background preloader

Whitefish

Facebook Twitter

DISRUPT.SYDNEY 2013 Keynote by Adam Pisoni. DISRUPT.SYDNEY 2013 Keynote by Adam Pisoni. DISRUPT.SYDNEY 2013 Keynote by Adam Pisoni. Frédéric Lippi : « Devenir une entreprise libérée demande du temps » - Organisation et conseil - Focus RH. Vous faites partie de ce que Isaac Getz* nomme «les entreprises libérées ».

Frédéric Lippi : « Devenir une entreprise libérée demande du temps » - Organisation et conseil - Focus RH

Pouvez-vous nous en dire plus ? Ces systèmes prônent un management différent en impliquant les collaborateurs aux résultats de l'entreprise sans mesure coercitive. Une attitude qui suppose de parier sur les hommes, et surtout, de leur faire confiance. Learning expedition chez Agesys - Agesys salle TV Journée magnifiquement ensoleillée à l’approche des vacances estivales pour les 6 adhérents de MOM21, 4 membres du cercle « suivi et observation des entreprises libérées », Juliette notre stagiaire et Bernard Rhomer.

Learning expedition chez Agesys -

Partis tôt le matin de la gare du Nord pour rejoindre Noyon en Picardie où Agesys a élu récemment domicile sur l’ancien site militaire du Régiment de marche du Tchad. Ce site, reconverti en zone franche d’activité par la municipalité a permis de réhabiliter cet immense espace naturel, parsemé d’anciens bâtiments militaires. Une trentaine d’entreprises s’y sont installées, formant ainsi un campus high tech.

Frédéric Lippi : « Devenir une entreprise libérée demande du temps » Vous faites partie de ce que Isaac Getz* nomme « les entreprises libérées ».

Frédéric Lippi : « Devenir une entreprise libérée demande du temps »

Pouvez-vous nous en dire plus ? Ces systèmes prônent un management différent en impliquant les collaborateurs aux résultats de l’entreprise sans mesure coercitive. Poult : le management démocratique existe. Le groupe toulousain Poult est aujourd’hui le deuxième vendeur de biscuits en France, derrière LU.

Poult : le management démocratique existe

Si la marque ne vous est pas aussi familière, c’est que Poult fabrique des produits affichant la griffe du distributeur. En fait, ses cinq usines et ses huit cents employés fournissent quasiment toutes les chaînes de supermarchés et d’hypermarchés de l’Hexagone. Pourquoi travaille-t-on ? On travaille pour trois raisons fondamentales : gagner sa vie, exister socialement et faire des choses qui nous intéressent.

Pourquoi travaille-t-on ?

Mais chacune de ces motivations a ses revers, poussant chacun tantôt à s’engager tantôt à fuir. Le lundi matin, pourquoi se lève-t-on pour aller au travail plutôt que de rester au lit ? La réponse tient en quelques mots. On travaille pour gagner sa vie, pour exister socialement (être connu et reconnu), voir des gens et enfin pour faire des choses qui nous intéressent : soigner, enseigner, construire ou réparer, faire la cuisine, écrire, etc.

Mais chacune de ces motivations a son revers. Les différents styles de direction – la délégation et la décentralisation du pouvoir. Introduction : Professeur de psychologie industrielle à l’Université du Michigan aux Etats-Unis, Rensis Likert (1903-1980) conduit des recherches sur les attitudes et les comportements humains au travail. […] I – Les styles de direction A – Les styles de direction selon Rensis Likert Professeur de psychologie industrielle à l’Université du Michigan aux Etats-Unis, Rensis Likert (1903-1981) conduit des recherches sur les attitudes et les comportements humains au travail. […] Il cherche à comprendre dans quelle mesure la nature des relations entre supérieurs et subordonnés peut conduire à des résultats très différents dans un contexte organisationnel identique.

Les différents styles de direction – la délégation et la décentralisation du pouvoir

De la communication managériale au management relationnel. Partager le pouvoir, c'est possible - BUSINESS REVOLUTION. Thèse : Rupture du contrat psychologique, stress et souffrance au travail. L’entreprise libérée : une bonne ou mauvaise nouvelle ? Les pratiques de management favorisant l'innovation via la diffusion d'une culture de l'autonomie et de la prise d'initiatives se multiplient.

L’entreprise libérée : une bonne ou mauvaise nouvelle ?

La libération d'entreprise constitue l'une d'elles. Depuis la parution d’un ouvrage choc d’Isaac Getz « Freedom & cie » et un documentaire « L’entreprise libérée » diffusé sur le Web, on observe un petit raz-de-marée auprès de certains dirigeants et entrepreneurs remettant ainsi au gout du jour les idées plus anciennes de quelques grands noms du management tels que McGregor et Herzberg sur la motivation au travail. Au diable le contrôle donc, libérons nos salariés pour plus d’innovation, de bien-être et de performance !

Tous les secteurs sont concernés. Le contrat psychologique : un concept utile pour manager - CANAL AUNEGE. Le contrat psychologique : un concept utile pour manager - CANAL AUNEGE. Légitimité du dirigeant et performances de l’entreprise. « Le devoir de loyauté et de fidélité s’impose à tout dirigeant de société et s’inscrit dans un contexte de moralisation de la vie des affaires.

Légitimité du dirigeant et performances de l’entreprise

Il vise à la création d’une certaine éthique de la gouvernance d’entreprise avec pour finalité de renforcer la sécurité juridique dans les activités industrielles et commerciales. ». Arrêt Vilgrain, 27 février 1996, Chambre commerciale de la Cour de Cassation. En application de la jurisprudence, les mandataires sociaux ont l’obligation de défendre en permanence les intérêts de la société qu’ils dirigent, de la collectivité des associés mais aussi ceux des différentes parties prenantes. C’est pourquoi, ils sont soumis à des obligations de non-concurrence, d’information et de transparence qui constituent les principes sur lesquels repose le devoir de loyauté. Cela induit donc la question de la légitimité du dirigeant au regard des performances de l’entreprise.

Youtube. L'histoire d'une entreprise libérée. L’entreprise libérée : une bonne ou mauvaise nouvelle ? L'entreprise libérée, révolution ou imposture ? Pour certains entrepreneurs et théoriciens du management, supprimer la hiérarchie augmente le bonheur et la productivité des salariés.

L'entreprise libérée, révolution ou imposture ?

Vraiment ? Imaginez des salariés autonomes, libres d'innover, organisant leurs horaires, fixant personnellement les objectifs à atteindre et désignant leurs responsables. Un rêve ? Non. Qui veut la peau de l’entreprise libérée ? C’était trop beau pour être vrai.

Qui veut la peau de l’entreprise libérée ?

Après un emballement médiatique autour du concept d’entreprise libérée suite à la diffusion sur Arte du documentaire sur le « bonheur au travail » des voix s’élèvent pour dénoncer une imposture, ou du moins une communication un peu orientée autour de cette alternative au management traditionnel. Le côté obscur de la libération. Les mots et les choses de l’entreprise libéré. Pour en finir avec l’entreprise libérée ? L’entreprise libérée ça fait jazzer. Chacun y va de son improvisation sur son rève d’un monde meilleur ! C’est bien ! Mais je ne suis pas sûr de savoir ce que c’est que l’entreprise libérée. Getting beyond the BS of leadership literature. Supprimer les chefs dans l'entreprise et distribuer le pouvoir, ça marche ! Et si les managers étaient voués à disparaître ? Prônant l'auto-organisation et une redistribution permanente des responsabilités, l'holacratie veut en finir avec la hiérarchie et les statuts.

Les start-up adorent, mais les grands groupes se font tirer l'oreille. Depuis quelques années, on assiste à une lente tombée en disgrâce des managers. Poult : le management démocratique existe. JDN : L'holacratie : et si on se passait des chefs ? Briser la logique pyramidale pour établir un modèle égalitaire : c'est le pari de l'holacratie. Avec à la clé, la promesse d'une organisation efficace et d'un meilleur engagement. Les start-up n'ont généralement pas froid aux yeux.

Pourtant, cette fois, Zappos a surpris par son audace. Favi, l’usine qui tourne sans chefs. Posée comme un ovni au milieu des champs, à Hallencourt, commune coincée entre Amiens et la baie de Somme, l’usine Favi – Fonderie et ateliers du Vimeu – tourne sans discontinuer au rythme des trois huit.

Il est 13 heures pile : le moment précis où l’équipe de l’après-midi doit, comme chaque jour, prendre le relais. En fait, dans le grand hangar éclairé aux néons, tous les opérateurs sont déjà en place, installés devant leurs machines depuis cinq bonnes minutes. «Ça a commencé avec le retrait des pointeuses, explique l’un d’eux. Quand il y en avait, tout le monde faisait la queue et on commençait plus tard.» Chez Gore-Tex, chaque salarié est son propre manager - 3. Dans l’art de la torture, Yannis est une référence qui inspire le respect à ses pairs. Et quand on voit le gaillard à l’œuvre, on comprend mieux pourquoi. Les traits tendus, le geste sûr, il arrache sa victime aux entrailles d’une machine bruyante qui l’a éreintée pendant des heures pour lui faire subir l’épreuve de la «rain tower» (la tour de la pluie).

«C’est un peu le moment de vérité, ça passe ou ça casse», explique Yannis avec un petit sourire en coin. "Salariés et bénévoles ne peuvent être managés de la même manière" Les irritants sociaux, facteurs de destruction de la confiance  Pourquoi les chefs sont-ils (souvent) déçus par leurs équipes. Management : 6 leçons des philosophes. Bienveillance manageriale. L’innovation managériale comme levier de confiance pour HCL. LE BONHEUR AU TRAVAIL :  DE LA PROPOSITION DE REVE AU RISQUE D’INJONCTION A ETRE.

CNV Vincent Houba. Les 7 points qui différencient une entreprise libérée d’une organisation classique. Intelligence collective. Le bien-vivre au travail, premier défi de l’entreprise intelligente. L'holacratie : et si on se passait des chefs ? L'entreprise libérée, révolution ou imposture ? An-Theos Non l'entreprise libérée n'est pas une mode. - An-Theos. Vers une nouvelle ère managériale... La fin de l'illusion. Management et entreprise libérée. Pourquoi sommes-nous opposés au concept de « l’entreprise libérée » ? » Géométrie Variable. Libérer l'entreprise, mais de quoi? L'holacratie décryptée - Entretien avec Bernard Marie Chiquet. Les 7 points qui différencient une entreprise libérée d’une organisation classique. Que coûte et que rapporte l’entreprise libérée ?