background preloader

Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon (CIVR)

Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon (CIVR)

Vin Savoie - Maison de la Vigne et du Vin - Vins Savoie Vin du Roussillon - Vins du Roussillon: Vente en ligne de vins - Vin Blanc - Vin rouge - Achat vin Oenotourisme Languedoc Roussillon. Tourisme et vins en languedoc-roussillon Vin A.O.C. du Languedoc - Conseil interprofessionnel des vins du Languedoc Le Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc vous souhaite la bienvenue sur son site officiel et vous invite à partir à la découverte des AOC du Languedoc… Voir, respirer, boire un AOC du Languedoc, c’est d’abord offrir à ses sens le plaisir d’une dégustation unique aux couleurs d’une robe pourpre ou dorée, d’un nez de sous-bois ou de cistes, d’un bouquet de garrigue ou de fruits mûrs, d’une texture soyeuse ou gouleyante. C’est aussi se délecter de paysages bouleversants, jardins méditerranéens ou plateaux de pierres, de la beauté du patrimoine, romain ou cathare, des couleurs de la cuisine languedocienne, de la chaleur des vignerons ou des villages fleuris, de la force irrésistible des vents ou des traditions… toute une gourmandise qui participe à l’art de vivre languedocien, authentiquement sensationnel. C’est enfin rencontrer les hommes et les femmes qui font le Languedoc, découvrir la vie interprofessionnelle de la région… Bonne visite!

Vins-Languedoc-Roussillon.fr : Portail des Vins du Languedoc Roussillon Le Sénat modifie la loi Evin pour distinguer publicité sur le vin et information oenologique - France 3 Languedoc-Roussillon Une très large majorité de 287 sénateurs ont approuvé un amendement en ce sens déposés par Roland Courteau, sénateur PS de l'Aude. Gérard César (Les Républicains, LR), Philippe Adnot (non inscrit), René-Paul Savary (LR) et Jean-Claude Requier (RDSE, à majorité PRG) avaient déposé des amendements similaires. En revanche 33 sénateurs ont voté contre, dont Aline Archimbaud (Écologiste) et Laurence Cohen (Communiste, républicain et citoyen, CRC). La loi Evin a encadré la publicité sur les boissons alcooliques sans en donner une définition claire. "Cela constitue un redoutable carcan pour l'information journalistique et oenotouristique qui peut conduire les journalistes à s'autocensurer et qui peut avoir de graves conséquences sur le développement, par exemple de l'oenotourisme", a ajouté le député socialiste de l'Aude. La distinction entre publicité sur l'alcool et information oenologique est le cheval de bataille de cet élu audois depuis des années.

09/07/2009 Le rivesaltes renaît grâce à une politique volontariste Jeudi 09 juillet 2009 Engagée depuis 1995, la restructuration du vignoble de Rivesaltes, qui s’est faite au prix du retrait du Grand Roussillon de la carte de l’Inao, porte aujourd’hui ses fruits. Un marché régulé, et une bouteille vendue entre 3 et 6 € en GMS. Aujourd’hui, ce vin doux, qui se décline en couleur, vise les jeunes consommateurs… Il aura fallu près de quinze ans pour remettre à plat toute l’entreprise Rivesaltes. Les vins doux souffrent d’une image vieillotte La gamme des vins doux naturels (VDN) du Roussillon est donc aujourd’hui composée d’un nombre restreint de références aux catégories rebaptisées selon la couleur : ambré, tuilé, grenat et hors d’âge (plus de cinq ans). Manque de moyens L’autre handicap majeur relève de la chaîne de distribution des rivesaltes. Yann KERVENO et Frédérique HERMINE

Club Oenotourisme Sud de France Le plus vaste et ancien espace viticole du monde Grâce à son climat généreux, à la richesse et à la multitude de ses terroirs, la région est un vignoble en plein épanouissement qualitatif. C’est aussi le plus vaste et ancien espace viticole du monde qui s’étend sur plus de 200 000 hectares. Si pour reprendre la célèbre formule "In vino veritas", la vérité est dans le vin, alors la région est vraiment une terre bénie ! De nombreux cépages Depuis maintenant trente ans, la région s’est lancé dans une redéfinition du métier de viticulteur, pour tirer au mieux profit de la qualité des terroirs. Une large palette aromatique Terroir des vins du soleil, la région est le porte-drapeau de la diversité respectée, qui permet de produire des vins aux caractères généreux et subtils. Une multitude de manifestations Dès le mois d’avril, la région devient l’Eden des amateurs d’oenotourisme avec une multitude de manifestations autour de la gastronomie et du vin.

Boutique Châteaux Roussillon : vins de Collioure, Banyuls, Maury, Rivesaltes, Muscat, Côtes du Roussillon... Oenotourisme en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées IV. L’oenotourisme aujourd’hui doit répondre aux règles du tourisme culturel, du tourisme créatif et expérientiel et du marketing territorial Le tourisme culturel demande de connaître les richesses des patrimoines matériels et immatériels de la vigne et du vin, de les valoriser sous forme de story-telling parce que les touristes veulent des histoires derrière les produits touristiques, les expériences, les sites…Le touriste, et l’oenotouriste ont besoin pour venir dans un vignoble d’histoires qui les fasse rêver. Sur place, ils veulent vivre des histoires, et ils veulent à leur retour partager des histoires.La nouvelle région regorge d’histoires et de patrimoines liés à la civilisation du vin qui est la sienne depuis 27 siècles. Le tourisme doit être aussi expérientiel et créatif. Le marketing territorial demande l’élaboration d’une vision globale de l’identité du territoire oenotouristique et des messages à faire passer en fonction de ses diverses composantes.

En Languedoc, le pari de l’œnotourisme - La Croix En région Occitanie, premier vignoble de France, l’œnotourisme s’est développé grâce aux initiatives des vignerons, des syndicats et des collectivités. A quelques parcelles de vignes du pic Saint-Loup, entre montagnes et garrigues, sur les hauteurs du village de Castries dans l’Hérault, le domaine Saint-Jean-de-l’Arbousier s’étend sur plus de 110 hectares dont 40 de vignobles en agriculture biologique. Depuis quatre générations, la famille Viguier vit de la production de sa terre. Lorsque Nicolas a hérité de ses parents en 2009, la situation était difficile. Après la défection d’un intermédiaire en charge de l’export, les ventes s’étaient effondrées. « Il fallait trouver une solution pour commercialiser nos vins. Je me suis dit qu’il fallait attirer les touristes, nombreux dans notre région (15 millions de visiteurs par an, NDLR), et leur faire découvrir nos vins. » > À lire aussi :Quels rapports les Français entretiennent-ils avec le vin ? Attirer les touristes vers l’arrière-pays

Related: