background preloader

Edgar Morin : "Le temps est venu de changer de civilisation"

Edgar Morin : "Le temps est venu de changer de civilisation"

https://acteursdeleconomie.latribune.fr/debats/grands-entretiens/2016-02-11/edgar-morin-le-temps-est-venu-de-changer-de-civilisation.html

Related:  Sujets de sociétéeligiformationCultural ChangeutilesSociologie

« La liberté de consommer est une illusion bien cher payée Basta ! : Instaurer un revenu de base, aussi appelé revenu d’existence ou allocation universelle, est une revendication qui commence à émerger. Vous faites une nouvelle proposition en ce sens. En quoi votre projet est-il original ? Vincent Liegey [1] : Le revenu d’existence consiste à donner à tous, de la naissance à la mort et de manière inconditionnelle, un revenu. C’est une idée très ancienne que l’on a contribué à exhumer, mais avec un regard critique : ce type de revenu peut très bien s’inscrire dans le système économique actuel, sans le renverser ni le questionner.

À 30 ans, je recommence ma vie. La vie est trop courte pour que j'aie des regrets Louise, après 10 ans d'un job qui l'a passionnée, s'est rendu compte qu'elle n'était pas heureuse (Pop H/FlickR/CC BY-ND 2.0) J’ai une trentaine d’années. Ma vocation, je pense que je l’ai découverte alors que j’étais adolescente et que je faisais du bénévolat dans la culture. Engagée dans le conseil consultatif des jeunes de ma ville, j’ai participé pendant six ou sept ans à l’organisation d’un festival de musique dédié aux découvertes locales.

Les éditocrates contre Jean-Luc Mélenchon (bis repetita) Durant les campagnes électorales, et a fortiori durant celles qui précèdent une élection présidentielle, la chronique des affrontements entre les candidats prime sur le journalisme d’information sur les projets et les propositions politiques. S’il est parfois question du fond, des programmes, ou des aspirations des électeurs, l’enivrante mélodie des commentaires et des sondages a tendance à saturer les rubriques politiques des principaux médias. Lesquels, obnubilés par la course de tête entre les principaux favoris, ne semblaient pas, au départ, hostiles à Jean-Luc Mélenchon. En tout cas, dans une bien moindre mesure qu’en 2012. Le dessinateur Plantu qui, dans L’Express, avait fait un dessin assimilant Mélenchon à Marine Le Pen, n’a pas (encore) réitéré la caricature. Yann Barthès aujourd’hui sur TMC, n’a pas, à notre connaissance, choisi de truquer des images, comme il le faisait sur Canal Plus, pour prolonger sa campagne calomnieuse contre Jean-Luc Mélenchon.

Etats-Unis: vidéos et réseaux sociaux changent la perception du maintien de l'ordre sur Orange Actualités Etats-Unis: les derniers instants de victimes sont captés dans des vidéos diffusées aussitôt sur les réseaux sociaux C'est devenu presque courant: un homme ou une femme noirs meurent sous les balles de la police, leurs derniers instants sont captés dans des vidéos diffusées aussitôt sur les réseaux sociaux, alimentant les accusations de préjugés ou de brutalités par la police américaine. "Ce que l'on qualifie de brutalités ou mauvais comportements par la police est matière à interprétation, et jusqu'à présent c'étaient les services de police et les gros bonnets" qui s'en chargeaient, explique Christopher Schneider, professeur de sociologie à la Brandon University au Canada et auteur du livre "Policing and Social Media" (le maintien de l'ordre et les réseaux sociaux), sorti cette année. "Mais maintenant ces vidéos sont mises en ligne immédiatement après l'incident et les brutalités peuvent être jugées par nous tous", souligne-t-il. M.

Avant le premier tour, Le Monde n'aurait pas roulé pour Macron ? La complainte du médiateur « Comme il est suave, Emmanuel » « Nous traitons Emmanuel Macron comme n’importe quel autre candidat », clame Franck Nouchi, citant l’une des deux chefs du service politique du quotidien. Par la voix du journaliste spécifiquement chargé de la couverture de la campagne d’Emmanuel Macron, le médiateur tient à assurer que le candidat d’En Marche « ne bénéficie d’aucun traitement particulier ». Vraiment ? Certes Le Monde se veut un journal d’information et non d’opinion ; certes, il n’a pas officiellement pris parti dans la campagne. Mais le battage médiatique inédit du Monde (avec d’autres) autour d’Emmanuel Macron n’a pu rester sans effet.

A Marseille : "La République, malade, enfante tous les radicalismes" Une fillette veut montrer son jeu préféré du moment. Elle engouffre sa main dans un conduit et en ressort... un rat. "Trop mimi, non ?". Le journaliste Philippe Pujol, dix ans de faits-divers au quotidien "La Marseillaise" et prix Albert-Londres en 2014 pour ses articles sur les "Quartiers shit", en a vu d'autres. N'empêche. L’ancrage : une excellente technique pour ceux qui pensent trop Attention : la technique que vous allez découvrir peut à elle seule changer beaucoup de choses dans votre vie ! Ce ne sont pas des promesses en l’air, et vous seriez bien bête de passer à côté. D’ailleurs, je me demande bien pourquoi je ne vous en ai pas parlé avant sur ce site… Peut-être que cette technique est si puissante que si je vous en parle, vous n’aurez plus besoin de venir sur ce site… sniff :) Bon aller je prends quand même le risque ! Pour qui est l’ancrage ?

Ni assurance ni charité, la solidarité, par Alain Supiot (Le Monde diplomatique, novembre 2014) Bien qu’elle doive l’essentiel de sa fortune à la pensée sociologique et politique, la notion de solidarité a une origine juridique. Elle a d’abord désigné (dans le code civil de 1804) une technique du droit de la responsabilité utilisée en cas de pluralité de créanciers (solidarité active) ou de débiteurs (solidarité passive) d’une même obligation. C’est seulement à la fin du XIXe siècle qu’elle a acquis un sens juridique nouveau : celui d’organisation collective permettant de faire face aux risques liés au machinisme industriel, et de faire peser sur ceux qui de fait les créent une responsabilité objective, indépendante de toute faute. Ont ainsi été institués des régimes de solidarité que Jean-Jacques Dupeyroux a justement décrits comme des « pots communs (...) où l’on cotise selon ses ressources et où l’on puise selon ses besoins (1) ». C’est sur le plan national que la solidarité a acquis la plus grande portée.

La folle rumeur d'un sniper fantôme tueur de djihadistes en Libye L’histoire tourne depuis de nombreuses semaines sur les réseaux sociaux et n’en finit pas d’intriguer. En Libye, à Syrte, ville contrôlée par le groupe Etat islamique, un mystérieux sniper, agissant pour son propre compte, aurait tué trois importants chefs djihadistes. Selon les médias locaux, Abdullah Hamad al-Ansari, commandant de la ville du sud d’Obari, a été abattu devant une banque le 23 janvier alors qu’il sortait de la mosquée du centre-ville.

Edgar Morin : « Nous avançons comme des somnambules vers la catastrophe » Pourquoi la vitesse est-elle à ce point ancrée dans le fonctionnement de notre société ? La vitesse fait partie du grand mythe du progrès, qui anime la civilisation occidentale depuis le XVIIIe et le XIXe siècle. L’idée sous-jacente, c’est que nous allons grâce à lui vers un avenir toujours meilleur. Plus vite nous allons vers cet avenir meilleur, et mieux c’est, naturellement. Ce que l’on apprend sur les Communs en lisant Frédéric Lordon – – S.I.Lex – C’est ma participation à Nuit Debout qui a fini par me donner envie d’ouvrir les livres de Frédéric Lordon, sans trop savoir ce que j’allais y trouver. C’est dans la BiblioDebout que j’ai commencé à feuilleter quelque uns de ces ouvrages, avant que l’ami Silvère Mercier ne me prête le livre Capitalisme, désir et servitude. Marx et Spinoza paru en 2010.

Dernier pas vers la sélection humaine, par Jacques Testart (Le Monde diplomatique, juillet 2017) Le terme « eugénisme » a été inventé à la fin du XIXe siècle par Francis Galton, un anthropologue cousin de Charles Darwin, pour définir la « science de l’amélioration des races ». L’infanticide, la gestion des mariages, la stérilisation, l’extermination ou l’avortement risquent bientôt d’apparaître comme de bien piètres moyens pour améliorer la qualité humaine au regard des apports de la génétique moléculaire, alliée à l’informatique et à la biologie cellulaire. La période récente a vu l’irruption de technologies génétiques complexes dont les pouvoirs, fascinants et redoutables, ont été popularisés par les médias : le Crispr-Cas9, « ciseau génétique », et le gene drive, ou « forçage génétique ». Un premier essai chinois ayant utilisé la technologie Crispr en 2015 pour réparer des embryons humains anormaux a accéléré l’autorisation de projets de recherche dans plusieurs autres pays dont le Royaume-Uni et les États-Unis. Taille de l’article complet : 2 484 mots.

Dans l'affaire des 10.000 enfants réfugiés disparus, les États européens sont les premiers coupables Temps de lecture: 5 min C’est un chiffre tout rond qui fait peur. Le 31 janvier, l’agence policière Europol annonçait que plus de 10.000 enfants migrants non accompagnés avaient «disparu» en Europe sur les 18 à 24 derniers mois. Où sont-ils passés? Dans les colonnes de l’hebdomadaire britannique The Observer, Brian Donald, un responsable d’Europol, a déclaré que 5.000 enfants avaient disparu en Italie et au moins 1.000 autres en Suède, tout en alertant que des «réseaux criminels» ciblaient les réfugiés et particulièrement les enfants. Un immense fracas médiatique, à l’échelle continentale, a suivi cette annonce.

Related: