background preloader

CERVEAU

Facebook Twitter

Le cerveau. Cerveau: les découvertes de la neuropédagogie - France 2. Comment booster ta mémoire ? | Les Déclics. LES NEUROSCIENCES EN EBULLITION. Brain Rules: Brain development for parents, teachers and business leaders | Brain Rules | SalesBrain | The World's First Neuromarketing Agency. Cerveau et Education. Neurosciences et éducation : la bataille des cerveaux.

Publié le : 16 septembre 2013 Ce dossier IFE propose quelques pistes de réflexion sur les relations entre le cerveau et l'école. À la croisée des recherches sur le cerveau et des sciences de l’apprentissage, les neurosciences de l’éducation s’invitent aujourd’hui dans la salle de classe. Sont-elles capables de rendre les pratiques enseignantes plus efficaces et d’aider les élèves à mieux apprendre ? Ce dossier propose quelques pistes de réflexion sur les relations entre le cerveau et l'école. Les débats houleux entre neurosciences et éducation existent depuis quelques décennies, mais prennent un nouveau tournant depuis les progrès considérables faits en imagerie cérébrale. Ces techniques produisent aujourd'hui de fascinantes images d'un cerveau qui semble s'activer sous l'effet de la pensée. Entraînement cérébral. LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Regarder les vidéos - Brain Games. Chargement... Paramètres des cookies Les cookies sont de petits fichiers texte qui sont automatiquement stockés sur votre ordinateur dès que vous surfez sur un site.

Nous utilisons les cookies pour simplifier l’utilisation de notre site. Vous pouvez supprimer tous les cookies présents sur votre ordinateur mais ceci peut rendre certaines parties du site inutilisables. Sélectionnez l’option qui vous convient Strictly necessary and performanceFunctional Mémoriser les informations de connexionMémoriser les paramètres des cookiesAutoriser des sites tiers anonymes à collecter les statistiques de consultationAutoriser les cookies «réseaux sociaux» Pour que vos nouveaux paramètres prennent effet, cette page sera automatiquement actualisée lorsque vous cliquerez sur «Enregistrer et fermer». Le cerveau, le langage, le sens - Galina Iakimova - Université de tous les savoirs au lycée. Overdose de mots sur Internet : notre cerveau préfère les images. Avec Internet, nous retenons moins bien les informations, surtout si elles prennent la forme de mots.

Bonne nouvelle : notre cerveau enregistre bien plus vite les images. Les mots seraient-ils en train de disparaître de nos écrans ? Désormais, une icône désigne une application, une photo identifie un utilisateur, un crobar remplace une consigne, une infographie expose un processus complexe. Y a-t-il une raison à cette mise en image tous azimuts ? Nous recevons aujourd’hui cinq fois plus d’information qu’en 1986, ont calculé des chercheurs américains. Mais il n’est pas sûr que nous fassions un meilleur usage de cette débauche de nouvelles. . « Véronique Drai Zerbib [docteur en psychologie cognitive, ndlr] a montré que l’apprentissage dans les livres n’est pas du tout le même que l’apprentissage sur les écrans.

Le psychanalyste estime cependant que ces mêmes enfants « vont améliorer considérablement l’apprentissage des informations », avec Internet. Trop de mots tuent les mots. Le Cerveau. Du cerveau à la pointe du crayon - Médecine - Santé - Psychologie. Stress, peurs et traumatismes : la plasticité du cerveau serait capable de s’adapter et nous protéger. Des chercheurs d’une équipe anglaise de l'Université d' Exeter Medical School (UEMS) ont pour la première fois identifié le mécanisme qui nous protège du développement de la peur incontrôlable. Nous le savons et l’apprenons régulièrement, notre cerveau a la capacité extraordinaire de s'adapter à des environnements changeants.

Cette capacité est nommée par les experts, la « plasticité ». La plasticité neuronale (ou neuroplasticité) nous protègerait du développement de certains troubles mentaux à la suite de stress et de traumatismes. Cette nouvelle étude, publiée dans la revue de psychiatrie Molecular Psychiatry (1) du journal Nature, vient confirmer cette propension naturelle et approfondir le champ de compréhension de son mécanisme. Avant un événement traumatique, les récepteurs PAR-1 vont habituellement informer les neurones amygdaliens de rester actifs et de produire des émotions vives.

Sources A lire « Psychologie de la peur. Les maux des mots. L'aphasie et la dysphasie nous rappellent combien le langage est précieux et fragile. Lorsqu'on en est privé, ce sont tous les rapports humains qui sont bouleversés. Près d'un tiers des attaques cérébrales affectent notre capacité à parler et une tumeur cérébrale peut aussi conduire à une aphasie. Témoignages poignants de personnes touchées par ce mal. Lorsque la perte du langage nous affecte soudainement ou quand l’accident frappe un proche, on se demande aussitôt s'il ou elle va parler à nouveau.

Le langage est fragile. Quand on veut parler, lire une phrase ou répéter un mot entendu, l'information est acheminée vers l'hémisphère gauche du cerveau, d'abord dans l'aire de Vernicke qui permet de comprendre ce qu'on a lu ou entendu. La dysphasie affecte la compréhension. La plasticité cérébrale n’a pas encore livré tous ses secrets. Un reportage de Christophe Ungar et Vanessa Goetelen. Dans le labyrinthe du cerveau.

Comment le cerveau apprend-il? — ARN. Le cerveau, créateur de temps: Virginie Van Wassenhove at TEDxParisSalon. Le cerveau, la mémoire et l'apprentissage. Le cerveau est le poste de commande de tout organisme vivant. Il est au travail sans relâche.

Mais rien de ce qui s'y déroule n'est visible à l'oeil nu. En revanche, le cerveau nous transmet de multiples messages. Le cerveau n'est pas sexy, mais il est formidablement plastique. Alors, cessons de séparer ceux qui sont "doués" de ceux qui le seraient moins. Le cerveau réagit donc fortement à l'environnement de l'individu. Le cerveau est également le siège de nos souvenirs et de notre mémoire. Thot Cursus explore cette semaine les méandres du cerveau, des intelligences, de la mémoire interne et externe. Illustration : Wikimedia Commons Tous des génies ? Follow the Leader. How imitation can help and hinder your odds. If you’ve ever played the childhood game of rock-paper-scissors—and who hasn’t? —you may have wondered why it usually seems to end in a draw, even though the laws of chance would dictate that over time, each player would win a third of the time.

In a study published in Proceedings of the Royal Society B in 2011, University College London researchers set out to find the answer. They discovered that when they blindfolded both subjects in rock-paper-scissors games, the win-lose-tie proportion was exactly as probability would have it. When one or players could see, however, ties frequently occurred. Our brains, as it turns out, are wired to be great at spotting another person’s physical movements and imitating them so rapidly that it appears that we’re moving in sync. That result didn’t surprise the study’s lead author, cognitive scientist Richard Cook. Your Copycat Brain And to a large extent, you can’t help but be a copycat. L'exercice physique dope le cerveau à tout âge. Dans une société sédentaire, la pratique régulière de l'exercice physique plusieurs fois par semaine (cinq fois pendant trente minutes au moins) a démontré son efficacité pour réduire le risque de diabète, d'hypertension, d'obésité, d'attaques cardiaques et cérébrales… Des chercheurs de l'université d'Otago, en Nouvelle-Zélande, viennent d'analyser toute la littérature scientifique internationale portant sur l'effet de l'exercice physique sur le cerveau.

Leurs travaux publiés la semaine dernière dans la revue Psychonomic Bulletin & Review révèlent que, quelle que soit la tranche d'âge, l'activité physique améliore la puissance du cerveau. En réduisant l'altération des artères cérébrales? En améliorant l'oxygénation de l'encéphale? Y compris pour le cerveau des jeunes Les auteurs estiment en conclusion que le fait de s'engager dans un exercice physique est à l'évidence un moyen simple d'optimiser ses fonctions cognitives. » DOSSIER SPÉCIAL - Pourquoi bouger nous fait du bien. Teaching literacy.

Les Neurosciences Cognitives. Connecté à vie : notre cerveau, le meilleur des réseaux (2/3) - Thema - Museum. Copyright CNRS Photothèque/Université de Strasbourg - GRIGIS Antoine, mise en évidence par IRM (imagerie par résonance magnétique) de faisceaux de substance blanche dans un cerveau humain. Au même titre que le cerveau embryonnaire se débarasse d'un surplus de neurones « non cablés », le cerveau sélectionne les synapses les plus actives et donc les plus indispensables à son activité.

Une quantité excessive de synapses peut en effet nuire à la qualité de la transmission de l'information car celles qui ne sont pas porteuses de sens produisent un bruit de fond parasite et gaspillent de l'énergie. Les synapses inutiles, reépérables par leur faible activité, sont sélectivement éliminées de façon à permettre aux neurones d'établir de nouveaux contacts. A l'inverse, les synapses activées de façon régulière sont consolidées. C'est cette capacité à moduler la combinaison des connexions entre neurones que l'on nomme plasticité. Source : Muséum de Marseilles Ccc by-nc-nd Hé'louïse.

Et si le Cerveau Humain devenait la prochaine manette de Jeu Vidéo ? Le jeu vidéo, longtemps méprisé par une certaine élite artistique, a totalement renversé la situation en l’espace de quelques années. Mais quid de la manière de jouer ? Scénarios d’évolution possible. Le jeu vidéo, longtemps méprisé par une certaine élite artistique, a totalement renversé la situation en l’espace de quelques années. Il est passé du statut de distraction plus ou moins avouable, à celui de divertissement populaire reconnu pour son sens de l’art et du storytelling. Toutefois, une composante est restée identique depuis 1962, il s’agit de notre manière de jouer. Ces objets intelligents permettent désormais de contrôler nos jeux vidéo sans utiliser de manette. Le bouleversement de l’éco-système vidéoludique Significatif, le renouveau des interfaces instituées par Kinect n’est qu’un avant-goût de ce qui nous attend.

En effet, qui n’a jamais rêvé d’agir directement par l’esprit ? Aussi, avoir des BCI « qui fonctionnent » reviendrait à « naturaliser » l’interaction. Les apprentissages, détour par les neurosciences. LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Le phénomène de latéralisation dans le cerveau implique qu’une fonction donnée est contrôlée préférentiellement par un côté du cerveau. Les hémisphères droit et gauche du cerveau sont ainsi le siège de fonctions cognitives distinctes dont la complémentarité est assurée par le corps calleux, principal faisceau de fibres nerveuses reliant les deux hémisphères. La latéralisation semble être une ingénieuse stratégie mise en place au cours de l’évolution pour rentabiliser au mieux l’espace disponible dans le cerveau. Elle augmente par exemple la vitesse de traitement en évitant les longues connexions nécessaires pour relier entre elles deux régions situées de part et d’autre de l’encéphale.

De plus, lorsque deux zones symétriques n’assument pas la même fonction, on « double » d’une certaine manière les capacités cognitives du cerveau. La préférence manuelle et le langage sont deux fonctions particulièrement latéralisées. Le rôle du cortex préfrontal dans l'apprentissage. Le cortex préfrontal est présent à toutes les étapes de la mémorisation (encodage, consolidation, rappel). Son rôle est à la fois d'orienter l'attention visuelle, de créer des liens entre les éléments mémorisés (donc apprendre) et l'inhibition des informations distrayantes. Lorsque le cortex préfrontal est atteint, les capacités d'apprentissage et de mémorisation sont fortement atteintes (limites dans la quantité de mémoire, difficultés à faire des liens, enregistrement d'informations non pertinentes, etc.), comme c'est le cas dans les troubles de l'attention et l'hyperactivité.

Le cortex préfrontal : siège des fonctions éxécutives Avant de regarder le rôle de chaque zone du cortex préfrontal, il est important de distinguer ses différentes composantes. Le cortex préfrontal est divisé en trois zones : Le cortex préfrontal dorsolatéral : Il correspond aux aires 9 et 46 de Brodmann. Le cortex préfrontal et l'encodage Le cortex préfrontal et la consolidation Le cortex préfrontal et le rappel. Du théâtre à l'amphithéâtre : analyse exploratoire du principe d'adhésion. Les quatre pilliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene. L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre.

Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale. Les circuits cérébraux : des capacités disponibles dès l’origine Les circuits cérébraux qui sous-tendent les apprentissages ne sont d’ailleurs pas si variés. L’apprentissage de la lecture active une région spécifique, mais il mobilise et active aussi d’autres zones. Différentes zones du cerveau La zone de la lecture recycle un « algorithme » préexistant, celui de la reconnaissance des visages : au scanner, on voit nettement la même zone s’activer. 1. 2. 3. 4.

Stanislas Dehaene. Le Langage dans la tête. Série "Images et Science du langage" (voir dans cet index) Des linguistes et des neurologues tentent de comprendre les mécanismes du langage et font le point des connaissances actuelles. Chez l’enfant, l’apprentissage du langage est rapide, tout est en place dès 3 ans, ce qui laisse supposer un mécanisme spécialisé d’acquisition du langage. Le linguiste américain Noam Chomsky pensait qu’il y avait des principes généraux communs à toutes les langues, une "grammaire universelle". Cette idée est aujourd’hui abandonnée et les scientifiques pensent plutôt qu’il existe chez l’enfant un état initial qui n’est pas spécifique au langage mais qui sert à tous les apprentissages, une architecture. Ces recherches permettent de mieux comprendre l’aphasie, c’est-à-dire la perte de certains aspects du langage et de dégager de nouvelles voies thérapeutiques : l’imagerie par résonance magnétique est une des techniques les plus performantes pour savoir comment fonctionne le cerveau.

Anatomie du système nerveux : Le LCR. Anatomie du cerveau : Diencéphale , thalamus et hypothalamus. Anatomie du système nerveux : Tronc cérébral. BRAINPOP, un site éducatif animé pour les enfants. - Aider les élèves souffrant de troubles des apprentissages. BRAINPOP, un site éducatif animé pour les enfants.

BRAINPOP propose plusieurs centaines de films d'animation conformes aux programmes officiels et regroupés dans les catégories suivantes: sciences, santé, technologie, sciences sociales, histoire, géographie, éducation civique, arts, musique, mathématiques, Anglais. Dans ces films, Thomas, curieux de tout et son ami Moby le robot, qui aime poser plein de questions, vous invitent dans leurs aventures à découvrir comment simplement en savoir plus. Les films sont un moyen efficace d'apprendre ou réviser une leçon, rédiger un exposé, ou tout simplement découvrir comment tourne le monde. Pour les enseignants, ce site peut être un outil pédagogique pour aider à préparer un cours, expliquer des concepts scientifiques.

Pour les enfants souffrant de troubles des apprentissages, les supports visuels animés simples peuvent être une bonne alternative à l'écrit. Le site BRAINPOP Film de présentation du site Évaluer ce billet. Anatomie du système nerveux : Le cerveau. Physiologie : Neurone - partie 2. Physiologie : Cellules gliales, gliocytes. Anatomie du système nerveux : La moelle épinière. Physiologie : transmission neuromusculaire. Le cerveau et ses automatismes - ARTE TV. Jill Bolte Taylor, sous-titre français. L'étonnante plasticité du cerveau humain.

Spaun, un cerveau artificiel pour mieux comprendre le cerveau humain. Sciences biologiques - Parutions. Exploration du cerveau. Connecté à vie : notre cerveau, le meilleur des réseaux (1/3) - Thema - Museum. Avec Internet et les écrans, mon cerveau a-t-il muté ? - L'actu Médias / Net.

Cyrulnik: la résilience. Le cerveau aux commandes de notre santé. Les universaux de pensée. Les fonctions executives. LE POTENTIEL D'ACTION. Brain Games. En vidéo : des yeux qui bougent… vus sous IRM. La plasticité cérébrale ou la régénérescence du cerveau: Pierre-Marie Lledo at TEDxParis 2012. Bienvenue à Neuromatiq. Mon corps ce héros : Le cerveau - 03/03. Comment fonctionnent nos neurones? - Sciences. Ben Brahim Mohammed.

Notre cerveau est neurosocial! Notre cerveau si fantastique (cours) Conférence de Philippe van den Bosch (UCL) sur les fonctions cérébrales : Sculpter son cerveau ! The neurons that shaped civilization - VS Ramachandran. Le circuit de la récompense - Jean Pol Tassin et les neurones. Anatomie du système nerveux : le cervelet. Asymétrie cérébrale.

Les hémisphères droits, ces gens doués et qui l'ignorent. Synapse chimique ionotrope. Et si les neurosciences pouvaient aider le changement ? #neuroscience par @ceciledemailly. Comment le cerveau s’adapte à toutes les situations? Anatomie : Vascularisation de l'encéphale. Verra-t-on notre cerveau fonctionner en direct ? - Sciences.

Spaun, un cerveau artificiel pour mieux comprendre le cerveau humain. Cyrulnik: la résilience. Connecté à vie : notre cerveau, le meilleur des réseaux (1/3) - Thema - Museum. Exploration du cerveau. Carte mentale de notre cerveau. Cerveau et Apprentissage. The Brain: A Secret History - Emotions; Bandura Bobo Doll Experiment. Inhibition et correction d'erreurs dans le cerveau humain. Facebook va à l'encontre du cerveau humain. Dans le labyrinthe du cerveau.

Physiologie : L'influx nerveux. Carte mentale de notre cerveau.