background preloader

Voter & décider ensemble

Facebook Twitter

Retour sur le jugement majoritaire (et l’élection présidentielle) Alors ça y est, cette fameuse élection présidentielle est enfin terminée !

Retour sur le jugement majoritaire (et l’élection présidentielle)

Je n’ai pas l’habitude de parler politique sur ce blog, mais comme vous le savez peut-être, j’ai publié il y a quelques mois une vidéo sur les différents modes de scrutin envisageables pour élire un(e) président(e). Cette vidéo n’est pas loin d’être la plus vue de la chaîne (plus de 500 000 vues à l’heure où j’écris ces lignes), et je me suis donc dit que c’était intéressant de revenir sur son contenu.

Autre raison d’écrire aujourd’hui : dans cette vidéo, je faisais notamment la promotion de la méthode dite « du jugement majoritaire », or les deux créateurs de la méthode, Rida Laraki et Michel Balinski, m’ont fait la gentillesse de me communiquer les résultats de l’expérience qu’ils ont mené sur le site jugementmajoritaire2017.com. Suffrage capacitaire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Suffrage capacitaire

Le suffrage capacitaire est un mode de scrutin dans lequel le droit de vote est accordé aux citoyens en fonction de leurs capacités intellectuelles, par exemple la faculté de lire et écrire[1],[2]. En pratique, seuls les détenteurs de certains titres (diplômes) ou ceux qui exercent certaines fonctions auront le droit de vote. Le suffrage capacitaire ne doit pas être confondu avec le suffrage censitaire, qui conditionne le droit de vote au paiement d'un impôt. Suffrage censitaire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Suffrage censitaire

Théorie[modifier | modifier le code] Emmanuel-Joseph Sieyès considérait que le vote est une fonction et que par conséquent seuls les individus ayant les capacités (intelligence, niveau économique) d'exercer cette fonction doivent y participer. Selon cette théorie, seuls « les actionnaires de la grande société » seraient suffisamment légitimes pour exercer l'activité de vote. Présidentielles 2017 - Le projet. - Citoyens du Vote Blanc. La Contre élection. Consultation sur la démocratie - Sénat. Allez au contenu, Allez à la navigation Une mission d’information sur le thème : « Démocratie représentative, démocratie participative, démocratie paritaire.

Consultation sur la démocratie - Sénat

Comment décider avec efficacité et légitimité en France en 2017 » a été créée fin 2016 à l’initiative du groupe UDI-UC. Elle est placée sous la présidence de Henri CABANEL (Socialiste et républicain - Hérault), avec pour rapporteur Philippe BONNECARRÈRE (UDI-UC - Tarn). Ses travaux portent sur les moyens de renforcer le lien de confiance entre les élus et les citoyens et d’améliorer la légitimité de la décision publique pour faire aboutir des réformes ou projets structurants.

Elle devrait poursuivre ses travaux jusqu’au printemps 2017, en organisant des auditions et des déplacements associant des intervenants variés. « Je ne suis pas allé voter, et je vous emmerde » Entre les deux tours des régionales, la réponse d'un abstentionniste à Enthoven : "Je ne suis pas allé voter, et je vous emmerde !

« Je ne suis pas allé voter, et je vous emmerde »

" Entre les deux tours des régionales, la réponse d’un abstentionniste au prof de philo animateur de radio Raphaël Enthoven. « Des gens sont morts pour que tu votes ! » Est-ce si vrai ? – Veni Vidi Sensi. Nous sommes de plus en plus nombreux à faire le choix de la pêche à la ligne les dimanches où tout le monde se rend à l’isoloir, dépités par un monde politique qui ne nous semble plus vraiment adapté à la volonté populaire.

« Des gens sont morts pour que tu votes ! » Est-ce si vrai ? – Veni Vidi Sensi

Ayant eu la chance de co-écrire l’épisode de Doxa sur la démocratie (malheureusement plus actuel encore qu’à sa sortie), je ne vais pas cacher mes positions abstentionnistes en la matière. Mais s’abstenir, aujourd’hui, c’est se heurter à plusieurs critiques plus ou moins étayées de ceux qui continuent à croire à l’utilité de leur bulletin. TRAZIBULE - Test d'autres formes de scrutin. Monsieur le président, avez-vous vraiment gagné cette élection ? Réformons l'élection présidentielle ! — Science étonnante #35. Abstention, vote blanc et vote nul : quelles différences ?  - Le droit de vote, depuis quand et comment. Voter : toutes les autres questions <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.

Abstention, vote blanc et vote nul : quelles différences ?  - Le droit de vote, depuis quand et comment

</p> L’abstention consiste à ne pas participer à une élection ou à des opérations de référendum. Elle traduit soit un désintérêt total pour la vie publique, soit un choix politique actif consistant à ne pas se prononcer afin de montrer son désaccord. Ainsi, à l’occasion du référendum sur les accords de Matignon portant sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie en 1988, l’un des partis de l’opposition avait appelé ses partisans à s’abstenir pour s’opposer au texte. Le deuil de la démocratie représentative. D’abord, un chiffre pour remettre les pendules à l’heure : 91%.

Le deuil de la démocratie représentative

C’est le pourcentage de français qui n’a pas voté pour le FN1. Moins d’un français sur 10 a donné une voix à ce parti. Et de fait, que le FN soit « le premier parti de France » n’est pas en soi le symbole d’une droitisation ou d’une radicalisation rampante de la société français. Vous prendrez bien un peu de démocratie liquide? Depuis que les membres du Parti Pirate allemand s’y sont mis en 2010, la démocratie liquide fait des émules.

Vous prendrez bien un peu de démocratie liquide?

Cette forme de décision par vote continu a notamment été reprise en une plateforme open source facile d’accès par Democracy OS, une association née à Buenos Aires en avril 2012 et qui a depuis fait des petits un peu partout dans le monde, dont une section locale en France. C’est cette branche qui organisait le 9 juin son second meet-up à Paris. Après avoir invité le 21 mai Pia Mancini, directrice et fondatrice de Democracy OS, la deuxième rencontre entendait donner une tribune aux initiatives cherchant à rendre la démocratie plus accessible. Chercheurs US: les Etats-Unis ne sont plus une démocratie. Société (mis à jour 16:32 27.04.2015) URL courte Ce verdict est celui de Martin Gilens, de l’université de Princeton, et Benjamin Page, de l’université Northwestern, au terme d’une étude intitulée "Qui dirige l’Amérique?

Chercheurs US: les Etats-Unis ne sont plus une démocratie

". Selon eux, le système politique du pays s'est transformé ces dix dernières années en oligarchie, où le pouvoir est concentré entre les mains d'une élite. Les chercheurs ont compilé les données relatives à plus de 1.800 décisions politiques prises entre 1981 et 2002. Ils ont comparé ces décisions aux préférences exprimées par les Américains à revenu moyen et par les 10% des Américains les plus riches. Wezer - Paris - Internet/logiciels. David Van Reybrouck: Contre les élections, pour la démocratie. Comment les élections peuvent être « biaisées » Oui tant que le « comptage républicain » ne sera pas appliqué il y aura des déformations… avec les 3 comptages (population adulte totale, par rapport aux inscrits et seulement les exprimés) le 25 Mai a montré par rapport à population adulte totale : 4,81 %, oui un demi de vote, 1/2 (0,50 %) de français, en effet...pour le P.S.

Cela change selon les élections mais est rarement-au dessus des 15 %. Un village auto-géré depuis 1971 ! Des élus qui écoutent les citoyens, des citoyens qui participent vraiment à la décision, des référendums qui tranchent quand aucune solution nette n’émerge ? Mais si, c’est possible. Ça s’appelle la démocratie. Etat de la démocratie en France. « La droite a gagné les élections. La gauche a gagné les élections. Quand est-ce que ce sera la France qui gagnera les élections ? » [Coluche] Nous avons vu dans un billet précédent Icône de liens externes. 5 bonnes raisons de ne pas voter ce dimanche. Par Baptiste Créteur. 1. Voter, c’est accepter l’idée du scrutin Spencer notait déjà que le jeu démocratique rend toute contestation impossible. L’électeur du vainqueur ne peut en vouloir qu’à lui-même, l’électeur du perdant aurait été d’accord si son candidat avait gagné, et l’abstentionniste a laissé les deux premiers décider à sa place et ne peut donc pas se plaindre.

En plaçant un bulletin dans l’urne, chaque votant augmente la légitimité des élus, qui se mesure au nombre de suffrages exprimés hors votes blancs et nuls. Assemblée nationale: Les députés adoptent la reconnaissance du vote blanc. Les députés français ont adopté ce jeudi à l'unanimité (90 voix) une proposition de loi centriste qui vise à reconnaître le vote blanc et à le distinguer du vote nul aux élections. La proposition de loi de François Sauvadet (UDI, centriste) avait été rejetée par la commission des lois mais la majorité de gauche l'a finalement acceptée après l'adoption d'un amendement précisant que les votes blancs ne seront pas comptabilisés dans les suffrages exprimés, comme le prévoyait le texte initial.

Le texte prévoit ainsi que les votes blancs seront comptabilisés à part et que le résultat sera annexé au procès-verbal des élections afin de connaître le pourcentage d'électeurs ayant glissé un bulletin blanc dans l'urne. Une élection présidentielle en trompe-l'œil pour 15 millions de Français. Un peu plus d’un tiers seulement des Français en âge de voter a choisi Hollande (36,33%) !

Democratie direct et referendum - verhulst-nijeboer. Élection présidentielle 2012. Democrazy.

La majorité inversée - Gouvernance UE

Tirage au sort. Vote par approbation assentiment. Arrow. Vote de valeur. Condorcet. Indicateurs de gouvernance. Outils de délibération. L'aversion de la dernière place.