background preloader

Pour la CNIL, "la France doit garder la souveraineté de ses données scolaires"

Pour la CNIL, "la France doit garder la souveraineté de ses données scolaires"
Au cours des dernières années, l'éducation a vu apparaître des problématiques nouvelles, liées au numérique. Orientation via les algorithmes, utilisation des données personnelles... Depuis combien de temps la CNIL (Commission nationale informatique et libertés) s'intéresse-t-elle à ce secteur ? L'éducation est un objectif stratégique et prioritaire de la CNIL depuis plusieurs années. Ensuite, nous sommes convaincus que la transition numérique qui est en cours est un changement de mode de vie, de rapport entre les individus, qui nécessite l'apprentissage d'une nouvelle culture générale. Récemment, plusieurs dossiers ont animé la communauté éducative. Nous sommes de plus en plus saisis par des structures scolaires et des observateurs, au sujet des partenariats public-privé, qui lient entreprises et acteurs éducatifs. Il faut bien voir que le secteur de l'éducation est extrêmement sollicité par des acteurs économiques, très intéressés par ces données scolaires. Related:  Usage des TIC en situation d'enseignementUsages sociétaux du numériqueLEX - Ethics

Bruno Devauchelle : Le chef d'établissement et le numérique Pris entre plusieurs feux, quelles sont les marges de manoeuvres d'un(e) chef d'établissement face aux "envies de numériques qui l'entourent ? Est-il(elle) le manager dont certains rêves ? Est-il(elle) un simple agent d'un système dans lequel plusieurs opérateurs interviennent ? A-t-il(elle) une marge de manoeuvre technique, économique, pédagogique voire politique ? Est-il(elle) dépendant(e) de la hiérarchie ? Un décideur, vraiment ? Premier constat le chef d'établissement (on emploiera le masculin par commodité) est une sorte de paratonnerre ou encore de bureau des pleurs. Qui peut décider du développement des moyens numériques dans l'école ? Lors de rencontres avec plusieurs chefs d'établissement, nous avons pu d'abord observer la disparité importante entre les établissements. Ou un entremetteur ? Examinons quelques points particuliers. Un plan d'équipement n'est pas un plan d'utilisation. Quelle place pour le dialogue ? Bruno Devauchelle Toutes les chroniques de B Devauchelle

Le coût écologique d’internet est trop lourd, il faut penser un internet low-tech Robotique, objets connectés, bio et nanotechnologies, chimie de synthèse... Parce que l’innovation est le principal moteur de la croissance qui dévore la planète, Reporterre publie une série de tribunes visant à démythifier le progrès et faire de la recherche scientifique un terrain de controverse et de luttes. Félix Tréguer est membre fondateur de La Quadrature du Net — association de défense des libertés publiques à l’ère numérique. Gaël Trouvé est cofondateur de Scolopendre – hackerspace visant une réappropriation citoyenne de la gestion des déchets électroniques. Dans ce texte, la référence au luddisme — ce mouvement d’ouvriers et d’artisans qui, au XIXe siècle, brisaient les machines pour dénoncer l’industrialisation — apparaît usurpée, tant la critique de la technique qui s’y exprime semble sommaire. Une main-d’œuvre soumise à des conditions de travail proches de l’esclavage Internet représente plus de 7 % de la consommation électrique mondiale, en croissance de 12 % par an [2].

Quelle sécurité des données personnelles dans le cadre du plan numérique de l’Education nationale ? | Les déchiffreurs de l’éducation « Les Déchiffreurs de l’Education ont depuis leur création exercé leur vigilance sur les conditions de production et d’usages des fichiers statistiques et administratifs. Mais aujourd’hui, un nouveau domaine pose de sérieux domaine : il s’agit de la sécurité des données personnelles dans le cadre du plan numérique à l’école. On sait qu’un nouveau marché s’est constitué, celui de données individuelles de toutes sortes y compris dans des domaines sensibles. « Un jour de novembre, un jeune Arnolphien de 9 ans rentre chez lui et explique à son père qu’il utilise de nouveaux ordinateurs à l’école. Cet extrait est le début d’un article publié le 18/03/2016 dans Actu78. Le ministère de l’Éducation nationale communique beaucoup sur le plan numérique, l’équipement individuel mobile des élèves, les possibilités d’apprentissage personnalisé ouvert avec les learning analytics (analyse des traces de l’activité de l’élève), les possibilités d’apprendre partout et à tout moment. Note :

Eduspot : André Tricot : Le numérique améliore-t-il les apprentissages ? "Avec le numérique notre école va devenir encore plus importante. Il va falloir plus de temps pour l'éducation". A ceux qui espèrent diluer les difficultés d'apprentissage dans le numérique, André Tricot, professeur de psychologie Espe de Midi-Pyrénées, André Tricot est venu au Salon Eduspot, le 9 mars, briser quelques mythes sur le numérique et aussi montrer à quelles conditions celui-ci peut améliorer les apprentissages. Une vraie révolution numérique "Le discours sur le numérique est souvent plein d'enthousiasme ou de craintes démesurées. Révolution numérique car , rappelle A Tricot, en quelques années, il a profondément changé nos habitudes de vie. Quelques mythes sur le numérique C'est l'occasion pour A Tricot de passer au crible quelques mythes courants sur le numérique. Est-on plus motivé quand on apprend avec le numérique ? Apprend on mieux avec le numérique ? Lire sur tablette détériore-t-il les compétences en lecture ? Pas de nouvelles taches En conclusion F Jarraud

Rien de personnel. La semaine dernière ou à peu près, fin Mai 2017 donc, Google a lancé une nouvelle fonctionnalité : le "personal filter tab". Il s'agit d'un onglet sur le moteur de recherche permettant de ne chercher que sur votre compte Google, que parmi vos informations stockées dans les services du cloud de Mountain View. Concrètement ça ressemble à ça : Et hop, à partir de ce moment là toutes nos recherches se limitent exclusivement au contenu des informations liées à notre compte Google (mail, photos, calendrier pour l'instant mais le liste des services devrait s'étendre). Chacun cherche chez soi. Comme le rappelle 01Net qui le tient lui même de Search Engine Roundtable, il était déjà possible de farfouiller dans les docs de son compte Google à l'aide de l'opérateur "my" ajouté devant certaines requêtes (uniquement dans certaines régions). Mais pourquoi fait-il cela ? Je vais vous le dire mais juste avant permettez-moi une petite parenthèse. Et donc ... (Lien direct pour retrouver ce magnifique schéma)

Acta : la possibilité d'un rejet Opération déminage autour du Traité international de lutte contre la contrefaçon (Acta). Invité lundi soir pour un débat à Science Po Paris, Pedro Velasco Martins, chef adjoint de l'unité Propriété Intellectuelle à la commission chargée du Commerce et l'un des principaux négociateurs du traité (ici en PDF ) au nom de la Commission européenne, a rencontré la presse ce mardi pour tenter de calmer le feu médiatique monté ces derniers mois en Europe contre certaines dispositions d'Acta accusées de menacer les libertés publiques. Un texte qui est devenu ces dernières semaines l'enjeu d'une bataille politique entre la Commission et le Parlement européen. La première avait récemment annoncé son intention de saisir la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE), chargée de dire si le texte d'Acta est notamment conforme à la Charte des droits fondamentaux ( PDF de l'UE adoptée en 2000. En parallèle, les Parlements nationaux doivent également poursuivre leurs travaux de ratification...

Une nouvelle étude relativise l'impact de l'intégration du numérique dans les écoles Suffit-il d'équiper une école en tableaux numériques (TNI) et tablettes pour que la pédagogie change ? On se doute que non. Mais la question est renouvelée par l'étude eEduc Eval Bordeaux, que le Café pédagogique s'est procurée. Il faut saluer le courage de la ville de Bordeaux d'avoir diligenté une étude qui évalue scientifiquement l'impact d'une politique généreuse d'équipement numérique des écoles. Elle en est récompensée car l'étude montre des glissements fins des pratiques pédagogiques et des usages qui peuvent conduire à des préconisations. Le TNI motive-t-il durablement les élèves ? Cette étude, réalisée par une équipe du laboratoire Cirel de l'Université de Lille 1, pilotée par Jean Heutte, a été soutenue par l'inspection académique de la Gironde et la ville de Bordeaux. On a souvent vanté le TNI comme un élément de motivation des élèves. En fait l'effet motivant ne dure que l'année de l'apparition du TNI dans la classe. Tous égaux devant le TNI ? Les usages enseignants

La petite mort de la conversation téléphonique Pour les ados, le téléphone sert à tout… sauf à téléphoner. Trop intime et intrusif, le coup de fil est devenu embarrassant. M le magazine du Monde | • Mis à jour le | Par Pascale Krémer Tendre un téléphone portable à l’adolescent. Lui dire que sa grand-mère est en ­ligne, qu’il serait gentil d’échanger avec elle quelques mots. Et observer la mine déconfite, le regard peu amène. Etrange constatation, que font aujourd’hui tous les parents. Un quart des détenteurs de portable n’appelle jamais Dès le début de la décennie, la presse anglo-saxonne a ­décrit ce déclin des conversations téléphoniques particulièrement spectaculaire chez les jeunes. « La génération textos ne partage pas le goût des baby-boomers pour la parole », titrait le Washington Post en 2010, notant un plongeon des minutes-voix mensuelles chez les 18-34 ans. « Quand tu commences une conversation, il y a toujours un malaise. » Martin, 19 ans Désuette, pour eux, la conversation téléphonique.

Accord commercial anti-contrefaçon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir ACAC. États-partie à la convention (signé et ratifié) Pays signataires Pays membres de l'U.E. signataires avec l'Union Pays membres de l'U.E. non signataires malgré l'Union Pays associé d'une autre manière Voir le traité sur Wikisource L'accord commercial anti-contrefaçon (ACAC), plus connu sous l'acronyme ACTA (pour Anti-Counterfeiting Trade Agreement), est un traité international multilatéral sur le renforcement des droits de propriété intellectuelle, négocié de 2006 à 2010 par une quarantaine de pays. L'accord définitif de l'ACTA[1] a été signé par huit pays : États-Unis, Australie, Canada, Corée du Sud, Japon, Maroc, Nouvelle-Zélande et Singapour le [2], rejoints le par 22 États membres de l'Union européenne dont la France, l'Italie, le Royaume-Uni, mais pas l'Allemagne[3]. Contrairement à ce qu'indique son nom, l'Accord commercial anti-contrefaçon n'est pas un accord commercial.

Related: