background preloader

Etudes et Indicateurs Performance Sociale

Facebook Twitter

«Brown-out» : quand le travail perd tout son sens. VIDÉO - Des chercheurs ont fait la lumière sur une nouvelle pathologie liée au monde du travail.

«Brown-out» : quand le travail perd tout son sens

Le brown-out (qui signifie littéralement «baisse de courant») est vécu par un salarié qui ne comprend pas (ou plus) son travail. Explications. Chaque jour au travail, vous avez le sentiment d'être inutile, ou d'effectuer des tâches dont vous ne comprenez pas la valeur? Vous ne comprenez plus votre rôle dans la structure d'une entreprise qui vous dépasse?

Vous êtes peut-être atteint de «brown-out», une nouvelle pathologie au travail, théorisés par deux chercheurs britannique et suédois. Le sociologue Émile Durkheim avait prédit que la perte de normes et de repères serait le prochain mal du siècle. Lire aussi: Comment la société produit des métiers «inutiles» L'anthropologue va plus loin. Peut-on faire semblant de trouver un sens à ce qui n'en a pas? Dans ces formations, on trouve des profils divers. 13 chiffres surprenants sur l'engagement du salarié. L’engagement du salarié en entreprise, une problématique ô combien importante pour les managers et la fonction RH.

13 chiffres surprenants sur l'engagement du salarié

Il est difficilement quantifiable mais il y a des attitudes qui ne trompent pas: pauses fréquentes, débordement permanent ou irritabilité chronique sont quelques uns des symptômes d’une personne désengagée. Et un salarié désengagé, c’est un manque à gagner à la fois financier mais aussi moral pour l’entreprise. AJEV1309 services cahier national sante bien etre entreprises chiffres cles 2013. Ces entreprises qui ont réussi en misant sur le bonheur de leur salariés. Synthèse d'études sur le Coût des RPS au travail en Europe. Les dépressions dues au travail coûtent 617 milliards d’euros par an à l’Europe.

Synthèse d'études sur le Coût des RPS au travail en Europe

L’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) publie une synthèse d’études sur le coût des risques psychosociaux.Les résultats illustrent la nécessité d’agir : la facture du stress au travail est exorbitante au regard des bénéfices que peuvent apporter les politiques de prévention. En Europe, le chiffre le plus récent parmi les données synthétisées par l’EU-OSHA date de 2013 : il estime le coût des dépressions dues au travail à 617 milliards d’euros par an, soit quatre fois le budget de l’Union européenne (151 milliards d’euros en 2014). L’étude, portée par le projet européen Matrix, inclut plusieurs éléments expliquant ce total élevé : le présentéisme et l’absentéisme, qui coûtent 272 milliards d’euros chaque année ;la perte de productivité (242 milliards d’euros) ;les frais de santé (63 milliards d’euros) ;et les allocations pour inaptitudes (39 milliards d’euros).

Etudes et Chiffres-Clés - De quoi parle-t-on ? Qualité de vie au travail : les salariés français en quête de reconnaissance. Les principaux leviers de la qualité de vie au travail Les salariés donnent une note de 7/10 à leur niveau de stress.

Qualité de vie au travail : les salariés français en quête de reconnaissance

Source principale du stress professionnel : le sentiment de surcharge de travail (urgence, délais, échéances…) pour 57 % d’entre eux, le déséquilibre entre objectifs attendus et moyens consentis (42%), l’absence de reconnaissance et de solidarité des managers et des collègues (32%) ainsi qu’un manque de repères dû à l’imprécision des responsabilités et des rôles de chacun (31%). Bien-être des salariés au travail : chiffres clés et statistiques. Conseil de lecture La fabrique du changement. Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact) 1444223007 guide afaq 26000 cedap. Comment mieux vivre au travail. La musique ne fait pas qu'adoucir les moeurs, elle remonte aussi le moral des masses laborieuses.

Comment mieux vivre au travail

La preuve avec la Sonate en ré majeur KV 448 de Mozart -tout est dans la référence- aux vertus relaxantes démontrées par la science, et diffusée dans certaines entreprises soucieuses de dorloter leurs employés. La zénitude, camarades ! Santé au travail, le rapport 2015 - Malakoff Médéric. Bien-être au travail et développement des compétencesTransformation digitale des organisations. Ipsos a réalisé une étude commandée par Edenred, sur le bien-être au travail.

Bien-être au travail et développement des compétencesTransformation digitale des organisations

Cette étude, menée auprès de 14 000 salariés dans 15 pays, cherche à préciser ce qu’est le bien-être au travail, quelle en est la perception des salariés et quels leviers RH peuvent être activés. Elle fait nettement apparaitre une attente forte des collaborateurs en matière de développement des compétences. La méthodologie de l’étude : Pour cette étude, Ipsos a retenu 3 piliers : – le cadre de travail, composé de l’équipement, des conditions de travail, du contenu de la mission, de l’équilibre vie privée / vie pro, – l’attention, qui peut se traduire par la considération de la hiérarchie, la qualité du feed back, – l’émotion, qui comprend le plaisir à travailler, l’intérêt du travail, son aspect stimulant.

Le pilier « cadre de travail » est essentiel. Cette année encore, Universum confirme que cet item « équilibre entre vie professionnelle et vie privée » reste l’objectif de carrière numéro 1 des étudiants. Think GPTW Bien etre au travail. Map competences de demain. LabRH by opinionway. Par Laurent BernelasDirecteur de l’activité Corporate & Management d’OpinionWay Le modèle social suédois est souvent cité en exemple.

LabRH by opinionway

Haut niveau de formation des salariés, rôle prépondérant des syndicats, qualité du dialogue social, droit du travail flexible avec des conventions collectives négociées directement entre direction et syndicats au sein des entreprises et forte protection sociale sont autant d’atouts de ce modèle régulièrement mis en avant. Dans ce contexte, la Suède connait un taux de chômage parmi les plus faibles de l’Union Européenne (8,2% en février 2013 contre 10,8% pour la France et 10,9% en moyenne pour l’UE).

Comment cela se traduit-il en termes de bien-être des salariés ? Se sentent-ils mieux dans leur travail que les salariés Français ? Des salariés suédois qui plébiscitent le climat social dans leur entreprise … Prendre soin de ses collaborateurs, un nouvel impératif pour les managers. Management Le 06/01/2015 Le Conseil d’Etat a jugé récemment qu’un suicide sur le lieu du service devait dorénavant être reconnu comme un accident du travail.

Prendre soin de ses collaborateurs, un nouvel impératif pour les managers

Dans le secteur privé, depuis plusieurs années, des entreprises comme Renault sont condamnées par la Cour de Cassation pour n’avoir pas été attentives au mal-être d’un(e) salarié(e) en lien avec sa situation de travail l’ayant conduit à mettre fin à ses jours. Cette jurisprudence montre à quel point notre société considère à présent le rôle d’un(e) manager comme consistant à prendre soin de ses collaborateurs. Reponsabilité morale. Méthodes dépassées. Le bien être, un gage de rentabilité. Enquête 2016 sur le management de transition - Delville Management. 84% des sondés* ontune image positive du management de transition 53%des dirigeants y feront appel dans les 6 prochains mois 85% des sondés* considèrent le management de transitionplus opérationnel que le conseil 43% des sondés*ont déjà fait appel aux services de management de transition.

Enquête 2016 sur le management de transition - Delville Management

Le bien-vivre au travail, premier défi de l’entreprise intelligente. L’information n’a pas obtenu toute l’attention qu’elle méritait.

Le bien-vivre au travail, premier défi de l’entreprise intelligente

Une étude publiée dans la revue médicale International Archives of Occupational and Environmental Health a établi que « le chômage tuerait entre 10 000 et 20 000 personnes par an en France ». Voilà de quoi remettre en cause de nombreuses idées reçues et nous inciter à changer de regard sur le monde du travail au XXIème siècle. La qualité de vie au travail : un levier de compétitivité - La Fabrique de l’industrie.

Un aspect essentiel de la QVT est la possibilité donnée à chacun de s’exprimer et d’agir sur son travail. C’est ce qui ressort des nombreux travaux scientifiques et d’une dizaine de témoignages d’entreprises industrielles et du numérique analysés dans cette étude. L’autonomie est également centrale dans les formes d’organisation du travail « émergentes » qui y sont décrites – lean management, entreprise libérée, entreprise responsable et organisation responsabilisante. Les entreprises françaises ont besoin de progresser pour parvenir au niveau de leurs meilleures homologues européennes en matière d’autonomie et de responsabilisation des salariés.

L’engagement et la motivation de ces derniers en dépendent. Cette étude encourage ainsi les dirigeants d’entreprises et de structures publiques à s’engager dans ces domaines et leur donne des pistes pour l’action. Compétences socio emotionnelles. Pour augmenter la productivité, laissez plus de salariés travailler de chez eux. Harvard Business Review Février-Mars 2015 Mag Organisation Pour augmenter la productivité, laissez plus de salariés travailler de chez eux Mag Le 21/01/2015 L’étude : Le professeur d’économie Nicholas Bloom et James Liang, étudiant diplômé qui est également co-fondateur de l’agence de voyages en ligne chinoise Ctrip, ont proposé au personnel volontaire du call center de Ctrip de travailler à domicile pendant neuf mois. La moitié des volontaires ont obtenu l’autorisation detélétravailler, tandis que les autres restaient assignés au bureau comme groupe référent. Le challenge : Devrions-nous être plus nombreux à travailler en pyjama ? Professeur Bloom, défendez votre recherche.

Nicholas Bloom : Les résultats que nous avons mis en évidence chez Ctrip m’ont soufflé. Bien-être au travail : les managers en première ligne. Alors que la 12e édition de la Semaine pour la qualité de vie au travail du réseau Anact-Aract bat son plein, pourquoi ne pas revenir sur le 10e baromètre Edenred Ipsos dévoilé début juin sur le bien-être et la motivation des salariés européens (« La transformation numérique des entreprises peut-elle ré-enchanter le travail ?

») et évoquer quelques pistes pour développer le bien-être en entreprise ? Etat des lieux Antoine Solom, directeur international Ipsos-Loyalty, était l’un des invités de l’émission Le Téléphone Sonne sur France Inter le mardi 16 juin 2015. La thématique était “Peut-on, doit-on, être heureux au travail ?”. Hélène Jouan débute son émission en lui posant la question suivante : « Comment se sentent les Français ? Les managers en première ligne. Travail et bien-être, une alliance pour le meilleur. Comment optimiser le bonheur au travail ? - Etre heureux au travail est aujourd’hui au centre des préoccupations. Cette recherche du bonheur engendre la rédaction de nombreux articles et livres, qui se décrivent comme des guides à cette quête du plaisir, « du bonheur tout en travaillant ». L’employeur, mais aussi le salarié, se retrouvent alors tout deux perdus dans cette marée de conseils, de techniques, de méthodes. Quelles sont donc les bonnes méthodes à adopter par l’employeur pour rendre son salarié heureux ?

JEOFFRION Christine. Vous êtes ici : Accueil université. b91d96 bf7f59f585064bc39156abcc8f22f051. b91d96 691059d1ac1e43cd976d7a9caa6e01af. b91d96 c1fc7a47ec1348b88f00a1101526f957. b91d96 31f45e691ac845899f4a3942fe80b460. Vie sociale, hyper-spécialisation professionnelle, performance : et si la vie d’aujourd’hui nous en… — Officielle France. Vie sociale, hyper-spécialisation professionnelle, performance : et si la vie d’aujourd’hui nous en demandait trop ? Autopsie de la génération burn-out C’est quand on arrive enfin à s’arrêter de courir qu’on a cette révélation : mon dieu quel bonheur ces jours improductifs.

Quel soulagement de retrouver la liberté d’errance de l’esprit, la légèreté de pouvoir simplement être sans rien prévoir. On se rend alors compte petit à petit que le son de son propre esprit renaît. On “s’entend” penser, à nouveau. Les Z, ces indomptables du travail. La génération Z est en train de bouleverser les méthodes et l’organisation du travail en profondeur. Exigeants, autonomes et créatifs, ils plébiscitent les formations alternatives à l’école, forcent les entreprises à offrir plus de flexibilité et font grimper la côte de popularité des statuts indépendants. La place du travail Une valeur travail forte mais une réussite professionnelle en second plan.

77% des travailleurs français aspirent a de nouvelles manières de travailler.