background preloader

Zone du Testet (Tarn)

Facebook Twitter

Bilan de la pétition rendez public le rapport des experts. Cette cyberaction est maintenant terminée Mise en ligne du 14/10/2014 au 04/11/2014.

bilan de la pétition rendez public le rapport des experts

Bassin Versant du Tescou : Sivens, 5 ans après, bis repetita ? cyberaction. #Tescou #SivensLes 2 à 3 semaine à venir, seront déterminantes pour la vallée du Tescou.

Bassin Versant du Tescou : Sivens, 5 ans après, bis repetita ? cyberaction

Le retour vers le conflit ou l'engagement dans une voie exemplaire et novatrice sur les plans environnemental, économique et social ? [ 665 participations ] Cyberaction mise en ligne le 26 août 2019 Proposée par Cyberacteurs. Un gendarme condamné pour le mauvais usage d’une grenade de désencerclement à Sivens. AVOCATS, POLICIERS, BREXIT, GILETS JAUNES : LES MOUVEMENTS SOCIAUX FACE AUX GOUVERNEMENT.

Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du TESTET. MORT DE RÉMI FRAISSE : « PERMIS DE TUER ! » ? Affaire Remi Fraisse: comment la justice exonère gouvernement et notables de toute responsabilité de la mort d’un jeune écologiste – Blog du Docteur Jean Scheffer. Les juges d’instruction de Toulouse ont rendu une ordonnance de non-lieu pour clore le dossier de la mort de Rémi Fraisse à Sivens, après que toutes les demandes de sa famille ont été rejetées.

Affaire Remi Fraisse: comment la justice exonère gouvernement et notables de toute responsabilité de la mort d’un jeune écologiste – Blog du Docteur Jean Scheffer

Un enterrement judiciaire qui suit les réquisitions du parquet. Mediapart publie le document.Dossier: Sivens et la mort de Rémi Fraisse Il était prévisible, il est maintenant effectif. L’enterrement judiciaire de l’affaire Rémi Fraisse, ce jeune pacifiste tué à 21 ans par la grenade offensive d’un gendarme mobile, le 26 octobre 2014 à Sivens (Tarn), est prononcé. Selon des informations obtenues par Mediapart, les deux juges d’instruction chargées du dossier, Anissa Oumohand et Élodie Billot, viennent de rendre une ordonnance de non-lieu de 62 pages, en date du 8 janvier, qui met un terme à l’affaire.

La famille de Rémi Fraisse fera certainement appel de cette décision (lire son communiqué ici (pdf, 1 B)). Les juges délivrent un non-lieu: l’affaire Rémi Fraisse est enterrée - Page 2. JUSTICE POUR REMI FRAISSE. En juin dernier, le procureur de Toulouse demandait qu'il soit mis fin, par une décision de non-lieu, à la recherche des responsabilités en cause dans la mort de Rémi Fraisse, jeune manifestant pacifique, tué au cours de la nuit du 25 au 26 octobre2014 (il y aura bientôt trois ans), par un tir d'une grenade offensive par des gendarmes présents sur le site de Sivens où se tenait un rassemblement d’opposants au projet de construction d'un barrage sur un affluent du Tarn.

JUSTICE POUR REMI FRAISSE

Si cette réquisition devait être suivie par les juges chargés d'instruire ce dossier, il s'agirait alors d'un scandaleux et cruel déni de justice, l'auteur du tir meurtrier, comme sa hiérarchie, se trouvant exemptés d'avoir à rendre compte d'actes ayant entraîné la mort d'un homme, ainsi ramenée à un regrettable accident. 22 oct.: Rendez-vous à SIVENS / Gaillac. Mort de Rémi Fraisse : le parquet requiert un non-lieu. Le parquet requiert un non-lieu: l’affaire Rémi Fraisse étouffée - Page 2. Méthode et calendrier du projet de territoire du bassin versant du Tescou. Une nouvelle plainte relance l’affaire Rémi Fraisse - Page 3. Rémi Fraisse : il y avait une équipe fantôme. Sur la mort de Rémi Fraisse, on croyait avoir tout lu.

Rémi Fraisse : il y avait une équipe fantôme

Voici le récit qui s’est imposé : le weekend des 25 et 26 octobre 2014, à Sivens, le rassemblement festif contre le projet de barrage dégénère. Les forces de l’ordre ont pour mission de défendre une « base de vie », sur le site même où le barrage est prévu. Sur cette base sont habituellement rangés les engins de chantier, mais cette nuit-là, il n’y en a aucun. Les heurts avec les manifestants s’étirent dans la nuit. À 1h45 du matin, une grenade offensive est lancée par les forces de l’ordre et tue, sur le coup, le jeune homme. Plus d’un an et demi après le drame, l’enquête judiciaire, confiée aux juges toulousaines Anissa Oumohand et Élodie Billot, est toujours en instruction. Reprenons tout dans le détail : non pas la version officielle jusqu’ici diffusée, mais celle que révèlent les auditions des gendarmes. Plus la soirée avance, plus les contradictions s’enchaînent dans les auditions « Cinquième peloton » : d’où sort-il ?

Sivens : remise en état de la zone humide et accès aux prairies de Barat cyberaction. .

Sivens : remise en état de la zone humide et accès aux prairies de Barat cyberaction

Vous êtes peut être arrivé sur cette page suite à un clique sur une pétition ou une cyberaction qui n'existe plus ou dont le lien est erroné La pétition ou cyberaction demandée n'est peut être plus d'actualité. 1) cyberaction N° 814 : OGM cachés : c'est l'o(g)merta Les faucheurs volontaires occupent ce mercredi 1er juin les locaux de la DRAAF à Lyon.... suite Participation à la cyberaction OGM cachés : c'est l'o(g)merta. A Sivens, l’État veut apaiser les tensions pour mieux imposer sa vision. Bill Zabriskie Le 24 décembre, sur la base d’un accord passé entre l’État et le Conseil Général du Tarn, le projet initial de barrage contesté sur la zone humide du Testet a été officiellement abandonné.

A Sivens, l’État veut apaiser les tensions pour mieux imposer sa vision

Rien de surprenant, lorsque l’on considère la procédure environnementale qu’avait lancée la Commission Européenne à l’encontre de la France l’an dernier au sujet du barrage, alors que celle-ci était occupée à dérouler son appareil répressif contre les manifestations en hommage à Rémi Fraisse, tué sur la zone d’occupation des travaux. Rien de surprenant non plus lorsque l’on observe la réaction de Thierry Carcenac, président du Conseil Général du Tarn, qui s’est félicité de ce « joli cadeau de Noël pour les tarnais ». Course au profit et logique capitaliste : le fond du problème. L’État veut apaiser les tensions pour mieux imposer sa vision. Le projet initial du barrage de Sivens définitivement abandonné. Le projet initial de barrage à Sivens a été définitivement abandonné avec la signature vendredi d’un arrêté par les préfets du Tarn et du Tarn et Garonne, a annoncé dimanche le sénateur du Tarn et Garonne François Bonhomme sur Twitter.

Le projet initial du barrage de Sivens définitivement abandonné

«Quand l’Etat signe un arrêté d’abandon de la retenue de Sivens en catimini», a tweeté le sénateur DVD, parlant de «gâchis», de «capitulation» et de «Noël de la lâcheté». Cet arrêté, publié par France 3 Midi-Pyrénées, abroge la déclaration d’intérêt général du projet de barrage, abrogation qui devra être affichée pendant une durée minimale d’un mois.

L’arrêté est susceptible d’un recours devant le tribunal administratif de Toulouse, précise le texte. Êtes-vous favorable à la reprise des travaux sur le site de Notre-Dame-des-Landes? A quelques semaines de la grande conférence sur le climat à Paris, le dossier Notre-Dame-des-Landes est de retour sur le devant de la scène.

Êtes-vous favorable à la reprise des travaux sur le site de Notre-Dame-des-Landes?

Vendredi 31 octobre, le tribunal administratif de Nantes a rejeté les recours déposé par les opposants au projet. Manuel Valls s’est félicité de cette annonce dans un communiqué : "Cette décision confirme la parfaite conformité du projet au droit, et le respect des procédures encadrant la réalisation des projets d'infrastructures. " Un bel hommage à Rémi dont nous continuerons à faire vivre le combat. Un an après, l'ariège n'oublie pas Rémi Fraisse. Une explosion, des fumigènes et une quarantaine de personnes qui s’écroulent entre le monument de la Résistance et les allées de Vilotte de Foix et qui restent ainsi allongées, mimant la mort.

