background preloader

Registres matricules

Registres matricules
Parmi la masse des documents exploitables par les généalogistes, le registre matricule, qui récapitule la carrière des soldats depuis 1875, est un élément précieux dans la reconstitution d'une vie. Début septembre, les archives de Paris ont mis en ligne des "sources généalogiques complémentaires", parmi lesquelles les tables alphabétiques des registres matricules. Paris est le quinzième département à publier ces répertoires... même si, hélas, les fiches complètes et détaillées de chaque soldat restent à consulter sur place. C'était néanmoins l'occasion de revenir sur ce document très utile au généalogiste grâce à la foule d'informations qu'il renferme. Etablies à la suite du recensement militaire, donc selon le domicile du soldat et non selon son lieu de naissance, ces tables permettent de retrouver le numéro matricule du conscrit, afin, ensuite de pouvoir aisément consulter sa fiche individuelle. b) Fiche matricule complète Extrait du parcours militaire. Related:  Archives militairesLa fiche matricule

Une liste de 16 000 militaires morts pendant les guerres napoléoniennes Quels progrès depuis les débuts de l'Internet grand public ! On peut aujourd'hui y dénicher des documents que l'on n'aurait jamais pu rêver de consulter, comme cette " Liste de seize mille militaires Français ou au service de France, faits prisonniers de guerre de 1810 à 1814 et qui sont morts en Russie, en Pologne et en Allemagne, suivis d'une autre liste de militaires encore vivans en Russie". Cet ouvrage est disponible sur le site de la Bibliothèque Nationale de France, Gallica. Son titre en précise exactement le contenu, comme on le faisait à l'époque. Pourquoi ce personnage a t-il décidé de publier une telle liste ? Quelques rappels sont nécessaires sur cette période-clé de l'Histoire de France. A partir de 1812, il s'engage dans de nouveaux conflits qui le conduiront à sa perte : les campagnes d'Allemagne et de Russie.

Genealogie - Geneafrance Registre matricule militaire Selon les époque le service militaire et le mode de recrutement ont varié (ex. tirage au sort jusqu’en 1905, possibilité d'avoir un remplaçant qu'on paie, appel obligatoire...) Vos ancêtres hommes vont prendre de l’épaisseur tout à coup et avoir une vraie présence à travers tous les renseignements qui figurent dans les tableaux de recrutements, puis les registres matricules, parfois on peut également retrouver dans les papiers de famille les "congés de libération" qui comportent ces mentions également. A la mairie consultez la série H pour les listes de recensement militaires. Cela ne donne pas autant d’informations qu’aux AD mais reste intéressants. Les « états de service » dans lesquels sont consignés les livrets matricules de tous les soldats et sous officiers nés entre 1847 et 1906 sont aux AD série R. Le registre-matricule des états de services est tenu par canton ou par arrondissement et par classe de recrutement. Degré 0 : ne sait ni lire ni écrire

Comment faire des recherches dans les registres matricules militaires ? Les registres matricules militaires sont très utiles pour connaître le parcours militaire de son ancêtre. Ces registres font office de livret militaire, si ce dernier n’a pas été retrouvé dans les papiers de familles. Ces registres matricules se trouvent dans la série R des archives départementales. Ces documents bien précieux nous donnent des éléments que ni les registres paroissiaux, ni l’état civil ne nous donne. Voici comment procéder : Allez dans les archives en ligne qui propose cette source, sinon un déplacement d’au moins une demi-journée aux archives départementales va être nécessaire. Je vais prendre comme exemple les archives départementales d’Eure et Loir (28). Comme l’enregistrement militaire s’est effectué aux 20 ans de la personne, il me suffit de chercher dans les années 1880. Sélectionner le bureau d’enregistrement qui se rapproche de son domicile. Une liste apparaît : Commencez votre recherche à la fin du registre dans les tables alphabétiques. la fiche, la voici enfin :

La fiche matricule du combattant de la guerre 1914-1918 (1) Retracer le parcours d'une recrue (4) La fiche matricule (1) : la retrouver Une fois que le jeune homme a été recensé, son parcours militaire commence et va suivre des étapes qui vont se succéder suivant une organisation stricte et fixées par la loi de recrutement. Pour suivre le parcours de ses recrues, l'armée dispose d'un outil qui fait notre bonheur le plus souvent : le registre matricule. Un document incontournable : Le fiche matricule d'une recrue n'est qu'une feuille. Comme son nom l'indique, le registre matricule est un registre (!) Chaque fiche porte sur un homme. Plus généralement, ce numéro matricule, associé à la classe et au bureau de recrutement, permet de retrouver à coup sûr un homme. Différents modèles de fiches matricules : Les fiches matricules utilisées sont standards et sont remplies en respectant des instructions identiques dans tous les bureaux de recrutement. L'attribution du matricule à la recrue : Après 1905, plus de tirage au sort. Ne pas confondre !

Prisonniers de guerres Les visas, l'émigration en Bordelais Le passé militaire d'un ancêtre Les registres et dossiers de recrutement militaire sont riches de renseignements sur le destin des individus puisque la majorité de la population masculine est concernée par ce recrutement. Les dossiers de recrutement conservés aux Archives départementales émanent des services préfectoraux et, uniquement pour les registres matricules, des services de l'armée ; ils constituent la sous-série 1R. Les dossiers des officiers de carrière, comme d'ailleurs les opérations militaires et la vie des régiments, sont conservés par le Service historique de la Défense, à Vincennes. Si les répertoires alphabétiques (1878-1940) et les registres matricules du recrutement militaire (1867-1940) sont désormais numérisés et consultables, sous cette forme, à distance ou en salle de lecture, il est nécessaire d'expliquer comment rechercher le parcours d'un homme dans les dossiers militaires conservés par les Archives départementales, pour la période du Consulat à 1940. On dénombre : Le processus de recherche

Morts pour la Patrie

série R : le délai de libre consultation pour les registres matricules est de 120 ans by pixis Nov 17

Related: