background preloader

Gouvernance mondiale // 2011-2014

Facebook Twitter

Tentative de mise en forme du concept de "gouvernance mondiale" avec comme source de départ les recherches du Bureau d'études ; ( ainsi que les écrits d'Antony Cyril Sutton.Quelques clés de compréhension :- crises comme vecteurs de changements (théorie du choc chez Klein)
- dialectique hégélienne (gérer les deux faces d'un évènenement afin de pouvoir ensuite y apporter une solution)
- des groupements plus ou moins occultes (plutôt moins que plus:) suivraient des agendas plus ou moins visibles (plutôt plus que moins:)
- mise en place de ces agendas sur un temps relativement long (le temps long de l'histoire) et de manière relativement globale (tentative de gouvernance globale)
- corpocratie (cf John Perkins)Cet arbre essaie de privilégier les sources "mainstream" et universitaires.ps.

Les collaborations ne sont pas (plus) automatiquement possibles sur cet arbre."Il ne suffit pas d'être pour la paix il faut surtout être contre la guerre".
Anonyme.

England

USA. Révolutions colorées. "Printemps arabe" "Clash des civilisations". Classified Memo. Israël. Palestine. Arabie Saoudite. Qatar. Bahreïn. Comission Trilatérale. Japon. Bilderberg. OTAN. Réseaux Stay-Behind. Hollande. Italie. Vatican. Allemagne. Unions. France. Euro-federalists financed by US spy chiefs. DECLASSIFIED American government documents show that the US intelligence community ran a campaign in the Fifties and Sixties to build momentum for a united Europe.

Euro-federalists financed by US spy chiefs

It funded and directed the European federalist movement. The documents confirm suspicions voiced at the time that America was working aggressively behind the scenes to push Britain into a European state. One memorandum, dated July 26, 1950, gives instructions for a campaign to promote a fully fledged European parliament. It is signed by Gen William J Donovan, head of the American wartime Office of Strategic Services, precursor of the CIA.

The documents were found by Joshua Paul, a researcher at Georgetown University in Washington.

Européenne

Portugal. Espagne. Irlande. Grèce. Belgique. Monétaire et banquaire. Marché Transatlantique. Nord américaine. Union des Nations Sud Américaine. Africaine. OCDE. Suisse. Institutions internationales. BIS - BRI (Banque des Règlements Internationaux) FMI. Group of Thirty. Banque Mondiale. Les "G" World Government: A synoptic outline. Acteurs. Carte du "Gouvernement Mondial" / 2004 Bureau d'études. Carte du "Gouvernement Mondial" / 2005 Bureau d'études. World Media / Bureau d'études 2003. MediaI ndustrial Complex / Bureau d'études 2002. La Stratégie du Choc. Les Confessions d'un assassin financier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Confessions d'un assassin financier

Les Confessions d'un assassin financier - Révélations sur la manipulation des économies du monde par les États-Unis est la traduction en français du livre Confessions of an Economic Hit Man écrit par John Perkins et publié en 2004. Perkins y relate sa carrière dans la firme de consultants Chas. T. Main (en) de Boston. Avant d'être engagé par la firme, l'auteur affirme avoir passé une entrevue pour un travail à la National Security Agency (NSA).

Selon Perkins, il a commencé à écrire Confessions of an Economic Hit Man dans les années 1980. Contenu[modifier | modifier le code] Perkins soutient qu'une certaine élite aux États-Unis souhaite construire un empire global, défini par les présidents Lyndon Johnson et Richard Nixon. Parfois ces prêts prennent la forme pernicieuse d'une aide au développement, ce que critique Perkins, car cette aide est motivée par la cupidité. Méthodes de manipulation économiques[modifier | modifier le code] The network of global corporate control. Absract // The network of global corporate control Stefania Vitali, James B. Glattfelder, and Stefano Battiston. Table S1: Top 50 control-holders. Les organigrammes des plus grandes entreprises mondiales - TheOfficialBoard.

Corporations Globales

Grace aux "crises" Administration of Terror. "Le nouveau capitalisme criminel" : L'ENTRETIEN - Jean-François Gayraud. Mafias. L'Islande et sa gestion de "la crise". L'Equateur et sa gestion de la crise. L'Argentine et sa gestion de "la crise"

L'Uruguay et sa gestion de "la crise"

Dette

Odieuse. Troïka. M.E.S. TSCG. EU ROGENDFOR. Bulles. TGD. "État policier" ? Guerre ? Citoyens. "Théories du complot/Révisionisme en temps réel/Confusionnisme" "Lanceurs d'alerte" / Whistleblowers. Hackers. Open Source // Open Hardware. "Indignés" BRICS. OCS. Sommet des Non-Alignés 2012. CELAC. Venezuela. Equateur. Bolivie. Chine. Russie. Notes sur le BRICS, l’OCS et Poutine. La nébuleuse de crise du Moyen-Orient (Syrie, Iran, notamment) bouleverse toutes les données générales des relations internationales et, en tant que ce que nous avons désigné comme archétype de la “crise haute”, ne cesse d’effectuer une poussée vers un élargissement constant.

Notes sur le BRICS, l’OCS et Poutine

Nous abordons d’abord le problème de l’Inde au travers d’un plus vaste ensemble, qui est le fameux BRICS (rassemblement informel du Brésil, de la Chine, de la Russie, de l’Inde et de l’Afrique du Sud), – dont un sommet est justement prévu les 28 et 29 mars à Delhi. Puis nous élargissons notre propos à l'OCS (Organisation de Coopération de Shanghai), avec la proximité entre la Chine et la Russie... Tout cela doit être vu à la lumière de l’élection de Poutine, qui constitue un évènement nouveau et important.

C’est l’excellent commentateur, l’ancien diplomate indien M K Bhadrakumar, sur son blog baptisé Indian Punchline, qui lance l’idée d’une offensive du BRICS qui pourrait s’élaborer à cette occasion. Qui croire ?

Iran

Libye. Mali. Niger. Tunisie. Algérie. Afghanistan. Pakistan. Irak. Syrie. Égypte.


  1. viti Mar 8 2013
    Vraiment un super pearltrees ! exellent travail de recherche. Merci d'élargir ainsi nos possibilités de connaissances et de reflexions. Meilleures salutations.