background preloader

Memorisation

Facebook Twitter

Fragiles mémoires. Le cerveau, la mémoire et la décision. Le Sens des Choses propose une série spéciale sur les perspectives vertigineuses ouvertes par les progrès les plus récents et à venir des neurosciences et des sciences cognitives.

Le cerveau, la mémoire et la décision

Dossier : La mémoire en long, en large et en travers - Sydologie. Pourquoi mémoriser quand tout est dans un nuage. L’interdépendance du cerveau et des outils.

Pourquoi mémoriser quand tout est dans un nuage

Tableau-v4-n4-2015.pdf. Ancrage Mémoriel. Mémorisation : trouver sa stratégie. Dans tous les cas : lire, relire, et réviser plusieurs fois Il faut souvent apprendre plusieurs fois pour mémoriser vraiment Il n'y a pas de secret : pour bien mémoriser, il faut relire et réviser plusieurs fois le même cours et la même leçon.

Mémorisation : trouver sa stratégie

C'est la règle de base indispensable à tous, quelle que soit votre forme d'apprentissage. Vous le savez sans doute déjà : il est conseillé de relire une première fois un cours ou une leçon, le jour ou le soir même. Pourquoi ? La mémoire et son optimisation - Psychologie cognitive expérimentale - Stanislas Dehaene - Collège de France - 17 février 2015 09:30. Le sommeil n’est que l’un des facteurs qui affectent notre mémoire.

La mémoire et son optimisation - Psychologie cognitive expérimentale - Stanislas Dehaene - Collège de France - 17 février 2015 09:30

Celle-ci peut être définie comme l’ensemble des systèmes de projection des informations dans l’avenir. Comme le soulignent Schmidt et Bjork (1992), « l’objectif de l’apprentissage, dans la vie réelle, doit être de maximiser les performances futures et le transfert à des situations nouvelles. […] Les enseignants croient souvent que les facteurs qui maximisent la performance et la vitesse d’apprentissage pendant l’entrainement permettent d’atteindre ces deux objectifs. Or, toute une série d’expériences indique que cette hypothèse est souvent fausse. » En d’autres termes, enseignants et élèves se trompent parfois radicalement sur les conditions qui optimisent la mémoire.

Les réseaux de la mémoire : voyage au coeur du cerveau avec Mapping Memory du National Geographic. Comment nos perceptions se transforment-elles en souvenirs ?

Les réseaux de la mémoire : voyage au coeur du cerveau avec Mapping Memory du National Geographic

Quelles zones du cerveau sont activées lorsque nos sens lui transmettent sons, odeurs, images fixes et animées ? Comment s’opère la coordination des toutes les régions sollicitées par la pensée et le raisonnement ? Mapping Memory (en anglais), animation en 3D proposée par le National Geographic, répond à toutes ces questions et surtout, vous permet de voir de vos propres yeux s’animer les zones sollicitées par la mémoire immédiate et la mémoire de travail. Cerveau, apprentissage et enseignement. Il y a quelques années, la pertinence de s’intéresser au cerveau en éducation était plutôt limitée.

Cerveau, apprentissage et enseignement

Intuitivement, les chercheurs, les enseignants et les autres intervenants du milieu de l’éducation se doutaient bien de l’existence d’un lien important et profond entre le cerveau et les apprentissages scolaires. Cependant, ce lien n’était ni clair ni appuyé sur des connaissances scientifiques solides, ce qui rendait les retombées éducatives des recherches sur le cerveau somme toute peu nombreuses et fragiles. Aujourd’hui, par contre, grâce aux avancées considérables de l’imagerie cérébrale et des neurosciences en général, cette situation a considérablement changé. Dans cet article, nous présentons trois grandes découvertes qui permettent non seulement d’établir des ponts plus solides entre le cerveau et l’éducation, mais aussi d’appuyer l’hypothèse selon laquelle mieux connaître le cerveau des élèves peut nous aider à mieux leur enseigner.

Mieux connaître le cerveau pour mieux enseigner. Votre style d’apprentissage est-il plutôt orienté cerveau droit ou cerveau gauche ? Depuis sa parution en 2005, l’ouvrage de Daniel Pink «L’homme aux deux cerveaux» a plutôt fait parler de lui.

Votre style d’apprentissage est-il plutôt orienté cerveau droit ou cerveau gauche ?

Capitalisant sur les recherches menées en neurosciences, l’auteur propose une vision vulgarisée sur les différences entre les 2 hémisphères cérébraux, et pourquoi, selon lui, il devient indispensable que nous élargissions notre manière de penser vers davantage de créativité (et donc à mieux faire fonctionner notre «cerveau droit»). Mémoire. Dossier réalisé en collaboration avec le Pr.

Mémoire

Francis Eustache, Directeur de l'unité Inserm-EPHE-UCBN U1077 "Neuropsychologie et neuroanatomie fonctionnelle de la mémoire humaine" – Octobre 2014 La mémoire repose sur cinq systèmes de mémoire. Comment fonctionne la mémoire. Je me répète: la science prend du temps, je publie quand je peux, le mieux est de me suivre sur Twitter, Facebook ou Google Plus.

Comment fonctionne la mémoire

Un grand merci à Stefania De Vito, chercheuse en sciences cognitives à l'ICM, Hôpital de la Salpêtrière. Elle publie dans plusieurs revues scientifiques (cfr. liens) : “Images of the future drawn from the past”, dans “The Psychologist”, la revue della British Psychological Society: “Clic! Mémorisation : trouver sa stratégie. Mémorisation : trouver sa stratégie. Mémoire, techniques de mémorisation, cerveau alpha pour changer de vie. 10_principes_de_la_memorisation. Trucs pour apprendre. Les émotions favorisent l’apprentissage. Texte adapté de Même les émotions négatives aident à l’apprentissage publié sur le site de l’Université de Montréal le 17 janvier 2011Le chercheur Claude Frasson de l’Université de Montréal s’intéresse aux effets des émotions sur la mémoire.

Les émotions favorisent l’apprentissage

Par ses travaux, il cherche à concevoir des systèmes tutoriels intelligents qui intègrent la dimension émotionnelle de l’apprentissage. Apprentissage et mémorisation: le rôle des néo-neurones. Apprendre à retenir, à mieux mémoriser. Repères pour aider les élèves à retenir A. Pour bien retenir une leçon, s’assurer de ce qu’on comprend. 1. Repérer pour quoi on apprend : Pour exprimer des informations sur des notions : leur définition, leur réseau de signification, des exemples, des notations, … Pour exprimer des informations sur les situations et évènements : faits, contexte, chronologie, causes et conséquences. Comment visualiser pour mémoriser dans l'objectif du long terme ?

Voici la suite de l’article et des vidéos de Patrick sur le thème « Comment développer votre mémoire visuelle… dans l’objectif du long terme » Si vous n’avez pas encore vu les 3 premières vidéos, vous les trouverez ici. Suite … avec un petit plus, hors vidéo… ajouté à l’article ci-dessous. Mémoriser à l'école. Descriptif : Exemples d'outils pour réactiver une connaissance : • Au niveau individuel, l'outil de base est le fichier ou le carnet de vocabulaire. Le principe d'utilisation est simple: quand un mot est appris, l'enfant l'inscrit sur son carnet, accompagné de trois indications : - la date ; - le texte où le mot a été trouvé ; - une phrase explicitant son emploi par un exemple, l'opposition ou la proximité avec d'autres mots.

Exemple : À propos d'une leçon sur l'eau, il écrirait : mardi 10 décembre 2008 .. Autour du mot " eau " Apprendre, retenir ? des astuces pour apprendre l'?ole. Utiliser la visalisation avec votre journal personnel. Dans le domaine du développement personnel, on préconise régulièrement la technique de la visualisation pour mieux atteindre ses objectifs ou trouver un sens à sa vie. Ce qui m’agace un peu, parce qu’il me semble que c’est impossible qu’une telle technique convienne à tout le monde. Comme je ne veux pas avoir l’air d’une empêcheuse de “visualiser en rond”, j’ai posé la question à un de mes mentors préférés il y a quelques jours. Qu’en est-il des personnes comme moi qui ont à la fois un profil auditif et kinesthésique? Visualiser me crispe, me stresse et je me mets très rapidement à penser à autre chose. Aider un enfant à bien mémoriser.

Beaucoup d’enfants sont persuadés qu’ils ont « appris » leur leçon alors qu’ils se sont contentés de la lire. Comment les aider à mieux faire travailler leur mémoire ? On retient généralement 10 % de ce qu'on lit, 20 % de ce qu'on entend, 50 % de ce qu'on voit et entend en même temps, et enfin, 80 % de ce qu’on est capable d’expliquer à un tiers et 90 % de ce qu’on écrit, dessine ou fabrique soi-même !