background preloader

[Paysages de France]

[Paysages de France]

VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement Sous la direction de Christian Bouchard, Olivier Dupéré, Franck Dolique, Jérôme Harlay, Erwann Lagabrielle, Steve Plante et François Sabatier Comment se porte l’Océan mondial? Développement de projets pétroliers et gaziers offshores au large de tous les continents (à l’exception de l’Antarctique), poursuite d’une pêche industrielle agressive et encore trop souvent destructrice sur la plupart des mers du monde, développement de l’aquaculture et de la désalinisation, navigation commerciale de plus en plus intense, terrain d’exploration de nouvelles ressources (énergies marines, ressources minérales des grands fonds, biotechnologies marines, etc.) sans compter le poids des autres les activités qui s’y pratiquent : tourisme et loisir, activités scientifiques ou encore opérations de sécurité maritime, bref, la santé de la planète bleue qu’est l’Océan mondial semble fragile compte tenu de cela.

Liens L’expression "Il reste 40 ans de pétrole" est trompeuse. Elle tendrait à laisser croire que les problèmes de disponibilités en pétrole se poseront d’ici à 4 décennies. Or le phénomène de déplétion rend les réalités de la fin du pétrole bien différente, le pic de production arrivant rapidement, dans une dizaine d’années seulement. Comme le montre cette représentation très schématique, lorsque environ la moitié des réserves pétrolières est atteinte, le débit de la production diminue. Si la date exacte du pic est difficile à déterminer avec précision, nous sommes bel et bien entrés dans la zone de turbulence qui précède ce pic de production de pétrole et nous n’en sortirons plus. En quoi le pic de production de pétrole est il important ? Nous pensons que la diffusion d’une information la plus réaliste possible à un large public est de nature à enclencher une prise de conscience et une réflexion sur nos modes de vie actuels, en vue notamment d’imaginer des alternatives.

Portail:Environnement Problèmes pour faire un don? | Autres façons de donner | Foire aux questions | En donnant, vous acceptez notre politique de confidentialité du donateur. La Fondation Wikimédia est une organisation à but non lucratif, exonérée de taxes aux États-Unis.By donating, you are agreeing to our donor privacy policy and to sharing your information with the Wikimedia Foundation and its service providers in the U.S. and elsewhere. The Wikimedia Foundation is a nonprofit, tax-exempt organization.En faisant ce don, vous acceptez notre politique de confidentialité en matière de donation ainsi que de partager vos données personnelles avec la Fondation Wikimédia et ses prestataires de services situés aux Etats-Unis et ailleurs.*Les versements périodiques seront débités par la Fondation Wikimédia jusqu‘à ce que vous nous indiquiez d‘arrêter. Nous vous enverrons un reçu par courriel pour chaque paiement, qui inclura un lien vers des instructions faciles d’annulation. Lumière sur... Le saviez-vous ?

JC Decaux surfe sur la vague écolo Après les collectivités qui en cette période de crise payent du miel au prix du caviar, JCDecaux s’engouffre à son tour dans la brèche des abeilles en ville. Econome, l’entreprise a limité les frais en transformant une opération de communication en action interne à l’entreprise. Et vice-versa. 15 ruches ont ainsi été installées en banlieue parisienne sur un site de l’entreprise qui annonce héberger un million d’abeilles ce qui fait un peu beaucoup (plus de 66.000 par colonies). Et quelques hectares sont consacrés à l’alimentation des abeilles avec un jardin mellifère dont l’entretien est assuré par les jardiniers de l’entreprise. Mais au lieu de transformer l’essai en allant plus loin et en observant le comportement des abeilles, leur alimentation et la contribution des espaces mis à disposition pour servir de garde-manger, JCDecaux résume son action en jouant la carte anti-pesticides.

Faits sur la Santé et l'Environnement Paris revient à la charge contre la "pollution visuelle" Simplification, réduction et protection. Tels devraient être les trois axes du nouveau règlement local de publicité (RLP), étudié par le conseil de Paris du 7 juillet. Ce n'est pas une première: voté en 2007, ce nouveau règlement, plus restrictif, avait été attaqué par les afficheurs et retoqué par la justice pour vice de forme. Afin d'éviter tout litige, la mairie de Paris a décidé de repartir de zéro. Mais, comme le précise Danièle Pourtaud, adjointe au Patrimoine, «l'objectif reste le même: une diminution drastique de la publicité à Paris». Le RLP voté en 2007 prévoyait ainsi une diminution d'un tiers des panneaux de la capitale d'ici à deux ans, avec une disparition programmée des 4x3. Protéger les sites et les citoyens Danièle Pourtaud souhaite tout d'abord «une simplification du zonage», permettant notamment d'étendre les zones de publicité interdite, à l'instar du Marais, sans panneau publicitaire depuis le RLP de 1986. Enfin, la protection prévaudra dans le futur RLP.

Regardez le monde à travers les yeux de GREEN A l’occasion du Sommet de Cancun sur le climat qui se tient jusqu’au 10 décembre, France 5 continue de s’engager pour le développement durable avec la diffusion de Green et programme à l’issue du documentaire un débat animé par Carole Gaessler avec Patrick Rouxel et Yann Arthus Bertrand. Rendez-vous dimanche 5 décembre à 20h35... VOIR le film "Elle s’appelle Green. Elle est seule dans un monde qui n’est pas le sien. C’est une femelle orang-outan, victime de la déforestation en Indonésie vue à travers ses yeux..." Regardez le trailer du film (1mn) : Regardez l’intégralité du film (48 mn) : Green dure 48 minutes, le film est disponible en téléchargement gratuit pour toutes projections privées ou publiques. Lorsque vous êtes sur la page d’accueil du film, cliquez sur "WATCH THE MOVIE" puis dans la fenêtre qui s’ouvre, choisissez "DOWNLOAD" Lien direct pour télécharger le film Green Ce film a obtenu plus de 20 récompenses à travers le monde : Le Prix du Jury au Amazonas Film Festival – Brazil 2009

Procès des Déboulonneurs : la publicité invasive, une pollution visuelle La pollution visuelle due à la publicité, un mal moderne, à Portet-sur-Garonne le 12 mars 2010 (LANCELOT/SIPA) Se tenait mardi 12 juin le dix-huitième procès du collectif des Déboulonneurs, mouvement militant spécialisé dans le barbouillage des panneaux publicitaires. Ce collectif interpelle la société et les politiques sur l’omniprésence de la publicité dans notre environnement. C’est dans le cadre d’une de ces actions que six membres du collectif ont été arrêtés en 2009 sur le boulevard Rochechouart à Paris où ils procédaient à un barbouillage de panneaux. La publicité, une pollution visuelle ? Je comprends les démarches des Déboulonneurs car de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer la pression de la publicité dans nos villes : des panneaux publicitaires qui pullulent, à l’entrée des villes, aux abords des ronds-points, des centres commerciaux, sur les façades des immeubles. Le fort lobbying des annonceurs sur l'État La publicité extérieure, une question de constitutionnalité ?

Related: