background preloader

L'art et la Drogue

Facebook Twitter

Histoire de l’héroïne. La Drogue peut-elle révolutionner l'Art ? Drogues et création - Une histoire des paradis artificiels (1/2) La quête d'un autre monde Des Confessions d'un mangeur d'opium anglais, de Thomas de Quincey (1822) à la naissance du surréalisme, cette première partie évoque le goût des romantiques français pour les paradis artificiels (avec le club des Haschischins, créé par Moreau de Tours) et voit apparaître l'héroïne, puis la cocaïne.

Drogues et création - Une histoire des paradis artificiels (1/2)

Littérature, peinture et bientôt, cinéma : après la fin de la Première Guerre mondiale, une frénésie d'oubli provoque un fort engouement pour les drogues. La consommation de drogues chez les artistes : entre incitation et dénonciation. Drogue et addictions chez les artistes. Consommation de substances psychoactives chez les artistes [1] Il est habituel lorsqu’on parle de drogues, de dire des artistes qu’ils en feraient un usage fréquent.

Drogue et addictions chez les artistes

Les études dans ce domaine sont rares, elles sont par ailleurs difficiles à mener dans ce milieu mais également au sein de la population générale, ce n’est pas un sujet sur lequel on s’épanche aisément. Le plus souvent par ailleurs lorsque l’on cite l’addiction des artistes pour tel ou tel produit, les données ne sont jamais comparatives et il est difficile de se faire une idée précise sur l’importance relative de possibles addictions. Une prévention efficace ne peut s’appuyer que sur une bonne connaissance du milieu et sur des études qui permettent d’évaluer les consommations.

L’usage de drogues et de substances psychoactives n’est pas réservée aux populations d’artistes, tous les milieux sociaux sont touchés. Alcool Ivresse Tabac. Chargé : héroïne et rock. Marijuana, hashich, cocaine: drogues dans les paroles de chansons. Que ce soit en français ou en anglais, la défonce a, de tous temps, inspiré les auteurs de chansons populaires.

Marijuana, hashich, cocaine: drogues dans les paroles de chansons

Waiting for the man, drogues et musiques. L'ouvrage d'Harry Shapiro (2008 Camion Noir) aborde sous un angle inédit les relations aux drogues des artistes qui ont écrit l'histoire de la musique au 20ème siècle. « J'attends mon homme 26 dollars en poche Entre Lexington et la 125ème Malade et sale, plus mort que vivant.

Waiting for the man, drogues et musiques

Purple haze, une chanson et une drogue. Au moment même où la Justice britannique traque les stars qui consomment des substances hallucinogènes, un musicien noir américain arrive à Londres pour en faire l'éloge.

Purple haze, une chanson et une drogue

Jimi Hendrix n'aimait pas entendre le son de sa voix. Velvet Underground, sado-masochisme et drogues. Dès son premier album, le Velvet Underground a quelque chose de spécial, quelque chose qu'aucun autre groupe des années 60 ne possède.

Velvet Underground, sado-masochisme et drogues

Le groupe est né de la rencontre entre Lou Reed et John Cale. Le premier écrit des chansons commerciales pour un petit label, il a même monté un groupe de studio pour les enregistrer, The Primitives, le second a étudié le violon classique et s'est orienté ensuite vers la musique contemporaine et a joué avec le compositeur La Monte Young. L'histoire des New York Dolls. En 6 ans d'une carrière agitée et deux albums indispensables, les outrageux New York Dolls ont précédé la vague punk : leur dernier manager se nommait Malcom Mc Laren.

L'histoire des New York Dolls

Les New York Dolls n'ont enregistré que deux albums officiels dans leur formation originale mais ils ont été ceux qui ont rendu possible ce qui allait suivre. Keith Moon : sa dernière conquête. Au milieu des années 70, Keith abandonne l'Angleterre pour la Californie, là où l'on est peut-être encore plus libre de se défoncer à mort lorsqu'on est une rock star Pour une autre raison, le choix de la Californie s'imposait : depuis le début des années soixante, l'artiste est passionné de surf music.

Keith Moon : sa dernière conquête

C'est d'ailleurs lui qui, avec sa voix de fausset, assura exceptionnellement le chant des titres surf du super 45 tours Ready Steady Who : Barbara Ann et Bucket T. L'enfer et le paradis de Marianne Faithfull. Chanteuse et actrice, la sexagénaire reconnaît que sa vie a été détruite par la drogue...

L'enfer et le paradis de Marianne Faithfull

Fille d’aristocrates née en 1946, Marianne attire l’attention des Rolling Stones qui lui proposent d’enregistrer une de leurs compositions avant qu’eux-mêmes ne la publient, “As Tears go by”. Les narcocorridos ou La FARC Academy. On les appelle les narcocorridos.

Les narcocorridos ou La FARC Academy

Eux, ce sont les chanteurs qui relatent la réalité des trafics de drogue et des seigneurs de guerre en Colombie. Les corridos prohibidos sont les ballades interdites des chanteurs de la guerre et de la drogue. Genre popularisé au Mexique dans les années 30, les narcocorridos, qui idéalisent les trafiquants de drogue, sont arrivés en Colombie il y a près de trente ans.

Robert Crumb

50 autoportraits troublants créés sous l'influence de différentes drogues. Bryan Lewis Saunders, à la recherche de nouvelles expériences pouvant affecter sa perception de lui-même et de son environnement, a décidé de prendre une drogue différente chaque jour et de réaliser un autoportrait. Sous influence, l'artiste représente visuellement les effets des différentes drogues sur son corps et son esprit. Selon les dires de l'artiste, quelques semaines de ce régime hautement toxique ont suffi pour le plonger dans une profonde léthargie. Il aurait même subi de légers dommages au cerveau. Saunders a toutefois continué son expérimentation en allouant toutefois une plus longue période de temps entre les essais de différentes drogues. Le résultat parle de lui-même. Cet artiste a réalisé plusieurs autoportraits sous l'emprise de différentes drogues, et le résultat est vraiment... Stupéfiant !

Par Clément P. il y a 2 ans Voici Bryan Lewis Saunders. Cet artiste a réalisé un projet un peu spécial : Il a consommé chaque jour un type de drogue différent et a tenté de réaliser son autoportrait, tout en étant sous l'emprise de ces substances. On voit bien à quel point les produits qu'il a consommé ont altéré sa perception des choses, en affectant différentes parties du cerveau...Plus qu'un simple junkie muni d'un pinceau, son travail fait penser à ceux de ces scientifiques ayant volontairement consommé des drogues pour mieux en connaître et en expliquer les effets sur le cerveau, et qui ont contribué à mieux comprendre le fonctionnement de notre cerveau en se prenant eux-mêmes pour cobaye. Les artistes et la drogue : exposition à la Maison Rouge à Paris. La Maison Rouge présente jusqu'au 19 mai 2013 l'exposition "Sous influences, arts plastiques et produits psychotropes". 250 oeuvres pour mieux comprendre le rapport ambigu qui a toujours existé entre artistes et drogues.

Petit préambule historique : Cela n’est pas prouvé scientifiquement, mais il ne serait pas étonnant qu'Adam et Eve ne soient pas seulement intéressés à la pomme mais qu’ils aient aussi cherché dans le jardin quelques plantes euphorisantes. Si ce n’est eux, leurs descendants n’ont pas hésité une seconde. Depuis l’aube de l’humanité, les humains se sont intéressés aux plantes, champignons, macérations de tous poils capables de faire planer et de déclencher des éléments mystiques. La drogue dans l'art à la Maison Rouge.

Antonin Artaud aurait-il été Antonin Artaud sans psychotropes? "Sous influences" : d'art et de drogues.