background preloader

Zone 51

Zone 51
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La zone 51 est une aire géographique du Nevada aux États-Unis — aussi appelée Dreamland, Watertown, The Ranch, Paradise Ranch, The Farm, The Box, Groom Lake, Zone 51 A, Neverland ou encore The Directorate for Development Plans Area — où se trouve une base militaire dite secrète, testant entre autres des appareils expérimentaux. Elle est mentionnée pour la première fois sur des documents officiels américains déclassifiés en août 2013 décrivant les essais secrets de l'avion Lockheed U-2[1]. Le milieu ufologique la reprend fréquemment à son compte pour élaborer diverses théories conspirationnistes suggérant des relations secrètes entre l'armée américaine et des extraterrestres. Elle est principalement connue sous son appellation anglaise Area 51. Géographie[modifier | modifier le code] Carte montrant la Zone 51, la NAFR et le NTS 37° 16′ 05″ N 115° 47′ 58″ O / 37.26806, -115.79944 ()), un lit de lac asséché d'environ 5 km de diamètre.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Zone_51

Related:  Zone 51UfoThéories conspirationnistes

La CIA dévoile enfin la vérité sur la mystérieuse Zone 51 Les adeptes des théories de la conspiration vont être déçus : la zone 51 a servi aux tests du fameux avion-espion de la Guerre froide, et non à l'étude des petits hommes verts. C'est un rapport officiel sur l'histoire du programme U-2 entre 1954 et 1974 rédigé par deux historiens de la CIA et récemment déclassifié qui lève le voile. Tout au long des 400 pages de ce rapport, pas une mention de l'extra-terrestre de Roswell, dont l'ovni se serait écrasé au Nouveau-Mexique en 1947 et qui, selon la légende, aurait été ensuite caché et étudié dans la Zone 51. En revanche, cette parcelle de désert du Mojave d'une vingtaine de kilomètres de long située au nord-ouest de Las vegas, est présentée comme le berceau de l'histoire de l'appareil de Gary Powers, le pilote abattu au-dessus de l'Union soviétique en 1960. "Comme un objet enflammé"

L’hypothèse de l’univers parallèle (HUP) Les témoignages d’enlèvements dont on a pu établir qu’ils sont authentiques sont paradoxaux car ils sont le reflet de la croyance et des attentes des témoins. Ils ne correspondent pas à ce qui pourrait provenir d’une réelle civilisation extraterrestre. L’explication suivante tente de résoudre ce paradoxe et de remettre en place toutes les pièces du puzzle. Nous admettons cependant volontiers qu’il ne s’agit pour l’instant que d’une spéculation intellectuelle ne reposant sur aucune preuve formelle. Dans la Grèce antique, les hommes croyaient à la multitude des dieux grecs, et ils les voyaient parfois dans le ciel. Cette Incroyable Herbe tue 98% des cellules cancéreuses en seulement 16 heures Par Superadmin, Esprit science métaphysique (link is external) Des scientifiques ont fait de nombreuses études pour trouver un remède afin de mettre un terme au cancer, sachant que c’est l’une des maladies les plus mortelles. Cette herbe magique est un de ces remèdes dont personne ne parle dans la communauté médicale, car il peut tuer jusqu’à 98% des cellules cancéreuses en seulement 16 heures. À savoir, selon une série d’études publiées dans « Science de la vie »: l’artémisinine (link is external), de la « Douce vermouth » du dérivé « d’ Artemisia Annua » était utilisée dans la médecine chinoise et peut tuer 98% des cellules cancéreuses du poumon en moins de 16 heures. La plante utilisée seule réduit les cellules cancéreuses du poumon jusqu’à 28%, mais en combinant avec le fer, « Artemisia Annua »,elle réussit à « effacer » complètement le cancer et en plus, la consommation de cette plante n’a aucun impact sur les cellules pulmonaires saines. Lire aussi :

Ovnis et Zone 51 - Bob Lazar n'aurait pas tout inventé A la fin des années 80, Bob Lazar, qui se présente comme un scientifique ayant travaillé pour des laboratoires secrets du gouvernement US, a "révélé" que les autorités américaines détenaient des technologies extraterrestres. 25 ans plus tard, un témoin viendrait enfin confirmer une partie de ses assertions... Bob Lazar est l’un des prétendus lanceurs d’alerte les plus connus du milieu ufologique. Cet homme de 56 ans, qui se présente comme un ingénieur et scientifique de haut niveau, assure avoir travaillé dans le « Secteur 4 », un centre ultra-secret situé à Groom Lake, un lac asséché situé à quelques kilomètres de la légendaire Zone 51. Là, il aurait assisté à des travaux de rétro-ingénierie menés sur des engins extraterrestres récupérés par les autorités américaines. Mais aucun élément concret n’est venu étayer ses révélations et nul n’est parvenu à retrouver une trace de sa présence au California Institute of Technology et au MIT où il assure avoir obtenu ses diplômes.

Base de données *U* : Cartes et statistiques des observation d'OVNI Bienvenue sur le site *U* une base de données sur les OVNI, établie et maintenue depuis 20 ans. Elle propose un important catalogue statistique sur les observations d'OVNI du monde entier, qui s'étendent de l'Antiquité à aujourd'hui. Sont pris en compte: les foo fighters, les fusées fantômes, les soucoupes volantes, les cylindres, les boomerangs, les objet en forme de lentilles ou triangles , mais aussi les comptes rendus de robots et d'occupants humanoïdes. Les grandes vagues de 1947, 1950, 1952, 1954 et 1973 sont disposées sur des cartes, et font l'objet de graphiques / statistiques. Les boules de feu, lumières nocturnes et autres rapports bancals ne sont pas retenus. Diego Garcia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir García. Diego Garcia est un atoll de l'archipel des Chagos, dans le territoire britannique de l'océan Indien, un territoire britannique d'outre-mer[2]. L'île principale de l'atoll, appelée elle aussi Diego Garcia, accueille une base militaire britannique louée à l'armée américaine.

Le colonel Corso et Roswell Après la retranscription d'une conférence devenue "culte" du non moins "culte" Phil Schneider ayant pour sujet la base secrète de Dulce, nous continuons dans le même registre des bases souterraines avec l'archi célèbre Area 51, l'Aire 51 connue également sous les appellations de Dreamland, Paradise Ranch, Watertown ou encore Groom Lake et Papoose Lake (des noms de deux des lacs salés qui se trouvent au cœur de ce désert militaire des plus inhospitaliers qui jouxte la très célèbre Death Valley). L'Area 51 ferait partie d'un complexe de bases militaires plus vaste, celui de Nellis AFB et Dreamland désignerait selon les pilotes de chasse de Nellis, l'espace aérien "dans lequel d'étranges appareils font d'étranges choses". Ces mêmes pilotes de Nellis, s'ils survolent par mégarde la zone de l'Area 51 qu'ils ont aussi baptisé du curieux nom de "The Box", la Boite, sont contraints de subir un debreefing très sévère.

Ovni ou pas Ovni ? La carte des observations dans le Sud-Ouest Actualisé le 13 avril 2012 Tout d'abord ne parlons pas d'Ovni, acronyme impliquant d'entrée l'existence d'Objets volants non identifiés, mais plutôt du concept plus large de phénomènes aérospatiaux. Le distingo ? Une plus large variétés d'observations, suivie de près par le très sérieux Groupe d'études et d'informations sur les phénomètes aérospatieux non identifiés (Geipan), émanation d'un Centre national d'études spatiales (Cnes) de Toulouse. Exil forcé loin de Diego Garcia, par Hakim Malaisé (Le Monde diplomatique, dé... Entièrement vidée de ses habitants, la base militaire américaine de Diego Garcia, isolée au cœur de l’océan Indien, est un point d’appui majeur autant que discret pour toute intervention vers l’Asie centrale et le golfe persique. Sa piste aérienne a accueilli, en novembre, les bombardiers lourds B-52 qui, jour et nuit, pilonnaient les lignes de front en Afghanistan. La base abrite en permanence des dépôts de matériels, d’armes et de carburant, et plusieurs dizaines de bâtiments de la marine américaine ainsi « prépositionnés ».

Ovnis et extraterrestres de la base de Dulce révélés par un scientifique désormais en fuite Rédigé par admin | Classé dans : Mystère, Ufologie Dulce, au Nouveau Mexique, est une ville de taille relativement modeste à deux kilomètres de la réserve d’indiens Apaches de Jicarilla. C’est l’endroit où vivent 900 personnes. La ville possède un grand hôtel et quelques boutiques. Ce n’est pourtant pas votre ville resort typique qui croule sous l’activité! Toutefois, cette ville endormie recèle un sombre secret caché profondément sous la brousse de Archuleta Mesa.

Related: