background preloader

Travail

Facebook Twitter

Se libérer des entreprises « libérées » par Erwan Manac'h. Télé-travail : quand votre boss vous a à l’œil - 28 Minutes - Regarder l’émission complète. Contre les patrons espions, la résistance des télétravailleurs - 28 Minutes - Regarder l’émission complète. Allemagne : des salariés sous haute surveillance - Vox Pop - Regarder l’émission complète. Défense de l’algovernance : pour une cogestion des systèmes algorithmiques qui impactent les travailleurs. Sur Social Europe (@socialeurope), un média qui milite pour le retour d’une Europe sociale lancé par le sociologue et politologue britannique Colin Crouch, Christina Colclough (@Cjclough) – spécialiste des effets de la numérisation sur le travail et les travailleurs, initiatrice du Why Not Lab, qui défend la nécessité d’une gouvernance numérique et d’un contrôle sur la manière dont les systèmes intelligents doivent être façonnés par les travailleurs et les collectifs, initiatrice de WeClock, un outil pour permettre aux travailleurs de documenter leurs expériences de travail pour mieux faire valoir leurs droits – signe une vibrante tribune pour expliquer que les systèmes algorithmiques sont la nouvelle frontière des syndicats.

Défense de l’algovernance : pour une cogestion des systèmes algorithmiques qui impactent les travailleurs

Image : Page d’accueil du projet WeClockIt, permettant aux travailleurs de documenter leurs expériences de travail. Enseigner confinés : "Tout était sous-dimensionné" - Par La rédaction. "un navigateur, ils ne savent pas ce que c'est" On commence l'émission avec un court-métrage de 2012, pourtant étrangement d'actualité.

Enseigner confinés : "Tout était sous-dimensionné" - Par La rédaction

As It Used To Be, de Clément Gonzalez, montre un futur dystopique dans lesquel un professeur d'université fait son cours à distance, avant d'être perturbé par une élève, venue suivre son cours "en présentiel". Une perspective qui fait "vraiment peur" aux enseignants, selon Laélia Véron. Laélia Véron et Rachid Zerrouki nous racontent leur expérience du confinement. Télétravail : "on n'est plus en représentation permanente" - Par La rédaction.

Sans titre. Malgré son titre, Les dépossédés de l’open space (PUF, 2020), le petit essai de la philosophe Fanny Lederlin (@flederlin) parle assez peu de l’open space.

sans titre

Il se concentre surtout sur les transformations contemporaines du travail, et notamment leur dégradation par le consumérisme et la numérisation, qu’elle baptise « néotravail ». Les mutations technologiques ne menacent pas le travail de disparition, mais de déliquescence explique-t-elle. Le management, renouvelé et armé par le numérique, décorrèle le métier de son sens, en le rendant cyclique, répétitif et sans fin. Télétravail : «L’activité se retrouve déconnectée de sa finalité sociale» Danièle Linhart est sociologue du travail, directrice de recherche émérite au CNRS et professeure à l’université Paris-Nanterre.

Télétravail : «L’activité se retrouve déconnectée de sa finalité sociale»

Télétravail : le rêve qui a viré au cauchemar pour de nombreux salariés confinés. Dans l’entreprise d’Emmanuelle*, le télétravail a toujours été « contre-culturel ».

Télétravail : le rêve qui a viré au cauchemar pour de nombreux salariés confinés

Malgré une demande croissante des salarié.es ces dernières années, le grand groupe du CAC 40 dans lequel elle exerce s’y est toujours opposé. Jusqu’au confinement : du jour au lendemain, c’était télétravail pour l’ensemble des employé.es. Idem pour Sylvain, cadre dans une entreprise informatique : « Le vendredi juste avant le confinement, c’était "non non, on ne fermera surtout pas le site". Le week-end, on a commencé à recevoir des messages en disant qu’il faudrait venir chercher notre matériel le lundi.

Télétravail : le travail fluide. 1 M.

Télétravail : le travail fluide

Morel-A-Lhuissier indique qu’il faut faire sortir le télétravail de la clandestinité. 1Qu’est devenu le télétravail, ce concept née aux États-Unis en 1976 ? Au moment où le concept de télématique, développé par le rapport Nora/Minc est dépassé par son propre succès, puis­que le déploiement d’internet en a proposé une alternative au niveau mondial, peut-on toujours parler de télétravail ? Si ce concept existe tou­jours, recouvre-t-il la même réalité qu’il y a trente ans ?

Inutile de tenter de compter, comme cela a été fait pendant des années, le nombre de télétravailleurs (première demande de l’Union Européenne en 1982, travaux de l’OCDE en 1991, etc.). 2 Entretiens auprès de télétravailleurs, de représentants de syndicats patronaux et de salariés, de c (...) 3 Entretiens auprès de télétravailleurs, de représentants de syndicats patronaux et de salariés, de c (...) 4 Très peu de travaux académiques ont été menés sur le sujet depuis l’an 2000, nous nous appuierons e (...) 11 12 ?

Le statut d’indépendant d’un chauffeur Uber est « fictif », selon la Cour de cassation. La Cour de cassation a confirmé, mercredi 4 mars, la « requalification (…) en contrat de travail » du lien unissant l’entreprise Uber et un chauffeur, assurant que son statut d’indépendant n’est « que fictif », en raison du « lien de subordination » qui les unit.

Le statut d’indépendant d’un chauffeur Uber est « fictif », selon la Cour de cassation

Un tel arrêt, une première en France, remet en cause le modèle économique du géant américain, déjà attaqué en Californie, notamment. La plus haute juridiction française a jugé que le chauffeur « qui a recours à l’application Uber ne se constitue pas sa propre clientèle, ne fixe pas librement ses tarifs et ne détermine pas les conditions d’exécution de sa prestation de transport ». Pour la Cour de cassation, la possibilité de se déconnecter de la plate-forme sans pénalité « n’entre pas en compte dans la caractérisation du lien de subordination ». Pour comprendre le contexte : Le modèle d’Uber menacé par une décision de la justice française Une menace pour le modèle économique d’Uber. Des limites du recrutement automatisé. La condamnation de Clic and Walk « pour travail dissimulé » ouvre la porte à la requalification comme salarié de 700 000 personnes.

Après les condamnations des spécialistes de la livraison à domicile Take Eat Easy et Deliveroo, ou de Heetch, une application de chauffeurs VTC, est-ce le coup de grâce pour les acteurs de l’ubérisation ?

La condamnation de Clic and Walk « pour travail dissimulé » ouvre la porte à la requalification comme salarié de 700 000 personnes

Dans un arrêt du 10 février 2020, la cour d’appel de Douai (Nord) a condamné la société Clic and Walk, une plate-forme de webmarketing collaborative, à 50 000 euros d’amende pour « travail dissimulé ». « Ce qui ouvre la possibilité aux 700 000 contributeurs d’aller devant les prud’hommes pour demander la requalification en “contrat de travail”, explique l’avocate de Clic and Walk, Ingrid Chantrier, avocate associée du cabinet Proffit-Chantrier. Potentiellement c’est toute l’économie collaborative qui est mise en cause. » Invisibles - Replay et vidéos en streaming - France tv. Travail gratuit : les valeurs de l'exploitation - Ép. 2/4 - Le prix du gratuit. Why Today’s Shopping Sucks. Code is Outlaw. C'est la lutte digitale et la grève reconduc'stream. Lorsque des sociologues se pencheront sur les grandes grèves et les mouvements sociaux du 21ème siècle (ils ont déjà commencé et je vous recommande plus que chaudement l'ouvrage de Zeynep Tufekci, Twitter et les gaz lacrymogènes), ils verront entre autres que les caisses de grève crowdfundées et autres cagnottes de soutien en ligne sont devenues une forme de standard.

Code is Outlaw. C'est la lutte digitale et la grève reconduc'stream.

Et que la lutte est streamable avant que d'être finale comme en témoigne le délicieusement nommé Recondu.stream. Plusieurs phénomènes sont en train de converger entre technique et société. Entre mobilisations sociales et mobilités techniques. Faut-il forcément être heureux au travail ? ENTREPRECARIAT silvio lorusso eng lo. Entreprécariat : de l’entrepreneuriat à la précarité, les deux faces d’un même modèle. En France, Pôle Emploi est souvent qualifiée de principal financeur des startups comme de l’auto-entrepreneuriat.

Entreprécariat : de l’entrepreneuriat à la précarité, les deux faces d’un même modèle

En effet, nombre d’ex-employés utilisent leurs indemnités pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale avec l’espoir ou le rêve d’une réussite de leur projet et d’un accomplissement de soi… (une aventure qui risque d’être bien plus difficile avec la récente réforme de l’assurance chômage). Une aventure qui se termine plus souvent mal que bien, hélas. Dans un stimulant petit livre (Entreprecariat, éditions Onomatopee, 2019, non traduit, disponible en ligne .pdf), l’artiste, designer et essayiste italien Silvio Lorusso (blog, @Silvi0L0russo) déroule le concept d’entreprécariat, contraction explicite des termes entrepreneuriat et précariat.

