Royaume-Uni est la plus riche en « petites guerres », conquêtes coloniales, contre-guérillas ou opérations de stabilisation. La participation impuissante Après une courte période euphorique où les patrouilles étaient applaudies dans les rues de Bassorah, les soldats britanniques se sont vite rendu compte de leur manque de prise sur les évènements.

Cet effort a minima a bien sûr entravé l’action des forces, comme le reconnaissait le général Jackson dès décembre 2006 (« il n’y a aucun rapport entre ce que nous faisons et les moyens qui sont mis à notre disposition pour le faire »), mais n’a pas permis non plus d’avoir la taille critique qui aurait permis au Royaume-Uni de cogérer l’Irak comme l’autorisait le Conseil de sécurité. La surprise de la révolte mahdiste de 2004 a été le premier révélateur de la faiblesse du contrôle allié sur la région Sud. Al-Shabaab 2.0: l'attaque de Nairobi, par Matteo Guglielmo. L’attaque terroriste de Westgate, l’un des centres commerciaux les plus sélects de Nairobi, au Kenya, revendiquée par le mouvement somalien jihadiste Harakat al-Shabaab al-Mujaahidiin, a montré le visage le plus cruel d’une crise dont Mogadiscio est depuis longtemps l’irréductible pivot.

Les dynamiques de l’assaut font penser à une action bien planifiée et menée à bien avec une lucide cruauté. Ce n’est en rien le geste d’un groupe de désespérés, ou l’action extrême d’un mouvement sur le déclin, comme le récit dominant semble désormais interpréter les replis d’al-Shabaab de différents centres urbains du sud de la Somalie. L’attentat de Nairobi pourrait marquer le sommet - sinon le début – d’une escalade de la violence, dont les racines sont indiscutablement liées aux opérations de l’armée kényane en Somalie, à l’échec de la lutte contre al-Shabaab et à la difficulté d’en comprendre les nombreuses métamorphoses. Carte de Laura Canali.

Comment al-Shabaab est arrivé à l’attaque de Nairobi. Présentation. Au cours du premier conflit mondial, d’août 1914 à novembre 1918, 8 millions de soldats français ont combattu. La guerre a constitué pour eux un véritable traumatisme, une perte de repères. La confrontation à la violence, à la mort et à la souffrance était quotidienne même si les temps de combat alternaient avec des périodes de repos voire d’ennui. La vie collective et l’éloignement des proches ont favorisé la solidarité mais ont réduit les moments d’intimité.

Toutefois, les combattants qu’ils aient accepté ou subi la continuation de la guerre pendant plus de quatre ans ont « tenu ». Cette ténacité qui peut sembler admirable ou inconcevable reste un sujet de débat entre historiens. 03 : Le dossier : Sortir de la guerre : jalons pour une histoire en chantier. Le dossier Coordination : Bruno Cabanes et Guillaume Piketty Loin de prétendre être une synthèse sur l’enfance et le deuil, cet article s’inscrit dans la droite ligne d’un travail de doctorat portant sur les expériences enfantines de la guerre. L’enjeu ici est donc de tenter de nous situer dans « l’œil de l’enfance », autrement dit au plus près d’une parole enfantine sur le deuil. En multipliant les citations et les exemples individuels, la démarche choisie revendique une approche résolument micro-historique, au « ras du sol » ainsi que l’a définie Jacques Revel.

Celle-ci s’impose en effet comme une nécessité incontournable pour atteindre l’expérience enfantine en général, et celle du deuil en particulier, c'est-à-dire tout autant ce que Stéphane Audoin-Rouzeau a appelé « la dimension intime de la perte » que la diversité des rapports à la mort du père. Rappelons deux faits connus : la massivité et l’immédiateté du deuil pendant la Première guerre mondiale. Deuils en guerre. Les différents Sonderkommandos. La guerre de 1914-1918 (Première Guerre mondiale) La bataille de Stalingrad: photos d'archives | Diaporamas. Vidéo : la carte du Mali décryptée en 5 minutes.

Chronologie | 1914 - 1918 | Allemagne 1918 : le Traité de Versailles. Une guerre coloniale oubliée : le Rif, 1921-1926. Les talibans contre Bouddha. Ressource pédagogique - Combattre : les conditions de vie du combattant dans la Première Guerre mondiale - Jalons pour l'histoire du temps présent. Ressource pédagogique - 'Sortir' de la Grande Guerre - Jalons pour l'histoire du temps présent. Ressources, Historial, Peronne.

« Histoire et mémoires des deux guerres mondiales », site créé et animé par Jean-Pierre HUSSON. Nagasaki. Paroles de survivants. Reclasser les victimes de la Première Guerre mondiale : Le cas de la loi du 30 janvier 1923 sur les emplois réservés en France (1923-1939) Il y a 50 ans explosait la plus puissante des bombes atomiques. Crise des missiles de Cuba 1962. Recherches récentes sur la guerre froide | L'actualité de la recherche française et internationale sur la guerre froide. Les procédés contemporains de mise en scène des guerres. Life et la politique d’endiguement ou la photographie de presse comme outil de propagande. Thème 2: la guerre au XXe siècle.

Représenter et penser l’affrontement : le magazine Vu face à la Guerre d’Espagne et à la menace d’une deuxième guerre mondiale. Épuration et répression politique en Espagne pendant la guerre d’Espagne et la post-guerre (1936-1945) D’allié à ennemi. Stéréotypes et représentations du combattant russe dans les magazines illustrés français durant la Grande Guerre. Les représentations de l’ennemi et du combat dans les dessins animés soviétiques de 1941. Le Liban. Le Palestinepédia: décryptage du conflit israélo-palestinien. La guerre en Afghanistan : portée, forces et faiblesses du concept de culture de guerre appliqué aux guerres modernes. [INFOGRAPHIE] La guerre de 14-18 - Société. Cartes : La Société des Nations. L'ONU, acteur de la paix dans le monde : introduction. Justice pénale internationale. Nouvelles conflictualités Marie Imbeau.