Un an après, l'ariège n'oublie pas Rémi Fraisse

C’est avec cette mise en scène qu’étaient rappelées les violences policières ayant, dans la nuit du 24 au 25 octobre 2014, entraîné la mort de Rémi Fraisse, 21 ans. Rémi, un jeune naturaliste, ne faisait que défendre son avenir, notre avenir, en luttant contre le projet de barrage de Sivens (Tarn). Notre-Dame-des-Landes : l’Etat annonce la reprise des travaux. Le rapport de la Commission d’enquête de la LDH sur les conditions ayant conduit à la mort de Rémi Fraisse (Sivens, octobre 2014) Suite aux événements qui ont provoqué la mort de Rémi Fraisse dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014, la Ligue des droits de l’Homme a constitué en novembre 2014 une Commission d’enquête citoyenne visant à recenser systématiquement les faits liés à cet événement, à analyser son contexte et à porter ainsi un éclairage sur les conditions qui ont conduit à la mort de ce jeune militant écologiste sur le site de Sivens. Mobilisant une vingtaine de personnes, cette Commission a procédé, sur la période d’une année, à une trentaine d’auditions sur les lieux même de l’événement et à proximité, auprès de personnes ayant été directement ou indirectement les protagonistes de ce drame, qui ont bien voulu répondre à ses questions (« zadistes », responsables associatifs, élus, témoins directs des événements du 25 octobre et de la période qui les a précédés).

Téléchargez le rapport ici Téléchargez les annexes du rapport ici Téléchargez l’abstract ici. Mort de Rémi Fraisse : l’enquête bâclée de la gendarmerie. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Laurent Borredon Les enquêtes sur les violences policières avancent souvent lentement. Pour celle sur la mort de Rémi Fraisse, 21 ans, tué il y a un an par un gendarme à Sivens (Tarn), c’est pire : elle recule. MediaPorte : "Coup de pied aux Fraisse" RÉMI FRAISSE, UN POUVOIR POUSSE AU CRIME. Il y a juste un an, Rémi Fraisse, 21 ans, était tué dans le dos par une grenade offensive lancée par un gendarme sur le site du barrage de Sivens dans le Tarn. Un an après, la lumière est loin d’être faite sur ce meurtre.

Selon la LDH, « la survenance d’un drame et la mort d’un homme étaient dans la logique du dispositif mis en place. » Des menaces planent … La ZAD s’étend ! Naissance d’un nouveau lieu de vie et de culture sur la Zone d’Autonomie Définitive de Notre-Dames-Des-Landes. Soutien à la mobilisation du 25 octobre 2015, à Sivens. Sivens : « Il ne manque pas d’eau dans la vallée du Tescou, même après la sécheresse », assure le Collectif du Testet, visite sur les lieux à l'appui. Gaillac - Gaillacois / Tarn / Environnement Sivens : « Il ne manque pas d’eau dans la vallée du Tescou, même après la sécheresse », assure le Collectif du Testet, visite sur les lieux à l'appui. Ce n’est pas une blague ! Les zadistes de Sivens sont relaxés par la justice. Albi, reportage Certains ont passé une chemise pour l’occasion.

D’autres ont gardé leurs tee-shirts troués. Sivens - la répression se prend les pieds dans le tapis - NPA - Comité de l'Ariège. Crédit Photo : DR. Succès de la journée de soutien aux inculpés de Sivens à la Freychède (Montferrier). - NPA - Comité de l'Ariège. Sivens : des journalistes de Reporterre portent plainte contre l’homme à la tronçonneuse. Les violences et tentatives d’intimidation de la part de pro-barrages à l’égard des opposants, ainsi qu’à l’égard de certains journalistes, n’ont fait qu’augmenter lors de la semaine précédant l’évacuation de la zone. Constitués en milices, ces personnes ont agi en dehors de toute légalité sans que quiconque n’ y trouve à redire, et ce depuis des mois. Comment dénoncer des exactions lorsqu’elles sont commises avec l’accord tacite et sous le nez de représentants de "l’Etat de droit" ? Nous avons décidé de porter plainte contre l’homme à la tronçonneuse (que l’un d’entre nous a photographié), comme peuvent le faire toutes les personnes ayant subi violences, dégradations de biens, agressions physiques et harcèlement de la part des pro-barrages.

Projet maintenu et évacuation des zadistes 6 mars 2015

Pétitions. Comprendre l'action de FNE Midi-Pyrénées en vidéo sur le barrage de Sivens - Barrage de Sivens : un projet contre nature. Barrage de Sivens : un projet contre nature. Barrage de Sivens : l’Etat joue la précipitation, nous ne céderons pas. Besoins matériels. Quid de l'Europe ? La Parisienne Libérée : storytelling de la grenade, la semaine d'après. Sivens : la colère ne passe pas. Trois semaines après la mort de Rémi Fraisse, la colère ne passe pas. Les demandes d’explications non plus. Barrage : pas de décision avant fin décembre - 14/11/2014. Cazeneuve se résoud à interdire les grenades offensives - 14/11/2014. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé hier l'interdiction de l'usage par les forces de l'ordre des grenades offensives, comme celle qui a tué à Sivens, Rémi Fraisse, le militant écologiste de 21 ans. Barrage de Sivens : la France gère-t-elle mal l’eau ?

Irriguer moins pour produire mieux. Tant qu'il y aura des bouilles. Ceci n'est pas une « bavure » « Etre tué ou mutilé par les forces de l’ordre n’est pas une “ bavure ”, mais renvoie à des responsabilités institutionnelles et à des niveaux qu’il est possible et nécessaire d’établir », estiment après la mort de Rémi Fraisse les universitaires signataires de ce texte. Article offert : Sivens : la «gratitude» des élus pour le préfet. Toulouse : quatre mois de prison pour un participant à la manif interdite.

Barrage de Sivens : France Nature Environnement reçu à l'Elysée - L'Obs. Appel à équipiers/équipières zadistes en CDI. Camarades ! L'appel de la ZAD du Testet. Le débat des Matins de France Culture. A Rouen, le campement sauvage en hommage à Rémi Fraisse démantelé. Le débat des Matins de France Culture. Le drame et la question démocratique. Delphine Batho sur Sivens: l'attitude du pouvoir «est incompréhensible» - Page 1. Meurtre policier du Sivens : le premier ministre Valls doit démissionner. Territoires sans ménagement (2) - Sauvegarde de la zone humide du Testet. Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du TESTET. La famille de Rémi Fraisse interpelle François Hollande.

Sivens: la faute des gendarmes, le mensonge de l'Etat - Page 2. Drame de Sivens : question au Gouvernement - André Chassaigne. Notre dossier: le barrage de Sivens. Barrage de Sivens : Ségolène Royal se pose en médiatrice. Que la violence cède la place à la démocratie. Nicolas Hulot : «Il faut abandonner le barrage de Sivens» La résistance des renoncules. Ségolène Royal : il n'est pas question de « tout ou rien » sur le dossier Sivens. [Vendredi 10 octobre] Bilan de la journée et trucs à venir. Sit-in pacifique en mémoire de Rémi, militant écologiste mort à Sivens. Rassemblement pacifique en mémoire de Rémi, militant écologiste mort à Sivens. BARRAGE SIVENS - Hommage à Rémi Fraisse (26.10.14) A Paris et à Sivens, hommages sans incidents à Rémi Fraisse.

Contester et mourir… conséquence du refus de la confrontation démocratique. Sivens: 400 grenades ont été tirées la nuit de la mort de Rémi Fraisse - Page 3. Barrage du Testet : un projet meurtrier. 009953-01_rapport.pdf. Le débat des Matins de France Culture. ZAD du Testet - Barrage en force et sans images. Le président du conseil général du Tarn ne veut pas renoncer au barrage de Sivens. Barrage de Sivens: agrobusiness, conflit d'intérêts et mauvaise gestion - Page 3. Non, le barrage de Sivens n'alimente pas Montauban en eau. Sivens: le barrage pourrait être déclaré illégal.

Ce n'est plus légalité face à légitimité, là c'est ILLEGALITE face à légitimité ! – alwen

Barrage de Sivens : un dossier entaché de conflits d’intérêts.

Violence

Ordonnance-da-frichement-tgi-albi-160914.

Ca chauffe (aussi) niveau judiciaire... – alwen

Ordonnance-espa-ces-prota-ga-es-ta-160914. Décisions des tribunaux. Tarn : massacre à la tronçonneuse. Le barrage de Sivens : 2 agricultures en opposition. 7 jours BFM: Barrage de Sivens: Tarn, le camp retranché - 13/09. Benoît Biteau et la zone du Testet Barrage de Sivens Tarn. Défendre la zone humide du Testet : « Une lutte légitime contre un projet inutile. Après Sivens, oui, il y a des alternatives! Jeudi, «En direct de Mediapart» Barrage de Sivens (Tarn) : un nouveau "Notre Dame des Landes" L'Etat français impose la construction d'un barrage dans une zone humide remarquable du Tarn (vidéo)

Crise de Sivens : le gouvernement est alerté depuis deux ans.