background preloader

Militaires

Facebook Twitter

Did Your French Ancestor Attend the Ecole Navale? The Ecole Navale is the French Naval Academy. As with those of other nations, it is the training institution for naval officers. From 1830 until the Allied Bombing obliterated it, it was located at Brest and is now not very far away in Lanvéoc. Clever and well-connected boys, and now girls too, study all that is needed to know of things naval, from mathematics to naval aeronautics. It is probably a great loss, but we doubt that they still learn to swim perched on a camp stool, as above. In the tradition of the grandes écoles , they have a nickname - they are called bordaches - and, like all sailors everywhere, their own slang, which is called l'argot Baille, and into which we are far too circumspect to delve.

The Espace Tradition de l'Ecole Navale website is the baby of one, clearly dedicated, man, Jean-Christophe Rouxel . Most of the 7,200 names are taken from a published book, the Dictionnaire des marins français , as M. Plongez! ©2013 Anne Morddel French Genealogy. Franckdeleyrollgenea.free.fr/cariboost2/cariboost_files/lois_20concernant_20le_20service_20militaire_20_281872-1923_29.pdf.

Décorations

Annuaire officiel des officiers de l'armée active - France. Ministère de la guerre. L’armée de l’Ouest en chiffres et en lettres (1793-1796) / Quoi de neuf ? / Actualité / Connaître les Archives. L’inventaire des archives de la guerre de Vendée conservées au Service historique de la Défense (Vincennes) vient d’être notablement enrichi. Près de 400 états de situation des troupes républicaines engagées dans le département, entre juin 1793 et mars 1796, sont désormais en ligne. Mais qu’y trouve-t-on au juste ? Tout d’abord beaucoup de chiffres, car les états de situation livrent les effectifs des troupes présentes sur le terrain. De multiples échelons de l’armée sont concernés. On trouve aussi bien des tableaux à l’échelle d’un bataillon, son chef ayant envoyé depuis la Vendée au ministère de la Guerre le tableau en question, que des documents de synthèse.

Sur chaque tableau, on repérera facilement l’effectif total en hommes qui y est indiqué. Comme annoncé dans le titre, ces tableaux sont aussi riches en chiffres qu’en lettres. En revanche les noms des soldats républicains ne sont pas mentionnés sur les états de situation, à l'exception toutefois de ceux des généraux.

Grande armée (1er empire) 1805-1808 et 1811-1814-1815

SEHRI général. Le site de l'association S.E.H.R.I. est le premier centre virtuel de documentation (archives, objets, listing) en ligne consacré à la période allant de la fin de l'Ancien-Régime au début de la Seconde Restauration. L'association a été créé en 2007 par Jérôme Croyet, Docteur en Histoire et Archiviste au AD de l'Ain dans le but de combler un manque cruel sur la période. En effet si le thème de la période Impériale a la faveur des français, celui de la Révolution comprend beaucoup moins d'intérêt pour le public alors même que les dernières recherches font toutes état d'une seule et même période, la Révolution et l'Empire ne peuvent être dissociés. Monsieur Jean-Pierre Jessenne l'écrivait justement dans un ouvrage destiné aux étudiants en histoire, la Révolution commence dès 1783, et conduira la France jusqu'à la crise de 1789, et les événements majeurs pour l'histoire qui suivirent. Car la SEHRI, est bien une affaire et histoire d'amis et de passionnés.

1850-1914, l'armée en photos. La Flotte de Napoléon III. - extrait de Bonnefoux et Pâris - Dictionnaire de la marine à voile - 2e édition, Arthus Bertrand, Paris, 1856. " La composition des bouches à feu dont il vient d'être parlé et qui contient des espèces de calibres divers, est déterminée par un Règlement de 1852 et par des Dispositions Ministérielles de 1848 et de 1849 qui sont insérées dans le Bulletin Officiel de marine. Le nombre des hommes et celui des bouches à feu portés par ses bâtiments excèdent, quelquefois, les chiffres qui viennent être mentionnés ; ceci tient à quelque variation dans les dimensions de ces bâtiments, ou aux missions qu'ils ont à remplir ; mais ces chiffres sont seuls réglementaires.

Quant aux bâtiments construits avant ces subdivisions et qui existent encore, on les range dans les catégories nouvelles dont ils se rapprochent le plus, et, autant que possible, on les arme de la même manière. " Militaires français décédés au XIXème siècle. Absents militaires 1846-1893.

1853-1856 La guerre de Crimée

La guerre franco-prussienne de 1870-71. Annuaire militaire de la République française pour l'année ... : publié sur les documents communiqués par le Ministère de la guerre. Titre : Annuaire militaire de la République française pour l'année ... : publié sur les documents communiqués par le Ministère de la guerre Auteur : France. Ministère de la guerre (1791-1936) Éditeur : Veuve Levrault (Strasbourg) Éditeur : P. Bertrand (Paris) Éditeur : Veuve Berger-Levrault & fils (Paris) Date d'édition : 1848-1870 Type : texte,publication en série imprimée Langue : Français Format : application/pdf Identifiant : ark:/12148/cb32698347z/date Source : Bibliothèque nationale de France Relation : Description : Variante(s) de titre : Annuaire militaire de l'Empire français pour l'année ... Histoire de la guerre (juillet 1870-janvier 1871), avec carte.

Monument aux morts de la guerre de 1870 en France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les monuments aux morts de la guerre de 1870 constituent les premiers exemples de monuments rendant hommage aux Morts pour la Patrie citant à égalité les hommes de troupe et les officiers. Les premiers sont élevés dès les années 1870. Leur intérêt architectural et artistique réside dans leur grande diversité, réalisés par des artistes affirmés, à l'âge d'or de la sculpture de la fin XIXe siècle ou simples stèles, ils ont des formes variées : colonne, colonne tronquée, obélisque, obélisque tronqué, pyramide etc. accompagné ou non de statues avec inscription d'une dédicace et éventuellement du nom des victimes.

Contrairement aux monuments de la Première Guerre mondiale produits le plus souvent en série, à une époque postérieure, ce sont, dans leur grande majorité, des œuvres uniques. Cependant, les statues du "marin", du "mobile en armes" ou du "mobile au drapeau" furent produites en plusieurs exemplaires. Alsace[modifier | modifier le code] Commune de Paris en 1871. La guerre de 1870 en images. La guerre de 1870 en photos. Have You An Ancestor Who Was In the Paris Commune? Association des Amis de la Commune de Paris 1871.

1914-1918

1939-1945. Les derniers vétérans : une idée originale. Avec plus de 3000 noms recensés, Frédéric Mathieu propose sur son site de consulter des mini-biographies (certaines très complètes) des derniers soldats vivants des guerres françaises des XIXe et XXe siècles. Présentation du site. Ces vétérans ont de tout temps fait parler d'eux, non pas à cause de leurs exploits militaires (bien que certains en aient réalisé), mais à cause de leur âge canonique qui les plaçait, bien malgré eux, comme les derniers représentants des guerres qui ont parsemé notre histoire contemporaine, de la Révolution Française à la Première Guerre mondiale, en passant par les batailles napoléoniennes, la guerre de 1870 et la Commune de Paris, ainsi que les diverses campagnes à l'étranger (Crimée, Mexique, Italie, Espagne, etc).

Un site à part entière (sur lequel on est redirigé en toute transparence) a été nécessaire pour la seule partie consacrée aux vétérans de la Première Guerre mondiale. [ Les derniers vétérans ] MémorialGenWeb. C'est une question qui revient quotidiennement, mais ou est donc passé Mémorial, comment je fais pour accéder à ceci ou cela, mais qu'est-ce qui se passe, Mémorial n'est plus en ligne ? Mémorial n'est plus en ligne ? Et bien si, le site Mémorial est toujours en ligne, il a juste changé d'adresse. Mini rappel historique Le projet Memorial-FranceGenWeb est né en mai 2000 sous l'impulsion d'Éric Blanchais et a grandi au sein de l'association FranceGenWeb jusqu'en 2015.

Ben alors qu'est-ce qu'il se passe ? Une majorité de l'équipe du projet Mémorial ne reconnaît plus l'orientation généalogique du projet et a estimé que son avantage était de prendre son indépendance dans une structure associative propre. Et ? Le Conseil d'Administration de l'association FranceGenWeb ne peut que constater que le projet Mémorial est devenu de facto une structure autonome sans lien direct avec l'association dans laquelle il est né.

En pratique La suite ? Comment ne plus avoir peur des Archives militaires. Après un premier atelier auprès de la RFG en septembre, j’ai renouvelé l’expérience cette semaine en participant à la formation “Archives militaires”, animée par Jérôme Malhache. Je vais tout d’abord insister sur le fait que ceci n’est pas un publireportage, je ne suis pas affiliée à la RFG, je paie comme tout participant ma présence à l’atelier, et non Charles Hervis ne me soudoie pas à coup de chouquettes pour que je fasse un compte rendu sympathique de ma participation.

Comme le disait ma grand mère, quand on est invité à déjeuner, si le plat nous plait, on se ressert en félicitant la maîtresse de maison, s’il ne nous plait pas, on finit son assiette en souriant sans plus de commentaire. Je suis juste dans le premier cas, le concept de ces ateliers me convient particulièrement, et donc je le fais savoir, aux organisateurs et aux personnes qui se demandent si ça vaut le coup. Au programme , une formation claire et pointue sur comment retrouver quoi et où, selon quels critères. Les Registres de Matricules : une source à exploiter. Lorsque l'on recherche des informations autres que celles données dans les registres d'état-civil, on a finalement pas beaucoup de choix. En effet, la photographie date des années 1850 et jusqu'au début du XXème siècle peu de monde y avait accès.

Il y a aussi les documents notariaux qui donnent une idée plus complète du patrimoine de nos ancêtres. On trouve également des informations intéressantes dans les registres d'écrous, mais encore faut-il avoir un ancêtre criminel, ce qui est somme toute assez rare ... Mais les Registres Militaires, même s'ils ne concernent que les hommes sur une période assez "limitée" allant du milieu du XIXème siècle à nos jours, donnent finalement plusieurs informations très intéressantes sur ces personnes.

C'est une famille bourgeoise du nord de la Sarthe qui donne une bonne éducation à ses enfants, au point que Pierre Louis François fils devient clerc de notaire. En effet, la circulaire du 23 novembre 1872 qui définit les niveaux d'instruction donne : Comment retrouver la période militaire de nos ancêtres. Les registres et dossiers de recrutement militaire sont riches de renseignements sur le destin des individus puisque la majorité de la population masculine est concernée par ce recrutement.

Les dossiers de recrutement conservés aux Archives départementales émanent des services préfectoraux et, uniquement pour les registres matricules, des services de l'armée ; ils constituent la sous-série 1R. Les dossiers des officiers de carrière, comme d'ailleurs les opérations militaires et la vie des régiments, sont conservés par le Service historique de la Défense, à Vincennes.

Si les répertoires alphabétiques (1878-1940) et les registres matricules du recrutement militaire (1867-1940) sont désormais numérisés et consultables, sous cette forme, à distance ou en salle de lecture, il est nécessaire d'expliquer comment rechercher le parcours d'un homme dans les dossiers militaires conservés par les Archives départementales, pour la période du Consulat à 1940.

On dénombre : Le processus de recherche. La conscription au XIXe siècle. Contexte historique La conscription est institutionnalisée en France en 1798 à l'initiative du général Jourdan. De 1804 à 1903, les appelés sont convoqués pour connaître leur affectation à l'issue d'un tirage au sort. Dans un premier temps, le tirage au sort détermine qui part et qui ne part pas, les numéros les plus bas étant réputés « bons pour le service ».

En 1872, la fonction du tirage est changée : les numéros les plus bas font un service de cinq ans, les autres d'un an seulement. En 1889, la durée du service est fixée pour tous à trois ans, les numéros servant désormais à déterminer l'arme d'affectation. Analyse de l'image Les billets tirés lors du tirage au sort proprement dit étaient de simples rouleaux de papier portant un numéro. Interprétation La conscription était un rite de passage important puisqu'elle marquait une transition entre la jeunesse et l'âge adulte. Histoire du service militaire. La loi du 27 juillet 1872 : un principe et des exceptions Le rapporteur de la loi, le marquis de Chasseloup-Laubat, présente le service militaire comme « une nécessité sociale qui s’imposerait à notre pays alors même que la défense de notre sol ne le commanderait pas impérativement ».

En disant cela, il avance en fait deux idées : Le service militaire est un lieu de création de lien social ; par là même, il contribue à l’unité nationale. Dans son article 1, la loi stipule que « tout Français doit le service militaire personnel ». Cela, c’est le principe. Mais il faut tenir compte de deux facteurs : les possibilités budgétaires et le temps jugé nécessaire pour former un soldat. La durée du service militaire est fixée à 5 ans dans l’armée d’active. Puis les conscrits restaient dans la réserve pendant 4 ans.

La loi du 17 juillet 1889 et le rôle social du service militaire Cette loi fait progresser l’application du principe d’universalité. L’aide technique (16 mois dans les DOM-TOM). Le service militaire. Depuis la Révolution française, beaucoup de lois et décrets sont venus modifier l'éducation martiale de nos aïeux. Créé par la loi Jourdan-Delbrel en 1798, le service militaire devient obligatoire et rappelle que "Tout Français est soldat et se doit à la défense de sa patrie". Bien que son utilité ne soit jamais remis en cause, sa durée et son mode de recrutement n'ont cessé d'être légiférés. Après la Guerre perdue de 1870-71, quelques lois majeures sont votées et impacteront directement la vie des poilus qui se battront dans les tranchées. Encore à la recherche des causes de la défaite, et déjà dans un esprit de revanche, les parlementaires se penchent sur la réforme du service militaire.

Une loi voit le jour en juillet 1872, la loi dite "Cissey", du nom du Général, ministre de la Guerre de l'époque. La conscription est en fait la réquisition par l'Etat des hommes qui vont devoir servir les forces armées du pays. Chaque homme de 20 à 40 ans se voit attribué un numéro. Service militaire en France.

Petite histoire du service militaire en France ... Si vous n'avez pas le temps de lire, sachez que: 5 septembre 1798: création du service militaire. Chaque français de sexe masculin est soldat de 20 à 25 ans. 10 mars 1818: le recrutement se fait par engagement et tirage au sort.Service de 6 ans. 27 juillet 1872: Service national obligatoire de 5 ans pour tous les hommes. 1913: le service est porté de deux à trois ans. 1939: il est ramené à deux ans..... 1970: service national de douze mois 1993: celui-ci est ramené à dix mois 1997: nouveau service national et début de la professionnalisation de l'armée. Si vous trouvez ce résumé un peu limité, si vous avez un peu de temps et que le sujet vous intéresse, je vous propose de lire le texte suivant: L'armée sous l'ancien régime: Chez les Francs, tout homme libre est soldat par définition. De la Révolution à la guerre de 1914 Si, en 1789, la conscription est unanimement condamnée par les cahiers de doléances, elle n’est pas prête à disparaître !

Le registre matricule : éléments essentiels. Des matricules militaires. Retracer le parcours militaire de vos ancêtres « Généa-Logiques. Loi_militaire_27_juillet_1872.pdf (Objet application/pdf) Service militaire. 1867-1872 - Tirage au sort, exonération et remplacement au service militaire - GrandTerrier. Retrouvez le dossier de votre ancêtre « Pupille de la nation  « Généa-Logiques.

Vous recherchez un militaire ? Retrouver le parcours militaire et médical d'un ancêtre. Le journal des marches et opérations. Ancestramil.

SHD

Généalogie Marine. Les matricules dans la Marine.