background preloader

Entretiens

Facebook Twitter

Nicole Aubert : « Nos sociétés ont créé des individus à flux tendus » A une époque de profondes mutations, le rapport au temps est chamboulé.

Nicole Aubert : « Nos sociétés ont créé des individus à flux tendus »

Nous avons invité des personnalités et des anonymes à se confier sur ce sujet. Cette semaine, Nicole Aubert, psychologue et sociologue. M le magazine du Monde | • Mis à jour le | Par Anne-Sophie Novel Sociologue et psychologue, Nicole Aubert exerce en tant que professeur émérite à l’ESCP Europe. Dominique Méda : « Le bon temps de travail, c’est celui qui permet à tous de travailler ! » Dans un ouvrage co-écrit avec Pierre Larrouturou, la professeure de sociologie et philosophe Dominique Méda plaide pour une redistribution du temps de travail.

Dominique Méda : « Le bon temps de travail, c’est celui qui permet à tous de travailler ! »

M le magazine du Monde | • Mis à jour le | Par Anne-Sophie Novel Professeure de sociologie à l’université Paris-Dauphine, Dominique Méda dirige l’Institut de recherche interdisciplinaire en sciences sociales (Irisso). Auteure de plusieurs ouvrages sur les questions de croissance et de transition écologique, elle a récemment cosigné, avec Pierre Larrouturou, Einstein avait raison : il faut réduire le temps de travail (Les Éditions de l’Atelier, 254 p., 14 euros). Vous avez beaucoup travaillé sur la question du temps de travail. Quelles sont les grandes tendances de son évolution ? Depuis le XIXe siècle, le temps de travail dans les sociétés industrialisées a été divisé par deux, passant d’environ 3 000 heures par an en 1830 à 1 500-1 600 heures aujourd’hui. Elisabeth Zucman : 50 ans auprès de la personne (poly)handicapée. Générations sacrifiées et nouveau contrat social. Ils se sont retrouvés ce soir-là, bien décidés à en découdre.

Générations sacrifiées et nouveau contrat social

A la manière des avocats et de leurs fameux concours d’éloquence. Dans la salle d’un restaurant parisien, une trentaine d’économistes et deux politiques de bords opposés – dont il nous faut, hélas, taire le nom – débattent des jeunes et de leur situation. Tous ces universitaires ont participé à la rédaction d’un gros livre passionnant, fruit du travail collectif de la chaire « Transitions démographiques et transitions économiques », fondée par Jean-Hervé Lorenzi. « Dans les entrepôts, le préparateur de commandes, c’est le mineur d’il y a trente ans » – Commencer mission ok ?

« Dans les entrepôts, le préparateur de commandes, c’est le mineur d’il y a trente ans »

– Ok – 250 colis, volume 1 400 dm3, dites ok – Allée 4 – Emplacement 17 – Numéro correspondant ? Défiant, protestataire, intermittent... L'électeur est devenu imprévisible - Idées. A quinze mois de la présidentielle, la sociologue Anne Muxel analyse l'évolution de nos comportements face aux urnes.

Défiant, protestataire, intermittent... L'électeur est devenu imprévisible - Idées

Désormais, le citoyen français réinvente en permanence son identité politique. Le dernier remaniement ministériel aussi bien que le conseil national du parti Les Républicains viennent de le montrer jusqu'à la caricature. Les politiques n'ont plus aujourd'hui pour horizon que les prochaines élections présidentielles. Edgar Morin : "Le temps est venu de changer de civilisation". Acteurs de l'économie - La Tribune.

Edgar Morin : "Le temps est venu de changer de civilisation"

Attentats à Paris, état d'urgence, rayonnement du Front National, vague massive de migration, situation économique et sociale déliquescente symbolisée par un taux de chômage inédit (10,2 % de la population) : la France traverse une époque particulièrement inquiétante. La juxtaposition de ces événements révèle des racines et des manifestations communes. Qu'apprend-elle sur l'état de la société ?

Edgar Morin. Cette situation résulte d'une conjonction de facteurs extérieurs et intérieurs, à l'image de ceux, tour à tour favorables et hostiles, qui circonscrivent l'état de la France, bien sûr inséparable de celui de la mondialisation. Comment qualifiez-vous ce moment de l'histoire, dans l'histoire que vous avez traversée ? Edgar Morin : « Nul ne naît fanatique » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Edgar Morin (Sociologue et philosophe) Par Edgar Morin, sociologue et philosophe La première déclaration de l’Unesco à sa fondation avait indiqué que la guerre se trouve d’abord dans l’esprit, et l’Unesco a voulu promouvoir une éducation pour la paix.

Edgar Morin : « Nul ne naît fanatique »

Mais en fait, il ne peut être que banal d’enseigner que paix vaut mieux que guerre, ce qui est évident dans les temps paisibles. Le problème se pose quand l’esprit de guerre submerge les mentalités. Eduquer à la paix signifie donc lutter pour résister à l’esprit de guerre. “Le terme colonial d’‘assimilation’ est extrêmement agressif envers les migrants”, Didier Daeninckx.

Assimilation ou intégration ?

“Le terme colonial d’‘assimilation’ est extrêmement agressif envers les migrants”, Didier Daeninckx

A l'heure où le vocabulaire colonial revient hanter le débat politique, Didier Daeninckx publie un livre qui s'attaque au mythe des bienfaits de la colonisation en matière scolaire. L'écrivain nous parle de “L'Ecole des colonies”. David Graeber, anthropologue : “Nous pourrions être déjà sortis du capitalisme sans nous en rendre compte” Figure de proue d'Occupy Wall Street, l'agitateur anarchiste David Graeber a dû s'exiler au Royaume-Uni.

David Graeber, anthropologue : “Nous pourrions être déjà sortis du capitalisme sans nous en rendre compte”

Dans son dernier essai, il s'en prend à la bureaucratie, ce fléau du... capitalisme. Cet entretien vous est proposé ici dans une version plus longue que celle déjà parue dans “Télérama” magazine.