background preloader

Entretiens

Facebook Twitter

Conseils et astuces pour préparer et réussir l'entretien d'embauche | Monster.fr. Astuces pour se préparer à un entretien d’embauche. Fiche Pratique publiée le Mercredi 28 novembre 2012 L’entretien d’embauche est le passage inévitable et primordial dans la recherche d’emploi. Un entretien réussi a de fortes chances de vous ouvrir les portes du monde du travail. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est judicieux de s’y préparer au mieux pour soigner sa présentation et ficeler un argumentaire solide et structuré. Il vous sera important de vous mettre en situation dans vos préparatifs pour anticiper et travailler vos réponses, vos réactions et votre gestuelle.

Quels règles et réflexes pour un entretien réussi ? Un entretien réussi ne s’improvise pas mais se prépare au préalable, comme une compétition pour les sportifs ! Ensuite, votre motivation fondée sera ce qui retiendra l’attention du recruteur et le confortera par rapport à vos attentes, vos plans d’avenir, votre disponibilité et la concordance de votre profil avec le poste vaquant. Connaître ses qualités et ses défauts. Préparer votre entretien en 7 étapes. 1- Dans la peau du recruteur Contexte, critères de sélection, objectifs du poste : en collectant un maximum d’informations sur l’emploi visé et sur l’entreprise (activités, culture, ambitions, enjeux), vous tenterez de prévoir les attentes du recruteur.

Aidez-vous du site Internet de l’entreprise, de l’offre d’emploi, de la presse… 2- Affinez vos arguments Pendant l’entretien, vous devrez convaincre en peu de temps sans vous laisser déstabiliser. Analysez votre CV au regard des besoins de l’employeur et sélectionnez vos arguments à l’avance. Ne vous contentez pas de lister vos compétences et vos expériences, démontrez ce que vous pouvez apporter à l’entreprise et prévoyez des exemples concrets, pertinents. 3- Révisez vos classiques Mises en situation, questions théoriques et conversation bilingue : au-delà de votre motivation, l’entretien sert aussi à tester vos compétences. 4- Question d’argent Si le recruteur ne l’aborde pas lui-même, ce sera à vous de le faire. 5- A vos micros !

Se préparer à l'entretien d'embauche. L’entretien d’embauche : bien se préparer - 10/02/2014. C'est l'étape décisive au cours de votre recrutement. En vous rencontrant, l'employeur peut enfin cerner qui vous êtes, découvrir une personnalité qui n'était alors que virtuelle, à travers votre CV. Petit tour d'horizon des attentes de l'exercice. Cerner les attentes de l'employeur Mettons-nous d'abord du côté de l'employeur. Qu'attend-il ? Qu’au moment où le besoin de faire sentir pour son entreprise, le salarié puisse prendre rapidement ses marques et s'adapter au poste à pourvoir, tout en maîtrisant les subtilités les plus complexes et techniques de sa fonction. Une personnalité à découvrir Enfin vous voilà en chair et en os ! Que dire lors de l'entretien Bien sûr votre argumentaire concernant vos savoir-faire est bien rôdé.

Entretien d'embauche : les 5 bonnes questions à poser au recruteur. Vous souhaiteriez sans doute aborder votre salaire, vos horaires ou d’éventuels avantages, mais est-ce vraiment l’impression que vous devez laisser à un recruteur ? Sans totalement mettre ces points de côté, essayez d’abord d’allier questions utiles et attitude (stratégiquement) positive. 1.

Si je devais commencer demain, quelle tâche me confierait-on en premier ? Vous renvoyez ici une image de professionnalisme, et démontrez une certaine capacité d’anticipation. De plus, cette question vous permettra de vous fixer sur vos débuts dans l’entreprise, même ceux-ci sont parfois moins glorieux que les épisodes suivants. En revanche, votre recruteur sera obligé de vous visualiser dans ce rôle pour répondre à la question. Bien joué. 2. Cette question vous permettra de vous appuyer sur les échecs de vos prédécesseurs pour ne pas les répéter. >> Lire aussi : Bien répondre à la question "Quels sont vos qualités et vos défauts" << 3. 4. 5.

Question à double tranchant encore. Bonne chance ! Faut-il avouer ses faiblesses en entretien d'embauche ? Assumer ses carences en entretien d’embauche est un art. Si vous êtes positionné sur un métier en tension, où le candidat parfait est rare, savoir en parler vous honorera. Mais réfléchissez bien à la manière de présenter vos « défauts ». Comment mettre ses faiblesses en perspective Il faut toujours être capable de mettre en perspective ses manques. « Dire "ça, je ne sais pas faire" est brutal et n’apporte rien, estime Louis Grümmer.

Présenter ce que vous pouvez mettre en place d’ici la prise de poste minimisera votre carence ». Choisissez stratégiquement les faiblesses à dévoiler Même s’il est conseillé de présenter de manière honnête vos carences, il ne faut bien sûr pas les dévoiler sans retenue. « Attendez que le sujet soit abordé par le recruteur », conseille Pascal Colson, associé de NC Partners. Les formuler avec assurance Xavier Thierry © Cadremploi.fr. Entretien d'embauche : soignez votre image ! : Entretien d'embauche : soignez votre image ! Vous avez déjoué les questions pièges, placé les informations pertinentes et posé des questions intelligentes.

En clair : vous avez réussi votre prestation pendant l'entretien d'embauche. Malheureusement, ce n'est pas toujours suffisant. Lorsqu'il s'agit de convaincre un recruteur, l'image que vous donnez compte autant que le discours que vous tenez. En suivant les conseils de Karine Averseng, conseil en image et auteur de "Ces 5 minutes qui comptent dans un entretien d'embauche", prenez le temps de choisir la bonne tenue, de prendre l'attitude qui convient et d'adopter les gestes adéquats. Autant de petites choses qui, mises bout à bout, accréditeront votre candidature. Utilisez la PNL en entretien.

Découvrir votre personnalité à partir de vos agissements : la méthode américaine fournit quelques clés pour maîtriser votre comportement en entretien... et mieux connaître votre interlocuteur ! Vous êtes en train de chercher un emploi et vous préparez votre prochain entretien d'embauche ? Votre interlocuteur aussi. Face à vous, le recruteur dispose d'un batterie d'outils - tests de connaissance, test psychologiques, script d'entretiens etc. En particulier, il a probablement au moins quelques notions de PNL, programmation neuro linguistique, qui lui permettront de vous évaluer au-delà du simple contenu de vos réponses à ses questions. La PNL ? Mais si le recruteur est capable de lire en vous, la technique ne lui est pas réservée : d'une part, il vous est possible de caler vos comportements pour mieux marquer tel ou tel trait de caractère - ou en masquer d'autres - et la PNL vous offre également la possibilité de décrypter le recruteur et donc de mieux vous adapter à sa personnalité.

Qualités en entretien d'embauche : 5 points forts appréciés. Selon la culture du recruteur, il vous demandera vos « trois qualités essentielles », « vos meilleurs atouts », vos « points forts »... Bref, pour marquer des points en entretien d'embauche, vous allez devoir vous dévoiler sous votre meilleur jour. Voici les 5 qualités particulièrement appréciées des recruteurs. [Article mis à jour en décembre 2013] Voir aussi notre article sur les défauts en entretien d'embauche. Qualité n°1 : L’optimisme En ces périodes de troubles économiques, dites que vous voyez les choses du bon côté, que s’il y a des problèmes, ils sont toujours marginaux et qu’il y a toujours une solution. « Invoquer cette qualité en entretien d'embauche permet au candidat de suggérer qu'il est capable d’avoir un effet de levier constructif sur les choses, qu’il est capable de s’automotiver», souligne Catherine de Verdière, administrateur du Syntec conseil en recrutement et dirigeante de Bonnel Conseils Associés.

Qualité n°2 : L’adaptabilité Qualité n°3 : La curiosité. Réussir son pitch pour convaincre en 2 minutes. Comment les recruteurs évaluent votre motivation en entretien. 1 - En estimant votre connaissance du poste proposé Il s’agit là de démontrer que vous avez travaillé « la cible ». « Le candidat motivé aura réfléchi à la manière dont il va pouvoir transposer ses compétences dans le job proposé », illustre Véronique Benavent, consultante en talent management. Il cherchera aussi à savoir qui compose l’équipe, quels sont les profils des différents membres, leur ancienneté. Il interrogera également le recruteur sur la stratégie de l’entreprise, par exemple pour contrer la dernière innovation du principal concurrent. « Toutes ces questions permettent au recruteur d’apprécier la motivation du candidat dans le poste à pourvoir », précise Wilhem Laligant , DG de Randstad Exécutive, vice-président du Syntec Conseil en recrutement.

Cela montre que vous ne postulez pas dans cette entreprise par hasard. 2 – En évaluant votre intérêt pour la culture de l’entreprise Le recruteur va également chercher à voir si vous vous projetez dans la culture d’entreprise. A compétences égales, quel candidat est choisi par les recruteurs ? 1 - Le candidat le plus sympa « Lequel sera le mieux à même de s'intégrer dans l'équipe ?

». C'est la question qui taraude les recruteurs, au-delà de la question du CV du candidat. « Une entreprise, c’est comme l’équipe de France de foot, observe Alexis Donot, PDG de l’Argus de la presse, qui avoue avoir souvent hésité entre deux candidats. Les talents individuels ne servent à rien si les membres de l'équipe se tirent dans les jambes. Je recrute des personnes avec autant de savoir-faire que de savoir-être. 2 – La candidat qui connaît le mieux l'entreprise Pour Pierre Emmanuel Dupil, directeur général du cabinet Michael Page, l’entretien est justement l’occasion de sortir du lot. « Il faut absolument préparer des questions intéressantes car on donne systématiquement la parole au candidat, au moins à la fin de l’entretien. 3 - Le candidat qui se projette le mieux dans le poste 4 - Le candidat qui assume ses faiblesses Ancienne chef de publicité et auteure du livre Sans emploi ?

Entretien d'embauche collectif : 5 conseils pour se démarquer. Dans la majorité des cas, lors d'un entretien collectif, l'un des recruteurs anime tandis qu'un autre prend des notes et relève des indices sur votre savoir-faire et vos connaissances, votre maîtrise et votre état d'être lors des mises en situation. Après une brève présentation de l'entreprise et du poste, un tour de table vous laissera moins d'une minute pour vous présenter. Puis, les recruteurs vous proposeront une mise en situation, parfois déroutante, afin de vous observer en situation de groupe. 1. Souriez en parlant ! Soyez en mesure de vous présenter de façon efficace en moins d'une minute. Ce n'est pas ce que vous dites qui fait la différence mais comment vous le dites. Aussi choisissez vos mots, écrivez votre présentation et entraînez-vous jusqu'à ce que vous soyez parfaitement à l'aise.

Construisez votre présentation ainsi : d'où je viens (formation, expériences), ce que je veux aujourd'hui (mission à laquelle je veux participer) et quel but je poursuis (je positive l'avenir). 2. 5 attitudes qui peuvent vous trahir pendant un entretien d’embauche. Vous cherchez du travail depuis un petit moment et vous parvenez enfin à décrocher un entretien ? Pour ne pas manquer le job de vos rêves, DGS vous préconise 5 attitudes qui vous permettront de figurer sous votre meilleur jour. 1. L’attitude “enchantée” Ne soyez pas trop émerveillé par tout ce que vous dit votre interlocuteur. Un fossé risque de se créer entre l’illusion idyllique que vous donnez de sa société et la réalité des choses.

Vous risquez ainsi de perdre votre place. 2. Restez axé sur un seul et unique poste. 3. Évitez de relater vos mauvaises expériences passées, comme les moments où vous avez été incompris par vos collègues en réunion par exemple, en espérant que votre nouveau poste révélera vos vraies valeurs professionnelles. 4. Rien de plus mauvais que de déverser toute votre haine sur votre ancien chef et son management exécrable ! 5. Vous sortez d’une année sabbatique et en avez profité pour prendre du recul sur vous-même, prêt à révolutionner le monde de l’entreprise ? 6 techniques pour manipuler votre boss pendant un entretien d'embauche.

Lorsque le formulaire de contact était encore en ligne sur le blog, vous étiez nombreux à me demander des conseils concernant les entretiens d’embauche. Conscient qu’Internet regorge d’astuces pour réussir ses entretiens, j’ai sélectionné 5 techniques qui me semblaient être les moins abordées partout ailleurs, en rajoutant une couche de psychologie sociale. 1- L’effet Halo de Asch et la « première impression » Asch est un pionnier de la psychologie sociale. Il a réalisé des dizaines d’expériences passionnantes dont une qu’il vous sera utile de connaître avant votre entretien : l’effet de Halo. Si votre futur employeur juge une de vos caractéristiques positivement en premier lieu, il aura tendance à rendre plus positives vos autres caractéristiques.

C’est ce qu’on appelle couramment « la première impression ». Malheureusement, l’effet Halo fonctionne dans les deux sens. 2- La connivence peur-soulagement, un coup de poker ! 3- La psychologie de la main : être ni trop mou, ni trop violent. Les 10 bourdes qui flinguent un entretien d'embauche - 1. «J’ai toujours rêvé de travailler chez Virgin.» Cette phrase, Benoît M., alors étudiant en école de commerce, aurait aimé pouvoir la rattraper au vol.

Lâchée au beau milieu d’un entretien pour un stage estival chez… Sony, c’était la gaffe fatale. La spontanéité a son charme ? Oui, mais elle peut aussi coûter cher lors d’un face-à-face avec un recruteur. Pour ne pas ruiner bêtement vos chances, voici un tour d’horizon de ce qu’il ne faut surtout pas dire ou faire. 1. La publicité est un exercice difficile, surtout lorsqu’il s’agit de se promouvoir soi-même. 2. Vous détestez qu’un vendeur vous harponne à l’entrée d’un magasin ? 3. A la question «Pourquoi avez-vous quitté votre précédent poste?» 4. Même si vous êtes parti en mauvais termes avec votre ancien employeur, abstenez-vous de médire de lui. 5. 6.

Certes, le temps est compté. 7. N’oubliez pas, cependant, la raison pour laquelle vous êtes venu. 8. 9. 10. En revanche, il est inutile et contreproductif de multiplier les relances.