background preloader

Articles

Facebook Twitter

Famille recomposée : aimer les enfants de l'autre ? Je t’aime, tu m’aimes, nous nous aimons.

Famille recomposée : aimer les enfants de l'autre ?

Après l’explosion de la cellule familiale et les larmes, quelle aubaine ! À nouveau amoureux, pleins de l’espoir fou de réussir là où ils avaient échoué en première instance, les amoureux ont hâte de tout savoir l’un de l’autre, de se lancer à corps et cœur perdus dans une reconstruction qui, ils en sont persuadés, ne peut qu’être un admirable édifice, de ceux que le temps n’atteint pas. On a fait des erreurs de jeunesse, on sait ce que l’on veut, on a déjà vécu et puis l’amour est plus fort que tout, surtout quand il nous revient comme un miracle alors qu’on ne l’attendait plus. Consentement mutuel, enfants, revenus : état des lieux des divorces en France. Depuis le 1er janvier, le divorce par consentement mutuel, qui représente plus de la moitié des 120 000 dossiers de séparation, est possible sans passer par un juge.

Consentement mutuel, enfants, revenus : état des lieux des divorces en France

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Anne-Aël Durand Depuis le 1er janvier, il est possible de divorcer par consentement mutuel sans passer devant un juge, une mesure de la loi « justice du XXIe siècle » définitivement adoptée en octobre. Pour élever leurs enfants, les pères s’inspirent de plus en plus de leur mère. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Gaëlle Dupont Le temps des « nouveaux pères » est-il arrivé ?

Pour élever leurs enfants, les pères s’inspirent de plus en plus de leur mère

Une enquête publiée par l’Union nationale des associations familiales (UNAF), jeudi 16 juin, témoigne en tout cas d’une évolution des représentations et des attentes paternelles. Des questionnaires ont été envoyés dans quarante-huit départements à des familles bénéficiant d’aides des caisses d’allocations familiales (CAF). Quelque 11 000 pères d’enfants âgés de 4 à 20 ans ont participé à cette enquête. « Le taux de retour, de 11 %, est élevé, relève Marie-Andrée Blanc, la présidente de l’UNAF. Jamais personne ne s’inquiète du rôle des pères et de leur perception. Les résultats signalent un changement dans les mentalités : ces pères ne veulent pas être comme ceux d’hier. Ils sont nombreux (45 %) à s’inspirer d’autres personnes dans leur propre exercice de la paternité. Les couples français divorcent de moins en moins. Une étude de l’Insee publiée jeudi 2 juin confirme une tendance observée depuis 2010, celle de la baisse du nombre de divorces en France. 123 500 fins d’union ont été prononcées en 2014, soit 1 400 de moins (- 1,1 %) que l’année précédente. « La propension au divorce, après avoir augmenté régulièrement depuis les années 1970, baisse régulièrement depuis la fin des années 2000 », note l’étude.

Les couples français divorcent de moins en moins

Cette tendance s’explique selon l’institut de statistiques par un recul de la propension à divorcer plutôt que par la baisse du nombre de mariages. Entre 2010 et 2014, le nombre de divorces a baissé de 8 %, alors que le nombre de personnes mariées dans la population ne diminuait que de 1 %. 4 idées reçues sur la famille française. Un ensemble d’études de l’Insee, publiées mercredi 16 décembre, montrent que la valeur « famille » reste prégnante dans l’Hexagone, même si la conjugalité prend différentes formes.

4 idées reçues sur la famille française

Ces études permettent de battre en brèche quatre idées reçues sur le couple et les enfants. Idée reçue n° 1 : la « famille traditionnelle » a explosé Les familles « traditionnelles », définies par l’Insee comme composées d’un couple d’adultes cohabitants, mariés ou non, et d’enfants nés de leur union (ou adoptés ensemble), et partageant le même logement, représentent encore bien plus des deux tiers (70 % en 2011) des familles. Même si son poids a baissé (75 % en 1990), la « famille traditionnelle » demeure largement dominante par rapport aux familles monoparentales et recomposées.

Les femmes davantage pénalisées financièrement lors des séparations. Ip1339.pdf. Ip1539.pdf. Couples : on se marie toujours entre même catégorie sociale. 26 septembre 2014 - 83,4 % des ouvriers vivent avec une ouvrière ou une employée, contre 2,2 % avec une femme cadre supérieure.

Couples : on se marie toujours entre même catégorie sociale

Le choix du conjoint reste lié à la position sociale. Qui se ressemble s’assemble : le milieu social détermine pour beaucoup la composition des couples. François de Singly : "La famille apporte le bonheur ensemble et le bonheur individuel". Spécialiste de la famille, François de Singly, professeur de sociologie à l'université Paris-Descartes, décrit comment, aujourd'hui, on perçoit la famille moderne.

François de Singly : "La famille apporte le bonheur ensemble et le bonheur individuel"

Il a récemment publié "Les Adonaissants", Armand Colin, Paris, 2006. Le Monde.fr | | Propos recueillis par Propos recueillis par Karim El Hadj Quelle définition donneriez-vous du mot famille ? François de Singly : Il n'y a pas de définition de la famille de telle sorte qu'elle puisse exister à n'importe quelle période de l'histoire de l'humanité et dans n'importe quelle culture. Les mots de la famille. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par S.

Les mots de la famille

C. Famille : Une famille est la partie d'un ménage comprenant au moins deux personnes et constituée, soit d'un couple marié ou non, avec ou sans enfants, soit d'un adulte avec un ou plusieurs enfants. Dans une famille, l'enfant doit être célibataire (lui-même sans enfant). Remarque : la notion de "famille" a été introduite à partir du recensement de 1968 et est venue remplacer les notions de "noyau familial principal" et de "noyau familial secondaire" utilisées depuis 1954.Famille monoparentale :Une famille monoparentale comprend un parent isolé et un ou plusieurs enfants célibataires (n'ayant pas d'enfant).

Enfants, mariages, divorces : la révolution familiale. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Anne Chemin En un demi-siècle à peine, la famille a accompli sans tapage une véritable révolution.

Enfants, mariages, divorces : la révolution familiale

Déclin du mariage, croissance de l'union libre, fragilisation des couples, développement des familles recomposées : la famille des années 2005 est loin de ressembler à celle des lendemains de la seconde guerre mondiale. L'evolution des familles monoparentales et recomposees.