background preloader

Travail

Facebook Twitter

Des robots et de l’emploi… au paradoxe de la productivité. What The Fuck France - Le Travail. Qu’est-ce qu’un vrai "boulot de merde" ? “Si tu compares les boulots de merde d’il y a quelques années et ceux d’aujourd’hui, ça fait quand même une grosse régression.”

Qu’est-ce qu’un vrai "boulot de merde" ?

Le constat d’Abel, 30 ans, livreur à vélo pour une “appli” de repas à domicile, est rempli d’amertume. Mais pour lui cela ne fait pas de doute : entre le bon vieux job étudiant en CDI à McDo et le statut d’auto-entrepreneur obligatoire – sans protection sociale pour les travailleurs – des Deliverro et autres Foodora, la dégradation des conditions de travail est patente.

Pire, elle gagne même des professions autrefois protégées, comme le facteur de La Poste devenu prestataire de services multicarte, ou l’infirmière d’hôpital transformée en opératrice de rentabilité. C’est cette insensible extension du domaine du larbinat qu’ont étudiée les journalistes indépendants Julien Brygo et Olivier Cyran dans Boulots de merde ! Les bienfaits de la gentillesse en entreprise. On a trop souvent peur de passer pour faible en se comportant gentiment.

Les bienfaits de la gentillesse en entreprise

C’est une erreur, estime le philosophe Emmanuel Jaffelin. A méditer à l’occasion de la Journée de la gentillesse, ce jeudi. Repenser les salaires en équipe, mission impossible ? - [N.B : Pour éviter un pavé digne de Proust, on se restreint ici globalement à parler de la rémunération des Couteaux Suisses.

Repenser les salaires en équipe, mission impossible ? -

Mais nous sommes là pour discuter de tous les autres cas autour d’un café ! ] On en a souvent parlé ici : du management à l’environnement, de la taille d’entreprise optimale à la gouvernance, on essaye de construire la Cordée de manière aussi responsable sur le Quoi (la communauté de travail) que sur le Comment (l’organisation de l’équipe). Pour nous, la forme n’est rien sans le fond. Si on ne s’applique pas à soi-même les principes que l’on prêche, tout cela s’écroule bien vite. Sur ce cheminement de l’entreprise libérée, certaines choses sont déjà en place : l’horizontalité des relations, la gouvernance participative, l’autonomie maximale de chacun et la confiance qui va avec. Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact)

Plus qu'une augmentation, les employés souhaiteraient... Pierre-Yves Gomez : « L'âge d'or du salariat est révolu » FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN - A l'occasion de la parution de son essai Intelligence du travail, Pierre-Yves Gomez a accordé au FigaroVox un entretien fleuve.

Pierre-Yves Gomez : « L'âge d'or du salariat est révolu »

Il nous explique comment le travail est devenu un impensé politique dans une société où la consommation est reine. Vous utilisez un bloqueur de publicité Pour poursuivre la lecture de nos articles, nous vous proposons deux solutions : Tout Le Figaro en illimité Le journal en numérique dès 22h Le site Premium, sans publicité L’information sur tous les écrans 1 MOIS D’ESSAI GRATUIT Pierre-Yves Gomez est professeur à l'EM-Lyon, où il dirige l'Institut français de gouvernement des entreprises. Comment l’employabilité a-t-elle tué le temps libre ? Au début de cet extrait de l’ouvrage The Refusal of Work (Le refus du travail : théorie et pratique de la résistance au travail), le sociologue britannique David Frayne (@TheWorkDogma), pose une simple question : « A quel moment une journée de travail se termine-t-elle vraiment ?

Comment l’employabilité a-t-elle tué le temps libre ?

» Le travail a envahi notre vie quotidienne. Tous les télétravailleurs sont-ils égaux dans leur capacité à être productifs ? C’est la question que s’est posée Sara Perry, co-auteure d’une étude sur les groupes de travail dont les individus œuvrent de chez eux et communiquent essentiellement par internet.

Tous les télétravailleurs sont-ils égaux dans leur capacité à être productifs ?

Pour cela, cette professeure de management à la Baylor University (Texas) a interrogé 455 étudiants en fin d’études travaillant sur 140 projets d’équipe. Chacune des équipes communiquait avec des moyens variés – e-mails, sms, téléphone, visioconférence, réseaux sociaux, etc. – et à l’aide des données récoltées, les chercheurs ont établi deux types principaux qui lient situation sociale et efficacité : les équipes de personnes « occupées » (complètement ou majoritairement composées de ces personnes) dont les membres ont beaucoup d’obligations extra-professionnelles ou familiales et les équipes de personnes dites « sans souci » (complètement ou majoritairement composées de ces personnes) qui n’ont pas d’obligations familiales ou extra-professionnelles.

"La fin du salariat ? Une propagande totalement stupide" Pétition en ligne, événements facebook, youtubeurs engagés : contre une réforme du code du travail initiée par le gouvernement Valls, une mobilisation aux formes inédites révèle la profondeur du "malboulot"'.

"La fin du salariat ? Une propagande totalement stupide"

Publié le 07/03/2016 Alimenté le 18/03/2016 @rrêt sur images, émissiondu18/03/2016parla rédaction Gérard Filoche pourfend le CPA sur notre plateau Pour défendre le projet de loi El Khomri, le gouvernement avance un dernier argument : le Compte personnel d’activité, dit CPA, qui devrait permettre de regrouper les droits sociaux accumulés par chacun dans une carrière où l’on aurait multiplié emplois et employeurs et où on aurait alterné périodes de travail et de chômage. Si dans sa formulation actuelle, le CPA ne satisfait (presque) personne, reste une question de principe : est-ce qu’il peut exister une gestion de gauche de la précarité et de l’uberisation du travail ? Peut-on imaginer une gestion "de gauche" du travail uberisé ? Alors que la loi travail cristallise les colères qui font tanguer le gouvernement – de Manuel Valls "enfin flexible" selon Libération à Emmanuel Macron visiblement – un nouveau dispositif tente de sauver sa peau dans ce débat houleux : le Compte personnel d’activité dit aussi CPA qui vise à regrouper les droits sociaux accumulés lors de notre parcours professionnel.

Peut-on imaginer une gestion "de gauche" du travail uberisé ?

Mais qu’est-ce que ce CPA annoncé par Hollande comme "la grande réforme sociale du quinquennat" ? Une mesure d’avenir dans une société où les emplois sont de plus en plus précarisés ? Une coquille vide ? Un dispositif qui s’en prend aux droits collectifs ? Peut-on imaginer une gestion "de gauche" du travail uberisé ? Précarité pour tous, la norme du futur, par Florence Lefresne (Le Monde diplomatique, mars 2006) Etre salarié a longtemps représenté l’une des conditions les plus précaires du monde du travail.

Précarité pour tous, la norme du futur, par Florence Lefresne (Le Monde diplomatique, mars 2006)

Tombaient dans le salariat l’artisan ou le paysan ruinés, le compagnon qui ne pouvait devenir maître... Il faut se souvenir que le principal parti de gouvernement de la IIIe République, le Parti radical, avait inscrit à son programme électoral, lors du congrès de Marseille de 1922, l’« abolition du salariat, survivance de l’esclavage ». Dans Les métamorphoses de la question sociale.

Robert Castel dissèque ce long cheminement qui, des années 1950 aux années 1970 – période de croissance finalement exceptionnelle à l’échelle du capitalisme –, a permis au salariat de remonter ce handicap considérable pour devenir la matrice de la société moderne. La fin du salariat est-elle inéluctable? Les changements technologiques, culturels et économiques ont affecté à la fois la façon dont les salariés coopèrent les uns avec les autres mais également les outils qu'ils utilisent pour travailler.

La fin du salariat est-elle inéluctable?

Même si ces bouleversements peuvent varier selon la région géographique, le secteur d'activité ou le poste occupé, il ne fait aucun doute qu'employeurs et salariés doivent s'adapter aussi rapidement que les changements se produisent. Philippe Clerc, président d'ADP France qui vient de publier une étude sur l'évolution du travail, revient sur les mutations de l'environnement professionnel. Est-ce la fin des carrières en entreprise ? En tout cas, les Français le pensent puisqu’ils sont 53% à anticiper qu’ils pourront – et devront sans doute - travailler là où leurs compétences sont nécessaires, sans lien de fidélité à une seule entreprise.

Quelle sera l’entreprise de demain ? Votre carrière dépend de... votre conjoint. Sans titre. Sans titre. Jordan a 23 ans, enchaîne les petits boulots et a deux passions : le vélo et la liberté. Récemment, il s’est donc créé un statut d’auto-entrepreneur, condition préalable pour pouvoir « collaborer » avec Take Eat Easy, une association de promotion du vélo et de la liberté, qui se propose de mettre en relation les plus grands restaurants avec les plus flemmardEs de leurs clientEs. Jordan a entendu dire qu’ils recrutaient des cyclistes passionnéEs : Ce dimanche matin, il est en retard pour sa « shift » (on ne dit plus « vacation », c’est has been) : il s’était inscrit via l’application Take Eat Easy pour pratiquer sa passion de 11h30 à 15h30.

Votre job sera “tâchifié” - Social Media... Nous n’avons pas seulement besoin de plus de temps... DanyCaligula. Abonnez-vous : ► Suite à l'éviction de Juppé, Emmanuel Macron, dont la "révolution" est "En Marche", est le nouveau chouchou des médias. Alors, vrai candidat "antisystème", ou imposture ? Me soutenir et m'aider à continuer mon travail en toute indépendance : *ERRATUM : 6:12 Macron était banquier chez Rothschild, et non pas Goldman Sachs. J'ai confondu les deux par inadvertance. Enquête sur les dérives du lean management. Qu’il s’agisse du nombre d’appels ou de rendez-vous assumés, du nombre de pannes ou de réclamations traités, de la proportion de contrats ou d’achats engrangés, les salariés des grandes organisations privées ou publiques ont tous des objectifs quantifiés et mesurés à atteindre.

Y compris les journalistes... Ce management « par les nombres », qui se généralise, est élaboré par des « planneurs », des cadres qui imposent de nouveaux standards « campées sur ordinateur, comme vu d’avion, en plan, de manière abstraite » , décrit la sociologue du travail et des organisations Marie-Anne Dujarier dans « Le Management désincarné » (La Découverte), un livre déprimant, anxiogène mais palpitant sur les dérives du lean management. Ce terme de « planneur » est un néologisme construit de toutes pièces par cette chercheur au Cnam-CNRS pour décrire ces « faiseurs et diffuseurs de dispositifs » qui « planent » . Travail du futur : beaucoup de technologies et peu de risques. Une grande entreprise, des robots à la place de salariés et la possibilité d’apprendre par soi-même érigée en principe : les jeunes imaginent leur emploi dans la décennie à venir.

A quoi va ressembler le travail du futur? Certains considèrent qu’il s’appuiera sur le numérique et le partage de données. D’autres imaginent les transformations de l’environnement de travail du salarié : un avenir où coworking et télétravail seront la norme. Mais qu’en pense la génération Y? C’est l’objet d’une nouvelle étude commandée par la Future Foundation à l’occasion de l’édition 2016 du Forum Économique Mondial. Flexibilité du travail: les tendances du nouveau bureau se déclinent en chiffres. Télétravail, nomadisme, coworking ou encore corpoworking : l'environnement de travail du salarié se transforme.

Une étude commanditée par Polycom décrypte les tendances de ces bureaux du futur. Une récente étude sur les espaces de travail du futur commanditée par Polycom révèle que 30 millions de personnes travaillent à domicile au moins une fois par semaine aux États-Unis. Ce pays est avec la Chine celui qui encourage le plus le travail nomade: 48% de leurs entreprises poussent leurs salariés à travailler depuis n'importe quel terminal ou lieu, contre 29% pour la moyenne mondiale. La tendance va se renforcer dans les années à venir: 60% des salariés de bureau travailleront régulièrement de chez eux d'ici à 2022. Et pour cause, d’ici à 2025, jusqu’à 8% de la croissance mondiale sera générée par les mégalopoles de plus de 10 millions d’habitants dans les pays émergents.

Le travail du futur va s’appuyer sur le numérique et le partage de données. Surcharge de travail : le tabou commence à tomber, Efficacité - Productivité personnelle. Biennale du design 2017 : les mutations du travail au programme à Saint-Étienne. La France du Bon Coin. Les disruptions numériques dans les professions libérales. Cela fait un peu plus d’un an que la mode de la frayeur des disruptions numériques bat son plein en France. Elle est alimentée par la thématique de l’uberisation, une notion utilisée à tors et à travers. Je m’en étais fait l’écho dans une série de six articles publiée début 2015 sur “Comment éviter de se faire uberiser”. L’uberisation a été souvent mal interprétée car le modèle “Uber contre les taxis” a des caractéristiques particulières qui sont loin d’être reproductibles dans les autres secteurs d’activité.

Il existe bien d’autres formes et variantes de disruptions par le numérique. Économie collaborative : le Royaume-Uni peut mieux exploiter ses data ! Le constat s’impose, l’économie participative fait désormais partie de nos vies, cependant de nombreux pays manquent de données fiables à ce sujet, une équipe de chercheurs du Royaume-Uni fait donc part de ses recommandations.

Uber's Drivers: Information Asymmetries and Control in Dynamic Work by Alex Rosenblat, Luke Stark. Alex Rosenblat Data & Society Research Institute. Quand être connecté n’empêche pas d’être productif. Quand être connecté n’empêche pas d’être productif. Les entreprises digitales créent de la valeur mais peu d’emplois. A l’inspection du travail, la casserole Tefal. L’inspectrice du travail, son chef, la taupe et le DRH : c’est le quatuor du rocambolesque feuilleton qui, depuis un an et demi, met sens dessus dessous l’administration du travail de Haute-Savoie. L’histoire, dite «affaire Tefal», oppose une jeune inspectrice à son supérieur hiérarchique… lui-même allié à la direction de l’entreprise d’électroménager. Affaire Tefal : l'inspectrice du travail et le lanceur d'alerte condamnés. Du droit à la déconnexion à la detox digitale. Antonio Casilli : “L’internaute est un travailleur qui s’ignore”

L'enfer (au travail), c'est les autres ?, Bien-être au travail. Les graphistes toujours en colère contre le travail gratuit - Tout chose, le blog mode et design de Xavier de Jarcy. Début novembre, chez les graphistes, on a poussé un soupir de soulagement : le site Wilogo a annoncé qu’il cessait son activité. Rachetée par Adobe en 2014, cette plateforme mettant en compétition des professionnels dans le cadre d’appels d’offres non rémunérés se recentre sur les échanges de photos.

Holidays Can Be Hard. Équipe, autonomie, vision : les clés du bien-être en start-up. L’autel des sacrifices entrepreneuriaux - L'aventure de Metycea - Blog. Le dark side des start-up : un bien-être pas toujours au rendez-vous. Flexibilité du travail: les tendances du nouveau bureau se déclinent en chiffres. “Le travail doit faire lien avec l’émancipation” -... Antonio Casilli : “L’internaute est un travailleur qui s’ignore”

L'économie collaborative annonce t-elle vraiment la fin du salariat ? Il y a actuellement une forme d’hystérie... Bodyware : le corps au travail. Amazon propose aux particuliers de devenir livreurs. Une étude détruit le mythe de la fourmi travailleuse. Acteurs publics. Sumry veut un CV qui valorise la personnalité plus que les compétences. Acteurs publics. Le crowdsourcing sonne-t-il le glas du salariat ? Tout compte fait, la technologie crée bien de... Ubérisation : comment éviter qu’elle tue la... “Le travail n’a jamais été aussi hégémonique” -... Le crowdsourcing sonne-t-il le glas du salariat ? Un code du travail en miettes, par Martine Bulard (Le Monde diplomatique, 14 septembre 2015) GlassFrog, le logiciel pour l’holacratie.

The Real Teens of Silicon Valley. Les adolescents de la Valley - California Sunday. 30 phrases totalement insolites prononcées par des clients à des agences web. Ces petits mensonges que racontent les graphistes à leurs clients. Le concours d’illustration qui énervait les illustrateurs. A tous les artistes: Dénoncez le concours " Appel à Manifestation d'Intérêt de la SNCF.

SNCF cherche pigeons. Justes causes et bas salaires, par Fanny Darbus et Matthieu Hély (Le Monde diplomatique, avril 2014) Comment vit-on “à distance” ? (1/2) : mutations du travail et de la connaissance. Un tribunal condamne le RSI: le RSI n'a pas le droit d'envoyer et de faire des mises en demeure... Varin : le retour de la retraite chapeau. Travail : peut-on résister aux injonctions paradoxales sans péter un boulon ? Le travail a-t-il encore un avenir? Révolte américaine contre les ogres du fast-food, par Thomas Frank. A Chicago, la lutte syndicale a payé, par Peter Dreier (Le Monde diplomatique, janvier 2009)

Le bonheur au travail - Arte. Les Big Data sont-elles la nouvelle phrénologie ?... Recruiting Better Talent With Brain Games And Big Data : All Tech Considered. Souffrance au travail : Pages jaunes accusé (Cash investigation) Pourquoi allons-nous tous devenir des travailleurs... Lean management. Management FAVI - Le système FAVI. Quel est le coût de la défiance. Des médecins du travail alertent sur la... Affaire E. Leclerc : une enquête préliminaire ouverte pour escroquerie. Digiwork : les métamorphoses du travail.

Les limites de l’individualisation du travail. L’avenir du bureau. Hyperemploi, l'épuisant travail des utilisateurs de la technologie - The Atlantic. Vers une innovation sans emploi. Les machines feront-elles de chacun de nous des intermittents. La métamorphose du travail. Travail et automatisation : la fin du travail ne touche pas que les emplois les moins qualifiés. SNCF : la grève expliquée à Aphatie. Acteurs publics. Brigid Schulte’s Overwhelmed and our epidemic of busyness.

Pour être embauché, mieux vaut ressembler à son recruteur. The technology and jobs debate raises complex questions.