background preloader

1944

Facebook Twitter

Événements cités dans le journal et vérifiés sur ces sites

La Resistance Francaise. Poitiers en 1939-1945. 1 Familles réfugiées à Poitiers[Compléter] 04/1941 Famille Schuman - Robert Schuman, sous-secrétaire d'État pour les Réfugiés en mars 1940, réfugié à Poitiers sous le nom de "Robert Duren", est caché chez Robert Holweck, son ami et ancien collègue de l’administration, préfet-délégué. 2 Familles arrêtées (Poitiers) [Compléter] 1944 Famille Amselle - Léonie Amselle, née Cahen, veuve, 76 ans, est arrêtée parce que juive alors qu'elle est impotente dans une maison de retraite.

Poitiers en 1939-1945

Internée au camp de Poitiers, elle est déportée sans retour le 20/05/1944 par le convoi n° 74. Elle fera partie des 904 personnes gazées à leur arrivée à Auschwitz le 23 mai 1944. Déportation : 20/05/1944 convoi no 74 02/09/1942 Famille Stern - Victor, né à Vienne (Autriche) le 7 septembre 1922 est le fils de Felix, directeur de filatures à Vienne et de Paula, hongroise. Il avait une sœur ainée. L'épuration en France : une histoire inachevée. Henry Rousso II est des sujets qui méritent parfois relecture.

L'épuration en France : une histoire inachevée

Depuis des décennies, de farouches polémiques ont éclaté périodiquement sur le bilan de l'épuration dite « sauvage ». Pourtant, c'est celui de l'épuration légale qui méritait peut-être une réévaluation — à la hausse. Une occasion de rouvrir un dossier jamais fermé, à la lumière des épurations qui s'amorcent dans les nouvelles démocraties de l'Europe de l'Est.

Le 8 novembre 1989, le Mur de Berlin s'ouvre de manière soudaine, laissant la voie libre à une vague d'allégresse générale qui secoue tous les pays du bloc soviétique. Par comparaison rétrospective, et parce que le présent invite parfois à relire l'histoire, cet événement considérable est une occasion de rouvrir le dossier de l'épuration française, qui a suivi la fin de l'Occupation et accompagné la restauration républicaine. Phénomène est aujourd'hui mal connu1. L’histoire de Maillé. Maillé, village du sud de l’Indre-et-Loire, en Touraine, compte 660 habitants.

L’histoire de Maillé

Il est situé à 40km au sud de Tours et longe la ligne de chemin de fer Paris-Bordeaux. Le bourg est traversé par la route reliant Sainte-Maure-de-Touraine à Nouâtre. La RN 10 se trouve à 3km à l’est du village, le rendant ainsi facilement accessible. En 1940, lorsque les allemands s’installent à Maillé et ses environs, la commune compte un peu plus de 500 habitants.

Le 25 août 1944, pendant que Paris fête sa Libération, Maillé est pratiquement rayé des cartes. Cerné par les troupes Allemandes vers 9 heures du matin, le village vit les premiers instants d’un drame qu’aucun objectif militaire ne justifiera. 124 personnes de 3 mois à 89 ans sont sauvagement assassinées : 37 hommes, 39 femmes, 48 enfants de moins de 15 ans dont 26 de moins de 5 ans et 2 nouveau-nés. Une société en épuration: Épuration vécue et perçue en Maine-et-Loire. De la ... - Marc Bergère. Liste de massacres perpétrés par les forces allemandes en France durant la Seconde Guerre mondiale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste de massacres perpétrés par les forces allemandes en France durant la Seconde Guerre mondiale

Les troupes allemandes et leurs auxiliaires commirent quelques massacres et de nombreuses exécutions en France, à partir de l'invasion de mai 1940 jusqu’à la Libération en septembre 1944. BILAN DES DEUX BOMBARDEMENTS. 1) Le nombre croissant des victimes Une dizaine de morts pour le bombardement allemand de juin 1940, les obus décapitant les maisons sans pénétrer en profondeur.

BILAN DES DEUX BOMBARDEMENTS

Au lendemain des deux bombardements de juin 44, les premiers rapports ne sont pas très alarmistes, car les autorités locales n'imaginent pas le nombre élevé de leurs concitoyens qui se sont terrés dans des caves individuelles. Cette fois, les lourdes bombes frappent à la verticale et s'enfoncent profondément dans le sol. La grande cave des établissements Boret, qui semblait l'abri le plus sûr du quartier, a été écrasée et incendiée. Les prisonniers de Tours montent dans le convoi le 10 août 1944. Musée de la résistance en ligne. La presse collabo à Châteaubriant - mars-avril 1944 - Châteaubriant, Histoire et Résistance. (nb : nous n’avons que quelques parutions du Courrier !)

La presse collabo à Châteaubriant - mars-avril 1944 - Châteaubriant, Histoire et Résistance

Le Courrier du 10 mars 1944 Vues par Le Courrier, les nouvelles du front sont toujours positives : « les combats sont devenus particulièrement violents sur le front de l’Est mais les Rouges ont vainement tenté de percer les lignes des armées européennes » « les autorités soviétiques reconnaissent la perte de 15 millions d’hommes depuis le début des hostilités. Le calme règne sur le front d’Italie. Une des plus grandes batailles aériennes de cette guerre vient de se dérouler depuis le Zuyderzee jusqu’à Berlin : 140 avions américains ont été abattus dont 118 bombardiers » (mais on ne sait rien des avions allemands !).

« La guerre sur mer est toujours intense ». Churchill avait annoncé une grande entreprise militaire à la mi-mars. Si la joie illumine les visages, si la liesse populaire envahit les rues, nombreuses sont les familles aux sentiments mitigés en ce mois de septembre 1944 pour lesquelles l'absence domine.

Ceux qui reviendront À la libération, nombreux sont ceux pour qui le sentiment d'absence se fait cruellement sentir. L'absent est le militaire, prisonnier de guerre en Allemagne (plus d'1 million au total), le civil requis au Service du Travail Obligatoire ou prisonnier transformé en travailleur. L'absent, victime de l'idéologie raciste nazie, raflé en octobre 1942 ou en janvier 1944 lors des deux principales rafles organisées dans le département des Deux-Sèvres, conduit dans les camps d'extermination. L'absent, victime de la répression nazie, déporté dans les camps de concentration dont la famille reste sans nouvelles. Extrait du Courrier de l'Ouest daté du 4 juin 1945 © Archives Départementales des Deux-Sèvres. Centre Régional Résistance & Liberté - Ressources documentaires > Fiches thématiques > Libération : Les bombardements.

Tourisme Deux-Sèvres, vivez vos vacances en Deux-Sèvres. Contrairement à l'année 1940 où les combats s'étaient concentrés dans le nord-est de la France, la violence de la guerre s'abat sur les Deux-Sèvres.

Tourisme Deux-Sèvres, vivez vos vacances en Deux-Sèvres

La stratégie alliée vise à empêcher la remontée des troupes allemandes vers la Normandie. Centre Régional Résistance & Liberté - la poche de La Rochelle. Si les principales villes de la région Poitou-Charentes sont libérées en septembre 1944, que le front s'éloigne vers l'Est au fur et à mesure de l'avancée des Alliés depuis le débarquement sur les plages normandes en juin 1944, des poches de résistances allemandes se constituent sur la façade atlantique.

Centre Régional Résistance & Liberté - la poche de La Rochelle

La poche de La Rochelle couvre 400 km². Après celle de Lorient, elle est, en troupes allemandes, la plus importante avec 17 000 hommes placés sous le commandement de l'amiral Schirlitz depuis le 20 août 1944. Des négociations commencent entre le capitaine de frégate Meyer, émissaire du Gouvernement provisoire de la république française et représentant les autorités militaires françaises et l'amiral Schirlitz. En octobre 1944, les belligérants concluent un accord visant à protéger les populations civiles, à garantir le respect des devoirs de la guerre et à délimiter deux zones derrières lesquelles chaque partie devra se limiter incluant en son centre un no man's land. Le contrôle de l'industrie française du caoutchouc par l'Allemagne nazie (1940-1944) Notes Albert Speer, Au cœur du Troisième Reich, Paris, Fayard, 1971 ; donne des exemples très précis de ses recherches de métaux (ex. le chrome en Finlande).

Le contrôle de l'industrie française du caoutchouc par l'Allemagne nazie (1940-1944)

Henry Peyret, La Stratégie des trusts, Paris, puf, 1961. P. T. Bauer, The Rubber Industry, The London School of Economics and Political Science, London, 1948. Centre Régional Résistance & Liberté - Ressources documentaires > Fiches thématiques > Résistance > Résistance Intérieure : Parachutage de Maisontiers "Le bois de dix-heures" Fiche technique Date : Nuit du 24 au 25 juillet 1943 Organisation : Organisation Civile et Militaire (OCM)

Conseil National de la Résistance - Eté 1943 - La haute trahison des trusts, seconde partie. Première partie ici. "Réformes " fiscales Les trusts ont encore tiré un autre bénéfice de la présence des nazis en France. Ils ont été en mesure de manipuler la législation fiscale dans un sens positif pour eux, avec effets écrasants pour leurs concurrents. Sur le modèle des procédés appliqués en Allemagne, toute une série de mesures ont d'abord été prises à leur profit direct : La Déportation (1) Notre Dame de Boulogne dans le diocèse de Nantes en juin et juillet 1944. « Notre Dame de Boulogne, ramenez mon fils prisonnier. Préservez-nous des bombardements et faîtes cesser la guerre. »