background preloader

Framework & Méthodologie

Facebook Twitter

Scaled Agile Framework. Praxeme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « Praxeme » - contraction de « praxis » (l'action) et « semeion » (le sens) -, est une méthodologie de type cadre d'architecture visant à mettre en place une architecture informatique d'entreprise, et destinée aux entités s'orientant vers une démarche d'architecture Orientée Services[1].

Praxeme

Historique[modifier | modifier le code] En 2006, a été fondé le Praxeme Institute, association de loi juillet 1901, qui est le dépositaire du fonds Praxeme et le garant de son caractère public (cf. statuts de l'association [3]). Son approche interdisciplinaire[précision nécessaire] vise à rendre les apports des sciences, plus facilement utilisables dans l'entreprise. Positionnement de la méthode[modifier | modifier le code] Praxeme est une méthodologie d'entreprise qui ambitionne de couvrir tous les aspects de l'entreprise, de la stratégie au déploiement.

Contenu de la méthode[modifier | modifier le code] Praxime : le Livre blanc. Praxeme Institute. Quel framework d’architecture d’entreprise choisir ? Un bon framework sera souvent un framework très utilisé, pouvant de ce fait bénéficier d’une expertise plus étendue, plus accessible, d’un outillage plus large et plus riche, de formations et d’ouvrages explicatifs plus nombreux.

Quel framework d’architecture d’entreprise choisir ?

Quel est l'état de popularité des différents frameworks ? Google Insight for Search donne une tendance. En tant qu'expert de la mise en œuvre de démarches d'architecture d'entreprise, nous sommes souvent interrogés sur le choix d'un framework d'Architecture d'Entreprise. Cette question est une bonne question. A condition de ne pas se la poser trop tôt et à condition de comprendre que la réponse constituera un point de départ et non pas une solution prête à l'emploi. Department of Defense Architecture Framework. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Department of Defense Architecture Framework

Le Department of Defense Architecture Framework (DoDAF) est un cadre d'architecture destiné au développement d'une architecture de systèmes ou d'une architecture d'entreprise (EA). Tous les achats majeurs d'armes et de systèmes d'information du département de la défense du gouvernement des États-Unis doivent développer une architecture d'entreprise et documenter cette architecture en utilisant l'ensemble de vues prescrites dans DoDAF. Présentation générale[modifier | modifier le code] Origine[modifier | modifier le code] DoDAF est le cadre d'implémentation choisi par le département de la défense des États-Unis pour la mise en conformité des architectures par rapport au Clinger-Cohen Act et aux circulaires A-11 et A-130 de l'United States Office of Management and Budget. Le besoin d'intégration et de fédération des architectures a entraîné la nécessité de prendre en compte une représentation cohérente des concepts réseau-centré.

DODAF - DOD Architecture Framework Version 2.02 - DOD Deputy Chief Information Officer. Federal enterprise architecture. Structure of the U.S.

Federal enterprise architecture

Federal Enterprise Architecture. COBIT 5 - A Business Framework for the Governance and Management of Enterprise IT. CobiT. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

CobiT

Le CobiT (Control Objectives for Information and related Technology, en français Objectifs de contrôle de l’Information et des Technologies Associées) est un outil fédérateur qui permet d'instaurer un langage commun pour parler de la gouvernance des systèmes d'information tout en tentant d'intégrer d'autres référentiels tels que ISO 9000, ITIL, etc. La gouvernance des Systèmes d’Information (SI) ((en) Information Technology (IT) Governance) s’est introduite au sein des entreprises dans un contexte où d’une part, l’automatisation des fonctions de l’entreprise est devenue une composante essentielle au sein de l’entreprise et d’autre part, où les dirigeants ne voient pas comment les SI peuvent apporter de la valeur et de la performance dans l’organisation.

Ainsi, on peut parler de gouvernance des SI et donc de normes, certifications permettant cette dernière. La version 5 de COBIT est disponible depuis avril 2012[1]. Object Management Group. Object Management Group. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Object Management Group

Logo de OMG L'Object Management Group est une association américaine à but non lucratif créée en 1989 dont l’objectif est de standardiser et promouvoir le modèle objet sous toutes ses formes. IBM Rational Unified Process. The Rational Unified Process (RUP) is an iterative software development process framework created by the Rational Software Corporation, a division of IBM since 2003.[1] RUP is not a single concrete prescriptive process, but rather an adaptable process framework, intended to be tailored by the development organizations and software project teams that will select the elements of the process that are appropriate for their needs.

IBM Rational Unified Process

RUP is a specific implementation of the Unified Process. History[edit] Combining the experience base of companies led to the articulation of six best practices for modern software engineering: Develop iteratively, with risk as the primary iteration driver[2]Manage requirementsEmploy a component-based architectureModel software visuallyContinuously verify qualityControl changes. Unified Process. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Unified Process

PU vient compléter la systémique des modèles UML. Elle est le résultat final d’une évolution de l’approche d’Ericsson qui est au fondement d’une des premières méthodes de développement pour applications orientées objets, la méthode Objectory Process (1987). Objectory Process (version 1 à 3.8 en 1995) a elle-même servi de base à la société Rational pour la création de Rational Objectory Process (1997) (version 4.1), parente direct de RUP en 1998. MDA. Model driven architecture. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Model driven architecture

L’architecture dirigée par les modèles ou MDA (pour l'anglais Model Driven Architecture) est une démarche de réalisation de logiciels, proposée et soutenue par l'OMG. C'est une variante particulière de l'ingénierie dirigée par les modèles (IDM, ou MDE pour l'anglais Model Driven Engineering). D'autres variantes de l'IDM ont été développées, par exemple par Microsoft (DSL Tools). MDAv1.8.pdf. Model Driven Architecture - Exemple concret de sa mise en oeuvre et leçons apprises.

Travail de Master en Informatique 2008 Pedro de Almeida Professeur : Prof.

Model Driven Architecture - Exemple concret de sa mise en oeuvre et leçons apprises

Jacques Pasquier-Rocha, Assistant : Dr. Patrik Fuhrer Décembre 2008. Model Driven Architecture - Improving Software Development Productivity in Large-Scale Enterprise Applications - AmeidaP_Ma_Dec_08.pdf. SPEM 2.0. Zachman International® - The Official Home of The Zachman Framework™ UML, RUP, and the Zachman Framework: Better together. Over the past decade, the advantages of using the Unified Modeling Language (UML) for modeling software applications have become clear. During this same timeframe, the Rational Unified Process, or RUP, has proved itself as a software development process, and the Zachman Framework1 has proved itself as a framework for organizing and communicating architectural artifacts. Zachman Framework. The Zachman Framework of enterprise architecture The Zachman Framework is not a methodology in that it does not imply any specific method or process for collecting, managing, or using the information that it describes.;[2] rather, it is an Ontology whereby a schema for organizing architectural artifacts (in other words, design documents, specifications, and models) is used to take into account both whom the artifact targets (for example, business owner and builder) and what particular issue (for example, data and functionality) is being addressed.[3]

TOGAF® 9.1. The Open Group Architecture Framework. TOGAF pour mieux consolider les approches possibles avec COBIT, ITIL, … TOGAF: Cadre Conceptuel Ouvert pour l’Architecture d’Entreprise TOGAF: Cadre Conceptuel Ouvert pour l’Architecture d’Entreprise The Open Group Architecture Framework (cadre conceptuel et méthode) permet aux grandes organisations d’optimiser les résultats de l’AE Développement de l’Architecture d’Entreprise Sans une approche mature, le développement de l’Architecture d’Entreprise (AE) peut être une activité obscure ne débouchant pas sur des résultats concrets.

Les Architectes ont tendance à réinventer la roue lorsqu’ils utilisent leurs seules approches et des méthodes qui leur sont propres. A propos de TOGAF. ArchiMate pour valider les approches envisagées avec TOGAF ou d'autre référentiels. Besoin de cohérence Il y a souvent un manque de cohérence entre les domaines business et IT dans les organisations. Cela rend difficile l’analyse de l’architecture d’entreprise. C'est pourquoi jusqu'à présent l'architecture d'entreprise n'était pas facile à intégrer au processus de prise de décision.

La communication interne est aussi perturbée par des terminologies qui ne sont pas communes entre les différentes parties prenantes Sans outil d’analyse automatisé associé, un cadre conceptuel perd beaucoup de sa puissance car il n’y a pas de moyen sûr de vérifier si toutes les règles et tous les concepts sont bien respectés. De plus la cohérence des descriptions doit être assurée non seulement au sein de chacune d’entre elles, mais aussi entre chacune de celles qui ont au moins une relation quelle qu’elle soit entre elles. L’important n’est pas que de faire bien les choses, c’est aussi de faire les choses qui sont bien pour l’organisation. Besoin de cohérence Avantages Avantages Support de TOGAF. Introduction à TOGAF. ITIL® Home. Information Technology Infrastructure Library. ITIL (formerly known as the Information Technology Infrastructure Library) is a set of practices for IT service management (ITSM) that focuses on aligning IT services with the needs of business.

In its current form (known as ITIL 2011 edition), ITIL is published as a series of five core volumes, each of which covers a different ITSM lifecycle stage. Although ITIL underpins ISO/IEC 20000 (previously BS15000), the International Service Management Standard for IT service management, the two frameworks do have some differences. ITIL describes processes, procedures, tasks, and checklists which are not organization-specific, but can be applied by an organization for establishing integration with the organization's strategy, delivering value, and maintaining a minimum level of competency. It allows the organization to establish a baseline from which it can plan, implement, and measure. It is used to demonstrate compliance and to measure improvement.