background preloader

Dangers

Facebook Twitter

Rubrique sur les faits divers et actualités entourant les portable et tablettes

Le piratage de smartphone, un phénomène inquiétant - GuideDetectives.fr. D'après un sondage réalisé par Ipsos, 97% des Français possèdent un téléphone portable, et 31% d'entre eux se connectent chaque jour à internet. Un phénomène qui devient inquiétant quand on sait qu'il est devenu facile de pirater un portable. La facilité de piratage des smartphones D'après les propres mots du renseignement intérieur français "on peut tout faire". Un constat alarmant quand on se rend compte que seulement 10% des téléphones sont équipés d'un antivirus. Un chiffre qui en dit long sur le fait que la population n'est pas assez consciente des risques encourus par le piratage de mobile.Le smartphone est en effet piratable tout comme un ordinateur l'est, et le vol à l'arraché d'un Iphone n'est plus rare de nos jours.

Et fait le plus étonnant, il s'avère que plus le téléphone est puissant plus vite son processeur cassera son propre code à l'aide du logiciel. À quelles informations peut accéder un pirate ? Sécuriser davantage... 1. 2. 3. 4. Photo : Pixabay, Tuxboard. Téléphone portable : le risque de piratage omniprésent. Francetv info Mis à jour le , publié le Fermer sa maison, prendre sa tension artérielle ou encore faire son compte sont des tâches réalisables aisément depuis le téléphone portable.

Un outil efficace, mais qui comporte des dangers comme l'utilisation des données personnelles à son insu. L'année dernière 16 millions de personnes ont été victimes de cybercriminalité. La question du verrouillage du téléphone se pose. Reconnaissance visuelle ou encore tactile, de nombreux smartphones proposent ces services. Un portable permet de reconnaître le regard de son propriétaire. Pourtant aucun de ces objets technologiques ne semble être imperméable aux piratages des données. Le JT. Empreinte digitale: «Le risque qu'on vous coupe un doigt pour débloquer un iPhone est faible»

HIGH-TECH «20 Minutes» passe au crible, avec l'aide d'un expert en biométrie, le nouveau système Touch ID de l'iPhone 5S... Philippe Berry Publié le Mis à jour le Mots-clés Apple La sécurité par l'empreinte digitale, ça fait 30 ans qu'on en parle. Des PC ont tenté l'expérience, quelques smartphones également, comme le Motorola Atrix, sans véritable succès. Capteurs de mauvaise qualité, peur de Big Brother, le grand public a, jusqu'ici, préféré le bon vieux code PIN. Mais selon Apple, la moitié des utilisateurs laissent leur smartphone sans protection, offrant à un voleur un accès à leur comptes email, Twitter ou Facebook ainsi qu'à leurs apps de shopping en ligne.

L'empreinte digitale, un identifiant unique Les scientifiques n'ont pas encore trouvé deux personnes possédant les mêmes empreintes. Comment marche le système d'Apple Un capteur capacitif est caché sous le bouton Home, protégé par une couche en saphir synthétique. Et si mon doigt est fripé après un bain? Absolument pas. iPhone 5S : des hackers ont déjà piraté la reconnaissance digitale - High-Tech. Alors que des fantasmes et des rumeurs dignes des films d'espionnage circulaient autour de la fonction de reconnaissance digitale d'Apple - notamment après l'affaire Prism -, un groupe de hackers allemand est venu apporter un peu plus d'eau au moulin des plus inquiets. Dimanche, le Chaos Computer Club (CCC) a annoncé avoir réussi à pirater le système Touch Id du nouvel iPhone 5S.

