background preloader

Internet et dangers

Facebook Twitter

Quelques dangers d'Internet. Les jeunes forment la population la plus exposée et la plus ciblée par les prédateurs de toutes sortes sur le Net.

Quelques dangers d'Internet

C'est en effet un media de référence : en 2003 plus de 87% des 12/17 ans se sont connectés à Internet et le phénomène s'amplifie avec le développement de l'Internet mobile. La toile est un espace de tentation, un espace ludique mais aussi un espace à risques dans lequel ils pénètrent d'un simple clic ! Voyons les dangers qui les guettent : Des dangers variés (*) Invasion de la vie privée. Internet pas net ! L'Internet de demain, entre enthousiasme et inquiétudes. N'ayons plus peur d'internet.

Intimidation et violence. Pour visionner le bulletin d'information destiné aux parents, édition spéciale portant sur l'intimidation et la violence, cliquez ici.

Intimidation et violence

L'intimidation et la violence en milieu scolaire sont des sujets difficiles parce qu'ils peuvent représenter des réalités pour certains de nos élèves. La Commission scolaire des Hautes-Rivières prend très au sérieux cette question. D'ailleurs, bien avant qu'une loi ne soit adoptée, nos spécialistes travaillaient en étroite collaboration avec nos directions et avec les équipes-écoles sur le terrain pour que toutes nos interventions soient porteuses de sens et de résultats pour les victimes, les témoins et les intimidateurs. Voici quelques éléments clés à connaître sur les actions et les mesures prises à la CSDHR. À la fin de la page, vous trouverez également quelques ressources utiles à savoir. Éduquer plutôt que simplement punir... Sondage CSQ sur la cyberintimidation – Les élèves sont les premières victimes et les principaux auteurs, et le personnel se sent démuni. MONTRÉAL, le 7 avril /CNW Telbec/ – « Trois ans après le dévoilement d’un premier sondage sur la cyberintimidation, la CSQ est en mesure de confirmer aujourd’hui que le phénomène prend de l’ampleur et que le plan d’action pour contrer la violence à l’école n’a pas donné les résultats escomptés », affirme le président de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Réjean Parent, à l’occasion du dévoilement des résultats d’un important sondage CROP sur le phénomène de la cyberintimidation réalisé pour la CSQ.

Sondage CSQ sur la cyberintimidation – Les élèves sont les premières victimes et les principaux auteurs, et le personnel se sent démuni

Ces résultats ont été présentés aujourd’hui en conférence de presse à l’École secondaire Jacques-Rousseau, à Longueuil. Le sondage démontre que les victimes de cyberintimidation sont principalement des élèves (81 %), surtout des filles (72 %) plus que des garçons (40 %). Comparativement à 2008, on note une augmentation importante puisque 40 % des répondants ont affirmé connaître au moins une personne ayant été la cible de cyberintimidation, par rapport à 27 % en 2008. Profil de la CSQ. LE CYBER-HARCÈLEMENT. Sondage sur le Harcèlement (2012)

Harcèlement en ligne, pressions psychologiques. Les cas les plus fréquents de sexting parmi les adolescents sont les cas où un jeune échange des images ou vidéos dévoilant son intimité avec son petit copain, sa petite copine comme preuve de son amour, ou suite à une demande qu'il ne sait refuser (si tu m'aimes, montre-moi...). Cyber-harcèlement scolaire: "Les réseaux sociaux désinhibent les utilisateurs". Cela n'arrive pas qu'aux autres. 40% des élèves de collèges et lycées déclarent avoir déjà été victimes d'une agression sur internet, 6% de manière régulière, selon l'essai de Catherine Blaya, Les ados dans le cyberespace, paru en mai 2013.

Cyber-harcèlement scolaire: "Les réseaux sociaux désinhibent les utilisateurs"

Afin de lutter contre l'effet "caisse de résonance" des réseaux sociaux, une campagne est lancée lundi contre le cyber-harcèlement. Elle est pilotée par l'ONG BICE (Bureau international catholique de l'enfance), l'association française e-Enfance, l'Union nationale lycéenne et le Syndicat général lycéen. Le lancement de cette campagne intervient la veille du Safer internet day ("Jour de l'internet plus sûr"), auquel participent mardi 30 pays européens.

Selon Justine Atlan, présidente de e-Enfance, contactée par L'Express, "80% des élèves affirment avoir été témoins de cyber-harcèlement". "Cela touche majoritairement les collégiens, avec un pic à 12-13 ans", décrit-elle. Harcèlement et cyberharcèlement, des défis pour l'Ecole. "Je suis une rescapée du système éducatif".

Harcèlement et cyberharcèlement, des défis pour l'Ecole

Ces mots font mal mais sont à la hauteur des souffrances vécues par années Noémya Grohan, victime de harcèlement au collège et au lycée. Le 30 janvier, elle était invitée, aux cotés de Jean-Pierre Bellon et Bertrand Gardette, à parler du harcèlement et du cyberharcèlement. Le débat, animé par Philippe Meirieu, a mis en valeur deux ouvrages qui contribuent à notre réflexion sur le harcèlement.

S'il est un thème qui a enfin gagné droit de cité dans l'Ecole, c'est celui du harcèlement. Eric Debarbieux y est évidemment pour beaucoup. Encore peu reconnu dans le système éducatif français, le cyberharcèlement est pourtant un phénomène aussi massif que les usages d'Internet et du smartphone par les adolescents. Jean-Pierre Bellon, professeur de philosophie et Bertrand Gardette, CPE enseignant en Espé, analysent les acteurs et les supports du cyberharcèlement.

Mais leur approche est tout sauf techniciste. François Jarraud.