background preloader

Maisons d'édition vs. Auteurs ?

Facebook Twitter

Les newsletters 01net. Ayerdhal crée sa maison d'édition numérique. C'est au cours de la table ronde des Imaginales "Nouveaux médias, nouveaux contrats ?

Ayerdhal crée sa maison d'édition numérique

(La diffusion numérique en question)" que l'auteur Ayerdhal (Balade choreïale, Mytale, La Bohême et l’ivraie, Demain une oasis, Le Chant du Drille, Chroniques d’un rêve enclavé, Transparences) a fait son annonce : la création d'une maison d'édition numérique qui offrira 50 % du prix de l'ouvrage aux auteurs (pour un livre classique, cela varie généralement entre 8 et 12 %). Les ebooks seront disponibles sans DRM et à des prix très bas (environ 50 % du prix d'un poche d'occasion).

Selon Ayerdhal, l'auteur n'a plus besoin de la plupart des intervenants de la chaîne du livre (éditeur, diffuseur, distributeur et libraire) qui récupèrent la majeure partie du pourcentage de la vente d'un livre. L'écrivain précise qu'il n'est pas contre le fait de travailler avec un directeur d'ouvrage (editor en anglais), mais certainement plus avec un vendeur de livres (publisher en anglais). Le Contrat Numérique. Auteurs : cesser de se la jouer Titanic ? Auteurs : cesser de se la jouer Titanic ?

auteurs : cesser de se la jouer Titanic ?

La SGDL confirme solennellement aujourd’hui que, sans avenant spécifique, les auteurs sont libres d’organiser la diffusion numérique de leurs ouvrages imprimés C’est une position que je n’exprime pas ici pour la première fois (voir ici et ici). Mais, ce soir, la Société des Gens de Lettres en confirme officiellement et solennellement le principe : si vous n’avez pas signé d’avenant spécifique pour la diffusion numérique, et même si votre contrat comporte des clauses d’avenir, vous pouvez en toute légitimité disposer de votre texte et en organiser vous-même la diffusion numérique.

Chers auteurs, Livre numérique: quand les auteurs s’en mêlent. Derrière le pseudo meurtre du livre papier par le numérique, le débat de fond est aussi économique. Loin de ne pas comprendre les enjeux des publications numériques, les écrivains veulent négocier leurs droits d'auteurs. En octobre 2007, le Kindle d’Amazon sort. Deux ans plus tard, il est commercialisé dans plus de cent pays.

Depuis d’autres tablettes sont nées et la révolution numérique en littérature est en cours, opposant numérique et papier. Premiers concernés, les éditeurs, qui se sentent menacés. Les agents littéraires, plus importants à l'ère ebook ? Un rôle différent à l’ère du livre numérique… Un récent article du site TheBookSeller met en lumière le fait que des membres de l’AAA (Association des Agents d’Auteurs) en Angleterre discutent de la possibilité de supprimer une clause leur interdisant d’agir en tant qu’éditeur.

Les agents littéraires, plus importants à l'ère ebook ?

Les nouveaux enjeux du numérique changeraient la donne. Qui fait quoi à l’ère du livre numérique ? Le roi des éditeurs (roidesediteurs) Dition - Article - Autopublication : vers une mise à l’écart progressive des éditeurs ? Quelles conséquences pourrait avoir une massification de la publication amateure ?

dition - Article - Autopublication : vers une mise à l’écart progressive des éditeurs ?

Car les diffuseurs ne filtrent pas : ils accueillent, sans les sélectionner à partir de critères qualitatifs, toutes les oeuvres, pourvu qu’elles respectent la charte imposée (conformité aux « bonnes moeurs » pour Apple). En écartant l’éditeur de la chaîne éditoriale, traditionnellement chargé de réaliser une première sélection, les diffuseurs risquent l’inflation de la production et la désorientation du lecteur. Les relations auteurs/éditeurs sur le numérique. Les relations auteurs/éditeurs sur le numérique Au terme de six mois de négociations, aucun accord majeur entre auteurs et éditeurs n'a été conclu sur le numérique.

Les relations auteurs/éditeurs sur le numérique

Les auteurs demandent aux pouvoirs publics de prendre leurs responsabilités! Communiqué, Littérature, Rencontre | Le mercredi 16 mars Communiqué du conseil permanent des écrivains * Aucun accord majeur entre auteurs et éditeurs sur le numérique : les auteurs demandent aux pouvoirs publics de prendre leurs responsabilités. Relations auteurs/editeurs. Le Prix Unique du Livre Numérique est un combat perdu. Cela fait déjà quelques jours que la loi sur le Prix unique du livre numérique (loi PULN ou Prisunic, selon les goûts) a été votée à l'Assemblée nationale (en France, donc) après avoir été débattue au Sénat.

Le Prix Unique du Livre Numérique est un combat perdu

Depuis cet épisode, et suite à quelques commentaires publiés à gauche et à droite (parfois même au milieu) quelques personnes m'ont demandé ce que je pensais de cette loi. Pour faire court, je pense qu'elle est déplorable, passéiste, archaïque et inadaptée. Mais cela demande tout de même un peu d'explication. La loi, en résumé, vise à établir un prix unique pour le livre numérique homothétique (ce vilain mot, qui rappelle le vocabulaire de la géométrie, désigne un livre numérique qui correspond à un livre papier sans y ajouter de contenu multimédia).

L'éditeur sera chargé de déterminer ce prix et de le faire connaître au public. Le numérique et la rémunération des auteurs. Négociations continues sur les droits numériques des écrivains ActuaLitté. Droits numériques des auteurs : contre l'esbroufe. L'édition numérique accorde les mêmes droits d'auteurs que le livre imprimé. LE MONDE | | Par Antoine Gallimard, président du Syndicat national de l'édition (SNE) Dans Le Monde du 20 octobre 2010, avec les présidents de la Société des gens de lettres, du Syndicat de la librairie française et de l'Association des bibliothécaires de France, nous appelions de nos voeux des mesures de régulation de ce nouveau marché du livre numérique : prix unique et TVA au même taux que pour le livre imprimé.

L'édition numérique accorde les mêmes droits d'auteurs que le livre imprimé

Grâce à l'implication des pouvoirs publics, ces deux sujets ont bien progressé. Il reste de nombreuses interrogations sur le livre numérique. Il est bon à cet égard de rappeler quelques principes simples : - Le livre numérique est d'abord un livre. Auteurs amateurs, espaces d’expression communautaires : une nouvelle source de création littéraire ? Une tribune écrite par Karim Wadye Oumoussa, fondateur et dirigeant d’eBookPulp.

Auteurs amateurs, espaces d’expression communautaires : une nouvelle source de création littéraire ?

C’est presque un lieu commun en France : un français sur deux se met à écrire un livre dans sa vie. Les éditeurs en reçoivent une proportion considérable en manuscrits, complets ou partiels, et n’en retiennent qu’une infime partie, devant trier, quand ils y parviennent, entre ceux qui sont appropriés à leur positionnement éditorial, ceux qui sont d’une qualité suffisante pour être publié, même avec un accompagnement préalable et ceux, la très grande majorité, qui ne rentrent pas dans leurs critères.

Parmi ceux-là, beaucoup aimeraient un soutien, un espace de dialogue, un retour sur leurs écrits dont ils ont bien conscience de l’imperfection. Il est donc nécessaire de créer des espaces d’expression, d’échange d’expérience et de dialogue en amont. Revoir les contrats d'édition à l'heure numérique, Valois fait l'autruche ActuaLitté. Vehlmann. Dépasser la conception fixiste du contrat d’édition pour s’adapter à l’environnement numérique ?

Dépasser la conception fixiste du contrat d’édition pour s’adapter à l’environnement numérique ?

Dépasser la conception fixiste du contrat d’édition pour s’adapter à l’environnement numérique ?

[mercredi 08 décembre 2010 - 08:00] Depuis Darwin, on le sait : confrontées à des modifications de leur environnement, les espèces doivent s’adapter ou périr, supplantées par d’autres ayant su développer de nouvelles caractéristiques. La métaphore évolutionniste peut paraître brutale, mais c’est devenu un lieu commun d’avancer que le monde de l’édition est confronté à la nécessité d’évoluer, face aux changements induits par le numérique. Si pendant longtemps, la faiblesse des parts de marché de l’eBook par rapport au papier a pu faire croire que le cadre traditionnel n’aurait pas besoin de subir une mutation radicale, les signes d’accélération du processus qui se sont faits jour en 2010 montrent que le météore se rapproche à présent dangereusement de la planète éditoriale.

Le livre est épuisé… mais l’auteure, pas encore. Petit rappel des épisodes précédents: en 2006 paraissait mon premier roman, L’Héritier du Tigre, aux toutes jeunes éditions du Navire en Pleine Ville. Les ventes de l’ouvrage ont été honnêtes – pour un premier roman d’une inconnue chez un petit éditeur de province – sans être renversantes; et les avis critiques assez positifs. Les électrons libres de l’édition. Recensé : Marin Dacos et Pierre Mounier, L’édition électronique, La Découverte, coll.

Les électrons libres de l’édition

Repères, Paris, mars 2010, 128 p., EAN-13 :9782707157294 Les auteurs Marin Dacos et Pierre Mounier sont tous deux des chercheurs issus des humanités qui ont pris très tôt le virage des nouvelles technologies et plus précisément de l’édition électronique de textes, avec des plates-formes comme Revues.org, Calenda, ou Homo-numericus. Ils animent à quatre mains blogo-numericus, largement consacré à ce thème. À la pointe du développement de ces techniques, conscients à la fois des enjeux techniques et de contenu, jouissant d’une certaine distance à l’égard d’un monde de l’édition traditionnelle qui semble ne pas trop savoir par quel bout prendre la révolution numérique, ces deux auteurs étaient parmi les personnes les plus qualifiées pour parler des bouleversements que l’informatique et les réseaux apportent dans l’édition. La galaxie du texte électronique Les trois formes de l’édition numérique. Pourquoi les maisons d’édition ne s’intéressent pas à l’édition.

Ce que gagnent les écrivains. C'est peu dire qu'il n'en va pas de même dans le monde de l'édition. Là, tout est opaque, à commencer par les chiffres réels de vente. Ce que les auteurs gagneront. Les auteurs de BD pour commencer, puis tous les auteurs derrière, entendent prévenir les dérives pour leurs droits que le passage au tout numérique risque d’entraîner. Ils ont raison, bien sûr, mais leur appel, peut-être surtout par sa formulation et ses sous-entendus conservateurs, me dérange. Les auteurs déplorent que les initiatives éditoriales partent dans tous les sens -imposent leur cadre- sans plus aucun cadre légal adapté et protecteur des auteurs. Comment pourrait-il en être autrement puisque personne ne sait où nous allons ?

Auteur en ligne, un projet insensé ? - novövision. L’édition française est-elle encore soviétique ? Antoine Gallimard vient de donner lors du Forum d’Avignon une interview au Figaro (le buzz média – Orange – Le Figaro) sur l’avenir du livre numérique. Les chercheurs doivent-ils boycotter Elsevier? » Article » OWNI, Digital Journalism. Elsevier est un des principaux éditeurs scientifiques mais son attitude face à la communauté scientifique pose de réels problèmes éthiques. Tout doit disparaître : de l’avenir pour l’édition numérique… [1. Comment les éditeurs vont ils justifier les droits d'auteur à l' C’est ce billet publié hier sur ebouquin qui me fait réagir. Distributeurs et libraires veulent un "hub" pour le livre numéri. Ça commence à bouger du côté des distributeurs et des libraires.

À l'occasion d'une conférence de presse organisée hier, le Syndicat des Distributeurs de Loisirs Culturels (SDLC) et le Syndicat de la Librairie Française (SLF) ont appelé à la mise en place rapide d'une plate-forme unique pour le téléchargement du livre numérique, faute de quoi le marché français risque rapidement d'être sous contrôle d'entreprises étrangères, comme Google, Amazon ou encore Apple. De quelques idées reçues sur le métier d'éditeur. Couverture tauromachique de Formes Vives Éditorial de Lapin Blanc, consultant en retards divers et guide dans Alice au pays des merveilles.

Édition: la fourchette fatale. Avec la fin du manuel scolaire, lédition va perdre sa vach. Dans une classe équipée d’un tableau électronique tactile expérimenté à l’école René-Cassin, près de Nice (Eric Gaillard/Reuters) Une récente déclaration de Luc Chatel, présentement ministre de l’Education nationale, est passée relativement inaperçue : la volonté manifestée par les pouvoirs publics de parvenir au tout-numérique en guise de manuels scolaires à l’horizon 2012. Auteurs-éditeurs: la guerre numérique est-elle déclarée? Inéquitables droits du livre numérique. Querelle financière entre auteurs et éditeurs. Rebâtir la confiance dans l’exploitation de l’oeuvre - La Feuille - Blog LeMonde.fr. Enfin ! Les auteurs seraient-ils enfin en train de se réveiller ?

De l'adverbe "naturellement" (automne des éditeurs)


  1. stanjourdan Dec 4 2010
    ben ça ne fera que t'envoyer un email avec le lien cers ce pearltree...
  2. calimaq Dec 4 2010
    Zut et moi, je n'arrive pas à postuler. Si tu cliques sur la pièce de puzzle bleue "Faire équipe", tu peux peut-être m'envoyer un mail d'invitation ?
  3. stanjourdan Dec 4 2010
    je n'arrive pas à t'inviter directement, je pense qu'il faut que tu "postule" ;-)
  4. calimaq Dec 4 2010
    Pas envie de faire équipe pour développer cet arbre de perle ? C'est une question qui m'intéresse.