Une imprimante laser et un peu de latex Il aura donc fallu trois jours pour que les membres de ce club créé en 1981 parviennent à leurs fins. Sur son site internet, le CCC a même expliqué être arrivé "par des moyens simples de tous les jours" à hacker le lecteur d'empreintes digitales d'Apple. Vidéo à l'appui, le groupe de hackers a détaillé la procédure, qui n'est néanmoins pas à la portée du premier venu. Tout d'abord, il faut pouvoir récupérer l'empreinte du propriétaire du smartphone sur une surface transparente (verre ou bouteille). Couper un doigt ne sert à rien. Technology: Bluejacking in Mobile phone. This Siemens M75 is Bluejacking the Sony Ericsson K600i pictured Origins Bluejacking was reportedly first carried out by a Malaysian IT consultant who used his phone to advertise Sony Ericsson. He also invented the name, which purports to be an amalgam of Bluetooth and ajack, his username on Esato, a Sony Ericsson fan online forum.

Jacking is, however, an extremely common shortening of hijack, the act of taking over something. This Sony Ericsson K600i is getting Bluejacked by the Siemens M75 pictured above. The text at the bottom of the screen reads "Add to contacts? " in Norwegian. Usage Bluejacking is usually harmless, but because bluejacked people generally don't know what has happened, they may think that their phone is malfunctioning. Bluejacking is also confused with Bluesnarfing which is the way in which mobile phones are illegally hacked via Bluetooth. Bluejacking tools and software Many tools have been developed for bluejacking. A mobile phone Analog cellular telephony (1G) Uses Sharing. SMS au volant : la reconnaissance vocale ne réduit pas le danger. Les Américains sont diaboliques. Tuant l'ennui à bord de leurs grosses voitures sur les routes souvent monotones du pays, ils ont échangé leurs distractions favorites - engloutir du Coca-Cola et écouter du country à fond - contre l'envoi de SMS par reconnaissance vocale.

Une pratique qui tend à se généraliser dénoncée comme une dérive sécuritaire, selon une étude publiée mercredi aux États-Unis. Et ses conclusions doivent faire réfléchir chez nous de la même façon car les pratiques téléphoniques ne sont guère différentes sur le Vieux Continent. Pour parvenir à leurs conclusions, les chercheurs de l'université de l'Utah (ouest) ont développé de nouvelles techniques permettant de mesurer la distraction cognitive de conducteurs au volant. Ils ont pour cela installé sur la tête de 32 personnes un casque armé de capteurs afin de détecter tous leurs mouvements et réactions.

Les participants ont ensuite été soumis à une série de tests de conduite dans des voitures réelles ou des simulateurs. Les mille et une façons de hacker un téléphone | VICE | France. POUR ACTIVER LES SOUS-TITRES, CLIQUEZ SUR L'ICÔNEOUSOUS LA VIDÉO. La sécurité est éphémère, surtout quand il s’agit des appareils connectés. Dans Phreaked Out, sa nouvelle série, MOTHERBOARD a rencontré les experts en sécurité et les hackers à col blanc les plus talentueux de la plan&egra... La sécurité est éphémère, surtout quand il s’agit des appareils connectés. Dans Phreaked Out, sa nouvelle série, MOTHERBOARD a rencontré les experts en sécurité et les hackers à col blanc les plus talentueux de la planète afin d’apprendre à pirater les appareils que nous utilisons tous les jours.

Dans ce troisième et dernier épisode, notre équipe a enquêté sur la sécurité de nos téléphones portables. Samy Kamkar, chercheur en sécurité et lanceur d’alertes, est spécialiste de ce type de hacking. Paiement sans contact, un déploiement discret et dangereux. Banque/argent - 04 mars 2014 Plus de 18 millions de cartes disposent de la fonction de paiement sans contact, imposée le plus souvent par la banque à l’insu du porteur. « N’importe qui peut lire votre carte bancaire avec un portable », alerte aujourd’hui la Cnil. Ce petit logo qui ressemble à celui annonçant un radar, l’avez-vous remarqué ? Discrètement, nos cartes bancaires sont en train d’être équipées de la fonction « sans contact », qui permet de régler jusqu’à 20 € sans avoir à taper son code, en posant simplement la carte sur le terminal de paiement du commerçant.

