background preloader

Arts du visuel

Facebook Twitter

Deux siècles de Propagande en 160 affiches. Petit dossier du jour, plein de poussières parce que retro au possible. Vous connaissez mon amour pour les pubs vintage et autres vieilleries publicitaires, présentes dans de nombreux articles, elles ont aujourd'hui le droit à un article entier. Après moultes réflexions, l'article d'aujourd'hui concerne tout un pan de l'histoire mondiale en deux siècles. Je cite : la propagande. En soit, ce n'est pas de la publicité pure et dure, mais ce fut de loin le modèle de communication leplus utilisé au XIXème siècle que ce soit en période de guerre comme de stabilité politique.

Voici donc une petite rétrospective de la propagande comme vous ne l'avez jamais vu, pays par pays.La Corée du Nord : Bastion de la propagande actuelle Dernière dictature communiste asiatique, la Corée du Nord est de loin le pays qui maîtrise le plus la propagande. La Paysanne, heureuse dans ses champs Les verts pâturages de la Corée du Nord (Actuellement en État de Famine) Le sourire na-tu-rel Lenine mystifié L'URSS Juive. Shoah. [janvier 2013] Shoah signifie catastrophe en hébreu et désigne, en France, depuis la sortie du film éponyme de Claude Lanzmann en 1985, l’assassinat de près de six millions de Juifs durant la Seconde Guerre mondiale. Dans les pays anglo-saxons, c’est le terme d’Holocauste qui est toujours majoritairement employé pour évoquer le génocide du peuple Juif.

Pour certains historiens, comme Paul-André Rosental, la Shoah « s’étend au-delà de la Seconde Guerre mondiale, aussi longtemps qu’elle exerce des conséquences directes sur les personnes qu’elle concerne, bourreaux et victimes, morts et survivants, natifs de l’avant ou l’après-1945 ». Le développement de bandes dessinées traitant de la Shoah est un phénomène relativement récent, largement postérieur à la Seconde Guerre mondiale. Il s’est heurté à des difficultés spécifiques de représentation et s’est produit dans le cadre de la reconnaissance progressive de la mémoire de la Shoah. La situation est différente à cette époque aux États-Unis. Photo : Michael Wolf et sa série Architecture of Density. Avec sa série “Architecture of Density”, le photographe allemand Michael Wolf interroge la forme actuelle des villes.

Et des grands ensembles. Parfois des clichés tout ce qu’il y a de plus réels semblent tout droit sortis de l’imagination d’un créateur manipulant le photomontage à la perfection. Noter le talent de l’artiste qui arrive à nous perdre mais aussi remarquer la difficulté qu’il y a à se repérer dans cette espace qu’on appelle le réel à l’heure des NTIC et de l’information.

La méta-réalité tant redoutée par Guy Debord dans son œuvre fondateur La société du spectacle n’est pas loin. Et pris sous un certain angle, l’horizon obstrué de certaines capitales provoque ce type de sentiment et fait frémir. Hong Kong. Michael Wolf – Architecture of Density Source : WHUDAT On vous conseille également : Je veux recevoir plus de news ! Tout Chagall en une œuvre. De l'Allemagne, 1800-1939. De Friedrich à Beckmann. Remerciements : Cette exposition bénéficie du soutien du CERCLE INTERNATIONAL DU LOUVRE, avec la collaboration des AMERICAN FRIENDS OF THE LOUVRE, et du concours de BMH AVOCATS. Le catalogue bénéficie du mécénat de Rudolf-August Oetker Stiftung. La scénographie a bénéficié du soutien de Deloitte. La communication de l’exposition bénéficie du soutien de l’Office National Allemand du Tourisme.

L’œuvre d’Anselm Kiefer a bénéficié du soutien de la galerie Thaddaeus Ropac. Riche de plus de deux cents oeuvres, l’exposition propose une réflexion autour des grands thèmes structurant la pensée allemande de 1800 à 1939. De la fin du XVIIIe siècle à la veille de la Seconde Guerre mondiale, l’histoire allemande est marquée par la constitution difficile de son unité politique dans le cadre de l’Europe des nations qui se met alors en place. Commissaire(s) : Pour les 3e : Histoire des arts - la propagande au XXe siècle, des sites pour mener ses recherches... Salvador Dalí - Dossier pédagogique. Le Grand Masturbateur, 1929 [Visage du Grand Masturbateur] Huile sur toile, 110 x 150 cmMuseo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid Retour sur un personnage Plus de trente ans après la rétrospective qu’il lui a consacrée, le Centre Pompidou déploie à nouveau l’œuvre labyrinthique de Salvador Dalí dans ses espaces.

Décrivant un parcours circulaire, cette seconde rétrospective, organisée par Montse Aguer, Jean-Michel Bouhours et Thierry Dufrêne sous la direction de Jean-Hubert Martin, propose de suivre les circonvolutions de l’univers dalinien le long d’un fil chronologique. L’exposition commence avec les premières recherches picturales, l’attrait de Dalí pour l’impressionnisme, le cubisme et son rapport ambivalent à la peinture académique.

Cette rétrospective articule plus de deux cents pièces − toiles, dessins, objets, films −, dont certaines comptent parmi les plus célèbres de Dalí. L’Ultralocal et l’Universel L’élaboration d’une mythologie personnelle La naissance d’un roi. Réunion des musées nationaux.

Cinéma

Arago - Le Portail de la Photographie. Expositions - Musée du Luxembourg. L'Histoire par l'image. Les présidents américains au cinéma. Site officiel du musée du Louvre. Vidéos Histoire des Arts.