background preloader

Le débat sur le numérique à l'école

Facebook Twitter

Pour une révolution numérique inclusive. L’innovation numérique est une opportunité pour les pouvoirs publics, les entreprises, les citoyens transformant les rapports qu’ils entretiennent entre eux.

Pour une révolution numérique inclusive

Les nouveaux outils numériques bouleversent les relations institutionnelles et le fonctionnement de la société, au bénéfice du « pouvoir d’agir » de chacun, de sa capacité à participer et à contribuer à la décision et à la production. Les exemples sont nombreux, de l’utilisation des réseaux sociaux dans l’émergence de mouvements démocratiques à la mise en commun des ressources dans les domaines du logement ou de la mobilité, en passant par l’association des citoyens à la décision publique sur un budget municipal ou un projet de loi. Nous vivons une phase de mutation accélérée d’une économie des ressources rares, centralisée, vers une économie de l’abondance, décentralisée, connectée, basée sur les données et leur circulation. Dans un désir de transparence démocratique, il est nécessaire que les États ouvrent les données publiques.

Le numérique en formation. Oui, mais pour changer quoi. Utiliser les outils numériques en formation, tout le monde le fait.

Le numérique en formation. Oui, mais pour changer quoi

Mais la place que ces outils occupent dans les dispositifs varie énormément. S'agit-il de faire la même chose avec d'autres moyens, ou de construire des situations d'apprentissage que seule la technologie rend possible ? S'agit-il juste de recherches sur Internet, ou les apprenants utilisent-ils la technologie pour produire, collaborer et se motiver ? Cycle de conférences - Délégation académique au numérique éducatif. Quelles technologies pour apprendre à apprendre. Il n'y a pas de questions plus récurrentes (et plus lassante, il faut bien le dire) que celle de l’introduction des nouvelles technologies au sein de l'école.

Quelles technologies pour apprendre à apprendre

Quel peut être leur apport, et surtout, leur valeur pédagogique ? Nous permettront-elles d'apprendre différemment ? Dans les lignes qui vont suivre, on s'éloignera toutefois des débats - souvent rageurs - qui agitent les pédagogues ces temps-ci : on n'évoquera pas l'introduction des tablettes, de l'internet, des smartphones. On n'abordera même pas la question de l'apprentissage du code, du moins sous sa forme classique. Ni le bilan de l'apport des nouvelles technologies sur l'éducation (si ce n'est pour rappeler, qu'il n'est pas très brillant, comme nous le soulignons déjà ou comme le soulignait récemment un rapport Pisa et dans les classement de John Hattie sur les facteurs qui favorisent la réussite scolaire, aucun n'évoque des questions technologiques).

La réalité virtuelle pour comprendre les systèmes complexes Rémi Sussan. Anne Cordier : Culture numérique : L'enseignant reste un passeur. Quelles modifications le numérique apporte-il au développement intellectuel et personnel de l'enfant ?

Anne Cordier : Culture numérique : L'enseignant reste un passeur

Quel doit être le rôle de l'enseignant? Et quelle place pour le professeur documentaliste ? Anne Cordier, auteure de "Grandir connectés", répond... « Comment le numérique bouleverse la pédagogie » : François Germinet (UCP) Président de l’université Cergy-Pontoise (UCP), François Germinet préside le Comité numérique de la Conférence des présidents d'université et a, à ce titre, largement participé à l’organisation en 2015 de son colloque intitulé Université 3.0 : nouveaux enjeux, nouvelles échelles à l’ère du numérique.

« Comment le numérique bouleverse la pédagogie » : François Germinet (UCP)

Le cabinet de conseils spécialisé dans l'enseignement supérieur HEADway et Learn Assembly, l’« université des entrepreneurs et des professionnels du web », sont allés à sa rencontre. Il répond d'abord à nos questions sur le digital et la pédagogie, l'arrivée de nouvelles technologies, la classe inversée. Puis sur les MOOCs, ces fameux cours en ligne gratuits et ouverts à tous, et comment ils peuvent plus particulièrement être utiles aux entreprises. Share and Enjoy Signaler ce contenu comme inapproprié Cette entrée a été publiée dans MOOC, Orientation, Pédagogie, Universités. Un défi pour le monde de l'enseignement : la diffusion d’une culture numérique. Une idée (fausse) circule depuis (trop) longtemps à propos des technologies du numérique à l’école qu’il convient de défaire : selon certains, elles devraient nécessairement permettre à l’élève d’obtenir de meilleurs résultats et d’avoir plus de compétences.

Un défi pour le monde de l'enseignement : la diffusion d’une culture numérique

Cette conception, on a tendance à l’oublier, est en prise avec nos modes de raisonnement et de production intellectuelle qui sont eux-mêmes assujettis à la rationalité capitaliste. Comme la formation aux usages des technologies passe par un nécessaire investissement des établissements de l’enseignement et, par extension, des pouvoirs publics, on fantasme l’idée d’un retour sur investissement. Quelque part, on se met même à l’espérer. Les TIC ne sont pas le but. Le BYOD - IKLASSE. Numérique : « On a encore plus besoin du professeur » La Commission européenne veut développer l’école connectée.

Les experts de la Commission européenne livrent un rapport envisageant la situation de l’école face aux nouvelles technologies et leur apprentissage.

La Commission européenne veut développer l’école connectée

Les défis restent nombreux. Une cinquantaine d’experts réunis, 22 pays représentés, la Commission européenne a investi d’importants moyens pour saisir les enjeux de l’école de demain. Le rapport qu’elle rend public ces jours-ci insiste particulièrement sur un de ces enjeux : le digital. Peut-on sortir des fractures numériques cognitives ? Les foyers à faibles revenus disposent d'équipements numériques parfois plus nombreux que ceux des foyers les plus favorisés.

Peut-on sortir des fractures numériques cognitives ?

Ce fait est conforté par des travaux de recherche comme ceux du projet ANR INEDUC (2012 - 2015) et s'accompagne de l'identification d'une fracture cognitive importante. En d'autres termes Il est temps que l'école se préoccupe de cette inégalité qui se développe en dépassant les plans d'équipement pour passer à une échelle autre, celle de la prise en compte réelle des inégalités que génère actuellement l'usage du numérique et en particulier celles qui la concernent au premier plan, celles de l'apprentissage, les inégalités cognitives et plus largement culturelles.

Mais avant d'aller plus loin, il faut aussi se demander si cette question que l'on pose à l'école à propos du numérique on l'a posée avant le numérique de façon aussi explicite. Connectes-pour-apprendre-les-eleves-et-les-nouvelles-technologies-principaux-resultats. Actualités du numérique - Retour sur.... La 2ème journée du numérique à l'École. Numérique à l'École : les continuités éducatives et territoriales En décembre 2013, la première Journée du numérique à l'École avait permis de réunir tous les acteurs participant au service public du numérique éducatif : État, collectivités territoriales, Caisse des dépôts et consignations.

Actualités du numérique - Retour sur.... La 2ème journée du numérique à l'École

L'objet de cette rencontre avait été de se concerter sur la mise en œuvre de la gouvernance partagée dans les territoires. Le numérique à l’école (fin) L’école devrait être le lieu de l’apprentissage du travail personnel, de l’utilisation de technique de travail et de recherches dont, justement, nos élèves n’ont pas l’habitude, non le lieu de l’apprentissage d’un usage informatique généralisé.

Le numérique à l’école (fin)

Pour trouver des informations sur Internet, il faut tout d’abord que je sache chercher ces informations, puis que je sache les sélectionner en fonction de leur qualité et non de leur simple présence sur la première page affichée… Il faut donc que je possède déjà un certain nombre de réflexes de recherche et de connaissances (acquis biologiquement) avant même d’opérer une recherche numérique. Ne serait-il pas plus pertinent d’empêcher tout travail par le biais de l’informatique à l’école, plutôt que de le généraliser ? Sous prétexte que nos élèves ont besoin de cahiers et de manuels (pour l’instant…), devons-nous leur enseigner pour autant l’usage complet de presse, brochage et massicot trilame ? «Avec le numérique, le prof se recentre sur le cœur du métier»

«Avec le numérique, le prof se recentre sur le cœur du métier» Numérique : Allons voir derrière l'écran ! Pourquoi apprendre à coder ne suffit pas… Dans les débats actuels concernant l’introduction de l’informatique, et plus précisément de la programmation, dans l’enseignement scolaire, de nombreux éléments nécessaires à la réussite sont passés sous silence. S’ils ne sont pas pris en compte conjointement, d’énormes efforts seront consentis sans que les bénéfices attendus ne soient au rendez-vous pour les jeunes générations. Pour générer à la fois les emplois du futur et les citoyens du futur, il faut s’atteler collectivement à se défaire d’une série de trompe-l’œil : le numérique n’est pas la clé du problème, c’est la culture du projet et du service qu’il facilite qui est absente du paysage français. Pour résoudre le paradoxe du malade bien portant, il faut se méfier de toute une série de trompe-l’œil, ne pas céder à la panique et s’appliquer un diagnostic propre au contexte français.

Vers un bac HN, comme «humanités numériques» ? Le Conseil national du numérique (CNN) a publié vendredi plusieurs recommandations pour l’école, dont la création d’une nouvelle filière générale «humanités numériques» au baccalauréat, un mois après l’annonce par François Hollande d’un «grand plan numérique pour l’école». Composé de 12 membres, des chercheurs et des professionnels du secteur, le groupe de travail, qui planche depuis fin 2013, a dégagé dans un rapport quarante mesures «pour bâtir une école créative et juste dans un monde numérique», articulées autour de huit propositions phares.

La plus marquante : l’introduction d’un nouveau cursus menant au baccalauréat général, baptisé «humanités numériques» (HN), au côté des filières scientifique (S), littéraire (L), et économique et sociale (ES). Le CNN propose une première expérimentation rapide en terminale, qui délivrerait un «double bac», associant la voie HN avec l’une des trois formations classiques, et la création d'un «diplôme national reconnu par tous».

Michel Serres : "On n’a jamais eu autant besoin des enseignants !". Dans son dernier livre "Pantopie : de Hermès à Petite Poucette", le philosophe et académicien Michel Serres, 84 ans, revient sur les personnages et les concepts clés de son œuvre. Rencontre. Michel Serres at his Parisian residence on May 5th, 2012. Picture by Manuel Cohen Pourquoi ce livre « Pantopie : de Hermès à Petite Poucette » , rédigé sous la forme d’entretiens ? Rapport Fourgous sur l’école numérique : de la prise de conscience salutaire à l’idolâtrie imprudente. Bien que le rapport Fourgous ne soit pas, loin s’en faut, le premier du genre sur le sujet, il a le mérite à nos yeux de relancer le débat, en effet nécessaire, sur l’école à l’ère du numérique, et notamment d’appeler à une politique globale et ambitieuse en la matière, qui ne saurait se résumer ni à la question de l’équipement des établissements et des élèves, ni à celle de l’éducation aux médias.

Notons en particulier l’accent mis à juste titre sur la formation des enseignants à tous les niveaux d’une part, sur l’importance d’une politique des ressources ou des contenus d’autre part. De ce point de vue, certaines préconisations ponctuelles du rapport nous semblent aller dans le bon sens, en particulier celles visant à faciliter, organiser et évaluer les nombreuses expérimentations déjà existantes, ou encore les avancées, néanmoins timides, sur le logiciel libre et la question des droits d'auteur. Julien Gautier et Guillaume Vergne. Évaluer avec son téléphone portable. Pour ou contre le numérique à l'école. Réussir la mise en place d’une politique de « BYOD » dans son établissement. Le « BYOD », phénomène encore peu répandu, occupe de plus en plus les conversations, notamment du fait du manque de moyens des écoles pour investir dans le numérique éducatif.

Dans la salle de classe du futur, les résultats ne progressent pas. J’ai visité la salle de classe du futur. Enseigner et apprendre le numérique : OUI ! L'INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique) et l'institut de sondage TNS - Sofres ont publié en mars 2014 leur deuxième baromètre sur Les Français et le Numérique. Un dossier de presse qui en reprend les principaux résultats est proposé en libre téléchargement.

Les chiffres présentés dans ce dossier sont on ne peut plus encourageants et confirment une réalité constatée quasiment partout, sauf dans la bouche des responsables : la France est peuplée d'homo numericus, de gens qui sont entrés de plain-pied dans l'ère digitale. Meirieu : Du bon usage des « innovations » Culture numérique face à la culture scolaire : vision des enseignants. Je vous partage ci-dessous les réflexions ainsi qu'un exercice réalisé avec par les étudiants-enseignants de la 4ème année de spécialisation aux TICE. La première question met en exergue leurs préconceptions à propos des élèves actuels et, les deux suivantes, sont des réponses et réflexions à partir de la lecture de l'article de Dauphin, F. (2012). Impact des TIC en éducation : au-delà du constat. Education : Faut-il craindre le Tsunami numérique ? Visualiser le futur des technologies éducatives.

Edgar Morin à propos de notre mode de penser, vidéo Edgar Morin à propos de notre mode de penser, vidéo - Archives vidéos. Quel enseignement à l’ère numérique. Le fossé entre l’école d’aujourd’hui et un monde en constante transformation. La Fédération des établissements d’enseignement privés du Québec (FEEP) a été secouée par les résultats d’un sondage effectué auprès des élèves de son réseau, au point de revoir de fond en comble les pratiques scolaires. [Vidéo] Les idées reçues sur le numérique à l’école. CE QUE LE NUMÉRIQUE FAIT AUX HUMANITÉS PAR BRUNO LATOUR. Académie des sciences - Enseignement de l'informatique en France. Colloque "apprendre avec le numérique" - Académie de Rennes. Questions Numériques 2014-2015 Les Controverses.

Les TICE seules peuvent-elles changer la pédagogie ? Marcel Lebrun : "L'écart entre collaboration et aliénation numérique est étroit". La Cartographie des Savoirs, mirage et dérives de l’e-éducation.

Veille et Analyse TICE. Numérique éducatif : Les enseignants français nettement moins formés que les autres. Préparer l'école numérique de demain. Faire entrer l’école dans l’ère du numérique. Mon plan pour l’école numérique connectée, saison 1 en 11 épisodes. Rapport Jules Ferry 3.0 sur comment faire passer l'école au numérique, octobre 2014. Enseignement de l’informatique : dans les classes de primaire à partir de 2016. Être enseignant à l’ère du numérique, défis et opportunités - Centre d'Enseignement Multimédia Universitaire (C.E.M.U.) Université de Caen Basse-Normandie. Bilan du colloque "Enseigner autrement à l'ère du numérique".pdf.

Colloque "apprendre avec le numérique" - Académie de Rennes. Le Numérique à l’école : comment intégrer une pédagogie numérique en contexte scolaire. Quel enseignement à l’ère numérique. Intégration et appropriation des TICE. Géographie : Les TICE pour une géographie moderne, attrayante, e. Pédagogie + Numérique = Apprentissages 2.0 - 79-novembre-2012.

Enseigner et apprendre le numérique : OUI ! Bienvenue dans l’ère de l’homo numericus ! Comment les smartphones remodèlent le cerveau. Les tablettes sont-elles nocives pour la santé cérébrale des enfants. La sauvegarde de fichiers permet de développer une meilleure mémoire. Les effets du numérique en classe. Mutations des pratiques culturelles à l'heure du numérique. Visualiser le futur des technologies éducatives. Quelle école pour demain ? Schéma : Quelle école pour demain ? Apprendre à apprendre - M. LINARD 2000.