Sans le consentement du titulaire, la plupart des nouvelles cartes Visa et Mastercard sont désormais dotées d’une fonction dite « NFC » (pour Near Field Communication) qui n’a pas fait la preuve de sa sécurité absolue, loin s’en faut. Des données interceptées dans un rayon de 15 mètres Les experts de la Cnil confirment le risque de piratage La désactivation parfois facturée par la banque Lionel Maugain. Le danger du téléphone portable : les véritables risques du téléphone portable - Onmeda.fr. Le danger du téléphone portable est-il réel... ou pas ? D’après ce que l’on entend un peu partout, les ondes émises par notre téléphone portable, constituraient un véritable risque pour notre santé. Et d'ailleurs, que faut-il penser des autres ondes provenant de nos ordinateurs, de la wifi, des antennes relais... ? L'Agence nationale de sécurité sanitaire alimentation, environnement, travail (Anses) vient de publier un rapport d'expertise collective "radiofréquences et santé".

Face au développement rapide et important des technologies sans fil, cette agence sanitaire a passé en revue toutes les publications scientifiques internationales concernant les téléphones portables, la wi-fi... Découvrez dans ce dossier les dangers avérés... ou pas, ainsi que les recommandations émises par les experts. Réponsez aussi à notre mini-sondage sur les craintes éventuelles que vous avez de votre portable.

Auteur : Dr Nicolas Evrard.Octobre 2013. Portable à haute dose : le danger se confirme. Le Parisien | 13 Mai 2014, 07h06 Les utilisateurs professionnels vivant en zone urbaine seraient les plus sujets aux risques de tumeurs cancéreusesIllustration. LP / MM À consommer avec modération. Faudra-t-il bientôt apposer sur les téléphones portables cet avertissement à l'attention des accros du mobile ? Une étude réalisée par une équipe de chercheurs français, publiée dans la revue scientifique « Occupational and Environmental Medicine », associe utilisation intensive du téléphone portable et risque accru de contracter une tumeur au cerveau.

Après avoir mené une enquête épidémiologique auprès de personnes atteintes de méningiomes et gliomes (des tumeurs cancéreuses) en Gironde, dans le Calvados, la Manche et l'Hérault, les chercheurs ont établi un lien entre l'apparition de gliomes et l'utilisation massive, et pendant plusieurs années, du téléphone portable chez certains sujets. Utilisez un kit mains libres. Privilégiez les zones de bonne réception. Téléphone portable et cancer : 30 minutes par jour = danger. Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs français de l'Institut de santé publique, d'épidémiologie et de développement (ISPED) à Bordeaux, ont relevé tous les cas de tumeurs primitives du système nerveux en Gironde depuis 1999 et étudient depuis 2004 via le programme Cerenat des patients dans la Gironde, l'Hérault, le Calvados et la Manche. 15 heures par mois ou 30 mn par jour Ils ont ainsi pu observer le potentiel lien entre cancer et les champs électromagnétiques, des risques déjà mis en évidence par des experts de l'OMS (vidéo ci-dessus).

Au total, 450 personnes atteintes du cancer et 900 personnes saines ont été interrogées sur leurs habitudes avec le téléphone portable. L'équipe de recherche a noté que ceux qui ont passé plus de 900 heures au téléphone dans leur vie présentent un risque plus élevé de développer une tumeur maligne. Cette durée est atteinte à partir de 15 heures par mois d'appel, soit 30 minutes quotidiennes environ pendant une durée de cinq ans. Les dangers du téléphone portable et les solutions pour se protéger. Portable à haute dose : le danger se confirme. Le Parisien | 13 Mai 2014, 07h06 Les utilisateurs professionnels vivant en zone urbaine seraient les plus sujets aux risques de tumeurs cancéreusesIllustration. LP / MM À consommer avec modération.

Faudra-t-il bientôt apposer sur les téléphones portables cet avertissement à l'attention des accros du mobile ? Une étude réalisée par une équipe de chercheurs français, publiée dans la revue scientifique « Occupational and Environmental Medicine », associe utilisation intensive du téléphone portable et risque accru de contracter une tumeur au cerveau. Après avoir mené une enquête épidémiologique auprès de personnes atteintes de méningiomes et gliomes (des tumeurs cancéreuses) en Gironde, dans le Calvados, la Manche et l'Hérault, les chercheurs ont établi un lien entre l'apparition de gliomes et l'utilisation massive, et pendant plusieurs années, du téléphone portable chez certains sujets.

Utilisez un kit mains libres. Privilégiez les zones de bonne réception. Tablettes pour enfants : la mauvaise idée de cadeau de Noël. Il y a fort à parier que cette année encore, les tablettes numériques figureront en bonne place sur la lettre au Père Noël de nombreux enfants. D'autant qu'elles ont désormais leur rubrique dédiée dans les catalogues de jouets et que dès 18 mois, bébé peut avoir son propre mini-écran ! Et pourtant : s'ils sont présentés comme éducatifs, ces jouets nouvelle génération ne font pas l'unanimité et bon nombre de professionnels ou d'associations s'inquiètent de leur introduction trop précoce dans la vie du jeune enfant.

Impact sur le développement moteur des mains C'est d'abord le temps d'exposition qui est incriminé. Tout récemment, d'autres chercheurs américains ont commencé à s'alerter des effets du tactile sur le développement moteur des mains et des doigts des enfants : ces derniers n'utiliseraient plus suffisamment les muscles nécessaires à l'apprentissage de l'écriture. Échec à une pensée organisée et logique Les répercussions psychologiques sont aussi démontrées. Enfants : quelle attitude adopter par rapport aux tablettes.

Une histoire relatée par le quotidien britannique “The Mirror” relate l’addiction à l’iPad d’une petite fille de 4 ans, qui présentait tous les symptômes du manque lorsqu’on lui retirait la tablette. Le psychiatre londonien Dr Richard Graham, qui dirige un programme de désintoxication numérique (tablettes, smartphones, et autres appareils...) explique que l’enfant aurait pu nécessiter des soins psychiatriques si l’addiction avait continué. Il faut dire que l’enfant utilisait l’iPad à peu près 4 heures par jour. Plus grave encore, selon lui, le cas n'est pas isolé. Une étude récente pointait en effet récemment qu'1 foyer sur 7 laisserait ses enfants utiliser les appareils mobiles à écran 4 heures ou plus par jour. Comme l’explique le psychiatre, les enfants ne font qu’imiter leurs parents, et ils sont maintenant confrontés aux écrans de ce type dès la naissance. L'enfant et les écrans : une vraie question de société Risque augmenté avec les tablettes pour enfants ?

Mobile, Wifi : le danger des ondes serait réel, notamment en période de conception. Portables, Wi-Fi, tablettes : les vrais dangers des ondes - 23 janvier 2014. (Article publié dans "le Nouvel Observateur" du 26 septembre 2013) Elles sont inodores et incolores. Mais sont-elles pour autant inoffensives ? Les ondes électromagnétiques sont partout. Téléphones portables, sans fil, Wi-Fi, tablettes, consoles de jeux... La 4G, ce sont des milliards d'investissements, la survie des trois opérateurs talonnés par Free sur le marché du mobile et des milliers d'emplois. La guerre des "pro" et "anti-ondes" Entre les "pro" et "anti-ondes", la guerre fait rage. Merci, votre inscription a bien été prise en compte. A l'opposé, le professeur Dominique Belpomme, 70 ans, cancérologue, rejette ce procès en sorcellerie. Président de l'Artac (Association pour la Recherche thérapeutique anticancéreuse), Dominique Belpomme a ouvert une consultation pour tous ceux qui ne trouvent aucune réponse à leurs souffrances.

Je vais sans doute remettre en cause ce diagnostic, lui explique-t-il. "Ce n'est plus une question scientifique mais une question de société" RENTREE 2014 : PAS DE PORTABLES DANS LES CARTABLES !!! - Robin des Toits - 25/08/2014. Ces patrons de la Silicon Valley (Apple, Google, Twitter...) interdisent la high tech à leurs enfants - France TV Info - 16/09/2014. TABLETTES ET ENFANTS : ATTENTION DANGER ! - Robin des Toits - 14/11/2013.