background preloader

Microsoft; GAFAM et politiques publiques; grand capital etc

Facebook Twitter

Elèves, bientôt tous fichés ? DATA : l’encadrement des services numériques dans l’éducation Nous allons vous parler des gafam, des ent des algorythmes ou encore des learnings analytics… Oui le numérique éducatif est un sujet technique, on y emploi aussi nombre d’acronymes et des termes en anglais.

Elèves, bientôt tous fichés ?

Mais les enjeux sont énormes car il s’agit de protéger les informations qui concernent nos enfants, ce que beaucoup d’entre nous oublient de faire dans leur vie numérique de tous les jours où l’on donne notre avis, publions des photos et ouvrons des comptes personnels en livrant nom, date de naissance et adresse. Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft sont-ils prêts à pénétrer le marché de l’Education Nationale dans le but de récupérer le plus possible de donner personnelles comme ils-le font déjà ailleurs ? Microsoft, Google... : les géants du numérique dans les écoles. Après les particuliers et les entreprises, l'école aiguise les appétits des Gafam.

Microsoft, Google... : les géants du numérique dans les écoles

Mais sans véritable cadre donné à l'utilisation des données scolaires, particulièrement sensibles. Les données scolaires des enfants doivent être particulièrement protégées. Voilà ce qu'a rappelé la Cnil y a quelques jours. Demandant " un encadrement des services numériques dans l’éducation" . Ces services, ce sont tous ces outils désormais utilisés en classe pour partager des ressources pédagogiques (documents, vidéos etc) mais aussi rassembler les notes, les appréciations des profs, les absences, les courriers aux parents. Car ce cadre fait aujourd'hui défaut. Guilde spatiale et caste d'immortels : quand les GAFA contrôleront le monde. Le ministre des Affaires étrangères danois a annoncé, le 27 janvier 2017, son intention de créer un poste d'« ambassadeur du numérique ».

Guilde spatiale et caste d'immortels : quand les GAFA contrôleront le monde

Le diplomate sera chargé de négocier directement avec les géants du secteur, à l’instar de Facebook qui vient, deux ans après Apple, de décider la construction d’un nouveau data center dans le royaume. La mesure, d'abord symbolique, traduit pourtant l’influence politique croissante de ces nouvelles multinationales. Le monde sera-t-il, dans un futur proche, géré autant, voire davantage, par les GAFA que par les États ? Voici trois scénarios de fiction un brin excessifs dans lesquels Usbek & Rica imagine un monde dirigé par la Silicon Valley. Bienvenue dans la « TechPlomatie ». Cette puissance financière se double d’une influence sociale de plus en plus globalisante. Scénario 1 / La Silicon Valley, nation numérique et terre d’asile Les choses s’accélérèrent sous le second mandat de Donald Trump. Les GAFAM contre l'Internet : « Leur objectif, c'est d'absorber le marché »

Le sociologue Nikos Smyrnaios propose une critique radicale de l'histoire d'Internet.

Les GAFAM contre l'Internet : « Leur objectif, c'est d'absorber le marché »

L'objectif : offrir un cadre théorique cohérent à la critique de l'économie politique du réseau, et de ses acteurs économiques principaux, Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft (GAFAM). L’abus de Google à l’École peut nuire gravement à notre société… L’éducation est un terrain de jeu mondial fructueux pour les grands groupes du numérique nommés les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) et d’autres en quête de nouveaux marchés à conquérir.

L’abus de Google à l’École peut nuire gravement à notre société…

Cette transformation des systèmes éducatifs touche tous les pays du monde. Face a ce phénomène, la fonction de l’État devrait être de réguler les services éducatifs, de s’assurer que ces nouveaux supports et usages numériques bénéficient à l’intérêt public, aux services des élèves des professeurs et des acteurs socio-éducatifs. Ce faisant, les usages du numérique devraient s’inscrire dans une politique publique en tant que bien commun.

L’exemple de ce qui se passe actuellement en France illustre tristement cette dérive mondiale et est de nature à sonner une nouvelle fois l’alarme ! Éducation nationale : les données personnelles mises à disposition des GAFAM. L'April signe, avec les CEMEA, une prise de position contre la décision de l’Éducation nationale de donner accès aux données numériques des élèves, des enseignant.e.s et personnels de l'Éducation aux grandes entreprises de l'internet dont les intérêts sont avant tout mercantiles et qui hébergent souvent les données en dehors du territoire européen.

Éducation nationale : les données personnelles mises à disposition des GAFAM

Pour lire le communiqué Le mouvement d’éducation populaire CEMEA, association complémentaire de l'école alerte et dénonce la lettre envoyée par Mathieu JEANDRON (Directeur du Numérique pour l’Éducation au ministère) aux Délégués Académiques du Numérique (DAN) ; lettre qui autorise la connexion des annuaires de l’institution avec les services « type GAFAM ». Dans la continuité du partenariat indigne conclut en novembre 2015 avec la société Microsoft, l'Éducation nationale démontre à nouveau son impuissance face aux enjeux sociétaux liés à ses missions.

La Cnil veut protéger « de manière effective les données personnelles des élèves » Face à l'utilisation croissante du numérique à l'école, la Cnil a demandé au ministère de l'Education nationale de garantir la protection des données personnelles des étudiants et des enseignants. vancouverfilmschool/CC/flickr Avec l’utilisation de plus en plus importante du numérique à l’école, la Commission nationale de l’information et des libertés (Cnil) a décidé de garantir « de façon effective et contraignante » la protection des données scolaires, dont certaines sont liées aux élèves.

La Cnil veut protéger « de manière effective les données personnelles des élèves »

Dans un communiqué publié mercredi 24 mai, la Cnil interpelle le ministère de l’Education nationale : « Il est plus que jamais nécessaire de fixer un cadre de régulation qui protège de manière effective les données personnelles des élèves et des enseignants ». CNNum : «La question des choix technologiques de l'Etat reste entière» A nouveau quinquennat, nouveau positionnement.

CNNum : «La question des choix technologiques de l'Etat reste entière»

Installé en 2011 par Nicolas Sarkozy, le Conseil national du numérique (CNNum) avait, pendant le mandat Hollande, planché aussi bien sur la neutralité du Net ou la «loyauté» des plateformes du Web que sur la fiscalité ou l’éducation. Mais aussi eu l’occasion d’affirmer son indépendance, en rendant des avis très critiques sur le blocage administratif de sites web instauré par la loi antiterroriste de novembre 2014, la loi renseignement ou l’extension du fichier TES (Titres électroniques sécurisés) aux cartes d’identité.

Education nationale : les données scolaires bradées aux GAFAM ? Le mail du délégué du numérique éducatif, Mathieu Jeandron n'a pas fini de faire du bruit.

Education nationale : les données scolaires bradées aux GAFAM ?

Et pour cause : il incite clairement les cadres de l'éducation nationale à utiliser les services numériques des "GAFAM" (Google Apple Facebook Amazon Microsoft) dans les établissements scolaires. Les administrateurs du site Le Café pédagogique, qui s'est procuré le mail de Mathieu Jeandron (consultable sur leurs site : sont très inquiets des répercussions que pourrait avoir cette nouvelle volonté du ministère, puisqu'elle entre en conflit avec les anciennes règles, ayant pour but, au contraire, de protéger les données des élèves de l'avidité commerciale des géants de l'Internet. Extrait du site Le café pédagogique : Let edtech180517. La CNIL appelle à un encadrement des services numériques dans l’éducation. Numérique : Le ministère ouvre l'Ecole à Google ?

Data scolaire : Des industriels et des syndicats saisissent le ministre contre la directive GAFAM. L'Ecole a-t-elle vraiment le droit de fournir les données des élèves aux grands groupes d'Internet , le GAFAM (Google Apple Facebook Amazon Microsoft) ?

Data scolaire : Des industriels et des syndicats saisissent le ministre contre la directive GAFAM

La question se pose après la révélation par le Café pédagogique, le 16 mai, d'un courrier du Directeur du numérique pour l'éducation, Mathieu Jeandron, invitant les responsables académiques à fournir aux GAFAM les annuaires des établissements. Des industriels, investis dans les ENT demandent des comptes dans un courrier que le Café pédagogique s'est procuré. Pour la CNIL, "la France doit garder la souveraineté de ses données scolaires" Au cours des dernières années, l'éducation a vu apparaître des problématiques nouvelles, liées au numérique. Orientation via les algorithmes, utilisation des données personnelles... Depuis combien de temps la CNIL (Commission nationale informatique et libertés) s'intéresse-t-elle à ce secteur ? Les GAFA ne sont pas nos ennemis… mais méfions nous quand même ! J’ai lu la semaine dernière un article incroyablement dur sur les géants du web : We didn’t loose the control, it was stolen.

L’auteur y explique de façon très explicite que Google et Facebook sont nos ennemis. Je désapprouve complètement cette prise de position radicale. Daesh, le cancer ou la pollution causée par les microparticules sont les ennemis de notre société, mais certainement pas Google ou Facebook. Cet article n’est cependant pas isolé, car il existe manifestement un courant de pensées anti-GAFA. ETATS-UNIS. Le pire ennemi du Pentagone s’appelle PowerPoint. L’armée américaine consacre de plus en plus de temps et de ressources à la présentation de sa tactique, au détriment de la réflexion stratégique. L’été dernier, à Kaboul, on a transmis au général Stanley McChrystal, commandant en chef des forces américaines et de l’OTAN en Afghanistan, une présentation PowerPoint censée décrire la complexité de la stratégie militaire des Etats-Unis.

Le tout ressemblait surtout à une assiette de spaghettis. “Quand nous aurons compris ce schéma, nous aurons gagné la guerre”, a remarqué le général d’un ton acide, soulevant l’hilarité générale. Depuis, le schéma a fait le tour d’Internet en tant qu’exemple d’outil militaire ayant échappé à tout contrôle. “Ce logiciel nous rend idiots”, déclare un général. Open Bar : La Défense persévère dans sa stratégie de la mauvaise foi. Dans la réponse à la question écrite n° 24267 de la Sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam le ministère de la Défense annonçait l'existence d'un « bilan risques-opportunités », base rationnelle à la conclusion de l'Open Bar Microsoft. En réalité, pour l'administration, le fait du prince vaut analyse, confirmant que loin d'un choix rationnel et raisonné, l'Open Bar est bien une décision purement politique s'inscrivant dans d'opaques jeux de pouvoirs au mépris de l'intérêt général. Suite à la déclaration du ministère de la Défense, l'April avait demandé communication du « bilan risques-opportunités » et des d'études « en termes d'évaluation des risques, de recherche de mesures tendant à réduire les risques envisageables, ainsi que d'analyse des opportunités » également mentionnées dans la réponse à la Sénatrice.

Retour de la Direction des affaires juridiques du ministère : toutes ces informations figurent (sic) dans un document qui nous avait été communiqué en juin 2013 ! EduNathon toujours sceptique sur le partenariat Microsoft / Éducation nationale. EduNathon, qui regroupe des acteurs du "numérique libre", poursuit son action contre le partenariat entre Microsoft et l'Éducation Nationale.

Tablettes hybrides et pédagogie inversée dans une classe de 6ème Dyslexie (reportage vidéo) / Strasbourg Le collectif EduNathon s’est toujours opposé au partenariat entre Microsoft et l’Éducation nationale. Ce partenariat noué en novembre 2015 a pour but de « renforcer l’accompagnement proposé par Microsoft dans le cadre du Plan Numérique à l’École », comme il est précisé dans le communiqué de presse de Najat Vallaud-Belkacem.

Un accord qui avait fortement déplu aux associations de défense du logiciel libre et aux syndicats. Microsoft équipera "d'Office "les lycées du Grand-Est, un accord "incompréhensible" pour les libristes - ZDNet. École numérique : au profit des élèves ou de Microsoft ? « L’école numérique, c’est se livrer aux géants de l’informatique » (Karine Mauvilly) Prof en collège, Karine Mauvilly a démissionné face au "plan numérique pour l'éducation". Deux parlementaires demandent au ministre de la Défense de faire œuvre de transparence sur l' « Open Bar » souscrit auprès de Microsoft.

Deux parlementaires, Mme Isabelle Attard, députée (non-inscrite) du Calvados, et Mme Joëlle Garriaud-Maylam, sénatrice (LR) des Français établis hors de France, de deux chambres et de deux bords politiques différents, interrogent, par voie de question écrite (question n° 101223 et question n° 24267), le ministre de la Défense, M. Jean-Yves le Drian, sur le contrat « Open Bar » qui lie le ministère à Microsoft depuis 2009. Quand les multinationales forcent la porte des collèges. Début octobre 2016, dans un collège du Tarn, les enseignants apprennent que leur établissement pourra participer au concours organisé par Total pour les établissements scolaires pour promouvoir l’énergie solaire !

Pierre Moscovici : « Nous voulons que les géants du numérique respectent nos règles » Le commissaire européen à l’économie estime que l’Europe a « des valeurs de liberté individuelle à faire prévaloir » face aux grandes entreprises américaines du numérique. Le réseau social Facebook a annoncé renoncer à utiliser les données des utilisateurs de la messagerie WhatsApp, rachetée en 2014. [Surprise !] Microsoft devient un membre important de la Fondation Linux - Mon Windows (Phone) Il y a une quinzaine d'années, Steve Ballmer, l'ancien PDG de la firme de Redmond, désignait Linux comme une sorte de cancer.

Le ministère de la Culture cède aux sirènes de Microsoft. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Le personnel de la Culture, nouvelle victime des relations privilégiées entre Microsoft et l'État français ? Le site BFM business a eu connaissance d'une lettre interne de Mme la ministre de la Culture et de la Communication, Audrey Azoulay, destinée au personnel de son ministère, signifiant, entre autres, sa volonté d'investir deux millions d'euros « pour améliorer la bureautique et les systèmes d'information relatifs aux ressources humaines pour qu'enfin, tout le monde travaille avec les mêmes logiciels ».

Oui, on peut se passer des GAFAM - Pouhiou à Radio Medi 1. L'April demande la création d'une commission d'enquête parlementaire concernant les relations entre l'État et Microsoft. « Chère ministre, les enfants qui ont grandi avec Microsoft utiliseront Microsoft » L'embarrassant contrat entre l'armée française et Microsoft - 18 avril 2013. Un redoutable assaut DDoS affecte le Web sur la cote Est des Etats-Unis. Le capitalisme de surveillance : tous esclaves de Google ? – Formation 3.0.

Vice-amiral Coustillière à Cash Investigation - Open Bar Microsoft Défense. L'April demande la publication de l'« accord de sécurité » entre Microsoft et l'État. Rediffusion de l'enquête de « Cash investigation » sur l'Open Bar Microsoft / Défense. Microsoft et l'Éducation nationale, les liaisons dangereuses - Étienne Gonnu à 56Kast. L'OTAN impose Microsoft et les backdoors de la NSA au ministère de la Défense. Enquête de « Cash investigation » sur l'Open Bar Microsoft / Défense le 18 octobre 2016. Enseignants innovants, libérez-vous de Google (et de ses semblables…) Startups de l’éducation : un tour du monde et 5 questions. Les multinationales sommées de déclarer au fisc les impôts de leurs filiales à l’étranger. Microsoft viendrait de breveter un système pour vous surveiller encore plus - Mon Windows (Phone) Le ministère de l'Éducation nationale, Unowhy et Atos signent une convention de partenariat en faveur du numérique éducatif et de la réussite des élèves.

Rejet du recours contre le partenariat entre Microsoft et le ministère de l'Éducation nationale. « L’école numérique est un désastre pédagogique et sanitaire » - La Croix. Non, le numérique à l’école ne revient pas à faire pousser des tomates. Microsoft va se servir de vos enfants pour vous inciter à utiliser Edge.

Comment Najat Vallaud-Belkacem a tué la filière du numérique éducatif  Partenariat avec Microsoft : l'Éducation nationale devant les tribunaux pour la rentrée - Business. « Teach for France », un danger pour l’école publique. Le ministère de l’Éducation assigné en justice pour son partenariat avec Microsoft. Le partenariat entre Microsoft et l’Éducation nationale en piste pour les tribunaux. Acteurs publics. Libre express: loi Création contre images libres, Microsoft enrôle Najat Vallaud-Belkacem, Paris Open Source Summit - ZDNet.

"L'école du XXIe siècle " ... au service du capital. Cantines scolaires: l’Education Nationale signe un partenariat avec Mac Donald. Quand Microsoft instrumentalise l'Éducation Nationale. Une approche sociocritique du numérique en éducation : enjeux et questionnements. Numérique éducatif : tout plan est voué à l’échec. L'école sous algorithmes. Kit accompagnement tablettes. Après Microsoft, Amazon plébiscité par l'Education nationale ? L'accord Microsoft-Éducation nationale fait (encore) des vagues. Microsoft et Éducation nationale : le gouvernement interpelle le logiciel libre - Business.

Microsoft - Education Nationale. La ministre menacée d’une plainte. Un recours demande l'annulation du partenariat entre Microsoft et l'Éducation Nationale. Présentation du dispositif culture numérique pour enseigner - Délégation académique au numérique éducatif. Plan numérique pour l’Education : découvrez la proposition de Microsoft et de ses Partenaires. S'équiper en tablettes ? Pourquoi choisir Windows. Le numérique à l'école : ça change quoi ? Bruno Devauchelle : Les tablettes ont elles déjà vécu leurs heures de gloire ? Pourquoi les profs vont boycotter l'accord Microsoft-Éducation Nationale.