background preloader

Sentiment Efficacité Personnelle

Facebook Twitter

Auto-efficacité : le sentiment d'efficacité personnelle (Bandura, 1977, 1997, 2003. Article mis à jour le 19 mars 2011 La théorie de l’auto-efficacité de Bandura (1977, 1997, 2003) entre dans le cadre théorique plus large de la théorie sociale cognitive (Bandura, 1986), dénommée ci-après TSC.

Auto-efficacité : le sentiment d'efficacité personnelle (Bandura, 1977, 1997, 2003

La TSC stipule que « le fonctionnement humain est le produit d’une interaction dynamique et permanente entre des cognitions, des comportements et des circonstances environnementales. Dans ce modèle de ‘‘causalité triadique réciproque’’ (Figure 11, p. 89), nous sommes à la fois les producteurs et les produits de nos conditions d’existence » (Carré, 2003, préface in Bandura, 2003, p. IV). En 1986, il expose ainsi son modèle de « causalité triadique réciproque » : En ce sens, la TSC s’inscrit dans une perspective de l’interaction (emergent interactive agency) par opposition à des paradigmes de l’action autonome ou de la réactivité mécanique.

Figure 11Modèle de causalité triadique réciproque (Bandura, 1986) L’agentivité L'auto-efficacité Selon Carré (2003, préface in Bandura, 2003, p. Auto-efficacité : le sentiment d'efficacité personnelle (Bandura, 1977, 1997, 2003. Les 101 théories de la motivation. Pour Bandura (2003), « l’efficacité personnelle perçue concerne la croyance de l’individu en sa capacité d’organiser et d’exécuter la ligne de conduite requise pour produire des résultats souhaités » (p. 12).

Les 101 théories de la motivation

Il apporte également de nombreuses précisions sur ce concept notamment au travers de la distinction avec d’autres notions apparentées (expectation, estime de soi par exemple). « L’efficacité personnelle perçue concerne les évaluations par l’individu de ses aptitudes personnelles (…). » (p 24) cependant elle « n’est pas une mesure des aptitudes d’une personne mais une croyance relative à ce qu’elle peut faire dans diverses situations, quelles que soient ses aptitudes (p. 64) (…).

Des personnes différentes avec des aptitudes identiques, ou la même personne dans des circonstances différentes peuvent donc obtenir des performances faibles, bonnes ou extraordinaires, selon les variations de leurs croyances d’efficacité personnelle » (p. 63). 00 Bandura.book - BANDURA_-_Préface.pdf. L'auto-efficacité. Bandura. Idées maîtresses Bandura se situe dans la continuité des approches behavioristes et néo behavioristes et apporte une nouvelle conception et de nouveaux concepts qui semblent avoir été influencés par le cognitivisme (il utilise des notions comme la mémoire représentationnelle) et gestaltistes (il utilise la notion d’insight) Apprentissage social.

Bandura

Bandura se détache des vues mécanistes du conditionnement : il parle plutôt d’apprentissage par les conséquences des actions (il rejoint en cela Skinner). Il met en évidence le rôle, qu’il juge primordial, des fonctions cognitives et de la motivation ainsi que le concept de sentiment d’auto efficacité Apprentissage par l’observation (modelage) Renforcement et punition vicariants. Il introduit également la notion d’autorenforcement (anticipation des bénéfices attendus en l’absence de renforcement immédiat) Analyse de document Tous les extraits, sauf indication contraire, sont issus d'une seule source.

Inné et acquis Fonctions cognitives. Guided'actions.pdf. Bandura - Le sentiment d'efficacité personnelle. La théorie d'Albert Bandura. Se croire incompétent ou l'illusion d'incompétence.