background preloader

Mana

Facebook Twitter

Infographie : les chiffres clés de l'e-commerce français en 2015. Combien d'e-marchands dépassent le million d'euros de ventes ? Comment progresse le mobile dans l'e-commerce ? Quid des marketplaces ? Réponse en un coup d'oeil. Sur les 164 200 sites marchands actifs en France actuellement, 6 000 réalisent un chiffre d'affaires supérieur à un millions d'euros et pèsent à eux tous 89% du commerce électronique français, relève Skeelbox dans une infographie réalisée à partir des chiffres clés 2015 de la Fevad. Le cabinet de conseil en e-commerce remarque également que le marché du m-commerce s'élevait l'an dernier à 4 milliards d'euros sur les 56,8 milliards de ventes en ligne enregistrées dans l'Hexagone… et devrait bondir de 60% cette année pour finir 2015 à 6,4 milliards d'euros.

Management : Les 4 Temps du Management. Innovation et efficacité commerciale. Les entreprises ont de plus en plus besoin d'optimiser leurs budgets et d'obtenir un retour sur investissement rapide. C'est pourquoi Eric Grasland, Président-Fondateur d'UP SELL, société spécialisée dans la Force de Vente Externalisée, investit dans des " outils de management novateurs qui améliorent d'au moins 30 % la performance de ses équipes commerciales ". Ces outils sont développés en interne, par une équipe informatique dédiée, afin de " répondre parfaitement à l'exigence normale et cohérente des clients : améliorer significativement l'action commerciale ! ", explique le Président d'UP SELL. Ces outils apportent plusieurs bénéfices significatifs : 1.Augmenter le temps de travail utile. Avec des balises GPS installées dans les véhicules et des programmes d'analyse spécifiques, le bénéfice est immédiat. 2. 3. 4.

Ces outils garantissent l'augmentation du nombre brut de visites, mais surtout du nombre de visites gagnantes des Forces de Vente Supplétives UP SELL. Laura Maubrey. INFOGRAPHIE RSE | Il est temps. Dans l'entreprise, fini l'autoritarisme, bonjour l'intelligence collective ! Pied de nez à la traditionnelle SARL (société à responsabilité limitée), Probionov, implantée à Aurillac, dans le Cantal, depuis soixante ans, se définit désormais comme une Sara, une société à responsabilité augmentée.

Comprenez : une entreprise dont les quelque 100 salariés sont pleinement impliqués dans leurs tâches. Il y a dix-huit mois, Stanislas Desjonquères, qui dirige cette PME spécialisée dans la recherche et la fabrication de probiotiques pour l'industrie pharmaceutique (15 millions d'euros de chiffre d'affaires), a entrepris de révolutionner le mode de management.

Misant sur l'intelligence collective, ce patron a gommé un à un tous les signes d'injustice ou de défiance (comme les fournitures de bureau sous clé) et a proscrit les tâches absurdes et improductives, identifiées en interne sous la dénomination 5C : «C'est con mais c'est comme ça.» Probionov commence à récolter les fruits de cette démarche, avec notamment un regain d'initiatives à tous les niveaux. Christine Halary. Poult : le management démocratique existe. Le groupe toulousain Poult est aujourd’hui le deuxième vendeur de biscuits en France, derrière LU. Si la marque ne vous est pas aussi familière, c’est que Poult fabrique des produits affichant la griffe du distributeur. En fait, ses cinq usines et ses huit cents employés fournissent quasiment toutes les chaînes de supermarchés et d’hypermarchés de l’Hexagone.

Jérôme Introvigne (@oimoci), ancien directeur de l’innovation, a remplacé au pied levé Carlos Verkaeren, PDG de la société, sur la scène de Lift France. Il n’aurait logiquement pas dû être à Lift pour nous présenter cette dernière, puisqu’il l’a quittée la semaine précédente pour monter sa start-up, Skiller, une plateforme collaborative de partage de compétence professionnelle ! Mais il reste cependant suffisamment enthousiaste à l’égard de son ancien employeur pour le représenter. Ce qui déjà en soi n’est pas si fréquent ! Image : Jérôme Introvigne sur la scène de Lift France. Mais comment passer à la pratique ? Rémi Sussan. JDN : L'holacratie : et si on se passait des chefs ? Briser la logique pyramidale pour établir un modèle égalitaire : c'est le pari de l'holacratie. Avec à la clé, la promesse d'une organisation efficace et d'un meilleur engagement. Les start-up n'ont généralement pas froid aux yeux.

Pourtant, cette fois, Zappos a surpris par son audace. Le 3 janvier, le pionnier de la vente de chaussures en ligne a annoncé la suppression de tous les postes de managers. Finie la ligne hiérarchique, terminés les titres ronflants. A la place, son fondateur Tony Hsieh entend installer une nouvelle organisation : l'holacratie. Radicale et ambitieuse, l'idée a germé dans l'imaginaire fertile de trois dirigeants d'un éditeur de logiciels américain, Ternary Software, à la recherche d'un nouveau mode d'organisation.

Passer de la pyramide aux cercles Conséquence, au lieu d'un organigramme sur lequel on place des visages ("M. Parallèlement, les services (et les chefs de service) disparaissent. L'adieu au chef Réactivité, efficacité, souplesse... Changer les habitudes.

Partie 11

Partie 10. Partie 9. Partie 8. Partie 7. Partie 6. Partie 5. Partie 3. Partie 2. Partie 1.