background preloader

Orientation subie vs Orientation choisie

Facebook Twitter

Arrêté du 25 mars 2014 fixant la liste des établissements retenus pour l'expérimentation du choix donné à la famille dans le cadre de la procédure d'orientation à l'issue de la classe de troisième. [Se-Unsa] Article publié le vendredi 14 mars 2014.

[Se-Unsa]

La troisième réunion du groupe de travail « personnels d’orientation » s’est tenue jeudi 13 mars. L’orientation, terra incognita de Terra Nova. La publication du texte du Think-tank Terra Nova hier Pour une école commune, du cours préparatoire à la troisième (Par Jean-Pierre Obin, Claire Krepper, Caroline Veltcheff, Gilles Langlois, Roger-François Gauthier, Julien Maraval, Jean-Michel Zakhartchouk ) relance la réflexion sur l’organisation de notre système scolaire.

L’orientation, terra incognita de Terra Nova

Faut-il revoir l’orientation des élèves en fin de Troisième en laissant le dernier mot aux familles ? C’est l’enjeu d’une expérimentation de l’éducation nationale approuvé par le Conseil Supérieur de l’orientation lors de la séance du 14 novembre 2013.

Faut-il revoir l’orientation des élèves en fin de Troisième en laissant le dernier mot aux familles ?

Dans environ 120 collèges, et pour une durée de trois ans (2013-16), le dernier mot sera donné aux familles concernant la voie d’orientation. Cette nouvelle procédure revient à supprimer pour ces élèves, familles et collèges, la commission d’appel qui tranche ailleurs les conflits. Orientation : profs ou parents, qui est le mieux placé pour en décider. Atlantico : Cette nouvelle procédure d’orientation sur le choix des études en fin de troisième est présentée comme permettant de diminuer les risques de décrochage scolaire.

Orientation : profs ou parents, qui est le mieux placé pour en décider

Comment cela pourrait-il fonctionner ? Expérimentation: les parents auront le dernier mot sur l'orientation de leur enfant fin troisième. Les parents d’élèves de 117 collèges «expérimentaux» auront le dernier mot sur le choix d’orientation de leurs enfants en fin de 3e, selon un décret paru jeudi au Journal officiel.

Expérimentation: les parents auront le dernier mot sur l'orientation de leur enfant fin troisième

Cette expérimentation, qui concerne des établissements répartis sur 12 académies, est prévue pour trois ans. «Le sentiment de l’orientation subie, en particulier vers l’enseignement professionnel, est identifié comme l’une des causes du décrochage», a déclaré la ministre déléguée chargée de la réussite éducative, George Pau-Langevin, sur le site de l’Education nationale. Habituellement dans les collèges, le chef d’établissement soumet en fin d’année de 3e une proposition d’orientation aux parents sur avis du conseil de classe. En cas de désaccord, les parents d’élèves peuvent alors recourir à une commission d’appel chargée de statuer en dernier lieu. Orientation en 3e : les parents auront le dernier mot dans 117 collèges - Le journal du Week-end.

Cache.media.education.gouv.fr/file/2013/76/6/DEPP_NI_2013_24_deroulement_procedure_orientation_fin_troisieme_fortes_disparites_scolaires_sociales_280766. L'orientation en 3ème, le choix des parents et les inégalités sociales. Qui aurait cru que l'orientation en fin de troisième mobilise l'Assemblée nationale ?

L'orientation en 3ème, le choix des parents et les inégalités sociales

C'est pourtant ce qu'on a vu lors du débat sur la loi de refondation. Au final, les rapporteurs de la loi qui voulaient laisser le dernier mot aux parents dans le choix d'orientation ont du se contenter d'une expérimentation limitée. Nul doute que l'étude réalisée par la Depp ne perturbe leur projet. Aujourd'hui en fin de troisième, 65% des élèves sont envoyés en seconde GT et 32% en seconde professionnelle ou CAP.

L’orientation à la fin du collège accentue les inégalités sociales. 6 février 2014 - Les vœux d’orientation des familles en fin de troisième dépendent fortement de leur milieu social. 90 % des enfants de cadres supérieurs demandent une seconde générale ou technologique, contre moins de la moitié des enfants d’ouvriers non-qualifiés et d’employés de services aux particuliers. « A résultats scolaires et autres caractéristiques sociales donnés, les enfants d’agriculteurs, d’employés et d’ouvriers choisissent moins souvent d’être orientés en seconde générale et technologique, sans que cette moindre ambition ne soit corrigée par les décisions du conseil de classe ».

L’orientation à la fin du collège accentue les inégalités sociales

Alors que l’étude Pisa menée par l’OCDE a fait grand bruit, la note d’information du ministère de l’éducation (voir « pour en savoir plus ») est passée presque inaperçue. Dossier d'actualité – La relation école-emploi bousculée par l'orientation – septembre 2009. Par Laure Endrizzi Peut-on encore demander à un jeune ce qu'il veut « faire comme métier plus tard » ?

Dossier d'actualité – La relation école-emploi bousculée par l'orientation – septembre 2009

Cette question a-t-elle encore un sens si elle ne s'insère pas dans une approche plus globale ? Quelles missions l'école doit-elle assurer pour non seulement favoriser la réussite de chaque élève, mais également celle des adultes socialement et professionnellement intégrés qu'ils aspirent à devenir ? Si la naïveté de telles questions n'échappe à personne, l'acuité singulière avec laquelle elles se posent, à une époque où l'insertion professionnelle souffre d'une conjoncture mondialisée incertaine, est bien réelle. Dans le prolongement du n° 25 consacré aux politiques d'orientation scolaire et professionnelle (Endrizzi, 2007), ce nouveau dossier de la VST offre un panorama international des politiques publiques au service d'un rapprochement école-emploi et d'une approche éducative de l'orientation.

Comment détourner le logiciel qui décide du bac pro que tu passeras. Tribune Très tentant, pour un chef d’établissement, de gonfler un peu – voire beaucoup – les notes des élèves qui se destinent au lycée professionnel, au moment d’entrer les moyennes dans le logiciel prévu à cet effet.

Comment détourner le logiciel qui décide du bac pro que tu passeras

Le tout-puissant Affelnet, aussi surprenant que cela puisse paraître, est en effet le seul à décider de l’avenir professionnel de ces élèves. Une fois que leurs quatre choix de spécialités sont faits, c’est lui qui affecte automatiquement les aspirants au lycée professionnel dans telle ou telle filière, en fonction des notes, avec une pondération des coefficients selon la matière qui semble la plus importante. Le 3 septembre 2010, jour de rentrée scolaire dans un lycée de la région parisienne (Florence Durand/Sipa) Seules quelques filières, assez rares, demandent un entretien préalable à l’issue duquel un avis est émis.

Approche orientante

Expérimentation des procédures d’orientation en troisième. Mme George Pau-Langevin, ministre déléguée auprès du ministre de l’éducation nationale, chargée de la réussite éducative, traite, par délégation du ministre de l’éducation nationale, des questions relatives à la préparation et à la mise en œuvre des mesures propres à favoriser la réussite scolaire de tous les élèves.

Expérimentation des procédures d’orientation en troisième

Dans ce cadre, et à propos de la lutte contre le décrochage scolaire, elle a annoncé des expérimentations pour revisiter les processus d’orientation scolaire afin de favoriser une orientation choisie. Pour une orientation choisie et non subie ! (Partie 1) (Voir la deuxième partie de la chronique) ;;;;;• Définir un projet professionnel Pour réaliser sa mission qui est de donner à des jeunes, notamment à des élèves de 4ème et de 3ème, les moyens de définir un projet professionnel qui les intéresse, la fondation a choisi la méthode du coaching individuel, une aide personnalisée impliquant souvent les parents.

L’expérimentation a commencé en mars 2012 et a concerné 7 élèves de 3ème et 6 de 4ème. Orientation choisie : un dossier qui avance bien. Du nouveau sur le front de l'orientation choisie. Le ministère va autoriser les expérimentations officielles, et les premiers décideurs, à savoir les chefs d'établissement, prennent position, via leur syndicat majoritaire, en faveur de ce dispositif. Le droit à expérimentation est évoqué par Bernard Desclaux, ancien directeur de CIO, sur son blog. Il soulève les difficultés prévisibles. Il me semble important, pour ma part, d'ajouter une réflexion sur la nécessaire coordination entre les collèges et les lycées, car si ce sont les principaux de collège qui seront décisionnaires, ce sont bien les lycées qui recevront les élèves.

D'où l'importance d'une réflexion à une autre échelle que celle de l'établissement, puisqu'il y aura un fort besoin de coordination, et un impact difficile à prévoir sur la structure des lycées, et particulièrement des lycées professionnels. Le cycle d’orientation 3ème/seconde a un double objectif : Consulter le billet de blog de Bernard Desclaux.