background preloader

Marketing Progress - Displair : l’écran à air qui veut changer le marché de l’affichage

Marketing Progress - Displair : l’écran à air qui veut changer le marché de l’affichage
Publié le 06 juin 2013 Arrivé début mai sur le marché nord-américain, Displair est en passe de réussir son pari commercial ! INfluencia a gratté sous la carapace du premier écran à air interactif et à contrôle multi touch. Produit en 2011 par le Russe Maxim Kamanine, ancien étudiant en théories physiques, le premier prototype expérimental de Displair aura donc mis un an avant de séduire les investisseurs – à hauteur de quelque 1,5 millions d’euros. Fleuron scientifique de la technologie d’écran à air - révélée au début des années 2000 par le Finlandais Fog Screen, Displair vient tout juste d’ouvrir les portes de son siège nord-américain à San Francisco, et s’implantera en France avant la fin de l’année. Présent au CES de Las Vegas en janvier puis à l’Adobe MAX 2013 de Los Angeles début mai, cet écran interactif est le seul au monde qui permet au consommateur de manipuler des images formées d’air et de particules d’eau. Objectif USA puis France Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA

http://www.influencia.net/fr/actualites1/marketing-progress,displair-ecran-air-qui-veut-changer-marche-affichage,112,3549.html

Related:  pubaltom

Ferrero et la "taxe Nutella" : la mobilisation générale : Réussir sa com' de crise : 5 exemples à la loupe La France est le pays au monde qui consomme le plus de Nutella (26% de la production mondiale). Ce statut fait-il de la célèbre pâte à tartiner le bouc-émissaire idéal ? Fin 2012, elle est confrontée à une fronde sans précédent. Dans le cadre du projet loi d'examen de la sécurité sociale, les sénateurs introduisent un amendement qui vise à taxer davantage l'huile de palme (300 euros supplémentaire par tonne).

cas ?ID=62&prix=2 En 2011, McDonald’s lance une nouvelle recette, les McWrap. Objectifs visés par l’enseigne de restauration : créer un nouveau levier de croissance par le recrutement de cibles adultes et féminines et l’augmentation des occasions de visite, renforcer l’image de qualité culinaire de la marque. Au cœur du dispositif médias : une campagne TV (un spot par recette et par cible) et cinéma, de l’affichage et de la PLV dans les restaurants, des actions en ligne pour toucher les 15-24 ans. Avec 44 millions de pièces vendues et 75 % de réachat, McDonald’s dépasse ses prévisions de vente de 71 %. Les visites ont augmenté de 50 %, grâce aux 25-49 ans et aux femmes. Le Gouvernement s'attaque à la pollution visuelle Afin de réduire la pollution visuelle engendrée par les panneaux publicitaires le Ministère de l'Ecologie a été chargé de mettre en place un projet de décret réglementant l'affichage publicitaire au niveau national. Et il compte sur notre participation pour rédiger ce décret. A vos " plumes ". Nos paysages urbains et péri-urbains se dégradent de jour en jour avec la multiplication des panneaux publicitaires.

Gestion de bad buzz : le cas Décathlon Le 14 décembre dernier, un Décathlon des Vosges a publié sur Youtube un libdub reprenant le morceau « Call me maybe ». Les vendeurs du magasin dansaient et chantaient des paroles destinées à promouvoir les produits de Décathlon comme cadeaux de Noël… Décathlon Saint-Dié-des-Vosges Noël 2012 par Spi0n Décomplexée, voire légèrement grotesque, la vidéo a rapidement fait parler d’elle sur Twitter. Les moqueries ne manquaient pas :

Cas N°11 : McDo « venez comme vous êtes » Si le “roi du hamburger” est reconnu pour l’efficacité de son marketing en France, pays qui a su tordre la vision monolithique américaine (« partout et pour tous la même offre »), il est également réputé pour des campagnes qui s’inscrivent dans réalité et la proximité. Cette campagne va au-delà du discours de l’enseigne, du produit, du service, de l’innovation, parfois du prix. Les clients, à travers tous leurs traits de caractère, leurs états d’esprit, qu’ils soient « classes » ou négligés, soucieux ou heureux, victorieux ou défaits, sont tous les bienvenus chez McDO. Une idée simple, presque une évidence, agréable à lire sur les murs, une idée minimaliste mais qui fait du bien, dans une société du « cool » qui cache si bien ses normes mais les imposent pourtant lourdement. Chez McDo, pas la peine de vous prendre la tête. « Venez comme vous êtes parce que finalement, chez nous vous êtes chez vous ».

L’art du détournement d'affiches selon Thomas Schmitt « Échantillons » est une première pour Thomas Schmitt. L'artiste français sort de son territoire urbain et expose ses toiles à Paris du 23 au 29 mai. Thom Thom, sélectionné par Jean Faucheur pour l'édition 2011 du prix Sciences Po pour l'Art contemporain, franchit un cap et saisit ainsi l'occasion, de rencontrer son public. Et si la pub ciblée était contre-productive Cette pub "ciblée" s’appelle le retargeting et est très prisé par les sites marchands (selon les données du spécialiste Criteo le taux de clics d’une telle pub pourrait monter à 2,5% contre 0,1% en moyenne pour une bannière classique). Après tout c’est assez malin, pourrait-on penser. Au lieu d’avoir une bannière pour une assurance ou une boisson désaltérante, pourquoi ne pas nous proposer une pub pour un produit qui nous intéresse vraiment.

Guide du néophyte pour la prospection de clientèle Posted on 13 août 2009 by thierryroyer Vous connaissez peut être le SONCAS. Il s’agit d’un moyen simple de se rappeler des 6 motivations d’achat essentielles pour construire votre argumentaire. Il s’agit de l’initiale de chaque motivation. Elles sont résumées dans le tableau ci-dessous avec le vocabulaire à associer. Réseaux sociaux : comment les marques nous parlent ENQUÊTE | France Info est partenaire d'un webdocumentaire sur Nestlé, Un empire dans mon assiette, mis en ligne ce jeudi, qui décrypte la stratégie de la marque dans de nombreux domaines. A cette occasion, plongée dans la stratégie numérique des marques. Comment utilisent-elles les réseaux sociaux, dans quel but, et comment gèrent-elles ou anticipent-elles d'éventuelles crises de réputation en ligne ? Les internautes suivent de plus en plus de marques sur les réseaux sociaux © Maxppp Les Français sont des clients potentiels.

Related: