background preloader

Actualité articles - Paul Watzlawick

Facebook Twitter

Entretiens avec Paul Watzlawick. Par Par Mony Elkaïm. San Francisco, le 12 Juillet 1990 Paul, c'est à travers un de tes premiers livres intitulé " Une logique de la communication" que beaucoup d'entre nous en Europe, ont lu un ouvrage qui les a introduit à la théorie des systèmes en même temps qu'à la thérapie de famille. C'est également grâce à un recueil dont tu as dirigé la publication, " L'invention de la réalité ", que nous avons pu de nouveau effectuer un pas épistémologiquement important en passant d'une vision où le thérapeute est extérieur à la famille qu'il traite, à une vision où le thérapeute est partie prenante du système dans lequel il intervient.

J'aurais voulu commencer, avant de te poser des questions plus théoriques, par une question toute simple, comment es-tu arrivé à la thérapie systémique ? Paul, comment étaient ces premières années à Palo-Alto ? Ces années étaient extrêmement intéressantes. Paul, quel type de recherche as-tu mené au début à Palo-Alto ? Et ensuite? La réalité est-elle bien la réalité ? Paul Watzlawick, né le 25 juillet 1921 à Villach (Autriche) et mort le 31 mars 2007 à Palo Alto (Californie) est un théoricien dans la théorie de la communication et le constructivisme radical, membre fondateur de l’École de Palo Alto. Psychologue, psychothérapeute, psychanalyste jungien et sociologue, ses travaux ont porté sur la thérapie familiale et la psychothérapie générale.

Aspects théoriques et pratiques Dans ses écrits, Paul Watzlawick a notamment dénoncé les alternatives illusoires, sournoisement pathogènes (doubles contraintes). Réciproquement, celles-ci sont utilisables pour sortir d’un dilemme dévastateur. Exemple emprunté à Paul Watzlawick et cité par Philippe Boulanger et Alain Cohen dans Le Trésor des Paradoxes : « Erdäpfel oder Kartoffel ? EXTRAIT de : – Une oeuvre marquante Changements, paradoxes et psychothérapie.

Quelques citations. La communication est une condition sine qua non de la vie humaine et de l’ordre social. Notre patient n'est pas l'individu mais la relation. Paul Watzlawick et l'école de Palo Alto. La construction de réalités interpersonnelles par P. Watzlawick | Emergences. La communication, mode de production de la réalité. 1Né en 1921 en Autriche, Paul Watzlawick étudie la philosophie en Italie et se passionne pour le langage et la logique. Adversaire farouche des certitudes absolues et des vérités établies, il poursuit une carrière de psychanalyste et de psychothérapeute. 1960 sera l’année de la rencontre décisive avec Don Jackson et Grégory Bateson, et celle de son entrée au Mental Research Institute de Palo Alto en Californie. Séduit par les méthodes et les approches qui y sont développées, P. Watzlawick renonce à son passé d’analyste pour se consacrer pleinement à l’étude de toutes les formes de communication verbales ou non-verbales. 2S’intéressant essentiellement à la cellule familiale, il se penche néanmoins sur les problèmes des organisations où les pathologies sont comparables à celles rencontrées, à une autre échelle bien entendu, dans le cercle familial. 3O TEMPORA : Alors P.

Watzlawick, quel a été l’élément décisif pour le développement de cette nouvelle approche de la communication ? 4P. UNE LOGIQUE DE COMMUNICATION. On ne peut pas ne pas communiquer. Il n’est pas possible de ne pas communiquer. C’est l’un des grands axiomes de la communication, défini par l’Ecole de Palo Alto, par Watzlawick. On lira ici quel est ce principe, et surtout, dans nos problèmes de communication, ce que cela implique. Au quotidien ! L’impossibilité de ne pas communiquer.

On peut en effet considérer que le comportement que nous avons a une valeur de message : Un soupir, un regard parfois, une intonation dans la voix, donnent un sens, un message. Tous nos comportements sont une forme de communication. Et il n’y a pas de "non-comportement" : le comportement n’a pas de contraire. Il n’est donc pas possible de ne pas communiquer. Même celui qui ne veut pas communiquer. Comme un homme seul attablé dans un café, devant sa bière, le regard plongé dans son verre.

Il s’agit donc la de communication non verbale. De même, sans bouger, un homme endormi sur son siège dans la salle d’embarquement d’un aéroport communique : je suis fatigue, laissez moi tranquille… Like this: Les 5 axiomes de la communication selon Paul Watzlawick « PRO-KT. Il existe de nombreux modèles de communication, Watzlawick résume en 5 axiomes les principes de la communication : On ne peut pas ne pas communiquerToute communication présente deux aspects : le contenu et la relation, tels que le second englobe le premier et par suite est une métacommunicationLa nature d’une relation dépend de la ponctuation des séquences de communication entre les partenairesLa communication humaine utilise simultanément deux modes de communication : digital et analogiqueLa communication est soit symétrique, soit complémentaire 1.

On ne peut pas ne pas communiquer Chaque être humain adopte un comportement X ou Y dans la vie et ce comportement a valeur de message. 2. Le premier aspect concerne ce qu’on veut faire passer, le contenu qui peut être oral ou écrit. Est possible de dire que les interlocuteurs se concentrent sur ce pan là de l’acte de communiquer. Comment intervient ce « comment » de l’acte de communiquer ? 3. Alors que se passe t-il ? 4. 5. Guy Labarraque. Double-Contrainte (injonction paradoxale) : Ecole de Palo Alto. Double contrainte. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La double contrainte exprime deux contraintes qui s'opposent : l'obligation de chacune contenant une interdiction de l'autre, ce qui rend la situation a priori insoluble.

Ce terme est une traduction propre au français de double bind (« double lien »), mais dans un premier temps il était question d'injonctions paradoxales. Cette notion est proposée en 1956 dans le contexte de la présentation d'une théorie des causes de la schizophrénie sous l'impulsion de Gregory Bateson. L'élaboration de ce principe coïncide avec la création de l'école de Palo Alto et elle est intimement liée à l'étude scientifique des mécanismes de la communication dans les systèmes.

Exemples classiques (voir aussi la partie Exemples) : La théorie[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] Le principe de double contrainte trouve son inspiration dans l'étude des mécanismes des systèmes. Définition générale[modifier | modifier le code] Nos solutions créent nos problèmes. Portrait psychédélique de Paul Watzlavick (DR) NEWS NEWS NEWS Cet été, le "Mental Research Insitute" de Palo Alto fêtera ses 50 ans d'existence, et avec lui un des courants d'idées majeurs de la seconde moitié du XXe siècle, qui a renouvelé aussi bien la psychologie sociale, la psychotérapie (avec la thérapie familiale), la théorie générale des systèmes, la microsociologie et les théories de la communication : la célèbre "école de Palo Alto" - aussi appelée, dans sa conception élargie à toute la communication sociale : "le collège invisible" - et sa constellation travaux originaux, études éclectiques, découvertes renversantes, chercheurs connus et moins connus tels Gregory Bateson, Jay Haley, Don Jackson, John Weakland, Margaret Mead, Paul Watzlavick mais aussi Ervin Goffman, Edward T.

Hall, Ray Birdwhistel (l'inventeur de la kinésique), Francisco Varela (un des fondateurs des approches cognitives) et d'autres. Milton Erickson, hypnothérapeuthe, théoricien de la parole thérapeutique (DR) Systémique, Paradoxes et Palo Alto. April 26, 2012 Lettres Philippe Gouillou 5 responses Tagged with: Management Si vous êtes enfermé dans un cercle vicieux destructeur, la solution sera peut-être d’utiliser un paradoxe. Ce n’est pas un gag, ce n’est qu’un exemple d’utilisation d’un modèle très puissant des communications humaines qui a des applications efficaces en management et en communication. 1. L’Ecole de Palo Alto et ses chercheurs les plus connus comme Paul Watzlawick, Don D. Selon la définition de Joël de Rosnay : “Un système est un ensemble d’éléments en interaction dynamique, organisé en fonction d’un but.” La Théorie des Systèmes s’oppose au réductionnisme en s’intéressant aux interactions à l’intérieur d’un système plutôt qu’au fonctionnement de chacune de ses parties.

L’approche de l’Ecole de Palo Alto est extrêmement riche et ne peut être résumée en quelques lignes, aussi ce qui suit ne va présenter que quelques-uns de ses concepts. Les paradoxes Positionnement, symétrie, complémentarité L’enfermement dans un cadre. La pipe de Watzlawick. Paul Watzlawick, l'un des pionniers de l'école de Palo Alto, raconte l'anecdote suivante pour illustrer certaines techniques de thérapie stratégique.

Etudiant, il était un fumeur de pipe endurci. "Je possédais un grand nombre de pipes de valeur, de mélanges personnalisés, et tout l'attirail. Cela convenait à l'image que j'avais du "jeune psychologue", explique-t-il*. Lors de sa première rencontre avec le célèbre psychiatre Milton Erickson, celui-ci remarqua le penchant de son élève pour la bouffarde, et commença alors à raconter l'histoire amusante d'un de ses amis, fumeur de pipe lui aussi. Celui-ci, lui dit Erickson, était "embarrassé". "Il était embarrassé parce qu'il ne savait pas où mettre la pipe dans sa bouche. Car l'histoire semblait ne jamais devoir finir.

Le lendemain, il rentra chez lui, à San Francisco, en voiture. L'histoire que lui avait raconté Erickson lui avait fait prendre conscience que le processus de fumer l'embarrassait effectivement. Semiotique et watzlawick. Sémiotique et Bateson Plan Dans son article « Redondance et codage » consacré aux signes de communication, Bateson explicite les divers canaux de communication autres que le verbal. Il considère qu’un message est toujours incomplet, mais il formule l’hypothèse qu’il contient en lui-même l’information nécessaire, qui associée aux messages de son environnement permet de le reconstruire. La notion de changement renvoie implicitement à une comparaison dans le temps.

Cette évolution est perceptible par des différences. Nous allons préciser notre optique de ce concept de différence développé par Bateson. La première catégorisation binaire considère le vivant : « créatura » et le non-vivant : « plémora ». Typologie des différences de structures : [BAT 84-19] 1-différences entre parties internes à l’entité : différences du premier ordre ; 2-différences entre les structures de deux entités : différences du deuxième ordre ; Schématisation : Fig : 37G 1- On ne peut pas communiquer ; Fig : 37H Fig : 37HA. Le village systémique. Figure de proue de l'Ecole de Palo Alto et promoteur de la nouvelle communication.Né en 1921 en Autriche, Doctorat de philologie moderne et de philosophie à Venise en 1949 Professeur de psychothérapie à l'Université du Salvador (195760) Chercheur au Mental Research institut de Palo Alto à partir de 1960 Enseignant à l'Université de Stanford depuis 1976 Docteur honoris causa des Universités de Liège et de Bordeaux.

Il naît en Autriche en 1921. Décédé, ce samedi 31 mars 2007 dans sa maison de Palo Alto en Californie, à l'âge de 85 ans.Il obtient un doctorat de philologie moderne et de philosophie en 1949 à l'université de Venise. De 1950 à 1954 il travaille à l'institut de psychologie analytique C.G. Jung, à Zurich, et y obtient un diplôme d'analyste. De 1957 à 1960 il enseigne la psychothérapie à l'université d'El Salvador, au Salvador. "Nous construisons le monde, alors que nous pensons le percevoir. La contribution de l'école de Palo Alto au "constructivisme" est essentielle.