background preloader

Sos philosophie

Sos philosophie
Related:  citoyenneté

Wikiversité Une page de Wikiversité. Vocabulaire philosophique Chapitres Bonjour, Afin de vous aider dans votre étude, vous trouverez ci-contre les définitions brèves des principaux termes et concepts propres à la philosophie. Bonne continuation! Objectifs Les objectifs de cette leçon sont : Afin de véritablement parler de philosophie, il faut avoir en tête le vocabulaire philosophique. modifier ces objectifs. Niveau et prérequis conseillés Cette leçon est de niveau 13. Les prérequis pour cette leçon n'ont pas encore été précisés. modifier ces prérequis. Référents Ces contributeurs sont prêts à vous aider concernant cette leçon : Personne ne s'est déclaré prêt à aider pour cette leçon. modifier les référents.

Les étapes de la conquête du droit de vote  - Le droit de vote, depuis quand et comment ? Découverte des institutions Voter : toutes les autres questions <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.</p> Historiquement parlant, la généralisation du droit de vote, aboutissant par étapes au suffrage universelSuffrage universelDroit de vote accordé à tous les citoyens majeurs., n’a pas toujours été le fait d’institutions républicaines. 1791 : suffrage censitaire et indirect La Constitution du 3 septembre 1791 met en place une monarchie constitutionnelle. Le suffrage est dit censitaire. Le suffrage est aussi indirect car les citoyens actifs élisent des électeurs du second degré, disposant de revenus plus élevés, qui à leur tour élisent les députés à l’Assemblée nationale législative. Après une brève application du suffrage universel masculin pour élire la Convention en 1792, le suffrage censitaire et indirect est rétabli par le Directoire (Constitution du 5 fructidor an III) en 1795. 1799 : suffrage universel masculin mais limité

Petit lexique philosophique maphilosophie.fr Les hasards de notre vie nous ressemblent(Elsa Triolet) Lexique Parce que le vocabulaire est très important en philosophie, vous avez accès depuis cette page à un petit dictionnaire de la philosophie en ligne. Il va s'enrichir progressivement de nouvelles définitions, alors venez le consulter régulièrement ! Absolu - Qui ne comporte ni exception ni restriction. ex. nécessité absolue, pouvoir absolu. - Ce qui est en soi et par soi, indépendamment de toute autre chose. [opp. Absurde Dénué de sens et/ou illogique, contradictoire. Accident/Accidentel Ce qui existe non en soi-même mais en une autre chose; ex. la forme ou la couleur appartiennent à une chose qui subsiste en elle-même; par suite, ce qui peut être modifié ou supprimé sans que la chose elle-même change de nature ou disparaisse. Acte (en -) En philosophie, depuis Aristote, on oppose ce qui existe en acte à ce qui existe en puissance. Actes manqués Ad hominem (argument) Adéquation Correspondance exacte. Agnostique/agnosticisme

La Défense des droits de l'enfant Observatoire des inégalités Heureux les pauvres (Le Monde diplomatique, septembre 2017) « Celui qui peut travailler, mais ne veut pas, n’a aucun droit à la solidarité. Il n’y a pas de droit à la paresse dans notre société. » Le chancelier Gerhard Schröder interviewé par Bild, 6 avril 2001 « Les coûts salariaux ont atteint un niveau qui n’est plus supportable pour les salariés et qui empêche les employeurs de créer de l’activité. (…) Nous allons devoir couper dans les dépenses de l’État, encourager la responsabilité individuelle et exiger plus d’efforts de la part de chacun. » Gerhard Schröder, discours au Bundestag, 14 mars 2003 « La misère, ce n’est pas la pauvreté du porte-monnaie, mais la pauvreté de l’esprit. « La pauvreté n’est pas qu’une question d’argent. ( ) Ce qui compte pour une famille, (...) Taille de l’article complet : 546 mots. Lycées, bibliothèques, administrations, entreprises, accédez à la base de données en ligne de tous les articles du Monde diplomatique de 1954 à nos jours.

Pourquoi avons-nous des préjugés ? Beaufs, Bobos, paysans, assistés… notre vie sociale est pleine de préjugés. Mais pourquoi collons-nous ainsi des étiquettes sur les autres? Nous avons tous des préjugés et en même temps nous reconnaissons le plus souvent que ce sont des préjugés, des généralisations abusives, que nous entretenons et que nous utilisons sans vraiment savoir de quoi nous parlons. Pourquoi avons-nous des préjugés et pourquoi continuons nous à avoir ces préjugés ? Peut-être parce que cela nous fait gagner du temps ! Le préjugé est une idée reçue, reçue de son éducation, de son groupe social ou de son époque. Parler des "bobos", ça va donc plus vite que de distinguer différents sous-groupes : on s’appuie sur deux ou trois caractéristiques saillantes et on généralise. Mais le préjugé est l’expression de la paresse de notre esprit : on juge avant de connaître. De l'utilité des préjugés Il faudrait donc lutter contre nos préjugés mais ce n’est pas si simple, parce que nos préjugés nous sont en quelque sorte utiles.

Sur quel modèle se fonde notre démocratie? Temps de lecture: 10 min Regards sur la démocratie athénienne Claude MosséAcheter Pourquoi, au XXIe siècle, s’intéresser encore à la Grèce du Ve siècle av. J.-C.? On ne trouvera pas ici d’histoire des institutions démocratiques en Grèce ancienne, même si quelques repères historiques et théoriques sont donnés dans le premier chapitre, notamment sur les figures fondatrices de la démocratie: Solon, Clisthène, Éphialte ou encore Périclès. Une démocratie critiquée par ses théoriciens En effet on oublie souvent que le régime démocratique a été contesté dès sa création tant dans son mode de fonctionnement (les poètes comiques et tragiques dénoncent à l’envi les dangers de la démagogie) que dans son principe même: Platon dans la République comme Aristote dans la Politique s’inquiètent de voir la masse populaire, inculte, influençable et indisciplinée devenir maîtresse de la cité. Un modèle athénien délaissé au profit du modèle romain Athènes ressuscitée «L’Athènes bourgeoise» 2 — B. 7 — J.

Cyber-harcèlement scolaire: "Les réseaux sociaux désinhibent les utilisateurs" Cela n'arrive pas qu'aux autres. 40% des élèves de collèges et lycées déclarent avoir déjà été victimes d'une agression sur internet, 6% de manière régulière, selon l'essai de Catherine Blaya, Les ados dans le cyberespace, paru en mai 2013. Afin de lutter contre l'effet "caisse de résonance" des réseaux sociaux, une campagne est lancée lundi contre le cyber-harcèlement. Elle est pilotée par l'ONG BICE (Bureau international catholique de l'enfance), l'association française e-Enfance, l'Union nationale lycéenne et le Syndicat général lycéen. Une pétition a été mise en ligne sur le site du BICE. 10 000 signatures sont espérées, un peu moins de 800 avaient déjà été récoltées lundi après-midi. "Il y aura toujours une quantité incompressible de comportements humains que l'on ne pourra pas changer -on ne modifiera pas certaines tendances naturelles [à la cruauté] de l'adolescent-, mais nous croyons qu'il est possible de fédérer contre ces pratiques", estime Justine Atlan.

Démêler l'info de l'intox sur Internet Une histoire de fake Après les attentats de 2015, chacun s’est accordé à dire qu’il était impérieux d’éduquer plus finement nos élèves à l’utilisation d’Internet. Les fake et autres théories du complot s’immisçant insidieusement sur les murs Facebook et les fils Twitter des ados doivent nous amener à réagir sur le terrain de la pédagogie. Réagir oui, mais comment ? C’est autant de questions qu’il faut poser aux élèves à partir de situations et d’exercices pratiques pour démêler le vrai du fake, l’info de l’intox. Le complotisme pointe (encore) le bout de son nez par Fabrice Erre, enseignant et auteur de BD (source : En 2010, j’avais pour ma part monté un IDD avec mon collègue d’Anglais intitulé « Les Décodeurs de l’information ». -> lien vers la séquence <- Pour aborder la théorie du complot, j’utilise aussi des vidéos (France 24/Datagueule) pour leur faire comprendre ce que c’est.

Les mécanismes de la désinformation Sur le net, on trouve à boire et à manger... Information, désinformation ou parfois erreurs sincères. Ce n'est pas forcement facile de s'y retrouver et moi-même, il m'est déjà arrivé de relayer une connerie via Twitter qui ensuite s'est avérée fausse. Bref, tout le monde est victime et coupable à la fois de cette désinformation, surtout à notre époque où la confiance dans les médias traditionnels est totalement rompue et où certaines sphères ont pour unique objectif d'orienter l'opinion publique pour gagner en pouvoir. Christophe Michel de la chaine YouTube Hygiène Mentale passe en revue ce qui motive les désinformateurs, qu'ils en soient conscients ou inconscients. Si le sujet vous intéresse, je vous invite aussi à relire cet article sur les techniques de manipulation d'opinion publique: Les techniques secrètes pour contrôler les forums et l’opinion publique

Related: