background preloader

H3 - XVe-XVIe siècles : un nouveau rapport au monde

Facebook Twitter

Quand l'histoire fait dates 1492 un nouveau monde Arte 2018 03 24 16 41. Renaissance, humanisme et réformes religieuses. Insertion dans les programmes Histoire : classe de seconde Thème 2 : XVè - XVIè siècles : un nouveau rapport au monde, un temps de mutation intellectuelle Chapitre 2 : Renaissance, Humanisme et réformes religieuses : les mutations de l’Europe Le temps consacré à ce chapitre est de 5 à 6 heures.

Renaissance, humanisme et réformes religieuses

Résumé de la séquence Cette proposition de séquence en 4 séances est utilisable en seconde générale et technologique entièrement en présentiel comme en travail à distance. Mise en œuvre Fiche capacités, connaissances, notions et repèresFiche capacités connaissances notions Les 4 séances portent sur - L’Humanisme - Erasme, prince des humanistes - 1508 - Michel-Ange entreprend la réalisation de la fresque de la Chapelle Sixtine - 1517 - Luther ouvre le temps des réformes.

Penser le Nouveau Monde. 1 Nous adopterons l’orthographe « Colon », plutôt que « Colomb », celle-ci se révélant plus proche du (...) 1Une persévérante querelle des Anciens et des Modernes, cristallisée dans le découpage des périodes de l’histoire, continue de partager les historiens sur le sens qu’il convient de donner aux explorations atlantiques de la fin du Moyen Âge.

Penser le Nouveau Monde

Aujourd’hui encore, les Grandes Découvertes servent à distinguer deux linéarités chronologiques, rarement croisées, selon que le Vieux Continent ait connu, ou non, l’existence de l’Amérique. Faîte de cette persistante disjonction séparant histoire médiévale et histoire moderne, l’interprétation qui est donnée aux voyages de Christophe Colon – plutôt que Colomb – fait de ces derniers le point de départ de l’époque moderne1 : l’entrée du Nouveau Monde dans le champ des savoirs géographiques aurait, disait-on, balayé la noire ignorance médiévale, qualifiée hélas bien plus souvent de « croyance », que de savoir méthodique. Figure n° 1. Visite virtuelle « Chapelle Sixtine » Chapelle Sixtine visite virtuelle : écrire la bande son. Erasme, prince des humanistes. Au cœur de la Renaissance, Erasme fait rayonner dans l’Europe entière les idées de l’humanisme dont il devient la principale figure.

Erasme, prince des humanistes

Retour avec Manon Bril sur la vie du « prince des humanistes » et son œuvre majeure, L’Éloge de la folie (1511). Les origines de l’humanisme En 1453, les Ottomans s’emparent de Constantinople, l’actuelle Istanbul, provoquant la chute de l’Empire romain d’Orient. A la suite de cette invasion, de nombreux savants byzantins trouvent refuge à l’ouest et apportent dans leurs bagages de précieux manuscrits. Les Européens découvrent alors des poètes, des auteurs, des médecins arabes qui leur étaient jusque-là inconnus, mais redécouvrent aussi les penseurs de l’Antiquité, notamment Aristote ou Platon.

Mais, au Moyen Age, l’Eglise (qui déterminait alors ce qu’il fallait lire, apprendre ou penser) écarte cette culture ancienne teintée de mythologie et ces philosophes. Luther, père du protestantisme. Il est l'homme de la Renaissance qui, au début du XVIe siècle, change l'histoire religieuse de l'Occident et met fin à l'idée de chrétienté héritée du Moyen Âge, en la divisant entre catholiques et protestants.

Luther, père du protestantisme

Retour avec Manon Bril sur Martin Luther qui ouvre le temps des réformes religieuses, en 1517, avec ses 95 thèses qui vont faire balancer durablement l'Europe entre renouveau et conflit religieux. Luther, dénonciateur des pratiques de l’Église catholique Martin Luther est un moine né en 1483 à Eisleben, en Allemagne actuelle. Professeur en théologie, il étudie les textes sacrés, les pratiques de l’Église, et s’interroge sur la question de la vie éternelle. Au XVe siècle, la religion catholique estime que les « gentils » vont au paradis, et les « méchants » en enfer. Les 95 thèses de Luther Scandalisé par le commerce des indulgences, Luther écrit 95 thèses dénonçant les erreurs commises, selon lui, par l’Église. Luther, fondateur du protestantisme Réalisateur : Alexandre Philippe. L’or et l’argent, des Amériques à l’Europe. À partir du XVIe siècle, les conquistadors espagnols et les aventuriers portugais se lancent dans l'exploration du Nouveau Monde.

L’or et l’argent, des Amériques à l’Europe

Encouragés par le mythe de l’Eldorado, Cortés, Pizarro et bien d’autres parcourent les Amériques à la recherche des métaux précieux et forcent les populations amérindiennes à exploiter ces gisements dans des conditions insoutenables. Retour avec Manon Bril sur ce pan édifiant de l’histoire de la conquête des Amériques. Les Incas pillés par Pizarro Dès 1493, Christophe Colomb met la main sur des gisements d’or dans les Caraïbes.

Cette découverte renforce la croyance européenne en un « eldorado américain », de l’espagnol el dorado signifiant « le doré ».