background preloader

De la Démocratie | lanceurs d'alerte

Facebook Twitter

Capsule ☣ Alain Badiou 1937- Castoriadis.

Murray Bookchin

Noam Chomsky. Noam Chomsky. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Noam Chomsky

Pour les articles homonymes, voir Chomsky. Noam Chomsky[1] né le à Philadelphie, est un linguiste et philosophe américain. Professeur émérite de linguistique au Massachusetts Institute of Technology où il a enseigné toute sa carrière[2], il a fondé la linguistique générative. Il s'est fait connaître du grand public, à la fois dans son pays et à l'étranger[3], par son parcours d'intellectuel engagé de sensibilité anarchiste[4],[5].

Chomsky a commencé à développer sa théorie de la grammaire générative et transformationnelle dans les années 1950 en cherchant à dépasser aussi bien l'approche structuraliste, distributionnaliste que comportementaliste dans l'étude du langage naturel. Les recherches de Chomsky ont joué un rôle crucial dans ce que l'on appelle la « révolution cognitive ». En 1992, d'après l'Arts and Humanities Citation Index, Chomsky est plus souvent cité qu'aucun autre universitaire vivant pendant la période 1980–92.

David Van Reybrouck

Chouard. Etienne Chouard. Bernard Manin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bernard Manin

Bernard Manin, né le 19 avril 1951 à Marseille, est un politologue français travaillant dans le domaine de la pensée politique et connu pour ses travaux sur le libéralisme et la démocratie représentative. Il est directeur d'études à l'EHESS et professeur à la New York University. Formation et carrière[modifier | modifier le code] De 1975 à 1982, il enseigne dans le secondaire et en Khâgne, puis est chargé de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). De 1990 à 1996, il est visiting associate professor, puis associate professor en science politique à l'Université de Chicago.

Publications[modifier | modifier le code] Sur la social-démocratie[modifier | modifier le code] (fr) La Social-démocratie ou le compromis, avec Alain Bergounioux, Presses universitaires de France, Paris, 1979(fr) Le Régime social-démocrate, avec Alain Bergounioux, Presses Universitaires de France, Paris, 1989. Yves Sintomer. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Yves Sintomer

Yves Sintomer est un sociologue et politiste français, né en 1962. Ses travaux portent sur la théorie politique chez Jürgen Habermas, sur l'histoire des procédures de démocratie participative et de démocratie délibérative de la Grèce antique jusqu'à nos jours, et sur la démocratie participative en action, en Europe et au-delà, à l'époque contemporaine (tirages au sort, jurys citoyens, budgets participatifs, conseils de quartier, etc.). Yves Sintomer est membre de l'Institut universitaire de France. Formation et responsabilités scientifiques[modifier | modifier le code] Roméo Bouchard.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Roméo Bouchard

Pour les articles homonymes, voir Bouchard. Depuis le début des années 2010[Quand ?] , M. Bouchard est le directeur général et porte-parole de la Coalition pour la constituante[2]. Bibliographie[modifier | modifier le code] Deux prêtres en colère pour la libération des chrétiens, éditions du Jour, 1968L'Université ou fabrique de « ronds de cuir », manifeste rédigé avec neuf de ses camarades de l'Université de Montréal, dont Louise Harel, février 1968.Rebâtir les campagnes, Éd.

Notes et références[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] cv de Roméo Bouchard. Yannis Youlountas. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Yannis Youlountas

Yannis Youlountas.

Cynthia Fleury

Simone Weil. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Simone Weil

Pour les articles homonymes, voir Weil. Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}. Note sur la suppression générale des partis politiques. Si un homme fait des calculs numériques très complexes en sachant qu'il sera fouetté toutes les fois qu'il obtiendra comme résultat un nombre pair, sa situation est très difficile.Quelque chose dans la partie charnelle de l'âme le poussera à donner un petit coup de pouce aux calculs pour obtenir toujours un nombre impair.

Note sur la suppression générale des partis politiques

En voulant réagir il risquera de trouver un nombre pair même là où il n'en faut pas. Prise dans cette oscillation, son attention n'est plus intacte. Si les calculs sont complexes au point d'exiger de sa part la plénitude de l'attention, il est inévitable qu'il se trompe très souvent. Il ne servira à rien qu'il soit très intelligent, très courageux, très soucieux de vérité. Que doit-il faire ? Il en est exactement ainsi des partis politiques. Quand il y a des partis dans un pays, il en résulte tôt ou tard un état de fait tel qu'il est impossible d'intervenir efficacement dans les affaires publiques sans entrer dans un parti et jouer le jeu. Simone Weil. Michéa. Compléments ==> Georges Orwell | 1984 et Big brother.

Aldous Huxley. Démocratie. Jacques Rancière. BONUS : dossier associé ==> Démocratie, Crise ou Synergie.