Home page | The Shift Project Data Portal
La carte énergétique mondiale paraît en pleine évolution, voire en profonde mutation, comme le montre le débat autour des hydrocarbures non conventionnels. Plusieurs incertitudes continuent néanmoins de peser sur les perspectives énergétiques de la planète sur le long terme. Tandis que de nouveaux acteurs notamment asiatiques apparaissent, comment dresser un panorama fiable de l’offre et de la demande énergétique ? L’énergie n’apparait pas comme étant une simple marchandise ; dès lors comment gérer au mieux dans la durée cette ressource précieuse, via la transition énergétique ? Sommaire Dossier n° 29 - Énergie & Mondialisation : vers une nouvelle donne ? Dossier n° 29 - Énergie & Mondialisation : vers une nouvelle donne ?
NégaWatt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En thermodynamique, l’exergie est une grandeur permettant de mesurer la qualité d'une énergie. C'est la partie utilisable d'un joule. Le travail maximum récupérable est ainsi égal à l’opposé de la variation d’exergie au cours de la transformation. Un système à l'équilibre thermomécanique ou chimique n'a plus aucune valeur. Plus un système est loin de l'équilibre ambiant, plus il est apte à opérer un changement, aptitude sur laquelle repose l'utilité d'une énergie. Exergie Exergie
Soit un système ouvert [2] fonctionnant en régime permanent échangeant de l'énergie avec son environnement supposé à température [1] uniforme T0 (figure ci-dessous). Portail Thermoptim-UNIT: Exergie Portail Thermoptim-UNIT: Exergie
EXERGIE CONCEPT est une entreprise de conseils intervenant dans le secteur du génie climatique tournée vers les énergies alternatives à forte qualité thermodynamique. Durant ces dernières années, la consommation énergétique des bâtiments s'est accélérée devenant le poste principal de dépenses pour l'exploitant. Dans les années à venir, cette tendance ne devrait pas s'inverser en raison du réchauffement climatique, conduisant indubitablement les constructions à être de plus en plus énergivores. Aussi, il devient indispensable de réagir en intégrant la notion d'environnement dans l'analyse des systèmes thermiques. EXERGIE CONCEPT - Pensez l'énergie différemment EXERGIE CONCEPT - Pensez l'énergie différemment
Energy Statistical Review | Total Energy Consumption| Enerdata In this context of low growth, the BRICS increased their energy demand by 3.6%. China experienced a strong slowdown in its energy consumption growth +4% in 2012 vs. +8% in 2011), partly as a result of the slow progression of its coal consumption (+2.5% in 2012 vs 9.7% in 2011). India recorded the highest energy consumption increase in 2012 amongst BRICS countries with +5.1% (+5.7% in 2011) followed by Brazil (+4%) and South Africa (+1.9%). The Russian energy demand only increased by 0.9% mainly due to gas consumption drop. Conversely, for the fourth year since 2008, the G7 countries’ energy demand shrunk; by 1.6% in 2012. Except for Germany and the UK, the five others countries reduced their energy consumption, with Italy recording the highest drop (-4.2%). Energy Statistical Review | Total Energy Consumption| Enerdata
Dans un texte mis en ligne sur son site, le Comité de liaison des énergies renouvelables (CLER) analyse le bilan prévisionnel de l'équilibre offre demande 2011, publié par RTE le 22 juillet dernier. Le CLER observe d'abord que "la consommation d’énergie est stable en France depuis une dizaine d’années", RTE tablant de fait "selon ses différents scénarios, y compris celui de «MdE renforcée», (sur) des hausses annuelles de 0,1 à 1,1 % dans les 20 prochaines années". Mais ce qui est important ici, c'est que les "prévisions de consommations du rapport 2011 sont inférieures à celle du scénario 2009, elles-mêmes revues à la baisse par rapport à 2007". Prospective: le CLER analyse le document de RTE Prospective: le CLER analyse le document de RTE
bilan_complet_2011
La consommation énergétique mondiale à la hausse > Energies La consommation énergétique mondiale à la hausse > Energies Enerdata, la société d'information spécialisée dans l'industrie énergétique mondiale et le marché du carbone, a analysé les tendances de la demande énergétique, à partir de ses données 2010 des pays du G20 : il en ressort que "la croissance de la demande résulte de la sortie de crise et d'une forte dynamique des marchés." En effet, la consommation énergétique du G20 est montée en flèche – plus de 5% en 2010 – après le léger déclin de 2009. Cette forte croissance provient de deux tendances convergentes. D'une part, les pays industrialisés, qui ont subi une nette baisse de leur demande d’énergie en 2009, ont connu une reprise vigoureuse en 2010, pour retrouver des niveaux presque équivalents à leurs tendances historiques.