« Il est où ce métier qui va me passionner ? » : la génération Paumé.e.s veut exorciser les absurdités de la vie au travail. Article réservé aux abonnés C’est l’heure de l’apéro. A l’entrée, chacun des participants a pioché deux petits papiers à scotcher sur sa chemise – l’un correspondant à une famille de métiers, l’autre à un adjectif plus ou moins cartésien. A notre droite, un « financier frivole » ; à notre gauche, une « webdesigner psychopathe ». « Les open spaces altèrent notre concentration mais aussi la qualité de nos interactions » Tribune. Selon une étude récente conduite par l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), l’insatisfaction des salariés en open space viendrait à 25 % du bruit, qui arrive en tête des nuisances citées. Et pour cause. Bien que notre cerveau soit un organe extrêmement puissant, notre attention, qui lui permet de traiter en priorité les informations les plus pertinentes, demeure très fragile : au moindre bruit, elle peut se retrouver « capturée », nous conduisant à changer d’activité en permanence – toutes les trois minutes en moyenne selon les conclusions d’une étude publiée en 2004 par deux chercheurs de l’Université de Californie.

D’après l’auteur de l’étude de l’INRS, l’acousticien Jacques Châtillon, « la gêne ressentie est surtout liée aux conversations intelligibles qui empêchent de se concentrer sur autre chose ». Pourquoi le travail est-il devenu absurde ? L’anthropologue américain David Graeber (@davidgraeber) dans son livre Bullshit Jobs (Les Liens qui libèrent, 2018) nous rappelait combien la société moderne reposait sur notre propre aliénation. Il énumérait ces emplois à la con qui conduisent nombre d’entre nous à dédier notre vie à des tâches inutiles et sans intérêts. Une colonisation du vide, dont le seul but ne semble que d’asseoir chaque jour un peu plus le pouvoir financier… « La répartition du travail telle que nous la connaissons aujourd’hui n’a donc rien à voir avec de quelconques facteurs économiques, ni même avec la nature humaine.

Elle répond exclusivement à des considérations politiques. » Comment Internet nous met au travail Rencontre avec Antonio Casilli. Non, les robots ne vont pas remplacer les hommes. En tout cas pas à moyen terme. C’est pourquoi il est temps de réfléchir aux nouvelles formes de travail, souvent précaires, qui se développent aujourd’hui dans l’univers numérique. À 12 ans, il tapait ses premières lignes de code informatique tout en jouant à Donjons & Dragons.

Aujourd’hui, il est un spécialiste reconnu de la sociologie du numérique. Né en Italie dans un milieu populaire, attiré par la mouvance anarchiste et la pensée ouvriériste, Antonio Casilli a poursuivi des études d’économie à la prestigieuse université Bocconi de Milan. Microentreprise, une machine à fabriquer des pauvres, par Jean-Philippe Martin (Le Monde diplomatique, décembre 2017) Au cœur de l’été 2017, le 11 août, en début de soirée, de gros sacs isothermes vert et gris s’entassent au pied de la statue de la République à Paris. Hackathons, une culture d’exploitation. La SNCF condamnée pour discrimination envers plusieurs centaines de « chibanis » marocains. Les travailleurs de la donnée d’Antonio Casilli. Les transformations du travail à l’ère numérique. [Publication] Synthèse du programme Digiwork En 2013, l’association Fing lançait le programme « Digiwork - Repenser la place de l’individu au travail dans une société numérique ».

Workers are the Heart of the Algorithm. Portail de veille sur les conditions de travail. Portail de veille sur les conditions de travail. La civilisation du numérique annonciatrice de grands bouleversements De tous les défis auxquels l’humanité est confrontée, la nouvelle révolution industrielle est sans conteste celle qui aura un impact majeur.

Elle est à la fois porteuse d’espoir et de crainte. Comme le souligne Klaus Schwab dans son ouvrage La quatrième révolution industrielle : « la convergence des nouvelles technologies couvre d’immenses domaines : l’intelligence artificielle, la robotique, l’Internet des objets, les véhicules autonome, l’impression en 3D, les nanotechnologies, les biotechnologies, les sciences et matériaux, le stockage de l’énergie et l’informatique quantique (…). Celles-ci entraînent "une recomposition de tous les secteurs industriels avec l’émergence de nouveaux business models, la disruption des acteurs en place et restructuration des systèmes de production, consommation, transport et livraison. Sur le plan sociétal, le changement de paradigme affecte la façon de travailler et de communiquer.

" Santé au travail : "nous sommes face à une forme de crime organisé" A Berlin, la révolution anar et 2.0 des livreurs à vélo. "La commande vocale rapproche l'entrepôt du travail à la chaîne" Suicides, stress, retraites, heures supplémentaires, ouverture des magasins le dimanche : au centre de tous ces débats, cette fameuse valeur travail. La « révolution industrielle », histoire d’un récit trop bien huilé. Thomas Piketty : « Repenser le code du capital » Des robots et de l’emploi… au paradoxe de la productivité. What The Fuck France - Le Travail. Qu’est-ce qu’un vrai "boulot de merde" ? Les bienfaits de la gentillesse en entreprise. Repenser les salaires en équipe, mission impossible ? - Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact)

Plus qu'une augmentation, les employés souhaiteraient... Pierre-Yves Gomez : « L'âge d'or du salariat est révolu » Comment l’employabilité a-t-elle tué le temps libre ? Tous les télétravailleurs sont-ils égaux dans leur capacité à être productifs ? "La fin du salariat ? Une propagande totalement stupide" Peut-on imaginer une gestion "de gauche" du travail uberisé ? Peut-on imaginer une gestion "de gauche" du travail uberisé ? Précarité pour tous, la norme du futur, par Florence Lefresne (Le Monde diplomatique, mars 2006) La fin du salariat est-elle inéluctable? Votre carrière dépend de... votre conjoint. Sans titre. Sans titre. Votre job sera “tâchifié” - Social Media... Nous n’avons pas seulement besoin de plus de temps... DanyCaligula. Enquête sur les dérives du lean management. Travail du futur : beaucoup de technologies et peu de risques.

Flexibilité du travail: les tendances du nouveau bureau se déclinent en chiffres. Le travail du futur va s’appuyer sur le numérique et le partage de données. Surcharge de travail : le tabou commence à tomber, Efficacité - Productivité personnelle. Biennale du design 2017 : les mutations du travail au programme à Saint-Étienne. La France du Bon Coin. Les disruptions numériques dans les professions libérales. Économie collaborative : le Royaume-Uni peut mieux exploiter ses data ! Uber's Drivers: Information Asymmetries and Control in Dynamic Work by Alex Rosenblat, Luke Stark.

Quand être connecté n’empêche pas d’être productif. Quand être connecté n’empêche pas d’être productif. Les entreprises digitales créent de la valeur mais peu d’emplois. A l’inspection du travail, la casserole Tefal. Affaire Tefal : l'inspectrice du travail et le lanceur d'alerte condamnés. Du droit à la déconnexion à la detox digitale. Antonio Casilli : “L’internaute est un travailleur qui s’ignore” L'enfer (au travail), c'est les autres ?, Bien-être au travail.

Les graphistes toujours en colère contre le travail gratuit - Tout chose, le blog mode et design de Xavier de Jarcy. Holidays Can Be Hard. Équipe, autonomie, vision : les clés du bien-être en start-up. L’autel des sacrifices entrepreneuriaux - L'aventure de Metycea - Blog. Le dark side des start-up : un bien-être pas toujours au rendez-vous. Flexibilité du travail: les tendances du nouveau bureau se déclinent en chiffres.

“Le travail doit faire lien avec l’émancipation” -... Antonio Casilli : “L’internaute est un travailleur qui s’ignore” L'économie collaborative annonce t-elle vraiment la fin du salariat ? Il y a actuellement une forme d’hystérie... Bodyware : le corps au travail. Amazon propose aux particuliers de devenir livreurs. Une étude détruit le mythe de la fourmi travailleuse. Acteurs publics. Sumry veut un CV qui valorise la personnalité plus que les compétences. Acteurs publics. Le crowdsourcing sonne-t-il le glas du salariat ? Tout compte fait, la technologie crée bien de... Ubérisation : comment éviter qu’elle tue la... “Le travail n’a jamais été aussi hégémonique” -...

Le crowdsourcing sonne-t-il le glas du salariat ? Un code du travail en miettes, par Martine Bulard (Le Monde diplomatique, 14 septembre 2015) GlassFrog, le logiciel pour l’holacratie.