background preloader

Société sexualité

Facebook Twitter

Top 12 des conseils aux filles célibataires en 1938 (vous avez dit machiste?) L'ONU dénonce le sexisme via des suggestions Google. Pondu par Sophie-Pierre Pernaut le 22 octobre 2013 L’ONU a lancé une nouvelle campagne pour dénoncer le sexisme en se basant sur des recherches Google.

L'ONU dénonce le sexisme via des suggestions Google

Pour sa nouvelle campagne contre le sexisme, l‘ONU Femmes (branche de l’ONU qui se consacre aux droits des femmes) a choisi de procéder en forme de « Dis Google… ». Pour rappeler à ceux qui n’y croient pas l’existence du sexisme, pour le remettre en lumière, l’organisation s’est servie du moteur de recherche, de la façon la plus simple qui soit : en tapant « women should/cannot/shouldn’t/need » (les femmes devraient/ne peuvent pas/ne devraient pas/ont besoin) et en faisant une capture d’écran des résultats proposés les plus populaires (à noter, juste pour la précision, que ces résultats ont été trouvés le neuf mars dernier). Un indicateur simple à obtenir, et pourtant assez édifiant, comme cherche à le démontrer l’ONU dans des affiches sans équivoque. Alain (1909) et les salaires féminins - Le blog d'Isabelle Deprez#fromTwitter. Mon collègue et ami Gilles m'a transmis ce très beau texte que je voudrais partager avec vous. « Si j'avais un voeu à émettre, ce serait qu'il n'y eut pas de différence entre le traitement des hommes et celui des femmes, en ce qui concerne instituteurs et institutrices. » Je ne crois pas que jamais encore, chez nous, un chef d'État ait aussi clairement indiqué leur devoir aux gouvernants et administrateurs.

Alain (1909) et les salaires féminins - Le blog d'Isabelle Deprez#fromTwitter

Plus d'un bureaucrate fera la grimace ; j'en connais dont la bile sera remuée. Non qu'ils craignent que la justice soit réalisée si tôt, car le budget résistera ; mais parce que l'affirmation du droit des femmes a pour résultat de mettre tous les tyrans hors d'eux-mêmes. Partout où une femme enseigne, vous pouvez être assuré qu'elle a plus de service qu'un homme, et qu'elle est moins payée. Dans ces sentiments troubles, il y a de tout un peu. Il y a d'autres sentiments encore qu'il faudrait bien pourtant traîner jusqu'à la lumière. Je veux comprendre... le slut-shaming.

Le slut-shaming est un concept assez connu aux États-Unis, mais dont on parle encore peu en France. Il existe pourtant, et vous l'avez probablement déjà rencontré. Je veux comprendre... la culture du viol. Nous vous avions parlé il y a quelques temps du slut-shaming ; continuons sur ce thème avec la culture du viol. La culture du viol décrit un environnement social et médiatique dans lequel les violences sexuelles trouvent des justifications, des excuses, sont simplement banalisées, voire acceptées.

C’est par exemple un environnement qui culpabilise les femmes quant à leurs tenues et leur apparence. Dire (ou penser) qu’une femme victime de viol qui se balade seule le soir en talons et en mini-jupe “l’a bien cherché”, c’est faire peser sur la victime la responsabilité du crime – car le viol est un crime, n’est-ce pas (ce petit rappel est important pour la suite).

Remarquez l’omniprésence, dans notre société, d’éléments appartenant à la culture du viol. Le slut-shaming donc, pratiqué par les hommes et les femmes, en est un composant. L’univers des jeux vidéos est également un vecteur de la culture du viol. Et les hommes ? Parenting.com: Dear Daughter, Here's Why I Work. Written by Sasha Emmons for Parenting.com Dear Chloe, Not long ago you asked me if I love work more than I love you and your brother.

Parenting.com: Dear Daughter, Here's Why I Work

The question breaks my heart, and as you are almost 8, I'm pretty sure it was designed to. Don't worry; I don't hold it against you. The Barnstormer. [Editor's Note: Originally posted January 16th, 2013]

The Barnstormer

L'utérus des femmes ne leur appartient pas. "Nous savons que vous ne voulez pas 'sauver des foetus' mais forcer des centaines de milliers de femmes à risquer leur vie, et en faire mourir quelques milliers, afin de terrifier toutes les autres.Pour qu'elles comprennent.

L'utérus des femmes ne leur appartient pas

Dans quel monde elles vivent. Qui commande. Où est leur place. Nous savons que vous voulez nous faire reculer sur tous les fronts, et d'abord mobiliser toutes nos énergies sur le front de l'avortement, pour nous empêcher d'avancer, pour nous immobiliser. " Citation de Christine Delphy (auteure et une chercheuse du CRNS) issue de l'article. Excellent article sur le thème de l'avortement qui peut être imposé ou refusé à volonté selon qu'il serve ou non l'intérêt des hommes. Début de l'article :"J'apprends (...) qu'en Inde, une femme nommée Mitu Khurana lutte contre la disparition des femmes en luttant contre les foeticides féminins.

A Letter To The Guy Who Harassed Me Outside The Bar. Emily Heist Moss is sick and tired of the men who harass her and make her feel unsafe in public spaces. It’s a drizzly Friday in Chicago and I’m leaving a bar with my roommate sometime after midnight. We’re on a quest for tacos and we’re discussing the finer points—Should we get pork or beef? From where? How many? —when you decide to make our conversation your business. Here are some things you should know about my week: I’m on the phone with my mom on my way to yoga when a guy leans out of a doorway, drags on his cigarette and gestures with his pelvis how much he is enjoying my yoga pants.

Sometime, when you’re ready for a change of perspective, download the Google plug-in “Jailbreak the Patriarchy.” Sexisme. Sur RMC, Nafissatou Diallo ou « le conte de fée » d’une « mocheté » La robe de Cendrillon (The Walt Disney Company France) « Je me demande, c’est horrible à dire, si c’est pas ce qui lui est arrivé de mieux » ; « C’est un conte de fées » ; « C’est un tromblon.

Elle n’a rien pour elle, elle ne sait pas lire pas écrire, elle est moche comme un cul, et elle gagne 1,5 million de dollars, c’est quand même extraordinaire cette histoire. » Making of Charlies Ingalls, riverain de Rue89 et auditeur de RMC, a contacté Rue89 pour dénoncer les « ignominies » qu’il a entendues dans les « Les Grandes Gueules » le 21 janvier.

Zineb Dryef RMC, le 21 janvier 2013, « Les Grandes Gueules » . Les invités d’Alain Marshall et d’Olivier Truchot, ce lundi 21 janvier 2013, étaient Marie-Anne Soubré, avocate, Franck Tanguy, conseiller en investissement financier, et Sophie de Menthon, chef d’entreprise.

Mariage pour tous

Go Where? Sex, Gender, and Toilets. Women’s and men’s washrooms: we encounter them nearly every time we venture into public space.

Go Where? Sex, Gender, and Toilets

To many people the separation of the two, and the signs used to distinguish them, may seem innocuous and necessary. Trans people know that this is not the case, and that public battles have been waged over who is allowed to use which washroom. The segregation of public washrooms is one of the most basic ways that the male-female binary is upheld and reinforced. As such, washroom signs are very telling of the way societies construct gender. One Billion Rising (Short Film)