background preloader

Choisir un terrain pour la permaculture

Choisir un terrain pour la permaculture
S’installer sur un terrain à la campagne pour y créer un projet de vie résiliente, un projet professionnel, une ferme en permaculture, installer une communauté humaine durable…Bref, chaque projet aura, bien sur, ses spécificités, et des besoins différents en terme de type de terrain. Mais d’une manière générale, on me demande souvent quels sont les points importants à vérifier pour faciliter son choix. Encore une fois la préparation (design du projet), de ce que l’on veut y faire est fondamental. Cela demande de se poser les bonnes questions et de chercher à bien se connaitre avant tout. Mais essayons tout de même de résumer les points importants dans le choix d’un lieu en 10 étapes : La taille : Beaucoup de gens, après avoir passé de nombreuses années dans des cages à lapins en ville, sont à la recherche de grands terrains, voire très grands. J’espère que ce petit briefing vous sera utile, il ne se base que sur mon expérience personnelle, et est encore une fois non exhaustif.

http://www.permaculturedesign.fr/choisir-terrain-permaculture/

Related:  PermaculturePermaculturePermaculturemaraichage bioMonter son projet

Quelques considérations pratiques sur la culture en buttes sur sol argileux Note préalable : cet article est super intéressant, ne vous fiez pas à son titre Avec la mode de la panique au sujet du réchauffement climatique, on a plutôt tendance à chercher des solutions pour limiter les besoins en arrosage de nos sols et pour augmenter leur résistance à la sécheresse. En soi c’est une bonne chose, mais à trop penser sécheresse on oublie parfois qu’on peut avoir aussi le phénomène inverse, à savoir l’engorgement en eau, notamment si on est sur un sol argileux et s’il y a une longue période pluvieuse et fraîche. Un sol, comme tout le monde le sait, c’est l’assemblage complexe d’une phase minérale (issue d’une roche-mère) et d’une phase organique (l’humus), avec tous les organismes qui vivent dedans. Mais c’est aussi de l’eau, ainsi que de l’air qui permet aux organismes en question de respirer, et dont la présence est synonyme de sol meuble, dans lequel le développement des racines et la circulation de bestioles comme les vers de terre se feront aisément.

Maraîchage bio intensif sur petites surfaces - JackyQuetzalyne Mon Espace Vert Je vous indiquais dans mon article "Rêv' & Alizés", avoir eu le plaisir de participer en 2013 à deux journées rencontres à la "Ferme du Bec Hellouin" avec deux maraîchers bio et dans la lancée d'avoir fait l'acquisition de leur livre dédicacé. Ce présent article est consacré à ces deux couples de maraîchers bio que je considère comme étant mes mentors, en effet : Ils cultivent sur petite surface inférieure à 1 hectare soit 8000 m2 de légumes menés sur planches permanentes, le sol n'est donc jamais tassé ni par l'homme, ni par les machines ainsi la vie des vers de terre et des autres auxiliaires de cultures et micro-organismes est peu chamboulée;Le nombre de rangs de légumes est plus élevé qu'à l'ordinaire, d'où le nom "maraîchage bio-intensif". Contrairement à Eliot Coleman, ils ont fait le choix de produire sur 6 mois de l'année fournissant jusqu'à 250 paniers en ASC (Agriculture soutenue par la communauté) semblable aux Amaps en France. Index Les jardins de la Grelinette

Re : reverdir le désert J’ai tou­jours été gêné par la per­ma­cul­ture pré­sen­tée comme un sys­tème de concep­tion avec sou­vent de beaux sché­mas de prin­cipe, mais pas tel­le­ment de re­tours d’expérience. On dé­marre un jar­din, on construit un bas­sin, on plante des arbres, mais il n’y a pas tel­le­ment de gens qui re­viennent nous voir en­suite pour nous dire ce qui marche vrai­ment, ce qui n’est qu’accessoire, et ce qui a com­plè­te­ment foiré. Geoff Law­ton a eu le cou­rage de re­tour­ner sur le site jor­da­nien où avait été ‘tour­née’ la sé­quence Re­ver­dir le Dé­sert (Gree­ning the De­sert). Pour ceux qui n’ont pas suivi les épi­sodes pré­cé­dents : Geoff a ap­pli­qué les prin­cipes de concep­tion per­ma­cul­tu­relle à un bout de dé­sert aride et sa­li­nisé au bord de la Mer Morte.

Plantes pour un Jardin Foret Dans la bande déroulante ci-dessus, nous vous présentons un certain nombre de plantes, arbustes et champignons qui peuvent composer un Jardin-Foret dans les climats tempérés. Pour plus de renseignements, nous vous invitons à consulter notre fascicule « PERMACULTURE EN CLIMAT TEMPERE » en vente sur ce site. Akébia Appelé aussi Vigne Chocolat. Liane caduque assez envahissante de 5 à 8m. Très rustique. Planification du plan de votre potager La première règle de base pour la planification d'un potager est la "Rotation des cultures". La définition de la "Rotation des cultures" est la suivante: La rotation est une technique qui consiste à faire se succéder sur une surface donnée des plantes aux exigentes et aux caractéristiques différentes et ce, sur le plus grand nombre d'année possible. La deuxième règle de base pour la planification d'un potager est la "Compagnonnage". La définition de la "Compagnonnage" est la suivante: L'objectif premier du compagnonnage est d'organiser la diversité dans son potager en associant entres elles les plantes amies et en éloignant les plantes ennemies, qui favoriseront une utilisation maximale de l'espace.

La Culture sur Butte Appréciée pour ses nombreux avantages, la culture sur butte est un élement prépondérant de beaucoup de designs permaculturels. Elle consiste à développer un espace délimité mais hautement productif, et d’y générer un eco-système durable permettant de renouveler les cultures sans travail du sol. De plus, la culture sur butte permet de répondre aux besoins de plusieurs variété de plantes sur une même zone, améliore le drainage et l’aération du sol, et permet la superposition de matières organiques, idéale pour créer un environnement favorable à la vie des insectes et vers de terre et apporter les nutriments nécessaires aux plantes. Associée à d’autres techniques telles que le Mulch (ou Paillage du Sol), elle permet de réaliser des zones de culture extrêmement fertiles.

Arrosage goutte à goutte solaire Le goutte à goutte solaire est un système d’arrosage très efficace, simple et économique qui peut aider des millions d’agriculteurs dans le monde à obtenir une augmentation de leur production tout en utilisant jusqu’à 10 fois moins d’eau. En raison de l’accroissement constant de la population dans le monde, l’eau douce devient une ressource de plus en plus rare sur notre planète. Une part importante de l’eau douce que consomme l’humanité est utilisée pour l’irrigation des cultures et le gaspillage dû à des systèmes d’arrosage peu efficaces est important. Bien qu’il existe des systèmes d’arrosage efficients comme le goutte à goutte conventionnel, ces derniers sont peu utilisés par les agriculteurs en raison de leur coût élevé, surtout dans les pays moins favorisés économiquement. Qu’est ce que le goutte à goutte solaire ?

Droit aux buttes Jardins en buttes à l'écocentre du périgord On les voit fleurir un peu partout, elles représentent une vraie révolution dans notre relation au sol et notre façon de cultiver. Symboles par excellence de l’agroécologie mais surtout de la permaculture (avec la poule), elles n’en sont pourtant qu’un élément parmi d’autres. Elles représentent l’antithèse du jardin à la papa : un espace riche et vivant, résistant à la sécheresse, à l’excès de pluie, un espace multidimensionnel extrêmement productif qui peut même être auto-fertile. L’observation et l’imitation de la Nature nous ouvre de nouvelles portes délivrées du travail du sol, des intrants chimiques et du pétrole, pour une agriculture non plate, non linéaire, vivante et qui crée de la fertilité.

Comment déterminer simplement la nature du sol ? En jardinage, il est important de connaître la nature d'un sol, notamment pour savoir quelles plantes nous pouvons y cultiver, pour déterminer la fertilisation qu'il convient d'y apporter, ou encore pour savoir si une couverture du sol est appropriée. Effectuer une analyse chimique de son sol coûte relativement cher. En observant les plantes présentes naturellement sur un terrain et en faisant quelques tests basiques on peut avoir une idée relativement fiable de la nature de nos sols. Ce n'est certes pas aussi précis qu'une analyse chimique (dans ce cas, je vous conseille celle-ci), mais vous aurez les indications essentielles pour démarrer votre jardin dans de bonnes conditions. Commençons par la texture du sol.

Comment faire un jardin en permaculture ? Avant de parler de jardin en permaculture, rappelons que la permaculture est bien plus qu’une nouvelle approche du jardinage, c’est une philosophie de vie où animaux, insectes, êtres humains, plantes et micro-organismes vivent en harmonie dans un environnement sain et auto-suffisant. Le mot « permaculture » en lui-même est la contraction de « (agri)culture permanente ». Il fut inventé par Bill Mollison et David Holmgren dans les années 1970. Deux trucs avec du carton pour que votre potager résiste mieux aux chaleurs de l'été Cet article participe à un événement inter-jardiniers organisé par Yannick HIREL du blog Au potager bio, le but étant de réunir des conseils, des astuces d’experts, d’amateurs ou simplement de passionnés de jardinage dans un seul et même e-book qui sera, par la suite, distribué gratuitement sur le web. Truc n° 1 : utiliser du carton ondulé pour pailler Je ne le répéterai jamais assez : le paillage des cultures au potager, cela devrait être obligatoire ! Pailler ou mulcher ses cultures a de multiples avantages, comme garder la terre humide, éviter la repousse des herbes indésirables, enrichir le sol ou bien économiser l’eau. Souvent, nous les jardiniers potagistes, nous avons du mal à trouver assez de matière première pour pailler nos légumes. Il y a certes les déchets végétaux du jardin, les tontes de pelouse.

Allons droit aux buttes La permaculture ne définit pas de mode de culture particulier. « La permaculture est une méthode qui nous aide à concevoir l’aménagement de notre habitat. » Ainsi, nous pouvons choisir d’aménager notre jardin-forêt avec différentes techniques. La culture en cuvette, la lasagne-bed, la culture à plat sur BRF ou paillis, la culture sur buttes, la culture sur pente en escalier, la spirale… sont des techniques agricoles. Une des techniques que je développerai aujourd’hui, est la culture sur buttes car elle présente de nombreux avantages :

Related: