background preloader

Zone 51

Zone 51
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La zone 51 est une aire géographique du Nevada aux États-Unis — aussi appelée Dreamland, Watertown, The Ranch, Paradise Ranch, The Farm, The Box, Groom Lake, Zone 51 A, Neverland ou encore The Directorate for Development Plans Area — où se trouve une base militaire dite secrète, testant entre autres des appareils expérimentaux. Elle est mentionnée pour la première fois sur des documents officiels américains déclassifiés en août 2013 décrivant les essais secrets de l'avion Lockheed U-2[1]. Le milieu ufologique la reprend fréquemment à son compte pour élaborer diverses théories conspirationnistes suggérant des relations secrètes entre l'armée américaine et des extraterrestres. Elle est principalement connue sous son appellation anglaise Area 51. Géographie[modifier | modifier le code] Carte montrant la Zone 51, la NAFR et le NTS 37° 16′ 05″ N 115° 47′ 58″ O / 37.26806, -115.79944 ()), un lit de lac asséché d'environ 5 km de diamètre. Related:  UfoWiki

L’hypothèse de l’univers parallèle (HUP) Les témoignages d’enlèvements dont on a pu établir qu’ils sont authentiques sont paradoxaux car ils sont le reflet de la croyance et des attentes des témoins. Ils ne correspondent pas à ce qui pourrait provenir d’une réelle civilisation extraterrestre. Michael Shallis qui le premier a défini le syndrome de sensitivité électrique a constaté qu’environ 80% des "sensitifs électriques " sont des femmes, que 70% d’entre eux souffrent d’allergies multiples et qu’ils sont également hypersensibles à la lumière vive (70%) et aux signes avant-coureurs d’orage (60%). En 1994, Albert Budden proposait aux enquêteurs un questionnaire permettant d’évaluer dans quelle mesure un sujet est un " sensitif électrique " en reprenant les symptômes constitutifs du syndrome et leur possible origine. Y a-t-il parfois des périodes de la journée au sujet desquelles vous n’avez aucun souvenir de ce que vous avez fait ?

Modèle sociopsychologique du phénomène ovni Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le modèle sociopsychologique du phénomène ovni est une thèse visant à expliquer la plupart des observations d'objet volant non identifié dans un cadre sociopsychologique, c'est-à-dire dans un milieu social dans lequel les individus peuvent s'influencer mutuellement (soit par communication directe, le bouche à oreille, soit par l'amplification qu'en donne les medias directement implantés dans ce milieu.) La théorie qui consiste à chercher une explication dans ce modèle repose en partie sur le principe du rasoir d'Occam, selon lequel l'explication la plus simple à un phénomène a priori inexplicable doit être privilégiée au détriment de thèses plus compliquées (particulièrement lorsqu'elles mettent en avant des éléments non prouvés comme des visites de la Terre par des extraterrestres). Origines[modifier | modifier le code] Les mécanismes psychosociaux[modifier | modifier le code] Phénomènes psychologiques[modifier | modifier le code]

Cabale Une cabale est une forme de complot ourdi par un groupe de personnes unies autour d’un projet secret visant à conspirer pour le succès de leurs opinions et de leurs intérêts au sein d’un État ou d’une communauté donnée. Origine du mot[modifier | modifier le code] Le mot « kabbale » (Qabalah en hébreu) signifie « réception » au sens le plus général mais le terme est parfois interprété comme « tradition ». Le terme kabbale se diffuse à partir du XIIIe siècle en Catalogne, en Castille, en Languedoc et en Provence, puis dans le reste de l'Europe, grâce notamment au rayonnement de l’Ecole kabbalistique de Gérone. Le philosophe et philologue français Charles Mopsik rappelle la différence orthographique entre cabale et kabbale : Le mot anglais cabal dans son interprétation moderne apparaît ensuite en Angleterre au XVIIe siècle, sous les règnes de Jacques Ier et de Charles Ier pour désigner une doctrine ésotérique ou un secret. Usage[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia :

Ovni et vie extraterrestre (ufologie) William Hugh Blanchard "Butch" Blanchard naît le 6 Février 1916 à Boston (Massachussets). Il étudie au lycée de Chelsea (Massachussets), et sort diplômé de l'Ecole Phillips Exeter. Avant d'entrer à l'USAF, il fait West Point en 1934 et en ressort diplômé en 1938. En 1944, en tant que commandant adjoint de la 58 ème Escadrille de Bombardement, il vole dans la première escadrille de B-29 en Chine pour démarrer sa participation aux opérations de bombardement stratégique contre l'île principale du Japon. A l'apôgée de la seconde guerre mondiale, Blanchard est dirigé pour préparer et superviser l'ordre détaillé des opérations pour la livraison de la première bombe atomique sur Hiroshima. Après la guerre, il a encore l'occasion d'appliquer sa connaissance des opérations de bombardement atomique lorsque, en tant que commandant de la 509 ème Escadrille de Bombardement à Roswell (service O 21223) en 1947, il est appelé (comme Marcel) pour participer aux essais atomiques de l'opération Crossroads sur l'atoll de Bikini.

Conspiration Une conspiration est soit une entente secrète entre plusieurs personnes en vue de renverser un pouvoir établi, soit une organisation en vue d'attenter à la vie ou la sûreté d'une personne d'autorité. Le terme « conspiration » et ses quasi-synonymes, notamment « complot » et « conjuration », ont fait l'objet de distinctions sémantiques par plusieurs spécialistes de la langue. Les objectifs d'une conspiration sont variés, ainsi que ses moyens. Le faux témoignage et la rumeur[1], l'enlèvement[2], l'attentat[3], l'assassinat[4] et le coup d'État[5] sont parmi les méthodes les plus visibles et les plus utilisées des conspirations connues. Si un coup d'État nécessite généralement le secret des putschistes, tous les assassinats et tous les attentats ne s'inscrivent pas dans le cadre d'une telle union secrète, et certains peuvent même être individuels. Terminologie[modifier | modifier le code] Le rapport existant entre ces quatre termes avait déjà été remarqué par Roubaud au XVIe siècle[7].

UFO EVIDENCE - Scientific Study of the UFO Phenomenon Philip James Corso Corso naît le Saturday 22 May 1915. Il devient responsable de l'Army Research & Development Board - FTD de 1960 à 1961, membre du NSC sous Dwight David Eisenhower. Il aurait vu un corps d'extraterrestre récupéré du crash, et travaillé de 1961 à 1963 sur les découvertes de Roswell, chargé par son supérieur le général Trudeau de transmettre la technologie récupérée du crash à diverses compagnies américaines telles que IBM, Hughes Aircraft, les laboratoires Bell et Dow Corning, sans que ces compagnies soient au courant de la provenance des éléments technologiques qui leur étaient transmis. Corso considère que de cette action a permit la "découverte" de technologies telles que les microprocesseurs, les fibres optiques, le LASER, et les fibres à super-tenacité. Il quitte l'armée le Monday 11 March 1963. Il signe la déclaration sous serment suivante : Début June, il est victime d'une forte attaque cardiaque, de laquelle il semble bien se remettre. Corso sera critiqué par Stanton T.

Théorie du complot Une théorie du complot (de même que les néologismes complotisme, conspirationnisme, ou conjurationnisme) est une expression utilisée pour décrire un type de discours particulier, qui a pour vocation à décrire l'actualité et qui propose une cause unique pour en expliquer le déroulement. Ce genre de discours se différencie de la démarche historique, multicausale et ouverte aux hypothèses. Si les complots existent de tout temps, le concept de théorie du complot ne s'est popularisé qu'au XXe siècle. Histoire[modifier | modifier le code] Genèse historique[modifier | modifier le code] La première œuvre historique qualifiée de théorie du complot porte sur la Révolution française et a été publiée à la fin du XVIIIe siècle : les Mémoires pour servir à l'histoire du jacobinisme, écrits en 1798 par l'abbé Augustin Barruel. Pour l'historien des religions Emmanuel Kreis, spécialiste du mythe du complot judéo-maçonnique, « avec la Révolution, commence l'ère de l'incertain et de l'indécis. Anomie

Base de données *U* : Cartes et statistiques des observation d'OVNI Bienvenue sur le site *U* une base de données sur les OVNI, établie et maintenue depuis 20 ans. Elle propose un important catalogue statistique sur les observations d'OVNI du monde entier, qui s'étendent de l'Antiquité à aujourd'hui. Sont pris en compte: les foo fighters, les fusées fantômes, les soucoupes volantes, les cylindres, les boomerangs, les objet en forme de lentilles ou triangles , mais aussi les comptes rendus de robots et d'occupants humanoïdes. Les grandes vagues de 1947, 1950, 1952, 1954 et 1973 sont disposées sur des cartes, et font l'objet de graphiques / statistiques. Les boules de feu, lumières nocturnes et autres rapports bancals ne sont pas retenus. *U* ne tient pas compte des miracles, chupacabras, bigfoots, cercles dans les blés et autres phénomènes fortéens ou paranormaux, à moins qu'il soient clairement associés à un ovni.

Related: