background preloader

Travail collaboratif

Facebook Twitter

Ici se trouveront toutes les informations de notre travail d'équipe sur la thématique

Addiction à Internet - Il a vécu 6 mois sans le net. Un jour, Thierry Crouzet a coupé Internet.

Bonjour, Témoignage effectivement très intéressant. L'article donne pour une fois la parole à une "victime" de la cyberdépendance". Je l'ajoute également. Merci ! – aubertin_groupec_psy

Victime d’un burn-out, d’une overdose numérique.

Addiction à Internet - Il a vécu 6 mois sans le net

Blogueur influent, geek connecté jour et nuit sur les réseaux sociaux, expert des nouvelles technologies, il a quitté la toile pendant six mois, pour se sevrer. Aujourd’hui, l’ancien addict est devenu un internaute modéré. Il revient sur sa vie de « débranché ». Le comportement addictif lié à l'usage du numérique. Travail collaboratif. Les comportements additifs liés à l'usage du numérique. Le comportement addictif lié à l'usage du numérique. Les comportements addictifs liés à l’usage du numérique. Les comportements additifs liés à l'usage du numérique. Comportements addictifs liés au numérique.

Pearltree tiers

Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique. Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique. La cyberaddiction existe-t-elle ? L’addiction dépasse en effet dans les discours les plus divers la simple préoccupation, certes légitime, de soignants ou de responsables de santé publique envers des sujets en souffrance.

La cyberaddiction existe-t-elle ?

Elle représente aujourd’hui une forme dominante de représentation du mal-être, voire de la condition de l’individu dans la société. Avec par exemple Alain Ehrenberg [1, 2], le constat peut être fait que l’addiction est devenue, avec la dépression, « la » pathologie emblématique de la société actuelle, au même titre que l’hystérie, ou plus généralement la névrose, l’avaient été au temps de l’invention de la psychanalyse par Freud. À l’époque victorienne, il était important de savoir « se tenir », de camoufler ses sentiments, de mettre en avant le devoir et de masquer le désir : l’hystérique posait alors problème, les liens des symptômes aux organes génitaux, puis au cerveau, enfin au désir et à l’histoire du sujet devenant les grandes questions théoriques de l’époque.

Guide%20jeu%20video 04 2013. 3 - L'addiction à Internet existe-t-elle. Sommeil : 14% des ados accros au téléphone et à internet la nuit. Un nouveau mal moderne touche les adolescents : la dépendance technologique.

Bonjour, Merci beaucoup pour cet article qui donne quelques chiffres qui font froid dans le dos. J'ai une amie qui a une fille adolescente et elle a découvert qu'effectivement de nombreux échanges avec ses amies avaient lieu la nuit. Il n'est pas évident de savoir comment réagir face à cette situation. Beaucoup diront qu'il suffit de prendre (ou t'interdire) le portable dans la chambre, mais c'est peine perdue et pas toujours simple à mettre en place. Ils ne sont pas à un âge où ils écoutent l'adulte puisqu'en pleine période d'émancipation et parfois de rejet. Et puis en tant qu'adultes nous ne sommes pas toujours de bons exemples. Comment interdire un dessin animé à son enfant alors même que la télé est allumée ? Comment lui faire comprendre qu'il doit décrocher de son téléphone si nous même nous sommes hyper connectés ? Comment lui faire comprendre notre choix bienveillant si les parents des autres enfants ne font pas de même ? J'ai pour ma part un jeune enfant et m'interroge déjà beaucoup sur la manière dont je vais l'éduquer à ce sujet. Je suis un peu effrayée par l'accélération de notre monde. Lorsque je vois des adultes tweeter toutes les 5 minutes pour raconter qu'ils ne sont brossés les dents, puis les cheveux et que ces même adultes star sont considérés par les plus jeunes comme des exemples. Les gens ne se font plus la bise le 31 à minuit, ils envoient des textos aux absents. Quel besoin, quelle peur refoulons-nous en voulant être toujours connectés ? Le problème ne concerne pas seulement les enfants et adolescents mais également les adultes. Sur cette petite réflexion personnelle, je me déconnecte et vais prendre quelques minutes pour boire un bon café et ne rien faire ;-) Bon week-end – mansuy_groupeb_psy
Bonjour, ceci prouve bien une chose.. Nous sommes esclaves de nos téléphones portables ! c'est inquiétant ! – deloffre_groupea_psy
Bonjour, Cet article ne fait que conforter ce que je pense et constate depuis un certain temps et les ados ne sont pas les seuls concernés. Merci pour ce partage. Caroline – caroline_groupea_psy

L'ère des ultra-connectés frappent les plus jeunes... jusqu'en pleine nuit.

Sommeil : 14% des ados accros au téléphone et à internet la nuit

C'est ce que démontre une étude menée en région parisienne sur 133 collégiens en 5e et 4e, révélée par Le Monde cette semaine (*). Selon l'enquête, 14% de ces adolescents se réveillent au milieu de la nuit pour jouer à des jeux sur Internet, 32% envoient des SMS et 25% surfent sur les réseaux sociaux (type Twitter, Facebook). Ces activités nocturnes peuvent pour 13% d'entre eux les occuper plus d'une heure. En octobre dernier, The Atlantic parlait d'un nouveau cas de somnambulisme : le "sleeptexting" ("textanbulisme" en français), parlant de "comportements nocturnes troublants" comme de programmer une alarme, pour 17% des jeunes interrogés. Dette de sommeil. L’impact des TIC (2/2) Quelles conséquences de l'hyperconnectivité ?

3 questions à Serge Tisseron "APPRIVOISER LES ECRANS ET GRANDIR" Le gouvernement va lancer une étude sur l’addiction des jeunes aux écrans. Alors que le nombre d’écrans équipant les foyers français ne cesse d'augmenter (ordinateurs, smartphones, tablettes,...) le ministère de la Jeunesse et des sports vient d’annoncer qu’une étude allait être menée par des experts des sciences neurologiques et des sciences sociales au sujet des « conduites addictives aux médias numériques de l'enfant et de l'adolescent ».

Bonsoir Merci pour cet article récent et pertinent. Certes il insiste sur la "dangerosité" des jeux vidéo mais il pointe également du doigt la dimension bénéfique de ces mêmes jeux si pensés et développés de manière intelligente et utilisés de manière raisonnée, le premier pouvant engendré le deuxième. Karine – karine_grouped_psy

Même si aucun calendrier n’est évoqué, l’exécutif songe déjà à la mise en place d’un programme de prévention afin de lutter contre l'excès de temps passé devant les écrans.

Le gouvernement va lancer une étude sur l’addiction des jeunes aux écrans

Dre Marie-Anne Sergerie, Ph.D. Misère de notre addiction numérique. LE MONDE | • Mis à jour le | Groupe Marcuse Comment combattre la tyrannie de la surveillance?

Misère de notre addiction numérique

L'affaire Snowden, du nom de l'ex-consultant pour l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA) à l'origine des fuites sur le programme de surveillance électronique, a révélé l'ampleur du contrôle des citoyens du monde entier. Que faire face à ce phénomène? La cascade de « révélations » sur les programmes de surveillance électronique, déclenchée par Edward Snowden au mois de juillet, continue. Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1.

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ?

Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Guy Almes selon laquelle il y a trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau »52(*) est particulièrement vérifiée chez les adolescents. Pour un certain nombre d'entre eux, la navigation sur Internet ou les jeux (notamment en ligne) sont devenus une drogue dont ils ne peuvent plus se passer. Tribune : la cyberdépendance chez les jeunes. Ci-dessous, un communiqué qui nous a été transmis cette semaine.

Tribune : la cyberdépendance chez les jeunes

Une enquête réalisée sur 100 000 adolescents japonais révèle qu'utiliser Internet peut engendrer une dépendance au même titre qu'une drogue. Nicolas Oliveri, enseignant-chercheur en communication à l'IDRAC et auteur de « Cyberdépendances. Evaluer votre dépendance à internet : test IAT.

Ce test est passionnant, bien réalisé et me semble sérieux. Cela peut permettre à des adultes de le faire pour leur usage des nouvelles technologies mais aussi des parents avec leurs enfants afin de leur faire prendre conscience de la réalité de l'usage qu'ils en font. Merci pour ce partage. Bien cordialement, Delphine – roux_groupea_psy

VIDEO. «L’addiction au numérique se mesure à la perte de liberté» SANTE A l'occasion de la sortie du MOOC de l'université de Nantes sur l'addiction numérique, Didier Acier, professeur de psychologie clinique fait le point sur ce phénomène...

Effectivement outre l'aliénation de la liberté, l'article met en valeur ce que nous ne savons pas ou plus faire: ne rien faire. Une file d'attente, un arrêt de bus, toutes ces choses de la vie quotidienne, tout ces espaces temps libres remplis par le petit écran que nous avons toujours sur nous. C'est sûrement l'un des premiers signes de l'addiction. – delacroix_groupea_psy
Je vous invite à regarder cette petite vidéo qui aiguille sur un des critères majeurs de l'addiction: la perte des libertés – roux_groupea_psy

Propos recueillis par Delphine Bancaud Publié le Mis à jour le Un phénomène de société qui est devenu un sujet d’étude.

VIDEO. «L’addiction au numérique se mesure à la perte de liberté»

Addiction au numérique : peut-on vivre déconnecté ? Par Vincent Parizot , Sophie Aurenche Il est parfois difficile de se détacher de la spirale infernale du numérique.

Bonjour, effectivement l'intérêt de cet article est de mettre en valeur l'ambivalence du sujet. Internet est un progrès incroyable qui nous permet à tous aujourd'hui d'être en train d'étudier la psychologie à l'IED depuis chez nous. Comment penser que cet extraordinaire outil d'accès au savoir puisse se transformer en cauchemar ? La vidéo d'Elizabeth Rossé de l'hôpital Marmottan est intéressante à cet égard car elle souligne que l'addiction, cette faillite du contrôle est bien la rencontre d'une personnalité avec un objet addictogène. Ne devient donc pas addict tout le monde et apprenons à contrôler ! – delacroix_groupea_psy

En 2014, 28 millions de Français possédaient un smartphone et neuf millions avaient une tablette tactile.

Addiction au numérique : peut-on vivre déconnecté ?

De plus, les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter comptaient jusqu'à 32 millions d'inscrits. L'addiction au numérique frappe alors de nombreuses personnes. Celles-ci peuvent consulter leur smartphone 100 fois par jour et se précipiter à la moindre alerte ou notification. Candy Crush Saga : comment ne pas tomber dans l’addiction. Contacté par Rue89, Laurent Karila, addictologue à l’hôpital Paul Brousse à Paris, considère qu’une personne est dépendante aux jeux vidéo lorsqu’elle perd le contrôle et sait que son comportement a des conséquences négatives, mais continue de jouer.

Bonjour, Pour y avoir joué, ce jeu est plus qu'addictif d'autant plus que la société de développement de ce jeu ne cesse d'en créer d'autres similaires tous plus addictifs les uns que les autres. Peut être que le système de vies disponibles pour jouer est une de leurs idées pour marquer des pauses de jeux ? Bien cordialement, Emmanuelle/GroupeB/Psy – escudero_groupeb_psy

Selon lui, des solutions existent pour « décrocher », sans pour autant « se sevrer ». L’idée de base : réguler le comportement des joueurs qui perdent à la fois du temps et le contrôle d’eux-mêmes. Aux accros au jeu vidéo, l’addictologue donne trois conseils : limiter le temps de jeu ;se trouver des activités alternatives ;savoir couper son smartphone. Lire la suite in Un conseil : ne téléchargez jamais « Candy Crush » ! :. La Cyberdépendance, cyberaddiction, Net addiction: une addiction aux effets néfastes? .: Un conseil : ne téléchargez jamais Candy Crush ! Cyberdépendance : confessions d'un ado « no-life » Center - Addiction Diagnoses. Alcoholism - DefinitionBelow are two definitions of alcoholism.

Center - Addiction Diagnoses

The first is from the National Council for Alcoholism and Drug Dependence (NCADD) and represents, I believe, the prevailing orientation in the United States today. The second is from Stanton Peele, a prominent voice against the prevailing views on addiction. There are many others. The Psychology of Cyberspace - Computer and Cyberspace Addiction. A hardcopy version of this article appeared as: Suler, J. (2004).

Centres et traitements

ReSTART Center for Technology Sustainability. Addictions à l’ordinateur et aux jeux vidéo - Elizabeth Rossé. Les remèdes pour les addicts du numérique se développent. Crédit Photo: D.R Les thérapies contre l'addiction aux nouvelles technologies se développent, du papier peint anti-Wifi aux vacances 100% offline, en passant par les cures de désintoxication. « Les gens se connectent sans arrêt, partout, dans toutes les positions - au lit, au restaurant, dans les salles d'attente », constate Remy Oudghiri, directeur de l'institut de sondage français Ipsos et auteur d'un livre sur la « e-dépendance ». Les écrans ont colonisé les années 2010. Aux États-Unis, près de la moitié des adultes disposent d'un smartphone, et plus d'un tiers arborent une tablette numérique. « Ce surgissement soudain des possibilités infinies de connexion, après une période initiale d'enthousiasme, conduit chaque utilisateur à réfléchir sur la façon de savourer l'existence tout en profitant de leur connexion.

La question se pose de savoir comment éviter la dépendance », ajoute M. Des chercheurs français ont créé un papier peint spécial qui bloque la transmission des ondes wi-fi. L'addiction au pays du "gaming" (1ère partie) En Corée du Sud, la pression scolaire expliquerait en partie la dépendance aux jeux vidéo. Pour enrayer ce phénomène toujours plus inquiétant, les centres spécialisés se sont multipliés dans tout le pays, sous l’impulsion du gouvernement. Par Margaux COUTURIER et Anissa HAMMADI Boissons, nourriture, cigarettes... Cas clinique : Description des approches thérapeutiques possibles. L'addiction à Internet: une nouvelle maladie?  Au moment où tous les individus sont connectés une question toute simple se pose.

Où se trouve la frontière entre un usage répété et une addiction? Cette question n'est pas si facile. Le terme d'addiction est passé dans le langage usuel. Il appartient maintenant à la "pop-psychologie", la psychologie populaire. Définitions issues d'encyclopédies en ligne. Everything We Think We Know About Addiction Is Wrong.

Définitions

La cyberdépendance qu'est-ce que c'est ? La cyberdépendance, c'est le besoin incontrôlable d'utiliser internet sans pouvoir s'en passer.

Bonjour, Article très intéressant et très complet notamment sur le lien avec les besoins de Maslow et les conséquences de la cyberdépendance qui y sont bien développés. Cordialement, Emilie – combier_grouped_psy
Bonjour, Merci pour le partage de cet article très pertinent. Le lien entre la pyramide de Maslow et la cyberdépendance est remarquable. Une instruction des dangers de la cyberdépendance et de la manière dont l'on peut devenir dépendant à ces nouvelles technologies devrait je pense faire l'objet d'une session de prévention pourquoi pas dans les lycées. Emmanuelle Groupe B/ Psy – escudero_groupeb_psy
Bonjour, L'article que vous avez publié est très intéressant celui ci est facile a comprendre, très simple et clair. il met en évidence la pyramide de Maslow et la cyberdépendance , c'est une approche captivante Merci pour ce partage – daya_groupea_psy
Bonjour, Cet article a le mérite d’être simple et clair. Je trouve pertinent ces nouveaux termes: l'ego-navigation, le web-voyeurisme, la cybercondrie, etc. Le net a changé profondément nos rapports aux autres ces 3 dernières décennies, et je pense que l'on n'en a pas encore saisi toutes les conséquences... Une bonne trouvaille, merci du partage. Sylvie D L1 Psy - Groupe A – deroche_groupea_psy

L'individu est donc dépendant d'internet. L'explosion de internet en 1990 est un phénomène sans précédent dans le monde des communications cependant malgré les nouvelles possibilités que nous offre cette technologie son utilisation quotidienne fait naître de nouveaux problèmes psychologiques. Il y a plus de 250 millions personnes dans le monde qui utilisent internet et plus de 13 millions de personne souffrent d'une forme de dépendance à internet. La personne cyberdépendante est consciente de son obsession mais peut difficilement sortir de cette dynamique qu'il a lui même crée. Définitions du GREA sur l’hyperconnectivité. Introduction Le présent document présente la vision du GREA sur l’hyperconnectitivé (usage excessif des médias électroniques). Il fait suite à de nombreux échanges professionnels et s’appuie sur les résultats de la recherche en la matière.

Les médias électroniques ont intégré le champ des addictions sans substance, appelé aussi «nouvelles addictions» ou «addictions comportementales». Au cours de ces dernières années sont apparues des offres de prévention et de traitement, et des spécialistes ont développé des compétences solides sur la question. C’est notamment le cas en Suisse romande, où se trouvent plusieurs centres spécialisés. Par le positionnement représenté dans ce document, les professionnels des addictions entendent participer à ce débat. Terminologie et définition Le GREA recommande d’utiliser les termes suivants:


  1. boucher_groupee_psy Mar 7 2016
    Bonjour, Je trouve votre Pearltrees très complet et régulièrement mis à jour, je vous en félicite. J'aimerai également apporter ma pierre à l'édifice sur ce sujet. Serait-il possible de rejoindre votre équipe ? A bientôt, Julien
  2. perron_groupeb_psy Mar 7 2016
    Bonjour, Votre travail est sublime, je serais donc ravie de faire partie de votre équipe tout en vous apportant ma contribution et mon travail. Cordialement, Jenny
  3. plosceanu_groupec_psy Mar 6 2016
    Bonjour, Merci de l'ajout à l'équipe. C'est très gentil. Je vais essayer d'apporter ma petite contribution à ce travail collectif qui a l'air très bien documente déjà. Bon courage a tou(te)s pour la continuation ! Oana
  4. manumoreira Mar 6 2016
    Bonjour, Super travail!! J aimerais rejoindre votre equipe. En esperant y contribuir du mieux: Merci d avance
  5. sophie_groupeb_psy Mar 6 2016
    Bonjour, Je serais ravie de pouvoir contribuer à votre équipe. Merci par avance, Sophie
  6. pistuddi_grouped_psy Mar 4 2016
    Bonjour, Merci de m'avoir accueillie dans votre groupe, en espérant que notre travail collectif sera fructueux. A bientôt, Maria
  7. richard_groupeb_psy Mar 3 2016
    Bonjour, Je souhaite rejoindre votre groupe afin de pouvoir apporter ma contribution à ce travail déjà très riche. Cordialement, Vanessa