background preloader

Orientation-conseil (actions de l'O-C)_therese2

Facebook Twitter

Les courants pédagogiques

Taxonomie révisée de Bloom. De la formation à l'apprenance - Philippe Carré. Apprentissage social? Alors voilà, cette semaine, nous traitons de la dimension sociale de l’apprentissage : Quel rôle joue notre environnement, notre entourage dans nos apprentissages ?

Apprentissage social?

J’avoue que j’ai un peu été désorientée par le « butinage » proposé et par les deux expressions proposées « Social Learning et « Apprentissage par les pairs ». Y-a-t-il une différence entre les deux termes ? En lisant les premiers liens, j’ai eu l’impression que le social learning ne parlait que d’apprentissage par le réseau… "Après le e-learning, le social learning est le nouveau concept qui doit révolutionner la formation dans les années à venir. Cette approche collaborative de la transmission des savoirs a réellement pris son essor avec le développement des réseaux sociaux. Ou encore: "Le social learning ne repose pas tant sur le contenu que sur la façon dont on va se connecter aux autres", explique Frédéric Domon.

Dix constats clés de la recherche cognitive sur l'apprentissage (Schneider & Stern, 2010. 1.

Dix constats clés de la recherche cognitive sur l'apprentissage (Schneider & Stern, 2010

L’apprentissage est une activité exercée par l’apprenant L’enseignant ne peut pas intervenir dans le cerveau de ses élèves pour y insérer de nouveaux éléments de savoir. E-learning, les 5 alertes de Meirieu. Avec l'avènement du numérique, les pédagogues ont dû relever plus d'un défi.

E-learning, les 5 alertes de Meirieu

Comment intégrer les nouvelles technologies aux apprentissages ? S'agit-il d'une simple amélioration de l'existant, d'une plus-value qui rehausse la qualité de l'enseignement et de la formation ou carrément d'une refonte de nos prestations face à une génération hyper connectée ? Enrichissement du présentiel, hybridation des contenus, FAD, e-learning, applications portables et autres tablettes, réseaux sociaux etc., autant d'outils, de pratiques et d'usages qu'institutions et enseignants ne peuvent plus ignorer sans risquer d'être décalés par rapport au cours actuel des choses. Mais faut-il s'en convaincre encore, il y a toujours débat dans le milieu universitaire autour de la question pédagogique, notamment lors de la conception et mise en oeuvre de projets e-learning. Meirieu et le numérique : méfiance. Construire son projet professionnel. Orientation conseil-Arlette. Constructivisme.

La notion de projet en psychologie de l’orientation. 1Cet article explore la notion de projet et analyse la pertinence de ce concept pour la psychologie de l’orientation de demain.

La notion de projet en psychologie de l’orientation

Cet examen s’impose dans le contexte d’interrogation au sujet du concept de carrière qui a été utilisé inconsidérément, et parfois de façon interchangeable avec celui de vocation. Parmi les critiques du concept de carrière, on relève qu’il est trop centré sur les professions ; qu’il désigne dans un grand nombre de cas la carrière observable plutôt que la carrière dans son sens subjectif ; qu’il s’agit d’un concept élitiste, s’appliquant à certains types de travail et non à d’autres ; et qu’il est à trop long terme, c’est-à-dire qu’il ne peut s’appliquer à ces périodes plus courtes au cours desquelles nous construisons nos vies (Young & Collin, 2000). En plus du terme de carrière, la psychologie de l’orientation a aussi abondamment utilisé d’autres concepts. 6Ainsi, la carrière est un mot moins fort que le projet. 18Les projets sont interconnectés entre eux.

Les récits de vie : outils pour la compréhension et catalyseurs pour l'action. Résumé Les récits de vie sont dotés d’un fort pouvoir d’intelligibilité car ils permettent de faire émerger le sens que les acteurs accordent à leurs actions en stimulant notamment leur capacité réflexive.

Les récits de vie : outils pour la compréhension et catalyseurs pour l'action

Cependant, on ne peut réduire la méthode biographique à cette seule tâche de compréhension. Les récits de vie et leur analyse peuvent également constituer un media pour faire prendre conscience à une personne des ressources construites au cours de sa trajectoire dans une visée émancipatrice et en ce sens constituer des catalyseurs pour l’action. Se faire soi. Je remercie tous ceux qui m’ont fait des suggestions, des remarques et des critiques qui m’ont aidé à élaborer cet article, et notamment : Jacques Aubret, Alain Baubion Broye, Christine Delory Momberger, Bernadette Dumora, Violette Hajjar, Yrjö Paavo Häyrynen, Francis Jacques, Jean Le Camus, Lin Lhotellier, Philippe Malrieu, Mark Savickas, Richard Young.

Se faire soi

Je demande à tous ceux que j’oublie de bien vouloir m’en excuser... 1Le problème sociétal sous-jacent aux pratiques actuelles d’aide à l’orientation peut s’énoncer ainsi : « comment permettre à l’individu d’orienter au mieux sa vie dans la société humaine qui est la sienne ? ». Développer des pratiques qui apportent des réponses rigoureuses à cette interrogation suppose de remplir deux conditions : la « modéliser » scientifiquement et préciser les finalités morales, éthiques, sociales, politiques et économiques de ces interventions (Guichard, 2003a). Proposition d’un schéma d’entretien constructiviste de conseil en orientation (life designing counseling) pour des adolescents ou de jeunes adultes.

1Le schéma d’entretien présenté ci-dessous décrit une intervention d’aide à l’orientation s’adressant à des jeunes dont les interrogations majeures sont les suivantes : « Que pourrais-je bien faire plus tard ?

Proposition d’un schéma d’entretien constructiviste de conseil en orientation (life designing counseling) pour des adolescents ou de jeunes adultes

» « Que veux-je faire de ma vie ? » « Comment y parvenir ? » 2Soulignons, dès l’abord, que c’est rarement ainsi que les jeunes (notamment : les lycéens et étudiants) se posent immédiatement la question de leur orientation.