background preloader

Études

Facebook Twitter

Didier Fassin. Didier Fassin en 2016. Didier Fassin, né le 30 août 1955[1], est un anthropologue, sociologue et médecin français. Il est professeur de sciences sociales à l'Institute for Advanced Study de Princeton et directeur d’études à l'École des hautes études en sciences sociales. Fin 2019, il est élu au Collège de France dans une chaire annuelle consacrée à la santé publique. Biographie[modifier | modifier le code] Après des études de médecine, il devient chef de clinique assistant des Hôpitaux de Paris, spécialisé en médecine interne et maladies infectieuses à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière au début de l’épidémie de sida. Un séjour à Calcutta, où il travaille comme médecin responsable du mouroir, l’expose à la double réalité de l’inégalité extrêmes et de la différence culturelle, réorientant sa carrière d’abord vers la santé publique puis vers les sciences sociales[2].

En marge de son parcours universitaire, Didier Fassin se consacre à diverses activités citoyennes. Santé publique (avec G. Georges Canguilhem. Consacrée à l'épistémologie et à l'histoire des sciences, précisément à l'accession de la biologie, de la médecine, de la psychologie au statut de science, son oeuvre, notamment Le Normal et le pathologique et La Connaissance de la vie, s'oriente d'une exigence éthique voire héroïque qui refuse de réduire le vivant aux mesures physicochimiques ou comportementalistes de celui ci et par là d'imposer une norme, nécessaire à la science mais non suffisante pour l'individu. Inspirée par un Jean Cavaillès critiquant la phénoménologie husserlienne, elle se nourrit de la dénonciation faite par Karl Marx du scientisme allemand et a une influence fondamentale sur la génération postmoderne qui a animé le mouvement contestataire dit de la French theory et fait mai-68, en particulier Michel Foucault et Pierre Bourdieu, dont Canguilhem fut directeur de thèse.

Biographie[modifier | modifier le code] Fils de l'école de la République (1904-1924)[modifier | modifier le code] Bibliographie critique de G. Sciences Po se veut une « université sélective » Pour le directeur de l’établissement parisien, Frédéric Mion, Sciences Po est certes une grande école, mais c’est aussi un pôle universitaire international. « A Sciences Po, on aime mélanger les approches et croiser les regards. » Tout est dit en une maxime, mise en avant sur le site Internet de l’Institut d’études politiques de la rue Saint-Guillaume, à Paris.

A Sciences Po, de fait, on aime se revendiquer comme une « université en sciences sociales », mais une université sélective, qui recrute sur concours et « sur critères d’excellence ». Ses élèves appartiennent donc à une élite, mais une élite « ouverte à tous les talents », Sciences Po figurant parmi les premiers établissements d’enseignement supérieur français « à avoir assumé sa responsabilité sociale en recherchant la diversité intellectuelle, géographique et sociale de ses élèves », souligne encore le site Internet de l’établissement. Résultat : 27 % de boursiers et des élèves venus de près de 150 pays. Comment l'annulation d'un débat à Sciences Po a été utilisée pour dénigrer des militantes féministes. Ces jeunes brillants victimes du « syndrome de l’imposteur » Impression de ne pas mériter sa réussite, peur d’être « démasqué »... Etudiants et jeunes diplômés sont nombreux à éprouver, parfois, le sentiment d’usurper leur place. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Séverin Graveleau « J’ai été sélectionné parmi de nombreux candidats : le jury s’est trompé.

J’ai une bonne note : le prof a noté large. J’obtiens un stage dans un grand groupe convoité : la personne qui m’a fait passer l’entretien était pressée de régler l’affaire, etc. » A chacune des réussites de Carole (le prénom a été modifié), étudiante du master de gestion publique de l’université Paris-Dauphine et de l’ENA, revient en elle cette petite voix angoissante qui lui dit qu’elle ne les mérite pas, qu’elle n’est pas à sa place. A l’image des dizaines de brillants étudiants ou jeunes diplômés ayant accepté de témoigner sur le site du Monde, Carole souffre du « syndrome de l’imposteur », que les psychologues préfèrent qualifier de « sentiment d’imposteur » ou « complexe de l’usurpateur ». Jean-François Chougnet, nouveau patron du MuCEM. Le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée à Marseille, inauguré en juin 2013, est un succès architectural. Le Monde | • Mis à jour le | Par Harry Bellet Le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (MuCEM) est un drôle de truc avec un drôle de nouveau patron.

Jean-François Chougnet, 57 ans, va présider pour les cinq prochaines années à la destinée du bâtiment exceptionnel construit par l'architecte Rudy Ricciotti auprès du fort Saint-Jean et du port de la Joliette, à Marseille. Il remplace Bruno Suzarelli, qui part à la retraite, et va devoir résoudre un problème lourd : le MuCEM est un succès architectural, il a reçu, en 2014, 1,8 million de visiteurs. Lire (en édition abonnés) l’enquête A Marseille, MuCEM qui rit, MAC qui pleure Son autre souci est de « faire venir régulièrement les gens du territoire. 50 % de nos visiteurs étaient de la région PACA. Le conseil, une voie royale... à condition d'en sortir.

Les cabinets de conseil restent les principaux recruteurs de jeunes diplômés. Mieux vaut choisir avec soin sa spécialité pour la suite de sa carrière. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Sébastien Dumoulin A la sortie des grandes écoles, une curieuse force d'attraction aimante les jeunes diplômés. Invariablement, année après année, des milliers d'entre eux franchissent le seuil des cabinets de conseil dès la fin de leurs études. Selon la dernière enquête de placement d'HEC, 36 % des diplômés de la promotion 2010 de la plus prestigieuse des business schools françaises ont fait leurs premiers pas dans le conseil, loin devant la finance (24 %), le marketing (12 %) ou l'audit (3 %).

Le syndicat professionnel du secteur, Syntec conseil en management, enregistre, selon les années, entre 2 000 et 4 000 embauches annuelles de débutants sortis d'école. Qu'est-ce qui motive tant de têtes bien faites à se lancer dans le "consulting" ? "Ne pas faire de choix, c'est déjà faire un choix, non ? " Mission. Vision TNI envisions a world of peace, equity and democracy on a sustainable planet brought about and sustained by an informed and engaged citizenry. Mission TNI’s mission is to strengthen international social movements with rigorous research, reliable information, sound analysis and constructive proposals that advance progressive, democratic policy change and common solutions to global problems.

In so doing, TNI acts as a unique nexus between social movements, engaged scholars and policy makers. Values Justice All TNI’s work starts from the perspective of the interests of the Global South, that is, justice for the poorest, most oppressed and marginalised people in society. Equity TNI believes all people are born equal and that a just society is based on an equitable allocation of resources.

Democracy TNI believes that the people are sovereign in any society, and have equal rights to meaningfully determine how society is governed and resources shared. Peace TNI is committed to non-violence. Julie Battilana - Faculty - Harvard Business School. Joseph C. Wilson Professor of Business Administration Julie Battilana is the Joseph C. Wilson Professor of Business Administration in the Organizational Behavior unit at Harvard Business School and the Alan L.

Gleitsman Professor of Social Innovation at Harvard Kennedy School, where she is also the founder and academic co-director of the Social Innovation and Change Initiative. She currently teaches the second-year Power and Influence course and previously taught the first-year Leadership and Organizational Behavior (LEAD) course in the MBA program. Professor Battilana's research examines the processes by which organizations and individuals initiate and implement changes that diverge from the taken-for-granted norms in a field of activity. A native of France, Professor Battilana earned a B.A. in sociology and economics, an M.A. in political sociology and an M.Sc. in organizational sociology and public policy from Ecole Normale Supérieure de Cachan. Sciences Po Discours. SPO discours. Paul Duan Sciences Po .png. Discours pipo. Comment je suis devenu Ethnologue - Le Cavalier Bleu. Anne DHOQUOIS Lire un extrait Sans l’ethnologue, nous ne saurions rien ou pas grand chose des Jivaros, Baruya et autres indiens hopi… mais pas seulement.

Entre débats théoriques et chamboulements historiques, l’ethnologie a dû évoluer en s’appropriant de nouveaux terrains tels que l’entreprise, la banlieue, le tourisme… Héritage de l’expansion coloniale, cette discipline est en profonde mutation. Ce livre en révèle la variété et la richesse à travers le parcours de douze ethnologues… Douze chercheurs qui nous invitent à la découverte d’une certaine vision de l’humanité, essentielle pour mieux appréhender l’Autre et porter un nouveau regard sur soi. Sommaire Préface de Zeev Gourarier Les entretiens 1 – Marc Augé 2 – Jean Cuisenier 3 – Philippe Descola 4 – Pascal Dibie 5 – Jeanne Favret-Saada 6 – Jean-Paul Filiod 7 – Maurice Godelier 8 – Marc Hatzfeld 9 – Françoise Héritier 10 – Franck Michel 11 – Monique Sélim 12 – Jean-Michel Servet Annexes.

Qu’est-ce que l’anthropologie | Association Française des Anthropologues. Dans son acception la plus large, le mot anthropologie rassemble l’ensemble des sciences qui étudient l’homme dans ses différentes dimensions. L’Union Internationale des Sciences Anthropologiques et Ethnologiques (IUAES) reconnaît quatre principales disciplines : l’anthropologie sociale et culturelle, l’archéologie et la paléoanthropologie, l’anthropologie biologique (autrefois qualifiée d’anthropologie physique) et la linguistique. L’Association Française des Anthropologues réunit principalement des anthropologues sociaux, c’est-à-dire des ethnologues. L’anthropologie sociale, ou ethnologie, est une discipline des sciences humaines et sociales qui étudie l’homme en société.

En d’autres termes, elle étudie les rapports sociaux propres à chaque groupe humain ou à chaque situation, s’intéressant dans le même mouvement à la grande variabilité des formes de vie sociale. Une méthode de production des connaissances fondée sur l’enquête de terrain ethnologique. Ethnologue. Description métier L'ethnologue est un professionnel d'études et de terrain qui s'intéresse aussi bien à l'étude des populations lointaines qu'aux populations européennes, aux institutions qu'aux banlieues ou aux pratiques de la vie quotidienne.

Un ethnologue étudie toutes les dimensions du fonctionnement des groupes humains : politique, économique, esthétique, religieuse, technique, matériel, symbolique... Une étude ethnologique exige plusieurs mois d'investigations sur le terrain et une bonne intégration dans la société observée. L'ethnologie est une discipline d’une telle richesse que sa pratique est souvent transdisciplinaire (histoire, sociologie, anthropologie, psycho). Les étudiants s'orientent vers certaines sous-disciplines très spécialisées : l'ethnolinguistique, l'ethnomusicologie, l'ethnozoologie, l'ethnobotanique, etc. L’ethnologue est le plus souvent aussi un enseignant universitaire, parfois un écrivain et toujours un observateur de terrain. Évolutions Salaires. J'ai pris une année de césure — Témoignage. Aujourd’hui, telle que tu me vois, je suis en année de césure. Et je la passe pour l’instant chez madmoiZelle, en tant que (stagiaire) rédactrice Web. Je dois dire que je suis dans ma joie et dans ma fierté.

J’avais besoin de prendre une pause J’avais besoin de prendre une pause. De réfléchir. Après deux années de licence à Sciences Po Paris (campus franco-allemand de Nancy), une troisième année de licence en échange Erasmus en Allemagne (comprenez : de la bière et des soirées), et un an de master à Sciences Po Paris… j’avais besoin de changer d’air. À lire aussi : J’ai testé pour vous : l’éternel échec à Sciences-Po Un choix dicté par la raison (non) Plusieurs raisons se sont combinées pour m’amener à ce choix de prendre une année de césure. À lire aussi : 6 erreurs que j’ai commises quand je cherchais un emploi (et comment les éviter) La deuxième raison, c’était que je voulais essayer autre chose que les études.

Pendant les études, on est constamment sous pression La pression, donc. Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale, société. Actualités. Master à Paris | EHESS. Analyse et politique économiques Arts et langages - Mention Théories et pratiques du langage et des arts Asie méridionale et orientale : terrains, textes et sciences sociales Droit comparé - Mention Théorie et analyse du droit En cohabilitation avec l’Université Paris-X, ENS Paris Économie de l'environnement, de l'énergie et des transports - Mention Économie du développement durable, de l'environnement et de l'énergie En cohabilitation avec l’Université Paris-X, l'École polytechnique, l'ENPC, l'INAPG, l'ENGREF, l'INSTN GIF, l'ENSPM et l'École des mines de Paris Responsable de la formation : Franck LecocqSecrétariat : 01 46 56 96 34Télécharger la notice (2013/2014) Ethnologie et anthropologie sociale - Mention Anthropologie Étude comparative du développement - Mention Sciences sociales, territoires et développement Études politiques Genre, politique et sexualité - Mention Sociologie Histoire et civilisations - Mention Histoire Histoire des sciences, technologies et sociétés Philosophie contemporaine.

Master en Sciences Humaines et Sociales | EHESS. Mention Anthropologie, spécialité Ethnologie, Anthropologie sociale Responsable pédagogique de la formation : Laurent Berger - laurent.berger@ehess.fr Responsable administrative : Véronique Poullet - anthropologie@ehess.fr - 01 53 63 51 09. Réception du lundi au jeudi de 9h à 12h et de 14h à 17h. Bureau 6, 105 bd raspail, 75006 Paris. Le Master comprend deux années d’études.

Il a pour but d’offrir une formation fondamentale et méthodologique dans les domaines classiquement reconnus de l’anthropologie (parenté, religieux, politique, économie) ainsi que dans les champs nouveaux qui s'offrent à la discipline (langage, environnement, santé, globalisation, patrimoine, migration, art, médias, etc.). Par ailleurs, l'accent est mis sur l'initiation à la recherche par les ateliers de formation à la recherche, les enseignements fondamentaux et la pratique de stages de terrain individuels ou collectifs. Ce premier niveau d’études se substitue à la maîtrise et au DEA. Conseil pédagogique Partenaires. Master - Asie méridionale et orientale : terrains, textes et sciences sociales | EHESS.

Objectifs de la formation Les pays de l’Asie méridionale, centrale et orientale sont désormais l’objet d’une attentionconstante. Leurs masses démographiques, leurs taux de croissance, l’immensité de leursmarchés intérieurs, leur potentiel scientifique les placent parmi les grandes puissancesmondiales. Le dispositif de la recherche en sciences sociales sur cette région du mondeoccupe à l’EHESS une position privilégiée. Depuis plus de trente ans en effet, larencontre des disciplines et des aires culturelles a constitué pour l’École l’un des axesprivilégiés de sa politique scientifique pour la réflexion qu’elle entendait poursuivre dans lapréparation doctorale et le développement de la recherche. Le caractère pluridisciplinaire de la mention AMO offre aujourd’hui aux étudiants lapossibilité d’engager, construire et développer des savoir-faire et des objets sans cesseréactualisés. Master - Territoires, espaces, sociétés | EHESS.

MA Social Anthropology at SOAS University of London. Master 1 anthropologie sociale et culturelle - Tronc commun - Faculté d’anthropologie sociale, ethnologie. CogMaster. Anthropologie. A la recherche des premiers hommes. Lemonde masters. Yannschreiber. Georges Canguilhem - Wikipedia. Faire médecine après un master, une grande école, un doctorat : bon plan ou pas ? - L'Etudiant. Vincent Martigny : biographie, actualités et émissions France Culture. Thomas Wieder. Un incubateur pour les politiques publiques | Sciences Po École d'Affaires Publiques.

« Sup de cons. Le livre noir des écoles de commerce » : découvrez des extraits de la BD. Bruno Latour. Chercheurs - Les chercheurs - L’Equipe. Admissions dans l'enseignement supérieur: Je dis bravo à Sciences Po! Yann Algan : « La révolution technologique est avant tout une révolution politique » Sciences Po déçoit-il ses élèves de 1ere année ?

Débouchés – Association Scube. Dual master in brain and mind sciences (master BIP) -Université Pierre et Marie CURIE. Sciences Po annule une conférence sur la Russie de Poutine. Sciences Po à Facebook, ou l’effet « hackathon » | Défis d'amphi. Ils ont intégré Polytechnique, Normale Sup et HEC par une voie détournée. O21 : « S’orienter c’est avoir la capacité de trouver ce qu’on ne cherche pas » Accueil - Trouver Mon Master. Signalisation et systèmes intégrés en biologie (SSIB) | École Pratique des Hautes Études. Céline Lefève | Institut des Humanités de Paris. "Miraculée" de Port-au-Prince : un médecin français témoigne. Lorenzo Schiavi assure la permanence de l'État - 17/09/2014.

Un diplôme bac+ 5, pour rivaliser d’intelligence avec les robots. Agence de la biomédecine. François Taddei. Boris Cyrulnik. Boris Cyrulnik : « Ce qui peut aider un jeune à trouver sa voie, c’est son pouvoir de rêve » Master of public health (MPH) | Ecole des hautes études en santé publique (EHESP) Actualités. Après Sciences Po, une insertion professionnelle inégale. « On manque de candidats pour des postes qui ont un impact social réél » L’ENA, Sciences Po et l’enseignement supérieur à deux vitesses. Intégrer l’un des dix Sciences Po, mode d’emploi. Est-ce que Sciences Po mène vraiment à tout ? Les doubles licences, une bonne alternative aux classes prépa ? Témoignages alumni – Association Scube. HD METIERS MAEDI cle41e575. Autres adresses utiles pour l’emploi à l’international. Emplois, stages, concours. Les doubles licences, une bonne alternative aux classes prépa ? Santé, droit et société.

Le centre de recherche sur l'évolution de l'Homme et des sociétés. Centre d'analyse, de prévision et de stratégie. Sciences Po et médecine?? Accueil - Association SPIV Sciences Po - Paris IV. Choisir une université | Sciences Po International. Double cursus sciences et sciences sociales -Université Pierre et Marie CURIE. Vie sociale, hyper-spécialisation professionnelle, performance : et si la vie d’aujourd’hui nous en… — Officielle France. Etudes. Partez, c’est bon pour votre cerveau ! "J'ai un job à la con" : neuf salariés racontent leur boulot vide de sens. Dur, dur, d’avoir un job à la con. Ethnologue : études, métier, diplômes, salaire, formation. Secrétaire des Affaires étrangères.

Page d'accueil | Sciences Po ./ Doctoral School. Cycle d'urbanisme | Sciences Po École urbaine. Environmental Science and Policy - Dual Degree | Sciences Po psia. Global Health | Sciences Po École d'affaires publiques. Julien Bayou. Faire médecine après un master, une grande école, un doctorat : bon plan ou pas. DFGSM2. Semaine d orientation. Calendrier universitaire fr. Sciences Po pour quoi faire ? Concours Conseiller des Affaires étrangères, cadre d'Orient - Affaires étrangères - Fonction publique. Ethnologue : études, métier, diplômes, salaire, formation | CIDJ.COM. Biologie-ethnologie.